A la découverte du Peak District

26 novembre 2018

 

 

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, sans doute savez-vous que j’ai déménagé en Angleterre il y a de cela exactement un mois. Si j’ai déjà habité au Royaume-Uni par le passé – il y presque dix ans désormais ! – je n’avais jamais mis les pieds dans le South Yorkshire et encore moins à Sheffield, ma nouvelle ville d’adoption.

Sheffield, ancienne capitale de l’acier, ville la plus verte d’Angleterre, cité aux mille collines, Sheffield aux nombreux visages, assurément. Sheffield n’est d’ordinaire pas une ville qui vient à l’esprit quand on évoque les principales villes d’Outre-Manche, voire que l’on visite. Pourtant, c’est l’une des plus grandes villes d’Angleterre (entre la troisième et la cinquième, selon les statistiques) et c’est une ville où quelques semaines à peine ici me font dire qu’il fait bon vivre.

Car malgré son centre urbain assez imposant, pour l’essentiel reconstruit après les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale, Sheffield a gardé dans ses quartiers adjacents une atmosphère de petite ville de province, aux maisons basses et aux nombreux restaurants, cafés, boutiques, parmi lesquels il fait bon déambuler. Sheffield se targue surtout d’être une ville verte – elle aurait plus d’arbres par habitant·e que toute autre ville européenne et 60% de son aire urbaine est constituée d’espaces verts. Il est vrai que de nombreux parcs et  jardins ponctuent sa maille urbaine mais, cette réputation, Sheffield la doit surtout à la présence du Peak District, le plus ancien des parcs nationaux anglais, dont un tiers de la ville est constitué.

Dimanche dernier, nous nous sommes levés tôt, avons enfilé de bonnes chaussures, des pulls chauds et des manteaux coupe-vent. La météo annonçait un grand ciel bleu – le temps parfait pour une première visite au Peak District. J’ai emporté une petite gourde, deux pommes, des galettes d’avoine et des raisins secs, car j’ai toujours peur d’avoir faim en balade (grand bien m’en a pris). Nous avons pris le bus et, dix minutes plus tard, nous étions à l’entrée d’un vieux pub aux lourds murs de pierre. Et, surtout, au beau milieu d’une épaisse nappe de brouillard.

Ce brouillard, il nous a suivis jusqu’à midi. Tout était blanc. L’air était perlé d’humidité et, par moment, le vent agitait de grandes vagues de brume à nos pieds. On n’y voyait rien à plus de quelques mètres et nous avons avancé pendant deux heures sans rien deviner ou presque du paysage qui s’étendait pourtant sous nos yeux. Je sentais les arbres à mes côtés, pâles fantômes de ce paysage fantastique. Des larmes de froid et d’excitation coulaient doucement sur mes joues.

Et puis, la brume a commencé à se lever. Timide d’abord, elle a esquissé les contours rocailleux qui nous environnaient. Au pied des falaises que nous longions depuis le début de la matinée, est peu à peu apparu un paysage tissé de voiles en coton, de monts cuivrés et, ça et là, de quelques troupeaux de buis, de hêtres et de vaches au pelage épais. Je me suis soudainement vue dans une contrée lointaine, mi-réelle mi-fantasmée, et, si un sorcier en épée ou un dragon irisé était apparu à l’horizon, je n’aurais pas été si surprise que cela.

Nous avons continué à longer ce chemin de crête, traversé quelques ruisseaux, enjambé de grosses roches lisses comme des molaires de géant. Il faisait froid, le vent soufflait puissamment, nous avions faim. Nous avons mangé nos fruits et nos galettes en marchant, sans nous arrêter à la recherche d’un abri qui aurait simplement retardé l’insinuation glaciale du vent sur notre peau. Nous avons avancé sur les pierres, dans la boue, au milieu des fougères et des racines noueuses. Le soleil déclinait déjà quand nous avons aperçu au loin le pub qui avait salué le début de notre marche. Et c’est sans son voile de brume que nous avons découvert le paysage qui nous avait accueillis le matin même et savouré son manteau ocre orangé.

Nous nous sommes réchauffés devant une soupe épaisse, du jus de pomme et des tartines de pain grillé. Quand la nuit s’est mise à tomber, nous sommes revenus sur nos pas et avons attendu le bus qui retourne chaque soir vers la ville. Les yeux brillants, les joues rougies, nous nous sommes promis de revenir au Peak, fouler encore et encore ces chemins de brume et de bruyère – cette fois-ci sous la neige, qui sait ?

M’étant aperçue que je désertais de plus en plus ce blog pour Instagram,  j’ai compris que j’avais envie de partager ici parfois moins d’idées et de réflexions, mais plus de photos et de mots. Mon travail est prenant intellectuellement et j’ai besoin d’évasion. J’ai profité de ce post pour tester un nouveau format pour mes articles, plus large et plus spacieux, espérant que ces quelques pixels gagnés me poussent à y publier plus souvent que sur mon petit écran. J’espère en tout cas que vous aimerez !

 

54 commentaires
16

Vous aimerez aussi

54 commentaires

Geraldine 26 novembre 2018 at 9 h 39 min

Waouw! Les paysages et les photos sont splendides. Merci pour le partage Ophélie!

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 16 min

Merci beaucoup ! 🙂

Répondre
d’Armancourt 26 novembre 2018 at 9 h 51 min

Hooooo superbe et super!!! J’avais envie de vous rejoindre en randonnée avec vous…! Ça sent le bon air, le grand large des plaines de bruyères balayées par le vent!
Merci de nous faire vivre ce moment de détente , de découverte ..
J’adore cette nouvelle formule

Répondre
d’Armancourt Maëlys 26 novembre 2018 at 9 h 53 min

Je me répond…à d’Armancourt , hihihi car j’ai omis de signer mon commentaire!!! Ggggrrrr
Maëlys

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 17 min

Merci beaucoup, ravie que ça vous plaise ! C’était effectivement une très belle balade et il me tarde d’y retourner !

Répondre
Berne Claudine 26 novembre 2018 at 10 h 16 min

Waouh! Superbe en effet les paysages, on se croirait sur la lune sur certaine photo, et ce pub en pierre, juste magnifique.
Découverte, ça me change du Vercors avec ses montagnes et paysages aussi très très beau mais complètement différents.

Bonne journée
Claudine

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 18 min

Merci ! C’est amusant, j’ai aussi pensé à la lune de temps en temps lors de notre balade ! J’imagine combien le Vercors doit être également magnifique !

Répondre
Felzines 26 novembre 2018 at 10 h 17 min

Photos fantastiques, merci ! Ça donne envie d’aller y passer un long week-end loin de Londres.
En attendant des photos sous la neige…bravo.

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 19 min

Merci beaucoup ! J’ai très hâte de le découvrir aussi sous la neige ! 🙂

Répondre
Est~elle 26 novembre 2018 at 10 h 34 min

Oh oui, c’est super ce formet, plei nde photos et tes mots poétiques 😀
Merci pour ce bel article Ophélie!

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 20 min

Merci beaucoup, c’est très gentil !

Répondre
CECILE PEYSSON 26 novembre 2018 at 10 h 52 min

c’est superbe ! Merci pour ce partage. Les premières photos, avec la brumes, sont magiques. Je me suis dis, avant de le lire, que c’est un décor de film. Magifique 🙂

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 21 min

Merci ! J’ai aussi pensé qu’ils auraient très bien pu filmer Le Seigneur des Anneaux ici plutôt que partir à l’autre bout du monde pour le faire ! 😉

Répondre
Danielle 26 novembre 2018 at 11 h 08 min

Superbes photos, je m’attendais à voir Harry Potter ou Hagrid surgir derrière une grosse pierre ou un buisson

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 22 min

Hi hi, moi aussi ! Ou bien un gros hippogriffe ! 😉

Répondre
Isabelle R. 26 novembre 2018 at 11 h 40 min

Absolument superbe ! L’Angleterre que j’aime, intemporelle et magique ! Merci pour ces belles photos.

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 23 min

Merci ! C’est aussi l’Angleterre que j’aime et qui m’a toujours fait rêver ! 🙂

Répondre
smarties 26 novembre 2018 at 12 h 55 min

Ces photos sont magnifiques! Merci
smarties02

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 31 min

Merci beaucoup 🙂

Répondre
Niya 26 novembre 2018 at 13 h 03 min

Magnifiques photos ! J’adore ce genre de paysage. Merci pour la découverte.

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 30 min

Merci ! 🙂

Répondre
Helene tisghiti 26 novembre 2018 at 14 h 07 min

Merci pour ce voyage… J’avais besoin d’une détente à méninges…. Gagné!

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 30 min

Super, c’était fait pour cela ! 🙂

Répondre
Cathy 26 novembre 2018 at 14 h 29 min

Un GRAND MERCI pour cette beauté naturelle que vous nous faites partager , cela remet du baie au coeur

Répondre
Cathy 26 novembre 2018 at 14 h 30 min

Heu j’avais écris du baume au coeur

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 29 min

Oh, merci et pas de souci, c’est sûrement l’atmosphère des baies et des bruyères ! 😉

Répondre
Pauline 26 novembre 2018 at 15 h 56 min

Je me disais bien que c’était beaucoup plus… spacieux, comme lecture ! Tes photos sont magnifiques, et te lire décrire avec tant de poésie ces paysages époustouflants, ça me donne des envies d’évasion (mais qui terminent dans un pub bien au chaud, quand même). Merci <3

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 27 min

Oh, merci beaucoup Pauline ! (et puis, tu es parvenue à mettre un commentaire ici, youpi !) Oui, j’ai un peu agrandi l’espace, j’en avais assez de voir mes photos paysage en tout serré 😉 En découvrant le Peak District, je me suis dit aussi que l’Angleterre pouvait finalement tout à fait rivaliser de beauté avec l’Ecosse, dont les paysages naturels attirent souvent plus les regards… et les visites !

Répondre
Pauline 30 novembre 2018 at 11 h 09 min

Hihihi j’ai trouvé comment laisser un commentaire sans que ça divulgue mon adresse mail pro (je sais pas pourquoi, ça faisait toujours ça et ça m’énervait trop). Du coup je vais pouvoir revenir plus souvent par ici !

C’est exactement ce que je me suis dit en voyant ces photos, ça pourrait presque rivaliser avec l’Écosse dans mon petit coeur tout mou 😀

Répondre
Benecad 26 novembre 2018 at 18 h 32 min

Magnifiques photos paysages qui ouvrent l’imaginaire. Merci pour vos mots et la poésie qu’ils dégagent. Ça donne envie de se faire des promenades plus souvent.

Répondre
Antigone XXI 26 novembre 2018 at 22 h 27 min

Merci, ça me touche énormément et ça me donne de mon côté envie de partager mes balades ici plus souvent 🙂

Répondre
Cosmic Sam 26 novembre 2018 at 23 h 05 min

Magnifiques photos!

Répondre
virginie 27 novembre 2018 at 6 h 54 min

Whaou ! Merci pour ce partage et voyage! Maintenant, je me chausserais bien pour y aller vagabonder! J’adore aussi ce genre de lieux…Des photos superbes!!! comme d’habitude . Belle journée

Répondre
explomonde 27 novembre 2018 at 8 h 22 min

J’aime le voyage, j’aime l’évasion, j’aime la beauté des paysages, alors ce nouveau format d’article me ravit ! Ce post m’a emmenée dans un endroit de l’Angleterre que je ne connaissais pas du tout, et l’écriture en est très réussie. Bravo aussi pour les photos ! J’approuve à 100% et j’attends déjà le prochain…
Anne

Répondre
Antigone XXI 29 novembre 2018 at 11 h 34 min

Merci beaucoup ! Je trouve que le Peak District mériterait vraiment d’être plus connu à l’étranger !

Répondre
Christel 27 novembre 2018 at 8 h 40 min

Bjr Ophélie,
Quelles belles photos et beaux paysages. Merci. Cela donne vraiment envie de voyager. Si ce n’est pas indiscret est-ce pour le travail que tu bouges aussi souvent?

Répondre
Antigone XXI 29 novembre 2018 at 11 h 36 min

Merci ! Et c’est effectivement pour le travail que j’ai encore déménagé. Malheureusement, à l’époque actuelle, il faut être prêt.e à bouger beaucoup en tant que jeune chercheur.e si l’on veut trouver des postes… en espérant à terme trouver un poste permanent quelque part et ne plus (trop) en bouger !

Répondre
Eugénie 27 novembre 2018 at 9 h 22 min

Elles sont magiques ces photos !
Je suis déjà amoureuse de ce pays mais à chaque fois je suis émerveillée par ces paysages. Merci beaucoup d’avoir partagé ce moment suspendu.

Répondre
Antigone XXI 29 novembre 2018 at 11 h 37 min

Je t’en prie ! J’aime aussi beaucoup l’Angleterre (s’il pouvait juste pleuvoir un peu moins en ce moment, je l’aimerais encore plus !) 😉

Répondre
Pascale Guénon Cinétographie 27 novembre 2018 at 10 h 10 min

C’est magnifique, ça donne envie d’y aller !

Répondre
MJB 27 novembre 2018 at 18 h 11 min

Vous avez choisi un moment assez remarquable pour venir vous installer en G-B – après 45 ans passés ici, j’ai de plus en plus l’impression que la société britannique s’achemine vers une sorte de crise de nerfs collective à la vue du gouffre béant ouvert par Brexit, dont ils commencent à comprendre la profondeur quasi-insondable. Comment une si vieille démocratie, apparemment si solide, a-t-elle pu en arriver là, alors qu’elle était économiquement et dans bien d’autres domaines dans le peloton de tête des pays européens ? Cela veut-il dire que nous sommes naïfs en ce qui concerne cette solidité de nos démocraties, ce qui serait bien triste ? Pour ma part je suis convaincu qu’ils s’en sortiront d’une manière ou d’une autre, mais cela prendra pas mal d’années. En tous cas si on me demandait de résumer mon expérience après près d’un demi-siècle en Angleterre, je dirais qu’il est évident que nos deux pays ont énormément convergé depuis 1972, et que la Grande-Bretagne fait sans le moindre doute partie de l’Europe. La grande majorité des moins de 40 ans éduqués en est convaincue; le problème, ce sont les gens de plus de 50 ans de la G-B “profonde”:

Répondre
Antigone XXI 29 novembre 2018 at 11 h 38 min

Effectivement, je n’ai peut-être pas tout à fait choisi mon moment, mais cela faisait longtemps que j’avais envie de revenir en Angleterre et j’espère de tout coeur que le Brexit ne va pas trop déstabiliser les choses. C’est bien triste, en tout cas.

Répondre
MJB 3 décembre 2018 at 14 h 43 min

Ne vous en faites pas trop, de toute façon nous ne pouvons faire grand chose hélas… Il y a tellement de choses formidables au niveau culture ici, bonnes découvertes !

Répondre
Christine 28 novembre 2018 at 14 h 19 min

Merci Ophélie pour ce joli texte accompagné de photos dépaysantes. Il est vrai qu’avec Instagram, tout est plus immédiat mais du coup parfois, on reste un peu sur notre faim et on a envie d’en voir et d’en savoir plus..
Bonne installation à Sheffield.
Au plaisir de vous lire très vite sur ce Blog
Christine. Montpellier. France .

Répondre
Antigone XXI 29 novembre 2018 at 11 h 39 min

Oh, c’est gentil, merci ! Je trouve aussi qu’avec ses photos toutes petites et regardées en un quart de seconde, Instagram est un peu frustrant !

Répondre
La Nébuleuse 28 novembre 2018 at 16 h 58 min

J’aime beaucoup ! Je ressens un besoin un peu similaire, j’ai commencé pour les mêmes raisons à publier des textes plus personnels sur le blog… J’aimerais partager plus de photos aussi, mais j’attends de pouvoir les retoucher correctement (je suis sous Linux et je maitrise mal Gimp, mais avec mon ordi de boulot je devrais avoir des solutions bientôt). Le format des articles ne s’y prête pas trop non plus sous mon thème WordPress, il faudrait que les colonnes soient plus larges effectivement… J’y réfléchirai, car c’est vraiment super joli et agréable à lire le format que tu nous proposes 🙂

Répondre
Antigone XXI 29 novembre 2018 at 11 h 43 min

Merci beaucoup ! Même impression que toi : j’aimerais publier plus souvent des textes réfléchis et informés, mais j’ai aussi – vraiment – besoin de m’exprimer autrement et de laisser mon cerveau se reposer un peu. Pour le format, ce que j’ai fait ici, c’est simplement de mettre les articles en full width en enlevant la side bar (et en diminuant un peu la largeur totale pour éviter un trop grand étalement). Normalement, beaucoup de thèmes wordpress proposent cette alternative, tu devrais peut-être faire des tests !

Répondre
La Nébuleuse 29 novembre 2018 at 14 h 48 min

Je vais regarder ça oui, tu as eu besoin de passer par le CSS ou même pas ? (Et oui, le fait de passer déja ses journées à cogiter et rédiger, des fois on a envie d’autre chose)

Répondre
Antigone XXI 29 novembre 2018 at 15 h 53 min

Pour changer la largeur du full width, oui, mais pas pour passer en full width ! A mon avis, sur ton blog, tu pourrais déjà gagner pas mal d’espace en supprimant la side bar de gauche et en faisant passer ses éléments en bas de l’article par exemple.

Répondre
La Nébuleuse 29 novembre 2018 at 16 h 09 min

Merci beaucoup, je vais essayer de bidouiller ça un de ces quatre !

Cile Estendra 29 novembre 2018 at 18 h 38 min

Merci beaucoup pour ce partage, j’aime beaucoup ce nouveau type d’article. Tes photos sont vraiment belles, et le coin… Ouah ! Comme tu l’as dit, ça me fait penser à un récit fantastique, j’aime ce genre de paysage.

Répondre
amartinea 30 novembre 2018 at 4 h 05 min

Bonjour Ophélie ! J’aime déjà tellement ce pays , pas autant que l’Ecosse , ni que la Nouvelle Zélande qui est la terre du Milieu , mais tu me le fais aimer encore davantage <3 Je retournerai , c'est sûr ! Bons cheminements sur cette terre , hâte de voir tes prochaines photos ! Gros bisous <3

Répondre
Marielaine 30 novembre 2018 at 10 h 14 min

Quel plaisir de lire ce post. Je suis partie en ballade avec vous. Merci beaucoup de ce partage

Répondre
Stéphanie 3 décembre 2018 at 13 h 29 min

C’est très beau ! La végétation ressemble beaucoup à celle des Fagnes, dans l’Est de la Belgique, mais en plus grandiose et plus montagneux. Très chouette format d’article aussi.
Stéphanie

Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :