#CLFAntigones Edition d’Été : à l’aventure !

30 juillet 2018

 

Hello tout le monde !

Vous l’attendiez impatiemment, elle a su se faire désirer, mais la voici, la voilà : l’édition d’été du Club de Lecture Féministe des Antigones est enfin là !

Avant toute chose, n’oubliez pas de retrouver le bilan de la 4è édition du #CLFAntigones sur le blog de Pauline, Un invincible été : Pauline vous y livre sa critique très pertinente du livre Libérées de Titiou Lecoq, en compagnie de Yasmine qui vous dit tout sur la BD Les sentiments du prince Charles de Liv Strömquist !

Pour cette édition d’été, Pauline et moi avions envie d’un format un peu différent de d’habitude : qui dit été, dit vacances, donc pas de contrainte ! Ce qui signifie pas de vote cette fois-ci, mais comme les longues journées de farniente sont idéales pour passer du temps à bouquiner, nous ne vous proposons aujourd’hui non pas deux livres seulement, mais quatre livres ! Quatre romans, pour être précise, car avec la touffeur ambiante, il n’est pas toujours facile de se concentrer sur de volumineux essais. Des romans d’aventure, ou plutôt, d’aventurières, car les récits que nous avons choisis pour cette édition donnent la parole à des femmes qui partent à l’aventure. Que leur exploration soit sur terre ou sur mer, dans les montagnes de Californie ou les déserts australiens, autobiographique ou fictionnelle, elle est toujours imprégnée de cette force si particulière que donnent la passion, le courage et la ténacité. Car ces femmes avancent, malgré les obstacles, les ours sur leurs sentiers, la prison sur leur chemin, elles avancent et ne reculent devant rien, indépendantes, puissantes et inspirantes.

Nous espérons de tout cœur que vous aimerez notre sélection !

 

 

Cheryl Strayed

Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed enfile son sac à dos, elle n’a aucune idée de ce qui l’attend. Tout ce qu’elle sait, c’est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junky, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, la jeune Cheryl n’a aucune réponse, mais un point de fuite : tout quitter pour une randonnée sur le « Chemin des crêtes du Pacifique ». Lancée au cœur d’une nature immense et sauvage, seule sous un sac à dos trop lourd, elle doit avancer pour survivre, sur 1700 kilomètres d’épuisement et d’effort, et réussir à atteindre le bout d’elle-même. Une histoire poignante et humaine, où la marche se fait rédemption.

Edition 10/18

8,80€

 

 

 

Elsa Osorio

Mika, la Capitana d’Elsa Osorio, semble avoir eu l’habitude de se trouver à l’épicentre des convulsions qui ont secoué le monde contemporain depuis les années 30. Elle a appartenu à cette génération qui a toujours lutté pour l’égalité, la justice et la liberté. A Paris, elle participe au mouvement intellectuel des années 30 et fonde la revue Que faire ?. Elle part ensuite vivre à Berlin, d’où le nazisme la chassera, pour rejoindre les milices du POUM dans la guerre civile en Espagne. Elle, qui ne sait rien des armes et des stratégies militaires, se retrouve capitaine d’une milice. Poursuivie par les fascistes, persécutée par les staliniens, harcelée par un agent de la Guépéou, emprisonnée, elle sera sauvée par les hommes qu’elle a commandés, pour finir sa vie d’inlassable militante à Paris. Le roman d’une femme libre et révolutionnaire.

Editions Métailié

20€

 

 

Catherine Poulain

Une femme rêvait de partir.
De prendre le large.
Après un long voyage, elle arrive à Kodiak (Alaska). Tout de suite, elle sait : à bord d’un de ces bateaux qui s’en vont pêcher la morue noire, le crabe et le flétan, il y a une place pour elle. Dormir à même le sol, supporter l’humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, la peur, les blessures…
C’est la découverte d’une existence âpre et rude, un apprentissage effrayant qui se doit de passer par le sang. Et puis, il y a les hommes. À terre, elle partage leur vie, en camarade. Traîne dans les bars. En attendant de rembarquer.C’est alors qu’elle rencontre le Grand Marin.

Editions de l’Olivier

19€

 

 

Robyn Davidson

En 1975, Robyn Davidson, alias la Camel Lady, débarque à Alice Springs avec cinq dollars en poche. Son rêve : apprivoiser et domestiquer des chameaux pour traverser, à pied et en solitaire, les deux mille kilomètres de désert et de bush de l’Australie Occidentale.
Commence alors un périlleux voyage avec ses chameaux Dookie, Bub, Zeleika et Goliath pour venir à bout de ce projet extravagant, malgré les préjugés, les sarcasmes et les calculs intéressés des uns et des autres. Indépendante, aventurière, battante, Robyn Davidson livre un récit intime sur la découverte de soi.
Une aventure forte en émotions, menée par femme dotée d’un courage et d’une détermination inouïs.

Editions 10/18

7,10€

 

 

Bonne lecture et bel été !

 

 

 

9 commentaires
2

Vous aimerez aussi

9 commentaires

Marthe 30 juillet 2018 at 18 h 34 min

Super! Voilà la motivation qu’il me fallait pour lire “Le grand marin”, sur ma PAL depuis sa sortie… Je note les 3 autres titres dans ma mémoire. Merci les filles et bel été à vous !

Répondre
Antigone XXI 31 juillet 2018 at 6 h 19 min

Merci et bonne lecture à toi ! 🙂

Répondre
micheleD 30 juillet 2018 at 20 h 09 min

J’ai lu le grand marin. Une sacrée trempe que cette Bretonne qui lâche tout pour ce monde âpre, dur et difficile que sont la mer et … les marins. Pas de cadeau mais on sent la solidarité et un fort respect pour cette femme.
J’ai dévoré ce roman qui ne laisse aucune concession ni faiblesse : marin femme ou marin homme même égalité !

Répondre
Antigone XXI 31 juillet 2018 at 6 h 20 min

Merci de ton commentaire ! J’ai hâte de le lire ! 🙂

Répondre
agnesblume 26 août 2018 at 17 h 49 min

Pour moi aussi Le grand marin fut une grande lecture, m’emmenant dans des paysages et horizons humains bien loin de mon quotidien. C’est fort ça oui, dérangeant et inspirant en même temps.

Répondre
Mathiilde 31 juillet 2018 at 15 h 34 min

Sympa les idées 🙂 Bonne lecture !!

Répondre
larunneusegrignoteuse 16 août 2018 at 16 h 38 min

Merci pour les propositions de lectures !
Je pense aussi à “A la verticale de soi” de Stéphanie BODET !
Je ne suis toujours pas redescendu de cette lecture…

Répondre
Laure 24 août 2018 at 10 h 39 min

“Wild” m’a beaucoup apporté et je suis toujours ravie quand j’aperçois quelqu’un plongé dans sa lecture 🙂

Répondre
Julie St Martin 15 octobre 2018 at 17 h 18 min

Bonjour, je tique sur le “en solitaire”… L’héroïne de Tracks n’est-elle pas en compagnie de 5 chameaux…?

Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :