Nouveau végétarien : pourquoi j’ai tout le temps faim ?

22 janvier 2015

 

Nouveau Végétarien - Pourquoi j'ai tout le temps faim ? | Antigone XXI

 

Depuis que je suis devenue végétalienne, il m’est arrivé d’entendre plusieurs types de remarques de la part de personnes omnivores, végétariennes en transition ou ayant fraîchement arrêté la viande et/ou les produits animaux :

Mais je vais mourir de faim sans viande !

Ah moi, je me dépense beaucoup : manger végétarien, ça ne me suffit pas !

J’ai peur d’avoir faim si j’arrête la viande : par quoi la remplacer ?

Depuis que je suis devenu végéta*ien(ne), j’ai tout le temps faim !

Et en plus, j’ai perdu du poids… déjà que je ne suis pas bien gros(se) !

*
Si vous faites partie des gens qui ont déjà prononcé ce genre de phrase, je vous arrête tout de suite : ce n’est pas normal. 

Si vous avez constamment faim depuis que vous êtes devenu végétarien ou végétalien, c’est que quelque chose ne tourne pas rond et qu’il faut y remédier. De la même manière, il peut être fréquent de perdre un peu de poids quand on devient végéta*ien, surtout en cas de surpoids préalable, mais maigrir à l’excès est anormal. Que les choses soient claires, avoir faim ou perdre du poids n’est pas un problème intrinsèque au végétarisme : c’est le résultat d’erreurs communément faites quand on passe d’un régime riche en viande et produits laitiers à un régime qui fait la part belle aux légumes, produits complets et fruits frais.

C’est pourquoi, aujourd’hui, j’aimerais revenir sur ces erreurs et expliquer comment, en quelques gestes et habitudes simples à mettre en place, on peut les corriger pour bénéficier d’une alimentation végétale saine, complète et équilibrée. 

1

Cela peut paraître un peu bateau, et pourtant… combien de gens sont dans la restriction alimentaire et passent leur temps à avoir l’estomac qui gargouille ? Peur de grossir, stress et anxiété, manque de temps… il existe une ribambelle de raisons qui peuvent nous amener à ne pas manger autant qu’il est nécessaire. Si vous avez régulièrement l’un des symptômes suivants, alors posez-vous quelques questions et remplissez-moi votre assiette dare-dare (avec autre chose que de la salade, bien sûr) :

  • Mon estomac gargouille depuis 1h et je ne fais rien pour combler ma faim
  • J’ai faim depuis 1h et je bois de l’eau / tisane / coca light pour masquer les gargouillis
  • J’ai faim depuis 1h et je mâche un chewing-gum plutôt que manger quelque chose
  • Je me sens faible et ma tête tourne en fin de matinée et d’après-midi
  • Je suis souvent de mauvaise humeur et j’aboie sur tout le monde avant les repas, surtout quand ceux-ci sont retardés
  • J’ai mal à la tête quand je ne mange pas
  • J’ai la tête qui tourne facilement quand je fais du sport
  • J’ai l’estomac qui gargouille avant d’aller me coucher
  • J’ai faim la nuit

Si vous avez peur des calories, malheureusement alors vous aurez faim encore longtemps. Les calories, c’est de l’énergie et c’est exactement celle dont notre corps a besoin pour avancer. Si votre tête lui nie son droit à l’énergie en ne mangeant pas suffisamment de calories, alors votre corps proteste et c’est bien normal. Pourtant, n’ayez pas peur : si vous mangez des aliments sains, complets et adaptés à votre corps, comme ceux que je vais présenter dans cet article, alors il y a peu de chances que vous preniez du poids (sauf si, bien sûr, vous étiez déjà trop mince avant). Allez, si vous mettiez en veilleuse votre cerveau pour mieux écouter votre corps ?

2

Nouveau Végétarien - Pourquoi j'ai tout le temps faim ? | Antigone XXI

*

Une erreur très courante des gens qui veulent manger ‘sainement’ est de bannir les huiles végétales, les noix et graines oléagineuses, ainsi que les fruits gras comme l’avocat, sous prétexte que ceux-ci font grossir. L’équation gras des aliments = gras sur mes hanches est malheureusement aussi fausse que dangereuse.

Pour nourrir nos cellules, notamment celles du cerveau, et réduire les risques cardio-vasculaires, notre corps a besoin d’acides gras, que ceux-ci soient ‘essentiels’ (le corps ne peut pas les fabriquer et doit les trouver dans son alimentation) comme les Omega-3 et les Omega-6, ou ‘non-essentiels’ (que le corps est capable de fabriquer lui-même) comme les Omega-9.

Un repas sans lipides est peu rassasiant par rapport à un repas qui en contient, pour plusieurs raisons. D’abord, les aliments riches en gras (comme les noix, les huiles végétales ou les avocats) ont un indice glycémique faible : contrairement aux aliments riches en sucre, ils ne provoquent pas de pic d’insuline, l’hormone du ‘stockage’ (j’en reparle plus loin). D’autre part, les lipides, tout comme les fibres et les protéines, ralentissent l’absorption des glucides consommés pendant le repas : cela signifie que votre sensation de satiété durera plus longtemps et que votre glycémie fluctuera peu.

Par exemple, si vous consommez le matin un bol de céréales du commerce, à l’index glycémique très élevé (j’en ai parlé ici) avec du lait écrémé ou, pour les végétaliens, du lait de riz (à IG élevé), ou bien des tartines de pain blanc à la confiture, alors ce repas très riche en glucides et à index glycémique élevé pris à jeun va générer une sécrétion intense d’insuline et vous laisser K.O. à 11h.

En pratique, manger suffisamment gras, c’est manger chaque jour :

  • Des huiles végétales vierges (pressées à froid) : veillez à consommer des huiles riches en Omega-3, comme l’huile de noix, de lin, de cameline, de colza ou de chanvre.
  • Des oléagineux : des graines (tournesol, chia, chanvre, courge, sésame…) et noix (amandes, noix de Grenoble, noisettes, noix du Brésil…)
  • Des fruits gras : avocat, olives, noix de coco…

Bien sûr, tous les gras ne se valent pas et il vaut mieux limiter sa consommation d’acides gras saturés (qu’on trouve beaucoup dans les graisses animales, le lard, le fromage, le beurre…) et d’acides gras trans (qu’on trouve dans les viennoiseries, les biscuits du commerce, les chips, les mauvaises margarines, le Nute**a…) qui augmentent le risque d’accidents cardio-vasculaires.

 

3

Nouveau Végétarien - Pourquoi j'ai tout le temps faim ? | Antigone XXI

*

Une autre erreur courante du végétarien débutant, c’est de troquer la viande pour du pain blanc, des pâtes blanches et des produits céréaliers très raffinés. Ce faisant, on absorbe certes un nombre suffisant de calories, mais celles-ci, de par leur index glycémique élevé, sont absorbées très rapidement par le corps… et, au bout de 2h, on a de nouveau faim.

Pour contrer cet effet, rien de mieux que les fibres !

En effet, les fibres ne se contentent pas d’améliorer votre transit et de prévenir les maladies cardio-vasculaires, elles vous aident également à vous sentir rassasié ! Alors, sans attendre, adoptez les bons gestes et remplacez :

Et augmentez votre consommation d’aliments riches en fibres :

  • noix et graines oléagineuses
  • légumineuses (lentilles, haricots, pois chiche…)
  • graines de lin, moulues ou entières
  • farine de coco
  • flocons ou son d’avoine

Attention si vous mangez sans gluten : sachez qu’un très grand nombre de farines et pâtes sans gluten (maïs, riz, fécule…), et de mélanges de farines ou de produits tout prêts sans gluten (pain, pâtes, gâteaux, céréales soufflées…) ont un index glycémique extrêmement élevé. Privilégiez donc des farines à index glycémique bas (sarrasin, pois chiche, soja, lupin, poudre d’amande…) et faites vos propres produits sans gluten maison.

*

4

Nouveau Végétarien - Pourquoi j'ai tout le temps faim ? | Antigone XXI

*

Au risque de me répéter, une erreur fréquente de l’apprenti végé est de troquer sa viande pour de la baguette et des pâtes… et ainsi, de ne pas consommer assez de protéines

Rassurez-vous : il est (vraiment) rare d’être carencé en protéines car nombreux sont les aliments qui contiennent des protéines sous forme d’acides aminés, même en petite dose. L’alimentation classique occidentale est même trop riche en protéines, ce qui peut entraîner des problèmes de santé. Mais ce n’est pas une raison pour faire l’impasse sur ce nutriment clef, car non seulement les protéines sont-elles indispensables au bon fonctionnement de nos cellules, mais elles influent aussi beaucoup sur notre satiété.

Je vous reparlerai des protéines dans un prochain article, je ne vais donc pas développer ici, mais plutôt vous indiquer les sources principales de protéines végétales :

  • légumineuses (pois chiches, lentilles, haricots, cacahuète, soja…)
  • céréales complètes (avoine, blé, seigle, orge, millet…)
  • pseudo-céréales (sarrasin, quinoa, amarante)
  • noix et graines oléagineuses (amande, noix, noisette, chia, chanvre…)
  • légumes et feuilles vertes (brocoli, choux, épinards, ail…)
  • graines germées (alfalfa – ou luzerne -, fenugrec…)

*

5

Nouveau Végétarien - Pourquoi j'ai tout le temps faim ? | Antigone XXI

*

Laissez-moi vous raconter deux petites anecdotes :

A une personne fraîchement végétarienne qui me disait ‘Mais j’ai tout le temps faim ! Et je mange toujours la même chose !’, j’ai demandé ce qu’elle mangeait au déjeuner ou au dîner : ‘Bah, des légumes… les pâtes, ça fait grossir’ . Voyons, c’est étonnant d’avoir faim, de se lasser et, accessoirement, d’avoir des cravings de viande ou de produits sucrés, en ne mangeant que des légumes…

Et une amie, pas du tout végétarienne, qui me disait : ‘Oh, j’aimerais manger sain comme toi, mais cela ne me suffirait pas, j’aurais tout le temps faim à ne manger que des légumes !’ Euh, comment dire ?.. Tu sais que manger végéta*ien, ce n’est pas du tout ne manger que des légumes ?

Ici encore, on touche à une peur et un préjugé : la peur de grossir et l’idée que les végés ne mangent que de l’herbe. Evidemment, en ne mangeant que de la salade à tous les repas, il y a à peu près 100% de chances que 1) vous ayez faim, 2) vous maigrissiez, 3) vous vous sentiez faible, fatigué, en mauvaise santé. On revient sur tous les points abordés précédemment : il ne faut pas manger uniquement des fruits et des légumes, mais des légumineuses, des céréales complètes, des noix et des bons gras, des aliments riches en fibres et en protéines, etc. 

Donc hop, hop ! Vous allez de ce pas m’accompagner vos feuilles vertes d’une belle part de quiche lorraine, de crème d’avocat, d’une bonne soupe riche en protéines, de falafels et de hummus, et de tartines de ricotta végétale, s’il-vous-plaît !

6

Nouveau Végétarien - Pourquoi j'ai tout le temps faim ? | Antigone XXI

*

Le sucre, c’est le maaaaaal… Sans rire, alors qu’on taxe sans cesse le gras des pires des choses, en vrai, c’est plutôt sur le sucre qu’il faudrait lorgner.

Pour faire bref, quand le corps absorbe des glucides, le taux d’insuline fluctue. L’insuline, c’est une hormone qui permet à l’organisme de faire des stocks quand il y a trop de glucose dans le sang : autrement dit, quand on mange trop d’aliments riches en glucides et à index glycémique élevé, l’insuline fait ses petites réserves, sous forme de glycogène, au cas où le sucre viendrait à manquer. Malheureusement, quand nos réserves sont déjà pleines, c’est-à-dire quand le corps ne se dépense pas assez par rapport à ses besoins énergétiques, celui-ci va transformer l’excès de glucose consommé en triglycérides… autrement dit, en graisse sur les hanches.

Petit bonus : les pics d’insuline permettent également à l’organisme de stocker les lipides consommés lors du même repas. Le beurre et l’argent du beurre, en somme – ou plutôt, le sucre et l’argent du sucre…

Donc, contrairement à l’idée reçue, ce n’est pas le gras qui nous fait grossir, mais le sucre à l’excès. Et en plus, manger sucré plutôt que manger gras ou protéiné vous laisse avec l’appétit sur les talons : vous avez faim et donc avez plus de cravings pour… du sucre (ben tiens).

En plus du sucre que vous pouvez mettre dans vos gâteaux, café, chocolat ou biscuits, bon nombre d’aliments tout préparés sont très riches en sucre – oui, même bio, même végé. Méfiez-vous donc des barres toutes préparés ou grains de riz soufflés enrobés de sucre, des biscuits et gâteaux du commerce, des produits ‘light’ (souvent enrichis en sucre) et autres produits riches en sucres et épaississants (sauces toutes prêtes, ketchup…). Ne devenez pas non plus des ayatollahs du non-sucré non plus : les gâteaux, biscuits et autres friandises, c’est aussi beaucoup de plaisir – et donc de sourires ! 🙂

*

7

Nouveau Végétarien - Pourquoi j'ai tout le temps faim ? | Antigone XXI

*

Je sais, ça paraît un brin paradoxal : je viens de vous dire de manger moins de petits biscuits et gâteaux de goûter, et là j’enchaîne sur les snacks ?

Non, en vrai, cela n’est pas si paradoxal car l’idée est de :

  1. manger de meilleurs snacks (pas de crackers ultra-sucrés soufflés vaporettés, mais des noix, des amandes et des fruits secs…)
  2. manger quand on a faim : vous aviez l’habitude de ne pas manger entre les repas, mais depuis que vous êtes vg, vous avez un petit creux à 17h ? Et bien comblez-le ! Ecoutez votre corps et prenez un bon goûter bien équilibré !

☛ Pour tout savoir sur les bienfaits du goûter et pour des idées de snacks sains et délicieux, c’est par ici

8

Pour finir, quelques raisons pour lesquelles vous pouvez avoir faim :

  • Vous ne dormez pas assez : quand le corps est en état de privation de sommeil, il compense pour mieux tenir le coup et, bien entendu, sur quelle gamme d’aliments fonce-t-il pour se doper ? Le sucre !
  • Vous mangez en faisant autre chose : regarder la télé, répondre à ses mails ou lire un magazine en même temps qu’on déjeune empêche le cerveau de bien enregistrer l’acte d’alimentation… le résultat est que, d’une part, on mange plus car on ne s’en rend pas compte et, d’autre part, on a tendance à avoir faim 2h après.
  • Vous êtes stressé : quand on est angoissé ou nerveux, ce n’est plus vraiment le ventre qui dicte ses appétits, mais plutôt le cerveau. Le résultat : vous avez l’impression – erronée – d’avoir faim souvent et vous grignotez, et grignotez, et grignotez…

*

Dans cet article, j’ai essayé de résumer les dix raisons majeures pour lesquelles vous pouvez avoir l’impression, lorsque vous vous lancez dans le végétarisme ou le végétalisme, d’avoir facilement faim.

Il ne faut pas oublier non plus qu’il faut un certain temps de transition pour que votre corps s’habitue à sa nouvelle alimentation. Quand vous avez toujours eu un régime riche en protéines et graisses animales, il faut compter quelques mois parfois pour que votre organisme rompe avec les équations viande/fromage = satiété et légumes/fruits = faim.

Pendant cette période, écoutez vos envies attentivement : vous mangiez beaucoup de fromage ? Dévorez olives et avocats sans compter. Vous raffoliez de viande ? Mangez du tofu, du tempeh, des lentilles et des noix. Ne vous restreignez pas, surtout, faute de quoi la transition se fera mal et vous serez tenté de revenir à une alimentation classique. Et ce serait dommage, quand même, pas vrai ?.. 😉

*

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser !

 

180 commentaires
0

Vous aimerez aussi

180 commentaires

pascale 22 janvier 2015 at 19 h 16 min

Mais… c’est pas seulement les végétariens qu’il faut éduquer comme ca, c’est tout le monde! C’est pas parce qu’on mange de la viande qu’on doit en rester à la farine et au sucre blanc ni ignorer les pois chiche et les lentilles! Vive la variété… (parole d’intolérante au lactose qui mange de la viande, un peu et pas tous les jours, des oeufs aussi, ou alors des legumes secs, et plein de féculents… et des tas de fruits secs, et des crudités, et des fruits… depuis toujours, n’empêche que j’ai souvent très très faim et que je fais 48kg pour 1m62! Apres 4 grossesses, exactement comme avant elles ! Avoir tellement faim qu’on a envie de mordre, ca peut arriver aussi quand on ne fait pas d’erreur alimentaire… ce serait trop facile…)

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 8 h 59 min

Oui, tu as tout à fait raison ! Ces remarques sont valables pour les omnis aussi ! 🙂

Répondre
Elsa 22 janvier 2015 at 19 h 20 min

bonsoir ophelie! Merci pour cette article! Pour ma part, j’ai pris quelques kilos en devenant végé, je suis pourtant bien les conseils prodigués dans ton article, non, je pense qu’avec moi, le problème c’est que je suis naturellement un ventre sur pattes, et puis que je suis aussi très très gourmande :p (mais de bonnes choses, de noix, de beurre de coco, de bons petits plats, de houmous, de guacamole….^^). Un cas désespéré je suis!!

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 8 h 59 min

Ah, et bien c’est bon signe, plutôt ! 😉

Répondre
Cél 22 janvier 2015 at 19 h 22 min

Tu es vraiment géniale, et tu as un sens de la synthèse incroyable. Exactement, je signe, je suis d’accord, tout, j’approuve, je crie merci, je clame mon assentiment global et enthousiaste!!! Ah, cette collègue qui, ce midi encore, me voyant manger des figues séchées (2 ou 3 avant d’affronter les lions, il me faut au moins ça!!) et qui me dit, « quoi? Tu manges ça, toi? Mais c’est très calorique!!!  » ben oui, des calories, j’en ai besoin, scoop, révélation, sans calories, je tombe… D’ailleurs j’ai un ami (pas du tout VG mais celui de la these grecque) qui est toujours dubitatif quand, entre 2 heures de cours de thème à donner, il est devant le distributeur et voit les collations « garanties moins de 100 calories »…ah mais non justement, moi, j’en veux, des calories, si j’ai faim!!
Enfin voilà, encore une fois, tu dissertes justement, avec finesse et humour, avec intelligence et efficacité.
C’est du toi, quoi.

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 03 min

Oh, merci Cél !
Pour tout t’avouer, comme je sais que tu ne lis pas les articles ou passages ‘Nutrition’ d’ordinaire, je me suis dit que tu n’allais pas lire celui-ci (et j’avais peur qu’il ne te plaise pas, du coup !) 🙂 Je suis rassurée !
Oh que c’est bon les figues séchées, j’en raffole ! C’est d’ailleurs sûrement l’un de mes fruits secs préférés… quand elles sont toutes tendres et sucrées… aaaahhh, j’en veux !! 😀
Et quelle horreur ce distributeur de collations aigries ! Non, non, pas de barres à la fausse graisse allégée, j’en veux, de la vraie, de la pure et de la bonne ! 😉

Répondre
hemesis 22 janvier 2015 at 19 h 26 min

Merci beaucoup pour cet article, je me demandais justement aujourd’hui si je mangeais correctement… C’est mon 1er hiver de végétarienne et je ne me sens pas très en forme, mais comme d’autres facteurs entrent en compte, difficile de savoir si je dois regarder mon alimentation de plus près ou si je me prends trop la tête ! Comme d’habitude ton blog est une précieuse source d’informations et de motivation ! 🙂

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 05 min

En hiver, il faut penser aussi à la vitamine D : une grande partie de la population occidentale en est carencée car l’exposition au soleil n’est pas assez importante. Il ne faut donc pas hésiter à se supplémenter ! 🙂

Répondre
Axelle 22 janvier 2015 at 19 h 37 min

Bonsoir,
Merci pour cet article très intéressant ! Je suis en pleine transition vers le végétalisme, et il est vrai que j’ai commi quelques erreurs qui m’ont assez affaibli. Mais je reprends un bon rythme et ton article me fait un rappel de la ligne à suivre.
Bises

Répondre
Bailly 22 janvier 2015 at 19 h 48 min

Merci pour ce petit (grand) récapitulatif Antigone 🙂 ! Bien fait et enrichissant comme d’habitude ! Je me demande juste quelque chose : est-ce que le beurre de cacahuètes a des vertus similaires aux autres purées d’oléagineux ? C’est vrai qu’on en parle moins que les autres, il y a peut-être une raison…Merci beaucoup beaucoup et bonne continuation dans tes nombreux projets !

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 08 min

Pour un beurre de cacahuète sain, il faut le choisir bio de préférence et nature : donc, plutôt de la ‘purée’ de cacahuète, sans sucre ni arôme ajoutés, et non du beurre de cacahuète traditionnel qu’on trouve aux US et en grande surface, riche en sucre blanc, additifs et, souvent, additionné d’huile de palme.
La purée de cacahuète est une alternative très saine aux autres purées d’oléagineux : comme la cacahuète est une légumineuse, et non un oléagineux, elle est très riche en protéines… un bon argument pour en manger régulièrement ! 🙂

Répondre
Bailly 23 janvier 2015 at 23 h 16 min

Hé ben ça alors ! Je ne m’attendais pas à apprendre ça aujourd’hui…je me coucherais moins bête, merci beaucoup beaucoup 🙂 🙂 🙂

Répondre
cindy 22 janvier 2015 at 19 h 48 min

super cet article ! moi je suis végétarienne depuis l’adolescence et maintenant végétalienne depuis 2 ans , j’ai eu beaucoup de problème avec l’alimentation , mais ça m’obsède toujours aujourd’hui même si je n’ai plus peur du gras , ni des calories , et ça c’est entre autre grâce à vous et au autre blogueuses végétalienne très talentueuse ! merci grâce à vous toutes je me régale et ça fait du bien de ne plus privée son corps !
ps : mon petit dej préféré c’est ton porridge !!!!!!!

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 08 min

Oh, merci Cindy ! J’en suis ravie ! 🙂

Répondre
ohalmonds 22 janvier 2015 at 20 h 14 min

Super article très juste sur tous les points!
Une des premières choses qu’on me rétorque quand je dis que je suis végétalienne : « mais t’as pas faim? »
Ben non je n’ai pas faim, je mange varié (plus varié que 90% de mes amis non végé) et en fonction de mes besoins et j’écoute mon corps (alors des jours je mange comme un ogre et d’autres comme un moineau, c’est tout à fait naturel, (j’exagère bien sûr))
Cette vidéo ‘The sugar truth’ (https://www.youtube.com/watch?v=dBnniua6-oM) m’est venue à l’esprit en te lisant car elle reprend plusieurs points :
– sur la vision des calories : if you’re going to store it and you expect to spend it (normal energy expenditure), then you’re going to have to eat it. Ce qui inverse totalement la mauvaise tendance actuelle à dire : si tu manges qch, il faut brûler ces calories.
– « fat doesn’t make you fat » que les graisses ne font PAS grossir, elles participent à la satiété et permettent une assimilation plus lente des glucides (donc plus d’énergie sur la durée)
– « sugar makes you fat », que c’est le sucre qui fait grossir, car c’est un poison mais que la nature est si bien faite (<3) qu'elle nous a offert l'antidote avec : c'est à dire :
– les fibres qui ralentissent l'absorption de ce sucre et évitent les pics d'insuline (donc les fringales)
Bon je n'ajoute en fait rien mais je trouve cette vidéo vraiment bien.

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 09 min

Merci pour cette vidéo !
Je ne l’ai pas encore regardée, mais à en juger par les extraits que tu cites, elle a l’air très intéressante !

Répondre
Olivia (la cuisine d'Anna et Olivia) 22 janvier 2015 at 20 h 17 min

SUPER article Ophélie !! C’est en gros ce que je fais depuis plus d’un an de végéta*isme, ça rassure donc je vais dans le bon sens 😉 je suis en pleine forme, je connais mieux mon corps et ses besoins, j’ai même perdu du poids (6kg sans m’en rendre compte sur plusieurs mois)
Et comme le dit Céline -La pincée de Cél- plus haut, mes encas aussi font halluciner tout le monde ! lol c’est rigolo de voir les autres se restreindre alors que c’est nous (les végés) qu’on accuse habituellement de nous « priver » ! Et oui, quand j’ai faim, incroyable : je mange ! C’est fou comme on peut être déconnecté de ce qui est vraiment bon pour nous, on fait souffrir son corps en croyant lui faire du bien à vouloir éviter les féculents et le gras…
Je pense que ton article va aider beaucoup de gens, donc je te remercie pour nous tous 🙂 (d’ailleurs je vais envoyer ton article à deux ou trois copines lol)
Gros bisous !

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 11 min

Merci Olivia !
Mais oui, ça me fait toujours rire quand je vois des omnis en pleine restriction repousser les noix, les céréales complètes, les fruits secs ou les avocats sous prétexte qu’il s’agit de gras, de féculents, etc. S’ils savaient qu’en devenant vg, ils pourraient en manger chaque jour sans se soucier de leur ligne !
J’adore ta phrase : « quand j’ai faim, incroyable : je mange ! » 😀

Répondre
Elokitty 22 janvier 2015 at 20 h 38 min

Coucou Ophélie,
Superbe article très très complet merci ! Je vais me le mettre en favori quand même 🙂
C’est vrai que j’ai mis un moment à ne plus avoir faim ! Et en me renseignant un peu j’ai compris que je ne mangeais pas assez, et pas assez équilibré… Et maintenant après plus de trois ans de VG total, j’arrive à sentir ce qu’il me manque et à ajuster sur la semaine.
Gros bisous

Répondre
angie 22 janvier 2015 at 20 h 43 min

Merci pour cet article qui fait drôlement écho à la jeune végétalienne que je suis (depuis mai 2014)… J’avoue que j’ai effectivement perdu 4 kilos qui ne me manquent pas du tout, et il peut m’arriver davoir un peu faim le soir avant de dormir, mais de moins en moins, et je pense que ça dépend juste du repas du soir (si si, un énorme bol de soupe poireaux courgettes c’est délicieux et ça cale bien l’estomac, mais pas longtemps!) Donc j’essaye d’accompagner ce genre de souper d’une tranche de pain au raisins made in antigone, ou un truc comme ça, bien réconfortant, et hop, plus de soucis!
En tout cas je voulais te remercier pour toute l’aide que tu peux apporter aux nouveaux/futurs/bientot vg qui te lisent, car avoir ce genre de mine d’idées, de conseils, de recettes délicieuses, ça aide à passer le pas de façon sereine et se dire que c’est possible.
Merci car c’est sur ton blog grâce à ton article sur le liquide vaisselle(heureux hasard !) que j’ai découvert le veganisme, c’est grâce à ton article sur le lait que j’ai sauté le pas en me disant que moi aussi, je suis sûre que j’arriverai à me passer de fromagee et grâce à tous les autres articles que je m’éclate en cuisine aujourd’hui et que je me lance des défis pour tout végétaliser et que je n’ai plus aucun trouble alimentaire ! Pfiou ça en fait de la reconnaissance, tiens, je t’envoie tout ça d’un coup, MERCIIIII Ophélie! Et désolée pour le roman…

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 13 min

Merci à toi, Angie, ça me fait très plaisir !
Ici aussi, en ce moment, c’est soupe le soir, mais toujours accompagnée de bon pain maison, de tofu ou de légumineuses, et sans oublier un petit dessert (nous sommes des gourmands !) ! 🙂
Bravo à toi en tout cas, c’est génial, tu peux être fière !

Répondre
Rose Citron 22 janvier 2015 at 21 h 14 min

Pfiou! cet article est au top!!!!! bravo!!!!!

je reviens juste sur le point 7. 2. manger quand on a faim (attention, je vais digresser…)
Je trouve que c’est la base! Mais la base qu’on a trop souvent oublié, pour plein de raisons différentes : trop speed, horaire de repas plus « sociaux » que physiologiques, restrictions cognitives (ah non, pas de chocolat ça fait grossir, donc je me prive pendant deux semaines, mais quand je craque attention les dégats), difficultés à être à sa propre écoute, besoin de réconfort, tromper l’ennui…
Bref, ça sort complètement du cadre du végétarisme, c’est valable pour tout type d’alimentation, mais je trouve qu’être à l’écoute de ses sensations de faim et de satiété, ça n’est pas forcement évident, et pour certains, ça nécessite un vrai ré-apprentissage
*fin de la digression*

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 17 min

Merci merci Azilis !
Oh, mais ce n’était pas une digression, tu es en plein dans le sujet ! 🙂
Et tu as tout à fait raison… d’ailleurs, quand j’ai écrit cet article, j’ai pensé aux écrits d’Apfeldorfer qui dit justement que se priver de chocolat ne sert à rien d’autre… qu’à sauter sur la table entière quand on craque ! Quand on ne se prive pas, on n’a pas envie de faire des razzias sur tout ce qui bouge !
Et en plus, le chocolat est plein de bienfaits : anti-stress, anti-cancer, hypotenseur… il ne faudrait pas s’en priver ! 🙂

Répondre
Rose Citron 25 janvier 2015 at 13 h 26 min

Apfeldorfer et Zermati : mes idoles!! 🙂

Répondre
Silvana 22 janvier 2015 at 21 h 22 min

Merci beaucoup pour toutes ces explications oh combien claires et fournies. Je suis en pleine réflexion quant à mon alimentation (une grosse envie de franchir le pas du VG mais un peu peur quand même ). Bref tout ça n’est pas encore très clair dans ma tête, en tout cas je cherche des infos sur les indices glycémiques (mon mari entant que polynésien a un gros « passif génétique » de diabétique et je pense qu’il nous faudrait être plus vigilants sur ce point. Je cherche donc une source d’info complète sur ce thème. Voilà, merci pour vos posts amusants, détonants, pertinents et instructifs.

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 18 min

Ah, j’ai prévu depuis longtemps de faire un article ou deux sur les IG… je remets ça sur ma liste sans tarder ! 🙂

Répondre
ElodieD 22 janvier 2015 at 21 h 23 min

Bonsoir. Super article plein de bon sens, comme d’habitude, tu expliques très bien et très simplement les choses. Merci 🙂

Répondre
élisabeth 22 janvier 2015 at 21 h 49 min

quel bel article, je me suis beaucoup documentée quand j’ai décidé de devenir végétarienne pour éviter les erreurs et je mange plus aujourd’hui que du temps où j’étais omnivore
mes repas sont plus variés et je cuisine plus
et depuis mon passage au végétalisme, je continue à être attentive
j’ai moi aussi perdu du poids (8kg, mais mon IMC est toujours dans la norme) , mais je ne me suis jamais sentie si bien
beaucoup de désagréments ou de douleurs digestives sont parties
et quand je mange de l’industriel je le sens passer
alors tu as raison de nous mettre en garde, c’est important d’être accompagné dans la transition

Répondre
Délia 22 janvier 2015 at 21 h 53 min

Ton blog m’a beaucoup poussée à la réflexion, et maintenant que je suis végétarienne, je suis bien. Je n’ai pas de faiblesses particulières, et ne me suis jamais posé la question du gras, des calories et autres. Par contre parfois j’ai peur de pas manger assez, mais bien avant d’avoir les symptômes. J’suis flipée quoi, mais j’ai jamais eu un seul bobo! Et pourtant j’suis très active au travail!
Tes conseils sont très intéressants et déglinguent une bonne partie des préjugés sur le végétarisme :).
Tu as été la première à m’orienter vers ce régime alimentaire, et un an après avoir sauté le pas, je ne regrette rien. Je me sens heureuse et pleine de vitalité.
ANTIGONE, JE T’AIME!

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 18 min

Oh !.. <3

Répondre
berenice 22 janvier 2015 at 22 h 00 min

Excellent article. Je te suis depuis quelques temps et je n’ai jamais commenté mais je ne peux n’empêcher de réagir à ce post, très complet qui permet d’aller outre les clichés !
Combien de fois m’a-t-on dit que je ne mangeais que des légumes (sans savoir ce qu’il y avait dans mon assiette !)… Et les oléagineux qui font grossir… C’est vrai que j’ai eu du mal à en manger au début car j’avais peur mais maintenant ils sont très bien intégrés dans mon alimentation 🙂
Je pense que ton article va beaucoup aider les omnis en transition. Merci !

Répondre
Ségolène 22 janvier 2015 at 22 h 14 min

Je me pose beaucoup de questions sur mon alimentation, notamment parce que je trouve que j’ai trop de problèmes de fatigue, constipation, mycoses me faisant dire que je ne fais pas les bons choix. Je suis assez confuse quand je lis des blogs comme celui de crudivegan qui conseille de réduire énormément le gras en faveur des fruits, puis ton article qui insiste sur l’importance des gras et ne mentionne pas les fruits frais. Il y a beaucoup de courants différents et tout le monde aime défendre ses choix, comment faire la part des choses ? Mais merci pour tes éclaircissements qui me parlent quand même beaucoup et permettent de nuancer ceux des autres ! Je reste cependant curieuse de connaître ton point de vue sur ce régime crudivore 80/10/10.

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 21 min

Personnellement, je pense que le régime 80/10/10 se base sur une méconnaissance de la physiologie humaine et qu’il est potentiellement dangereux. Je ne le conseille pas du tout, pas plus que je ne conseille le blog de Crudivegan qui, selon moi, contient beaucoup d’informations erronées.

Répondre
La Julie Verte 23 janvier 2015 at 9 h 53 min

Ophélie, en parlant de cru, me revoilà !
Je suis tes articles avec une joie immense, et je me délecte de chaque nouvel article.
Je continue de penser que tu devrais refaire un tour sur regenere.org, car si tu serais surprise de voir par exemple qu’en ce moment Thierry fait l’apologie du gras, de coco notamment, qu’il recommande des transition douce, quitte à réintroduire un peu de riz cuit, etc… et justement tu en parles dans ton article, mais il explique la physiologie extrêmement bien et permet de comprendre les mécanismes qui sont à l’oeuvre, comme tu le fais toi aussi, notamment au niveau du sucre, du gras, des protéines. Enfin je vous aime tous les deux et je trouve vraiment dommage que tu ne le suives pas (il recommandait ton article de no-poo sur vivre cru !)

Répondre
Charlotte C. 22 janvier 2015 at 22 h 24 min

Super article !!! Déjà dit plus haut, mais je trouve que tu as très bien résumé l’affaire ! 🙂
Vivement la suite, sur les protéines !

Répondre
Amandine 22 janvier 2015 at 22 h 29 min

Merci pour cet article complet et simplissime qui est tres utile, plein de conseils qui vont droit au but! En toute nouvelle vegetarienne cela me sera bien utile!! Je suis ton blog depuis pres d’un an et il ma beaucoup aide dans ma transition, encore merci.

Répondre
Soe 22 janvier 2015 at 22 h 46 min

Alors moi, ça a été le contraire : en devenant végé, je me suis dit que comme les principales graisses de ma précédente alimentation, les produits animaux, étaient supprimée de ma nouvelle alimentation, ben j’étais tranquille. Du coup je me suis goinfrée et j’ai grossi ^^ j’étais peut-être inquiète à l’idée de manquer de quelque chose, et j’ai compensé.

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 22 min

Et ce n’est peut-être pas plus mal, non ?.. En tout cas, rassure-toi, petit à petit, quand on mange sain, complet et naturel, son corps tend vers son poids de forme, sans restriction ni accumulation.

Répondre
coloredcorneja 22 janvier 2015 at 23 h 02 min

Ohh, merci pour cet article! J’ai malheureusement perdu 30 libres (15 kilos) et je suis maintenant à imc anormal! Je ne sais pas trop ce que j’ai, mais je vais suivre tes conseils et augmenter le quantités 🙂

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 23 min

Effectivement, si tu n’étais pas en surpoids, c’est anormal. Je te conseille de consulter un nutritionniste pour t’aider à mieux équilibrer tes repas.

Répondre
Marie-France 23 janvier 2015 at 0 h 09 min

Bonjour Ophélie
Je quitte tranquillement mais surement le monde des carnivores pour glisser vers celui des végés. Mon souhait serait de devenir vegan mais j’ai peur de manger trop (les noix, les légumineuses toffu ..) ou pas assez (étant assez gourmande et faisant partie de la génération  » finie ton assiette » « prends en une 2 eme fois » et j’en passe….) Merciiiiii pour tout tes conseils et commentaires.
J’apprécie vraiment ton blogue, vraiment inspirant.:)
Bonne journée
Marie-France du Québec

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 24 min

Mais non, ne t’inquiète pas, tu ne mangeras pas trop ! Ces aliments sont sains, nourrissants et complets : ils sont donc bons pour ton corps !
Et tu ne mangeras pas ‘pas assez’ non plus : peu à peu, tu sais, on se régule et on comprend vite ce que son corps veut… le mieux à ce moment-là est de l’écouter ! 🙂

Répondre
Marie-France 28 janvier 2015 at 16 h 51 min

Merci pour ta réponse ! J’ai hâte de lire les autres articles ! Grâce à toi je vais enfin trouver un équilibre alimentaire !
PS si un jour tu viens de ce côté de l’atlantique……….. fais moi signe J’apprécierai vraiment de te rencontrer 🙂 🙂 🙂

Répondre
JennyB 23 janvier 2015 at 5 h 37 min

Merci beaucoup pour cet article qui me conforte dans la façon dont je mange et c’est vrai qu’on entend pas mal de choses négatives sur notre alimentation mais faut passer au-dessus et heureusement qu’il y a des personnes comme toi pour nous accompagner
Bonne journée 🙂

Répondre
sanjuan 23 janvier 2015 at 8 h 49 min

Bonjour Ophélie

Je suis omni en transition.Difficile au départ d’introduire du gras qui souffre d’une mauvaise réputation.
J’ai besoins de conseils pour introduire une autre façon de déjeuner que pain beurre confiture céréales trop sucrées auprès de mes enfants qui ont faim dès 11 heures..Quelles céréales ou autres aliments pour les inciter à renoncer au sucré.
Je suis à court d’idées .Merci

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 26 min

As-tu regardé mes recettes de petits-déjeuners ?
https://antigone21.com/categorymangeons-2/petit-dejeuner-1/
J’en ai proposé plein, accompagnées de suggestions et d’informations : je te conseille d’y jeter un coup d’œil ! 🙂

Répondre
DameAndineCogite 23 janvier 2015 at 9 h 23 min

Merci beaucoup pour cet article, utile pour tous. (Je suis quasi végétarienne – l’animal mort entre dans mon assiette environ 1x par mois.) Globalement, je suis déjà tes conseils… Mais j’ai été intriguée par le lait de riz et son IG élevé. Mince alors ! Du coup, je me renseigne… Et les dattes aussi ! Nul… Par contre, le riz complet, ça va… Etant donné que je fais du lait de riz moi-même avec du riz complet, est-ce que tu sais ce que ça donne ? Parce que bon, les prix des amandes et des noisettes flambe de par chez moi, alors je les croque avec plaisir, mais pour le lait, j’évite :-D.
Du coup, quand on mange des ingrédients à IG élevé, est-ce qu’il y a une bonne stratégie ? Ohalmonds évoque les fibres… est-ce que si on couple les dattes avec des noisettes c’est mieux ? Idem pour le muesli au lait de riz, quelques fruits secs en plus pour « équilibrer »?
Sachant que l’insuline est une hormone capricieuse chez moi, je pense que ça pourrait être pas mal que je prête attention à cette histoire d’IG…
A propos de lait végétal, tu as déjà testé de faire du lait de pois chiche ou autre légumineuse ?

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 31 min

Effectivement, le lait de riz a un IG élevé et je lui préfère, pour un prix similaire, le lait de soja ou le lait d’avoine. On peut faire les deux à la maison, ou bien mélanger avoine/amande par exemple, pour un résultat moins cher qu’amande pur. Avec un muesli riche en fibres, cela fait tomber l’IG, de toute façon, mais c’est vrai que c’est un lait peu intéressant car très sucré et relativement pauvre en nutriments. Mieux vaut un lait riches en protéines ou en bons gras ! 🙂

Pour les dattes, elles ont beaucoup d’autres bienfaits, donc ça s’équilibre, d’autant qu’on les mange souvent accompagnées de noix, de flocons ou d’aliments riches en fibres. Personnellement, je les conseille avant ou après le sport, quand on a besoin d’énergie rapide pour soutenir un effort ou reconstituer des réserves. Après, avec des noix, pour un petit creux en cas de coup de mou, c’est parfait !

En règle générale, je pense qu’il ne faut pas supprimer un aliment, sous prétexte qu’il a un IG élevé car oui, tu as raison, quand on le combine avec des aliments à IG bas, l’IG total du repas baisse beaucoup et ce n’est pas une cuillère de fécule dans un gâteau qui va générer une flambée de notre insuline !

Et je n’ai jamais essayé de lait de légumineuses autre que le soja… j’ai un peu peur du goût, pour tout t’avouer ! 🙂

Répondre
DameAndineCogite 23 janvier 2015 at 9 h 52 min

Merci pour ta réponse rapide :-).
En fait, je n’ai jamais trouvé de soja « en vrac » (ou même en sachet ou boîte), j’avais laissé tombé l’idée de faire le lait de soja moi-même. Avoine j’ai déjà testé, au goût ça allait, mais la texture était très « visqueuse », pour du muesli, c’est pas terrible :-D. Mais c’est une bonne idée de tester un mixte.
Je te rassure, je ne comptais rien supprimer :-D. (Je pars du principe que de toute façon, si c’est un aliment non transformé, ça doit être bon – oui je sais c’est un peu simpliste mais quand même :-P.) Mais si je peux mieux combiner mes aliments, c’est pas plus mal. (Par exemple, je mange assez bien des dattes comme en-cas, mais du coup, j’ajouterai quelques amandes ou noisettes :-)).

Répondre
DameAndineCogite 23 janvier 2015 at 9 h 58 min

PS : J’ai quand même trouvé ça http://www.bioplanet.be/bio/fr/detail_produit/4737/biona-haricots-de-soja-a-l-eau-400g
ça irait pour faire du lait de soja ? (Jamais cherché à tester puisque j’en trouvais pas)

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 10 h 28 min

Si la texture de ton lait d’avoine était visqueuse, c’est sûrement parce que tu as fait cuire tes flocons, non ? Il faut éviter la cuisson car, comme pour le lait de riz, cela donne une affreuse texture gluante… beurk, rien que d’y penser, cela me donne des frissons ! 😉
Pour le lait de soja, non, il faut des graines sèches dépelliculées. Je n’en trouve pas non plus en Allemagne, il faudra que j’en commande ! En attendant, je me fais des petits mélanges à base d’amande, coco, noisette, avoine, etc. 🙂

Répondre
DameAndineCogite 23 janvier 2015 at 12 h 46 min

aaaaah ! je comprends. Pour le riz ça va, mais la recette que je suis ne met que 30-40g de riz pour 1L.
Du coup, je vais me mettre en quête d’une recette de lait d’avoine sans cuisson :-). Où commandes-tu tes graines sèches ? Et pour du lait de coco, tu pars de coco râpée ? beurre de coco ? lait de coco? (Wouh, tout plein de choses à explorer gustativement !) (Désolée de t’assommer de questions :-D)

Ingrid 23 janvier 2015 at 9 h 27 min

Excellent article comme toujours!
C’est vrai que ça étonne toujours quand je mange des dattes ou des noix, les collègues me font toujours la remarque « mais, ça fait grossir, t’as pas peur? Tu devrais pas manger ça , c’est bourré de sucre, de gras » .
J’avoue je n’y fait plus attention aujourd’hui. C’est en devenant vg que j’ai mis beaucoup de variété dans mon assiette, et je n’ai jamais aussi bien mangé.
Par contre, j’ai toujours du mal à identifier la faim, parfois j’oublie de manger parce que mon ventre ne rappelle pas à l’ordre, il faut que j’y sois plus attentive.
Encore merci pour cet article!

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 9 h 33 min

Je t’en prie Ingrid !
C’est vrai que c’est parfois un long (ré)apprentissage que de savoir quand on a faim, de quoi on a faim, etc. Mais ça vaut le coup d’essayer de s’écouter ! 🙂

Répondre
Gwen 23 janvier 2015 at 9 h 36 min

J’ai tout le temps faim… Mais en fait c’était déjà le cas quand j’étais omni, la différence c’est que je m’autorise à manger à 10h30 (amandes, abricots et raisins secs). J’ai beau manger muesli ou pain complet le matin, j’ai (quasiment) toujours un petit creux. Le goûter, ça j’ai toujours pris ! C’est vraiment rare que je ne m’autorise pas ce plaisir (le problème c’est que parfois j’ai dû mal à déterminer si c’est par faim ou juste pour le plaisir de manger en rentrant du boulot, un peu comme une récompense).
Et totalement d’accord sur le fait qu’on ne mange pas que des légumes ! Quand on me dit « c’est bon y a un plat de légumes pour toi », j’ai envie de répondre  » je ne suis pas au régime, merci » (et vu les assiettes que j’engloutis, ça se remarque assez vite).
Mais parfois je ne peux m’empêcher de « faire attention », car il n’y a pas si longtemps encore mon IMC indiquait obésité. Là je suis en « normal », mais à la limite avec « surpoids ». Bref, je raconte ma vie.
Merci pour cet article, comme toujours, très intéressant !

Répondre
Bernadette 23 janvier 2015 at 9 h 45 min

MERCI, milles mercis d’expliquer si bien face aux préjugés des ignorants et des intolérants… une végétarienne depuis 37 ans!

Répondre
aufildelalune33 23 janvier 2015 at 10 h 34 min

Super article une fois de plus ! Un guide du végé débutant à mettre en toutes les mains 😉
Je me reconnais à mes début de végé, avec mes assiettes resservies 2 ou 3 fois pour me caler. C’était le temps que mon corps se fasse à ce changement, et aussi parce que j’ai quoi qu’il arrive un bon coup de fourchette :p
J’ai une seule remarque : Cet article s’adressant principalement à des végé débutants, peut-être qu’il aurait été utile d’écrire quelques mots sur la supplémentation en B12 non ? Personnellement, pas accro du tout aux compléments, j’ai omis de bien me renseigner à ce sujet et j’ai mis 1 an avant de commencer ma supplémentation (et celle de ma puce…). C’est pourtant la seule carence qui guette un végéta*ien.
En tout cas, merci pour cet article, je partage !

Répondre
Rose 23 janvier 2015 at 10 h 45 min

Ecoute, moi, personnellement, j’ai pris du poids à l’arrêt de la viande ! Mais c’est de la faute à ma gourmandise. Plus de sucré, c’est sur, plus de féculents « blancs », très certainement aussi. Sans compter le fromage en bonne Normande que je suis … (Et puis apparition d’une petite cellulite sympa avec … hum … ;). Heureusement, depuis, j’ai appris beaucoup en nutrition (et en sport :D) et je ne fais plus ces erreurs 🙂
A noter que quand tu habites en France et que tu es végétarien, et que tu dois déjeuner à l’extérieur, les restaurateurs ne sont pas vraiment là pour t’aider. Tu veux manger végé ? Tiens une salade de chèvre (quand t’as de la chance, sinon c’est un bol de frites … au saint-doux ??? Ca a toujours été ma crainte :o). J’ai fait une étude dans le cadre de mes études de diét là dessus. C’est bien triste. Heureusement ça change … !

Bravo pour ton article Ophélie, je suis sure qu’il en aidera plus d’un !

Répondre
Anne 23 janvier 2015 at 10 h 48 min

Je confirme ce que tu dis concernant le sucre. J’ai accouché il y a 2 mois et durant ma grossesse j’ai fait du diabète gestationnel, j’ai donc été contrainte et forcée de bannir tout sucre de mon alimentation (pourtant déjà peu sucrée). Le résultat a été incroyable, j’ai maigri pendant ma grossesse (mon bébé faisait quand même 3kg700 à la naissance) et surtout j’ai perdu toute cette cellulite que j’avais sur les hanches, les fesses, les cuisses et dont je n’arrivais pas à me débarrasser. Je devais surveiller ma glycémie 6 fois par jour en me piquant le doigt et j’ai été très surprise de voir les écarts de glycémie entre céréales complètes et céréales blanches. Bref maintenant que j’ai accouché et que je n’ai plus ce problème de diabète, je continue maintenant de faire attention à l’index glycémique des aliments en privilégiant céréales complètes, sucres non raffinés, fruits secs…. ça serait dommage de récupérer ma cellulite, elle ne me manque pas du tout !!!!

Répondre
dreshou 23 janvier 2015 at 11 h 05 min

Halala mais MERCI !
Ca fait un moment que j’ai considérablement réduit ma consommation de viandes et de fromages (en fait, je n’en achète pas et n’en cuisine pas mais il m’arrive d’en manger pour ne pas « embêter » les autres, mais je le fais de plus en plus 🙂 )
Et au début, effectivement, j’avais faim.. Et une amie m’a dit: « bah il faut manger plus, mange quand tu as faim, fait des goûters » ! Et elle avait raison, et cette article m’aide à y voir plus clair et me rassure un peu. Effectivement, je trouvais ça bizarre, et c’est con, mais on ne trouve pas de réponses à ce genre de questions sur google donc MERCI ! 🙂

Répondre
SweetBerry (@RourouxSB) 23 janvier 2015 at 11 h 15 min

Bonjour Ophélie ! J’adore toujours autant ton blog et tes articles pleins de bons sens et de bons conseils.
J’ai une petite question. J’ai rencontré une crudivore qui m’a insufflé l’idée que l’on a pas nécessairement besoin de prendre son petit déjeuné avant 9h car le corps est encore endormi. J’ai suivi le conseil et j’ai pas trouvé ça bête. Je voulais avoir ton avis là-dessus.
Et sinon est-ce que tu as un petit déj sympa mais pas pour grand sportif ? Je fais 15min de yoga le matin (et le soir) et je marche 15min avant d’arriver au bureau. J’ai testé le muesli (petite quantité), ça marche bien mais si tu as d’autres idées, je suis preneuse !
Merci encore pour tout !
Belle journée à toi.

Répondre
LMC 23 janvier 2015 at 11 h 25 min

Je crois que, comme Pascale, tout le monde devrait lire ton article. Je ne suis pas végétarienne, végétalienne ou vegan mais je me suis intéressé à la cuisine VG pour 2 raisons :
– apprendre à cuisiner les céréales et les légumineuses,
– diminuer ma consommation de viande.
Après avoir lu ton article et les commentaires, j’ai envie de partager plusieurs réflexions.
Tout d’abord, il y a un peu plus de 2 ans maintenant, ma famille a du modifier son régime alimentaire après la découverte d’une maladie auto immune. Après le choc de l’annonce et l’acceptation de la maladie, nous avons donc changé d’alimentation. Ayant déjà une alimentation riche en fruits et légumes, nous mangeons maintenant des féculents à chaque repas. J’ai ainsi découvert qu’il existait autre chose que les pâtes et le riz. Les livres de cuisine VG et les blogs m’ont aidé à apprendre à découvrir et cuisiner l’épeautre, le millet, le sarrasin, les pois chiches… Aujourd’hui, je n’ai plus de creux à 10h ou à 16h, je mange beaucoup plus équilibré, j’ai diminué la taille de mes portions et perdu du poids.
Je privilégie les aliments complets ou demi complets pour les pâtes , le riz, les farines qui ont un IG plus faible que leurs équivalents raffinés. L’IG augmente quand vous faites trop cuire vos aliments ou quand vous réduisez leur taille : un aliment mixé s’assimilera plus vite.
J’ai aussi découvert les réactions des gens qui connaissent notre situation. Celle que je préfère : « c’est pas évident quand même de faire attention à ce que l’on mange tous les jours? C’est compliqué? » Non c’est de l’organisation et vous devriez vous en inspirer. Celle que je déteste : « Allez reprends un bout de gâteau, çà va pas te tuer? » Aujourd’hui non, mais on verra les conséquences dans 20 ans. Difficile de se faire comprendre quand on fait des choix un peu différent.
Enfin, là où je ne suis pas trop d’accord, AntigoneXXI, c’est « le sucre, c’est mal ». Non le sucre n’est pas mauvais en soi, c’est quand même le carburant de nos cellules. Mais tu as raison l’excès du sucre, de gras, de sel  » c’est maaaaaaaaal ».
Manger sain et équilibré, quelque soit le régime alimentaire que l’on a choisi, n’est pas simple. Encore merci pour cet article qui remet les choses au point.

Répondre
Antigone XXI 23 janvier 2015 at 11 h 33 min

Merci de ton témoignage très intéressant !
Mais tu sais, je plaisantais, bien sûr, en écrivant ‘le sucre, c’est le maaaaal’ ! Je croyais que l’effet appuyé marquait l’humour de cette phrase, mais je n’ai pas dû être assez claire ! 🙂

Répondre
LMC 23 janvier 2015 at 16 h 51 min

C’est moi qui n’est pas saisi l’ironie. J’ai relu 2 de tes anciens articles sur le sucre et faut-il manger sain à tous prix? J’adhère à ce que tu dis. J’ai, d’ailleurs, retrouvé ton expression « c’est mal » et j’ai compris le second degré cette fois. 😉

Répondre
ducotedechezcyan 23 janvier 2015 at 11 h 52 min

Article très intéressant 😉
Je suis justement en période de transition (j’essaie de supprimer la viande progressivement) et tes conseils vont m’être précieux. Mon principal problème vient du fait que je n’ai pas le temps de passer des heures dans la cuisine et que je vis dans un endroit où il n’est pas forcément facile de se procurer des aliments « remplaçants » ne demandant pas trop de préparation. Mais petit à petit, grâce à ce genre d’articles, je pense que je finirai par y arriver!
Merci!

Répondre
Gwendoline 23 janvier 2015 at 12 h 06 min

Coucou Ophélie,
Merci pour cet article. Je le trouve vraiment très complet et ça va m’aider un peu pour finir d’équilibrer tout ça!
🙂

Répondre
Frizapla 23 janvier 2015 at 12 h 21 min

Bonjour Ophélie,

Je viens de lire avec beaucoup d’intérêt ton article.
J’ai aussi lu certains commentaires, notamment celui de aufildelalune33, qui mentionne la supplémentation en vitamine B12.
Quel est ton avis sur le sujet ?
Doit on craindre des carences en vitamines, en pratiquant ce nouveau mode d’alimentation ?
D’avance merci de me lire et de répondre à ma question.

Cordialement, Frizapla.

Répondre
nanou 23 janvier 2015 at 13 h 18 min

futur végétarienne (pour eesayer de perdre 15kg et pas seulement pour ça) ,j’ai de quoi lire et m inspirer de vos articles
merci

Répondre
Eclectik Girl 23 janvier 2015 at 17 h 28 min

Merci pour ces conseils, tous utiles et plein de bon sens !
Une chose qui pourrait nous aider, (nous : en transition, ou flexitarien qui aimerait tendre vers plus de végétal) c’est si par exemple, de temps en temps sur ton blog ou ton fb, tu listes tes menus de la semaine passée.
Juste 14 lignes, midi et soir, sans faire de photos, simplement pour nous donner des pistes d’association de saveurs, des plats du quotidien ?

Répondre
Audrée 23 janvier 2015 at 18 h 11 min

Bel article, très intéressant, merci pour le partage 🙂
Personnellement, aujourd’hui végétarienne ou avant, quand j’étais omnivore, j’avais tout le temps faim 😉 Le pilule contraceptive c’est pratique, mais jouer avec ses hormones, le body n’aime pas^^
Bonne soirée et bon week-end !

Répondre
AbyssalChaos 23 janvier 2015 at 18 h 47 min

Moi j’avais faim tout le temps en étant omni, je suis VG depuis deux ans et… j’ai toujours faim tout le temps haha ! Je dois avoir un organisme surpuissant qui assimile tout super vite, parce que j’ai beau manger super souvent je suis toujours mince ^^ Mais ça me va, j’aime trop manger et puis devenir VG m’a fait découvrir la variété et j’y prends encore plus de plaisir !
Plus sérieusement cet article était super instructif, merci !

Répondre
Swinka 23 janvier 2015 at 19 h 10 min

Moi je n’ai pas eu plus faim en devenant végétarienne (il y a 2 ans environ)…. J’avais déjà tout le temps faim avant !! -_-‘ Pourtant j’ai un énorme appétit, je mange beaucoup et je stagne à un IMC de 19… Mais même en mangeant énormément je ne me sens jamais rassasiée ou si rarement…. Pourtant je mange très gras O_o
Je vais quand-même tenter les avocats et les noix pour voir, j’adore ça ! Et ta recette de quiche lorraine est très sympa, je vais tenter aussi !!!
Merci beaucoup pour cet article si intéressant et si riche !!!! 🙂

Répondre
Gaëlle 23 janvier 2015 at 19 h 27 min

Bon, mis à part « je te fais un gros câlin », je ne sais pas trop quoi te dire… C’est exactement ce que j’avais besoin de lire, là, maintenant ( une personne m’a dit un truc récemment qui m’a beaucoup, beaucoup blessée, mais bref, on s’en fiche.) Du coup, merci, merci pour tes mots toujours justes, toujours vrais et toujours, toujours bien choisis.
A très vite !

Répondre
rese 28 janvier 2015 at 15 h 32 min

eh bien non !! tu devrais le dire justement !!! :p
(soit dit en passant, comme ça, juste pour le fun, et pour t’arracher (♫♫) un sourire, j’attends tjrs la fameuse recette ……
♫♫♫♪♪

Répondre
Iris 23 janvier 2015 at 23 h 48 min

Hahaha, c’est les arguments que j’entends tous les jours quand je défend mes amis végéta*iens… (perso, je suis flexitarienne, surtout parce que j’aime goûter les spécialités locales quand je suis en voyage et que j’aime pas trop embêter quand je suis invitée… et puis… le fromage… mais bon, dès que j’ai passé mes derniers exams dans quelques jours, je teste la fabrication e fromage végé…)
En fin de compte, tout le monde est épaté que manger végé puisse être si bon et callant quand ils goûtent ce que j’ai cuisiné (merci pour tes recettes, surtout en pâtisserie!)… Pour ma colloc’, qui a encore une sorte de peur viscérale du « mais sans viande, j’ai toujours faim », j’ai fait le pari que dès mes exams passés, je fais la cuisine végane pendant une semaine complète, et qu’elle sera toujours callée 😀

Mais là, où j’ai été le plus sciée, c’est quand j’ai donné ta recette de nut**a décédé avec variantes (à une médecin, chez qui je logeais pendant un stage, je pensais le faire pour le petit déj’), et la voilà qui me répond « Ah ben ça tiens au corps ça » avec un air horrifié… ma fois, elle continue à acheter du 0% de matières grasses sucrées, et je continue de me régaler avec du bon gras sucré juste ce qu’il faut… et oui, c’est bien le but, que ça tienne au corps, quand je vais travailler physiquement + mentalement pendant 5h avant la prochaine pause-repas!

Bref MERCI!!!

Répondre
Elsa 24 janvier 2015 at 8 h 11 min

Merci pour ces précieux conseils. Après une longue période de transition ( réduction progressive des produits d’origine animale), je me lance pour de bon. Beaucoup d’inquiétudes, mais surtout, une trouille un peu irrationnelle, comme si je me préparais à faire mon coming out alimentaire…
Ton site fait beaucoup de bien et permet de dédramatiser tout ça et de mettre un peu de légèreté sur tout cela. Très chouette.

Répondre
Made in Audrey 24 janvier 2015 at 9 h 29 min

Ton article est vraiment très intéressant et s’adresse à tout le monde, à toutes les alimentations ! Il est très complet et j’ai appris plein de chose 🙂 Merci !
Bisous

Répondre
eve 24 janvier 2015 at 11 h 15 min

Bonjour Ophélie,
merci beaucoup pour ton article qui tombe, comme souvent a pic!

J’aurais besoin de quelques petits conseils en plus. Je mange beaucoup de fruit et légume, un bon 3/4 de mon alimentation quotidienne, voir même quelques jours a 100%.
Cependant je suis, j’étais, mais je suis toujours a peine avant ma période du mois difficile… un peu boulimique! Et dans cette période mes fruits/légumes ne suffisent pas, car je ressens que mon corps a besoin de beaucoup pour se préparer a son petit nettoyage mensuel..
En général, mon alimentation est comme ceci :
le matin, je presse une orange sanguine, une grosse carotte, une pomme et une poire, je bois et hhuummm, Puis il me faut du chaud, donc je bois de l’eau tiède avec du citron, environ 750cl en mangeant une banane couper en rondelle et parsemer de tas de noix, du brésil que j’adore, cajou, amende, etc.. jusqu’à ce que je n’ai plus faim. Et jusqu’a midi je n’ai pas faim, j’ai de l’énergie. Il m’arrive de bailler cependant, quand je ne travail pas assez……
Puis a midi, c’est légumes, souvent cru, donc sa peut être carotte (j’adore la carotte), chou rouge, courgette, avocat ou autres avec des graines de courges, de pavot, sésame, chanvre, et des huiles, olives, noix ou noisettes pour la plupart du temps. Dessert, un petit kiwi, ou deux. Ou une poire, enfin un fruit. Et parfois un chocolat avec un café noir.
Au goûter, selon l’envie, mais souvent noix et cranberries-raisin au chocolat.
Et le soir, en ce moment c’est tartine de pain céréales, avec fromage et légumes griller dessus….(J’écoule les stocks de fromages qu’on me ramène… Auvergne oblige !)
Le soir j’ai « faim » enfaîte, j’ai envie de tout dévorer et surtout une envie sucré, puis après salé… Enfin voila, des envies sans faim vraiment, mais des envies que mon corps me réclament, donc il doit y avoir quelques choses a faire pour que tout roule!

Merci encore Ophélie pour tout cela.

Belle journée 🙂

Répondre
eve 8 février 2015 at 0 h 34 min

Pourquoi tu ne réponds plus Ophélie … ;(
J’ai besoin de tes lumières !

Répondre
Antigone XXI 8 février 2015 at 16 h 47 min

Parce que je n’ai pas le temps… 🙁
Et parce que je n’ai pas bien compris ta (tes) question(s)…
Je pense que tu devrais faire des repas plus complets, comme ton dîner, le midi et au petit-déjeuner. Et, à terme, si tu vois que les choses ne vont pas, n’hésite pas à voir un nutritionniste vg-friendly ou quelqu’un qui puisse t’aider de plus près.
Bon courage ! 🙂

Répondre
eve 9 février 2015 at 21 h 02 min

Je comprends.
Merci .

Répondre
Justine 24 janvier 2015 at 12 h 27 min

Merci beaucoup pour cet article ! ça va beaucoup m’aider, parce que je suis végétarienne depuis l’été dernier, mais parfois, j’ai faim au bout de deux heures, ou avant de me coucher en effet. Je ne connaissais pas tout ça pour compenser correctement. Je garde en favori et je partage 🙂

Répondre
Florie 24 janvier 2015 at 14 h 49 min

Merci pour toutes ces belles infos Ophélie ! Je crois que je savais déjà tout ça plus ou moins intuitivement, mais sans vraiment le mettre en pratique… un rappel ne fait jamais de mal !
Je vais peut-être faire lire ça à ma maman, qui n’a aucune idée de ce que je mange depuis que j’ai arrêté la viande… Je m’en suis rendu compte quand, l’autre jour, après m’avoir proposé un oeuf au plat, elle s’est ravisée en disant « quoique tu dois déjà en manger beaucoup ». Ben, non maman, presque jamais en fait 😀
Elle est aussi obsédée par mon taux de calcium, je sais pas trop pourquoi vu que je n’ai même pas arrêté les produits laitiers, elle veut tout le temps me faire manger du fromage.
Mais bon, c’est normal, il faut qu’elle s’habitue. 🙂

Répondre
1 2 3

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :