Fromages végétaux maison : la ricotta

by antigonexxi


Ricotta Végétale - Antigone XXI

Pendant quelques mois, j’ai habité dans les Balkans.

C’est une région où j’ai voyagé à plusieurs reprises et que je connais plutôt bien.

Ah, la nourriture locale là-bas… des tomates rouges à faire pâlir de jalousie les lèvres de Blanche-Neige ; des petites figues vertes si juteuses et sucrées que, lorsque je croque désormais dans une figue non-balkanique, je sens sur mes papilles le voile de la déception ; et puis, toutes ces fraises, ces cerises, ces framboises et autres fruits de bois que j’allais chercher au marché par kilos entiers, pour en faire tantôt des compotes et confitures, tantôt des crèmes glacées et des jus, ou bien, tout simplement, je les gobais sans autre apprêt. 

Malheureusement, il y avait l’autre côté de la médaille : les Balkaniques sont de grands carnassiers. Et pas la plus appétissante des viandes : la plupart du temps, de la viande hachée, mi-mouton, mi-porc, mi-je-ne-sais-quoi, fourrée au fromage ou au lard épicé, et prête à suinter son trop-plein de graisse à peine l’index dessus posé.

C’est dans les Balkans, pourtant, que j’ai conçu mes plus belles recettes végétales.

*

Ricotta Végétale - Antigone XXI

*

Les toutes premières fois, je mangeais encore de la viande, des kebapcheta garnis de liutenica. J’ai voyagé plus à l’ouest, fraîchement végétarienne, et je me gavais de yoghourts artisanaux, de kiselo mleko et de sirénié frais. Et puis, végétalienne, restaient les tartines d’ajvar et de pindjur, les grandes bolées de mesana salata, par-ci par-là quelques bouchées de sarmi, et puis, bien sûr, des montagnes de baklavi (sans beurre, s’il-vous-plaît).

Hormis ces quelques plats fameux, soyons francs, il n’y avait pas grand chose pour ma dent végétale. De magnifiques fruits et légumes, c’est sûr, des petits pains plats ou rondelets, divers gâteaux sans beurre ni œufs, de délicieuses confitures de fraise des bois que j’achetais vingt denari à une petite vieille du coin, et puis… et puis, quoi encore ?

Euh… encore un peu de suif de mouton ?

L’une des premières fois, j’avais par miracle découvert une toute petite boutique de diététique à côté de chez moi : algues séchées, graines en vrac, quelques tisanes minceur, un peu de miso, et le meilleur tofu fumé que j’aie jamais mangé. C’est là que j’ai goûté pour la première fois le seitan qui, pour mes papilles peu habituées, avait un drôle de petit air de poulet.

Quand j’ai emménagé là-bas, la petite boutique avait déménagé à l’autre bout de la ville. Bien que l’idée de faire des kilomètres par une chaleur écrasante ne me dérangeait pas plus que cela, si du moins j’avais été assurée d’y trouver ce que je cherchais, le magasin était moins bien achalandé et les approvisionnements n’y étaient plus aussi réguliers. Heureusement,  je n’étais pas tout à fait désarmée et j’avais dans mes valises de quoi végétaliser un régiment entier.

Parmi les nombreuses victuailles que j’avais ramenées de France, il y avait du nigari.

Et à quoi ça sert, selon vous, le nigari ?…

*

Ricotta Végétale - Antigone XXI

*

{ Nigari & Soja }

*

Le nigari est un ingrédient-clef de la cuisine végétale, bien qu’on ne le consomme souvent qu’indirectement, puisqu’il intervient dans l’élaboration de tofu et de fromages végétaux de soja.

Au Japon, nigari signifie amer et désigne du chlorure de magnésium non raffiné, de formule chimique MgCl2 (attention, à ne pas confondre avec le sulfate de magnésium, de formule MgSO4, plus connu sous le nom de Sel d’Epsom). Il est obtenu par extrait de l’eau de mer : on fait traverser une masse de sel marin complet par de l’eau qui entraîne avec elle des composés minéraux, parmi lesquels se trouve essentiellement du chlorure de magnésium.

On achète le nigari en magasin bio sous formes de paillettes, c’est un ingrédient peu onéreux puisqu’une toute petite cuillère suffit à prépare entre 200 et 500 g. de tofu. On peut également s’en servir dans le cadre d’une cure de magnésium, minéral dont les populations occidentales sont souvent carencées. Attention cependant : à boire tel quel dilué dans de l’eau, le goût du nigari n’est pas franchement bon, et votre transit peut s’en voir sacrément accéléré…

S’il s’agit d’un ingrédient-clef dans l’élaboration de tofu, c’est parce qu’il permet au lait de soja de cailler : sans nigari, pas de coagulation, donc pas de tofu ! On pourrait dire que c’est l’équivalent de ce que la présure est au fromage animal – sauf que la présure implique la mort d’un veau puisqu’elle est extraite de l’un de ses estomacs, comme l’explique bien cet article.

Pourquoi tuer un petit veau, lorqu’on peut faire son propre fromage végétal ?

*

Ricotta Végétale - Antigone XXI

*

Parce qu’on a l’habitude de l’acheter tout préparé, dans ses formes les plus variées (soyeux ou ferme, nature ou fumé, aux herbes ou aux algues, lacto-fermenté ou frit…), on ne se doute pas que faire son propre tofu est un jeu d’enfant. Il suffit d’un litre de lait de soja, d’une petite cuillère de nigari, et hop, le tour est joué ! On peut ensuite varier les consistances et faire du tofu soyeux ou ferme, en l’égouttant plus ou moins longtemps.

Faire un fromage de soja est également très simple, et c’est pour cela que j’ai décidé de commencer cette série sur les fromages végétaux par celui-ci. Laissons de côté pour le moment les fromages de noix fermentés, par ailleurs délicieux, et concentrons-nous sur la ricotta, que vous pourrez déguster telle quelle, en tartine, dans des lasagnes ou sur des pâtes, mais aussi dans des crêpes épaisses ou des cakes salés… il y en a pour tous les goûts !

L’avantage de cette recette, c’est qu’elle vous permettra de maîtriser par la même occasion la technique de fabrication du tofu. A vous ensuite de varier les plaisirs et de faire les parfums de tofu de votre choix.

*

Ricotta Végétale - Antigone XXI

*

* * *

Ricotta végétale 

Herbes fraîches & tomates séchées

* * *

*

Pour environ 250 g. de ricotta

Ingrédients  

  • 1 L. de lait de soja nature (maison ou du commerce)
  • 1 petite càc de nigari *
  • herbes au choix (fraîches ou séchées) – ici thym frais du balcon  **
  • une petite poignée de tomates séchées coupées en lamelles
  • 2 CàS d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • 1 pincée de jus de citron
  • sel et poivre noir, au goût

* Si vous ne trouvez pas de nigari, vous pouvez remplacer celui-ci par 2 CàS de jus de citron ou de vinaigre, mais attention, le goût sera différent.

** Si vous voulez simplement obtenir du tofu, vous n’avez besoin que de lait et de nigari. Suivez les indications de la recette en omettant les herbes et autres condiments.

Préparation : 

  1. Faites chauffer votre lait de soja dans une casserole.
  2. Pendant ce temps, diluez votre nigari dans 1 à 2 CàS d’eau chaude jusqu’à ce qu’il soit entièrement dissout.
  3. Lorsque le lait de soja est sur le point de bouillir (95°C) – attention à ne pas le laisser déborder ! – ôtez la casserole du feu et versez-y le nigari dilué dans l’eau. Ajoutez également les herbes, les tomates, le sel & poivre.
  4. Remuez brièvement, couvrez et laissez ainsi entre 20 et 30 minutes.
  5. A votre retour, le lait de soja a caillé : vous avez d’un côté de l’eau claire – le ‘petit-lait’ – et de l’autre, la future ricotta.
  6. Préparez un filtre (étamine, gaze, collant, sac à lait végétal…) et posez-le sur un récipient d’1 L. (un pichet à bords larges ou gradué, un blender…). Vous pouvez le fixer à l’aide d’un élastique.
  7. Égouttez le lait caillé en le versant à travers le filtre. Pressez doucement entre vos mains pour laisser échapper le petit-lait. Attention, cela risque d’être encore chaud (vous pouvez attendre plus longtemps pour que le lait refroidisse, ce que je fais souvent). Ne pressez pas trop non plus, faute de quoi, vous obtiendrez une texture trop ferme.
  8. Quand votre mélange vous paraît encore bien humide, mais non détrempé (voir photos), déposez-le dans un bol, ajoutez l’huile, le citron et l’ail. Mélangez doucement à l’aide d’une fourchette : ne battez pas trop, sinon, vous obtiendrez de la crème !
  9. Dégustez tiède ou laissez refroidir : dans les deux cas, c’est délicieux !

*

Ricotta Végétale - Antigone XXI

*

Bien que la préparation puisse sembler longue, la fabrication de ricotta est en réalité extrêmement facile (et je ne mens pas, promis !). Une fois qu’on a pris l’habitude, la recette s’exécute en moins de cinq minutes (hors attente). Deux minutes pour que le lait bouille, on laisse poser, encore trois minutes pour filtrer – et hop, c’est prêt !

Évitez de boire le petit-lait car c’est là que les inhibiteurs de trypsine – une enzyme importante pour la digestion des protéines – sont concentrés. Servez-vous en plutôt pour faire la vaisselle ou même la lessive : au Japon, ce petit-lait est réputé pour ses propriétés blanchissantes.

Conservez votre ricotta 3 jours au réfrigérateur dans un contenant hermétique… ou bien dévorez-la avant !*

  

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

160 comments

Hélène 5 novembre 2013 - 19 h 00 min

Génial, une recette simple (j’adore quand c’est facile !) et fameuse ! Je ne suis pas très fromage, en fait, jamais ressenti le besoin de végétaliser ça, mais d’un point de vue purement technico-culinaire, c’est vrai que j’aimerais m’y frotter pour me dire que je sais le faire. Je pressens une série instructive sur le sujet 😉 Merci Ophélie !

Reply
Antigone XXI 5 novembre 2013 - 20 h 41 min

Oui, toute simple ! On m’a demandé du salé et du simple : j’obtempère ! 😉
Moi non plus à vrai dire, les fromages ne me manquent absolument pas (je n’en mangeais plus longtemps même avant de devenir végane). Pour moi, c’est plus comme une tartinade, et, à dire vrai, j’ai fait beaucoup de tests à base de soja au début de mon véganisme mais plus trop maintenant… j’ai ressorti la recette pour l’Atelier ! 😉

Reply
artemis987 5 novembre 2013 - 19 h 11 min

Elle tombe à pic cette recette, j’ai justement décidé de commencer un cycle « fromages végétaux maison ».
Ce sera donc un 1er essai simple et rapide pour me mettre le pied à l’étrier, chouette!
Ca a l’air frais, sain et yummy 😛 Je vais tester très vite
Dis donc mais depuis ton retour sur le blog tu n’arrêtes pas, les articles se succèdent à une vitesse folle!! Pourvu que ça dure, c’est top cette dynamique 🙂

Reply
Antigone XXI 5 novembre 2013 - 20 h 40 min

Tu trouves que je poste beaucoup ? Je voulais faire plus, mais le temps me manque… avec tous ces commentaires ! En fait, je ne poste pas si souvent que cela, c’est parce que j’avais disparu longtemps que tu avais cette impression ! 😉
Tu vas voir, les fromages végétaux maison, c’est tout simple !

Reply
mamapasta 5 novembre 2013 - 19 h 24 min

bon , tu m’as convaincue, c’est facile à faire à partir d’une brique de lait…..à partir de grains de soja, j’ai testé, c’est 1 mètre cube de vaisselle

Reply
Antigone XXI 5 novembre 2013 - 20 h 39 min

Effectivement, quand on n’a pas de machine à laits végétaux, le soja, ça prend une sacrée vaisselle ! 😉

Reply
Noé 5 novembre 2013 - 19 h 34 min

Je suis récemment tombée sur ton blog via pinterest. Le nom m’a mit la puce à l’oreille, et j’ai été si agréablement surprise de voir un blog végétalien !!
Je suis végane depuis quelques mois seulement, bizarrement j’ai l’impression de toujours l’avoir été (car j’ai bien du mal à comprendre pourquoi je ne l’ai pas été plus tôt). Je mange beaucoup cru également, et je ne me lasse pas d’en apprendre à ce sujet.
Donc le niagari sert à faire du fromage végétal ! C’est super, est-ce que ça marche avec d’autres boissons végétales, type boisson au riz ? Comme j’en bois beaucoup, ça m’éviterai d’acheter du lait de soja.

Je suis également ravie de voir que tu as toi aussi voyagé dans les Balkans. J’ai vécu 9 mois en Roumanie, mais je suis allée aussi vadrouiller en Serbie et en Bulgarie, et j’ai en effet un délicieux souvenir de l’ajvar que j’ai goûté à Belgrade – la recette roumaine s’appelle zacusca. Les fruits et légumes sont tellement bons dans cette région ! Je me souviens aussi des marchés gigantesques et pas chers, un vrai paradis.

À bientôt, je reste dans le coin 😉

Noé.

Reply
Antigone XXI 5 novembre 2013 - 20 h 38 min

Merci de ton message, Noé, et bienvenue ici !

Malheureusement, il faut impérativement du lait de soja ici, qui est le seul lait végétal qui peut coaguler de la sorte, à la manière d’un lait animal. Pour les autres laits végétaux, il faudra procéder différemment… avec les oléagineux, on peut faire des délices ! Pour le riz, je n’ai jamais essayé en revanche…

C’est amusant, zakuski veut dire ‘hors d’oeuvre’ en russe, et ‘petit-déjeuner’ en bulgare… avec le roumain, ça fait de beaux quiproquos en perspective ! 😉

Reply
Justine 5 novembre 2013 - 19 h 57 min

Je suis bluffée ! Merci beaucoup. Même si il est possible de trouver d’excellents tofus dans le commerce c’est toujours agréable de pouvoir le réaliser soi même et l’agrémenter de multiples saveurs comme tu l’as si bien fait !
Des que je trouve l’occasion je le ferai sans hésiter !

Reply
Antigone XXI 5 novembre 2013 - 20 h 33 min

Oui, c’est tout simple, tu vas voir ! Et puis, tu peux bien t’amuser ensuite avec les condiments… 🙂

Reply
Justine 6 novembre 2013 - 6 h 44 min

En plus même si les deux versions de fromages vegetaliens restent saines, celui là est bien plus léger que celui à base de noix de cajou ( ou autre graine) 🙂
Donc c’est tout bénéf hihi.

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 8 h 03 min

Ou, effectivement, celui-ci est très léger !

Reply
Delphine 5 novembre 2013 - 20 h 07 min

Uhm mm ca m’a tout l’air drôlement bon… Merci, je vais essayer très vite!

Reply
Antigone XXI 5 novembre 2013 - 20 h 33 min

Merci Delphine !

Reply
Mes ptits plats 5 novembre 2013 - 20 h 09 min

Oh je ne savais pas que faire du tofu pouvait être aussi simple, tu m’as convaincue au prochain tour au magasin bio j’achète du nigari (et du kale à cause d’Hélène de Green Me Up ^^ … je suis faible !). Et ta ricotta a l’air délicieuse, c’est un fromage que j’aimais mangé fût un temps 😉

Ps : le pain derrière c’est fait maison … parce qu’il a l’air drôlement sympa !

Reply
Antigone XXI 5 novembre 2013 - 20 h 33 min

Oui, c’est du pain maison aux noisettes, délicieux !
Et si, tu vas voir, faire son tofu est un jeu d’enfant, et en plus, c’est économique (2 fois moins cher environ) : que demander de plus ? 😉

Reply
Simon 5 novembre 2013 - 20 h 43 min

Wow, je vais regarder la prochaine fois que je vais en épicerie bio! Il faut que j’essaye ça!

Reply
Antigone XXI 5 novembre 2013 - 20 h 45 min

J’espère que tu aimeras !

Reply
Caroletta's treats 5 novembre 2013 - 20 h 54 min

Intéressant, je vais essayer, merci! Et tes photos sont magnifiques, elles donnent envie 🙂

Reply
Antigone XXI 5 novembre 2013 - 20 h 56 min

Merci beaucoup Caroletta !

Reply
Mnêmosunê 5 novembre 2013 - 21 h 10 min

Oh je suis contente, c’est tout à fait le genre de chose que j’ai envie d’essayer des faux-fromages ! En plus cela a l’air facile, je pense que je vais essayer…
Merci Ophélie !

Reply
Antigone XXI 5 novembre 2013 - 21 h 11 min

Attention, ce ne sont pas des ‘faux’ fromages, mais des vrais fromages végétaux ! 😉
C’est vraiment tout simple à faire, n’hésite pas !

Reply
Sib 5 novembre 2013 - 21 h 24 min

Ta recette tombe à pic car je cherchais des recettes pour faire du tofu et compagnie car je n’en trouve pas facilement par chez moi ou bien assez cher ^^ Et la grande fan de tartines de fromages que je suis sera moins frustrée !

Petite parenthèse hors sujet, je suis en train de loucher sur l’Omniblend… Je sais que le Vitamix est plus performant mais aussi bien plus cher ! Et vu que mon anniversaire est dans 3 jours et que pour une fois ça m’arrange que Noël soit aussi proche, peut être qu’une petite cotisation familiale me permettra de me l’offrir ! Mais avant je cherche des avis éclairés et pas trop orientés « pub de partenariat ». Peut être que tu en as entendu parlé ?

Bon demain je pars à la chasse au nigari ^^

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 6 h 09 min

Alors, pou l’omniblend, le mieux serait de demander à Sophie d’Enfant Végé, elle vient juste de l’acheter ! Tu connais son blog ?
D’après ce que j’ai pu voir, c’est une bonne machine, mais elle a choisi le bol modèle Blendtec, qui ne fonctionne que pour des grandes quantités… Pour des laits et smoothies, c’est parfait, mais pour des petites préparations, pas vraiment. Il existe un autre bol type Vitamix, il faudrait trouver quelqu’un qui l’a testé !

Reply
Sib 7 novembre 2013 - 0 h 41 min

J’ai effectivement vu les deux types de bols ! Ce serait embêtant de ne pas pouvoir faire de petites préparations. C’est un aspect auquel je n’avais pas pensé. Tu as le lien du blog de Sophie que je puisse y faire un tour ?

Reply
Sib 7 novembre 2013 - 0 h 42 min

C’est bon j’ai trouvé le blog ! Je n’étais pas sûre mais c’est ok ^^

Reply
Antigone XXI 7 novembre 2013 - 5 h 36 min

C’est celui-ci, c’est le bon ?

Charlottet 5 novembre 2013 - 21 h 25 min

Je fais mon tofu avec du vinaigre : moins onereux et ca marche a tous les coups (j’avais lu que le nigari peut mener a des frustrations). Je trouve le gout identique au tofu du commerce perso (le plastique en moins ;)).

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 6 h 06 min

Moins onéreux, pas sûr… on utilise plus de vinaigre que de nigari donc je crois que cela revient même moins cher ou c’est à peu près équivalent avec le nigari… J’utilise toujours le même nigari depuis 4 ans ! 😉
Mais oui, c’est la vie de se passer de plastique ! 😀

Reply
Jessica Eagle 5 novembre 2013 - 21 h 37 min

Ohhhh super intéressant ce billet, Ophélie. Tu as le don de simplifier et rendre « réaliste » des trucs fort intimidant de prime à bord. Maintenant cependant, je vais devoir trouver ce nigari. J’ne me souviens pas en avoir déjà vu dans les boutiques d’alimentation naturelle, mais je vais pousser mes recherche, car ça semble trop chouette ce truc. Merci, hein ?! À bientôt Ophélie 🙂

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 6 h 04 min

Ah, peut-être en trouve-t-on moins facilement au Québec… En France, il y en a dans tous les magasins bio. J’espère que tu parviendras à en trouver ! Peut-être dans les commerces japonais ?

Reply
Polina 5 novembre 2013 - 21 h 50 min

Ça m’a l’air d’être une merveille, à tester définitivement. Je suis bluffée, je ne pensais pas qu’on pouvait faire ce genre de recette avec du soja, même si je me croyais plutôt calée en la matière étant donné que je ne mange pas de fromage. Un très sincère merci !

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 6 h 02 min

Et si, et ce n’est pas compliqué du tout ! On peut encore faire beaucoup de choses avec du soja !

Reply
La Carpette 5 novembre 2013 - 21 h 52 min

Je ne suis pas végétalienne (seulement végétarienne) mais j’avoue que l’idée de faire moi même mon fromage végétal plutôt que de dépenser des sommes folles en fromage bio me réjouit ! Puis c’est toujours fun de faire les choses soi-même.
Merci de tenir un blog aussi instructif, je commente rarement mais j’apprécie !

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 6 h 01 min

Merci beaucoup !
Et bien, j’espère que tu te lanceras !

Reply
Rose Citron 5 novembre 2013 - 21 h 53 min

Youpi! super ce retour de l’atelier végétal!
J’avais testé la version avec du jus de citron, je n’avais pas été convaincue par la texture obtenue, un peu trop ferme pour moi. Mais je suis très curieuse du résultat avec le nigari! Tu as déjà fait ton tofu toi même ? (j’imagine que oui 😉 ) Il faut quelque chose pour le presser et lui donner une forme ? ou ça n’est pas la peine ?
Je chercherais du nigari en magasin la prochaine fois!

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 6 h 00 min

Peut-être l’avais-tu trop fermement pressé ? Le citron est utilisé pour faire habituellement du paneer, le fromage indien : avec du soja, ça fait un tofupaneer ! 😉
Oui, j’ai fait beaucoup de tofu par le passé (moins maintenant) et c’est très simple et économique. J’ai une petite presse toute simple, mais ce n’est pas nécessaire : fais des petits trous dans un pot (comme une faisselle mais plus petits) et utilise un un poids comme presse (bocal plein…). Je peux faire un article tuto si c’est susceptible d’intéresser…

Reply
Rose Citron 6 novembre 2013 - 7 h 10 min

ohoui ohoui! un tuto 😀 Enfin, déjà avec celui là, ça donne une idée de comment faire (et avec d’autres articles ci ou là), mais un tuto de ta part sera top! (et ça te donnerais l’occasion de ressortir ta presse 😉 )
Question bête : ça se trouve où une presse ? Je demande à google, mais il a pas l’air convaincu de ma demande…

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 8 h 02 min

Oui, tout ou presque est déjà là !
Pour la presse (ou plutôt le ‘moule’ à tofu, car quand on chercher ‘tofu press’, on trouve plutôt des ustensiles pour faire dégorger le tofu déjà fait – le truc complètement inutile, vaut mieux prendre une serviette et des livres), j’avais eu la mienne avec ma machine à lait vg, mais on en trouve facilement sur le net (ou peut-être même en magasin bio ou mas d’alimentation japonais ? mais pas sûr, les Japonais achètent leur tofu plutôt qu’ils ne le font, on en trouve de si bons et faits traditionnellement là-bas !). Tu peux trouver qqs infos sur cette page (ou on explique justement aussi comment faire sans !).

Reply
Gwen 5 novembre 2013 - 22 h 11 min

ouaaaaaiiiis moi j’aime bien l’atelier vegetal 🙂

jsavais mm pas qu’on pouvait faire son tofu maison 😮
je tenterai alors.

( et puis, felicitation pour le feminin bio au fait ^^ )
bisous.

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 5 h 50 min

Merci Gwen !
Si si, c’est même tout simple, tu as vu ? 🙂

Reply
Lucie 5 novembre 2013 - 22 h 22 min

Chouette ! Merci pour la recette 🙂 elle remplacera avantageusement le soja à tartiner tout prêt que je mets sur mes tartines le matin. Et des tomates séchées : quelle bonne idée !!

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 5 h 50 min

Ravie que ça te plaise ! Si tu utilises du tofu lacto-fermenté à tartiner, j’ai encore qqs idées pour le remplacer !

Reply
Sophie 5 novembre 2013 - 22 h 30 min

Merci pour cet article très instructif, je n’aime pas le fromage mais je sais maintenant qu’il est possible de faire son tofu maison!
As-tu une idée du pourquoi les industriels utilisent de la présure pour les fromages plutôt que du nigari? Vu que ce-dernier est bon marché…

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 5 h 49 min

Il faudrait qu’un non-végétalien se dévoue pour tester de faire du lait animal avec du nigari plutôt que de la présure… Peut-être cela ne marche-t-il que pour le soja ? Mais c’est vrai que lait de vache et lait de soja ont des propriétés voisines… J’avoue que je ne sais pas !

Reply
Anibelle 8 novembre 2013 - 14 h 36 min

Bonjour !
Tous les fromages à base de lait ne sont pas fait avec de la présure. Il existe des « caille-laits » végétaux… Ce qui fait que certains fromages sont compatibles avec le végétaRisme. 🙂

Reply
Antigone XXI 8 novembre 2013 - 14 h 47 min

Je n’ai pas dit le contraire, il existe en effet un petit nombre de fromages animaux qui ne contiennent pas de présure (n’est-ce pas indiqué dans le lien que j’ai proposé ?)
Il serait intéressant par ailleurs d’essayer de déterminer le nombre réel de fromages n’impliquant aucune souffrance animale : je crois que les vaches laitières mourant de leur belle mort, et non de façon écourtée en passant par la case ‘abattoir’ sont (malheureusement) peu nombreuses…

Reply
yasmina 6 novembre 2013 - 0 h 24 min

Hum!!!Vraiment délicieux j’en ai déjà fait pour réaliser des gâteaux!!!! A partir de mes yaourts, faits maison ,je réalise du fromage, d’après le même procédé mais sans nigari,ni citron, je laisse simplement le petit lait couler et j’utilise ce fromage pour mon petit déjeuner, un régal!!! J’ai lu ton interview sur FEMININ BIO , et je t’en félicite, ton beau visage prend bien toute la couverture , topissime!!!!

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 5 h 46 min

Oh, merci beaucoup Yasmina !
Effectivement, on peut faire des merveilles également à base de yaourt… Un prochain article, sûrement ! 😉

Reply
Guillaume 6 novembre 2013 - 1 h 17 min

Pour le lait tu prends du « unsweetened » (genre http://www.britsuperstore.com/acatalog/Alpro_Unsweetened_Uht_Soya_Milk_Alternative_1L.jpg) ou du lait de soja classique ?

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 6 h 12 min

Je ne connais pas ce lait en particulier, mais il faut prendre le plus ‘nature’ possible : pas de sucre, pas de sirop d’agave, pas de calcium…. Juste des graines de soja et de l’eau, en fait ! (la présence de sel marin ne pose pas problème)

Reply
Yoga Enfants St Tropez 6 novembre 2013 - 7 h 41 min

Super article! par contre le nigari ne laisse t il pas trop le gout amer? j ai deja essaye de faire du tofu soyeux avec et le résultat beurk (vu que je le mange nature..) du coup j ai mis du citron mais j etais pas super satisfaite car pas assez gélatineux a mon gout… As tu une astuce?

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 7 h 56 min

Si on en met trop, oui, ça sera amer ! Il faut en mettre juste la proportion nécessaire, pas plus !

Reply
alex 6 novembre 2013 - 10 h 13 min

Bonjour !

Merci ophelie pour cette recette et ces belles photos !
Pour ceux qui comme moi n aime pas du tout le goût du nigari j ai une petite astuce (bon je suppose que ça appauvri la préparation mais il vaut mieux ça que ne pas en manger non ?) : je passe le caillé dans une étamine posée sur une passoire fine et je rince un peu à l eau claire. Le goût amer en est fortement atténué.

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 10 h 45 min

Ah oui, c’est une idée, merci !
Mais sinon, si tu mets la juste proportion de nigari (et pas trop !), l’amertume est à peine perceptible.

Reply
Mya0u 6 novembre 2013 - 12 h 04 min

Je pense que tu lis dans mes pensées.
Végétarienne depuis un an, je compte passer végétalienne pour 2014 mais voilà, le fromage j’aime tellement ça… Du coup je regardais dans les boutiques les fromages vegan et c’est franchement pas donné ! Et voilà ton article qui arrive pile quand je me demandais comment on faisait les fromages vegan, si c’est pas un signe ça ! Alors un grand merci (et un merci aussi pour tes futurs articles recettes salés :P) !

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 12 h 12 min

Je suis ravie si ça tombe au bon moment pour toi, MyaOu !
Tu vas voir, arrêter les fromages, ce n’est pas si difficile que ça, c’est surtout au début que c’est délicat, après, on a même oublié qu’on a pu aimer cela !
En fait, d’après ce que j’ai pu lire, le fromage aurait un effet addictif. Lorsqu’on digère une portion de fromage, les chaînes moléculaires de la caséine (concentrée dans le fromage) sont divisées par les bactéries et les acides de l’estomac. Apparemment, cette action génère des opiacées – une substance dont l’approche est comparable à celle de l’opium – de différentes longueurs, les casomorphines. L’une d’elles possède environ un dixième du pouvoir analgésique de la… morphine. Sachant qu’une tranche d’environ 30 g contient environ cinq g de caséine, on peut imaginer l’effet obtenu !..
D’où le fait qu’il soit difficile d’abandonner le fromage… comme la cigarette, c’est une drogue ! Mais une fois sevré… c’est gagné ! 😉

Reply
Lisa 13 novembre 2013 - 21 h 56 min

Encore un article qui donne envie de foncer en cuisine ! Et ces photos, miaaaaaaaaam…
Très intéressantes, ces informations sur les casomorphines (même si les bactéries de l’estomac – lorsqu’il y en a – ne sont pas pour grand-chose dans la digestion de la caséine 😉 ) et l’addiction au fromage. Addiction telle que je pensais ne jamais pouvoir me passer de fromage, mais finalement ce sevrage-là aura été beaucoup plus facile que je ne me l’étais imaginé.
Concernant le petit-lait, ainsi que tu l’avais vu chez moi, je m’en sers généralement pour faire du pain. Du coup, je suppose qu’avec la chaleur du four les inhibiteurs de trypsine sont dégradés. Qu’en penses-tu ?
D’ailleurs, je ne savais pas qu’il avait des propriétés blanchissantes… Le savon que nous utilisons actuellement est à base de petit-lait de soja essentiellement : allons-nous devenir plus blancs que blancs !?!
(Je m’inquiète, vois-tu.)

Reply
Antigone XXI 14 novembre 2013 - 9 h 00 min

Merci beaucoup Lisa !
Alors, on peut en effet abaisser les inhibiteurs de trypsine par une forte cuisson des graines (four haute température) ou surtout par une fermentation des graines : tu peux également réutiliser le petit lait alors pour faire des fromages végétaux ou, pourquoi pas une boisson fermentée ? (pas sûr que ça soit très yummy, mais à essayer !)
Non, je ne pense pas que vous deviendrez tout blancs, rassure-toi ! Enfin… à vérifier si les bouts de tes doigts pâlissent ! 😉

Reply
Hannah C 6 novembre 2013 - 12 h 49 min

Bonjour,

J’ai lu tous les commentaires et je n’ai pas trouvé la réponse à ma question, je la pose donc ! 🙂
Quand il faut couvrir et laisser reposer avec le nigari, on remet la casserole sur le feu ou tout se passe hors du feu ? (question bête mais importante)

Pour le côté addictif du fromage je recommande la lecture du livre Skinny Bitch que je viens de finir, il contient beaucoup de références et de sources d’information au sujet des composants de la viande, du vin, du lait etc. et du fromage ! Le titre est fait pour attirer les femmes à la recherche d’un régime mais c’est en réalité un livre vegan au ton mordant plutôt marrant et j’y avais lu les informations sur la caséine dont vous parlez. (j’arrête la promo promis)

Merci pour cette superbe recette et surtout pour ton blog qui m’a permis de revoir ma façon de consommer au quotidien !

Bonne journée,

Hannah C

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 12 h 52 min

Bonjour Hannah (j’adore ton prénom) !

Aucun souci pour le commentaire, au contraire, j’aime toujours en recevoir !
Oui, on laisse bien la casserole hors du feu, sinon, cela risquerait de bouillir à nouveau.
J’ai lu il y a pas mal de temps Skinny Bitch (au titre très racoleur, tu as raison), mais je ne me souvenais pas de ces infos, il faudrait que je le relise !

Merci beaucoup en tout cas et bonne journée à toi !

Reply
Hannah C 6 novembre 2013 - 13 h 52 min

Super merci beaucoup !
Je te dirai quand j’aurai essayé mon propre fromage végétal (je tenterais bien une version aux olives et tomates séchées 😉 ).

Bonne journée !

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 13 h 58 min

Je t’en prie, j’espère que tu aimeras ! (olives, c’est top !)

Reply
Enfant végé 6 novembre 2013 - 18 h 21 min

J’aime j’aime j’aime l’atelier végétal 🙂
Je n’ai encore jamais essayé de faire du fromage végétal (les recettes me paraissaient toujours trop longues et compliquées) mais ta recette, comme d’habitude, est tentante et semble facile! Et faire son tofu, justement j’y pensais, je vais essayer à condition de trouver du nigari. Ensuite j’aimerais bien faire du lait de soja et d’avoine aussi (là pour l’instant je fais mon litre de noisette-amandes-noix du brésil tous les 2 jours, j’adore). Merci pour toutes tes belles et bonnes idées!

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 18 h 24 min

Merci Sophie !
Là, tu vas voir, je ne mens pas : c’est un jeu d’enfant, cette recette !
Le lait de soja, si tu n’as pas de machine à lait vg, c’est un peu long et compliqué… mieux vaut s’en tenir aux laits d’oléagineux, céréales et flocons, c’est plus simple et c’est si vite fait ! (en n’oubliant pas de varier les laits régulièrement, pour ne pas développer d’intolérances !.. 😉 )

Reply
Enfant végé 6 novembre 2013 - 20 h 41 min

En effet je n’ai pas de machine à laits végétaux et je n’ai pas l’intention d’en acheter donc tant pis pour le soja, on doit continuer à en acheter de toute façon (enrichi en calcium c’est mieux pour les enfants). On tourne entre différents laits, noisette, amande, soja, riz, mon fis de 3 ans a généralement un mélange de tout ça dans ses 2 bibs quotidiens… ça va question intolérances? (tu m’apprends encore un truc, je ne savais pas qu’on pouvait développer des intolérances à la longue, j’espère que consommer de la purée d’amandes et de cajou tous les jours n’est pas un problème non plus? j’en mets partout pour mon fils 😉 )

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 21 h 09 min

De mon côté, j’hésite à revendre ma machine à lait vg, car elle ne m’est plus utile que pour le lait de soja, et justement, je n’en fais pas, c’est tellement simple et pratique de faire des laits au blender… Je vais réfléchir, là, elle sert surtout de pot à eau ! 😉
C’est très bien de tourner, c’est ce qu’il faut faire. Bien sûr qu’on peut développer des intolérances à la longue, c’est pourquoi il vaut mieux ne pas consommer tous les jours le même aliment (surtout que la cajou est un allergène majeur…). Mieux vaut faire un jour cajou, un jour amande, un jour noisette, un jour tahin, etc. Ceci vaut pour tout ce qui présente des risques allergiques importants (soja, gluten, fruits à coque, cacao, etc.) et même moins importants (riz, céréales sans gluten, etc.) . Une bonne rotation alimentaire est la meilleure manière de ne pas développer d’intolérances !

Reply
Enfant végé 6 novembre 2013 - 21 h 45 min

Bon à savoir! Donc plutôt que de mélanger les laits dans son bib, j’alternerai plutôt d’un jour à l’autre. Pareil pour les purées de noix alors. Si on n’habitait pas si loin je t’aurais bien emprunté ta machine à laits pour essayer, parce qu’elle doit s’ennuyer la pauvre 😀

Antigone XXI 6 novembre 2013 - 21 h 49 min

Ha ha, tu es la bienvenue chez moi pour traire ma petite machine quand bon te semble ! 😀

Musa 6 novembre 2013 - 19 h 00 min

Je n’avais absolument aucune idée de la simplicité de la préparation du tofu. C’est incroyable tout ce que j’apprends depuis que je te suis. Tu es tellement pédagogue (et une telle plume, mais ça, je te l’ai déjà dit maintes fois 😉 ). Bon, pour les cheveux, rien que d’espacer les shampooings de deux jours est un clavaire, mais pour la ricotta, ok, c’est parti!

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 19 h 10 min

Oooooh, mais c’est que je rougis, moi, avec des compliments pareils ! Pédagogue ou pas, le tofu est facile à préparer et même si j’étais mauvaise prof, je crois que tout le monde y arriverait ! 😉

Reply
Michèle 6 novembre 2013 - 20 h 07 min

Bonjour,
essayé hier soir dès la lecture terminée ! je trouve ça délicieux… par contre un peu déçue par la quantité qu’il reste après 1 litre de matière première… sniff… est-ce que ça marche avec d’autres laits végétaux? ou seulement soja?
Merci et bonne soirée

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 21 h 02 min

Bonjour Michèle,
Et oui, ça diminue, c’est sûr ! Mais ça permet aussi de mieux se rendre compte de ce que l’on consomme lorsqu’on mange du tofu ! 😉
Ça ne marche qu’avec le lait de soja, ce n’est pas la peine d’essayer avec d’autres laits végétaux.

Reply
Michèle 6 novembre 2013 - 21 h 48 min

Merci !

Reply
Milounette 6 novembre 2013 - 21 h 07 min

Superbes photos pour une recette qui me manquait… Y plus qu’à trouver du nigari maintenant. Je pars à la chasse…

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 21 h 10 min

Merci Milounette, j’espère que ta quête sera fructueuse !

Reply
Sanja Prince 6 novembre 2013 - 21 h 39 min

Mmmm,hvala puno pour toutes ces belles idées.
Sanja

Reply
Antigone XXI 6 novembre 2013 - 21 h 41 min

Nema za shto ! 😉

Reply
Rose 7 novembre 2013 - 9 h 43 min

J’adore cette recette, j’ai été émerveillée la première fois que j’ai vu le lait se cailler :p !
En revanche, je ne connais pas le nigari. Il faut que je trouve ça, son gout m’intrigue !
Merci, Ophélie 🙂

Reply
Antigone XXI 7 novembre 2013 - 10 h 31 min

Le nigari, mieux vaut ne pas trop en mettre, sinon, c’est amer ! Un tout petit peu suffit !
Bonne journée Rose !

Reply
loetitiacuisine 8 novembre 2013 - 10 h 32 min

Ho la la, je n’ai qu’une chose à dire : MIAM !

Reply
Antigone XXI 8 novembre 2013 - 11 h 02 min

😀

Reply
Ina 8 novembre 2013 - 22 h 24 min

C’est incroyable…Depuis plusieurs mois je suis ton blog. J’ai essayé plusieurs de tes recettes et c’est comme si je te connais un peu. Aujourd’hui je découvre que tu as été dans mon pays et ça m’a tellement ému que ça m’a mis les larmes aux yeux. Puis de voir tout nos plats mentionné ici et écrit en latin ça me fait drôle… Comme le mode est petit… Eh oui, sache qu’il y a de bulgares vivant en France qui te lisent et qui essaient ce que tu proposes 🙂

Reply
Antigone XXI 9 novembre 2013 - 9 h 14 min

Oh Ina, si tu savais combien la Bulgarie est un pays cher à mon cœur ! Entre la Bulgarie et moi, c’est une histoire d’amour… même si la Macédoine est venue ensuite quelque peu s’immiscer entre nous… 😉
Ton message m’a fait extrêmement plaisir, je suis ravie de lire que des Bulgares me lisent… et moi aussi, ça m’a fait tout drôle de devoir écrire ces mots en caractères latins !

Reply
Mathilda 9 novembre 2013 - 11 h 23 min

Moi je fais mon tofu avec du vinaigre car je trouve la version nigari très amère, pas toi ? Peut-être s’agit-il de différents nigari, le mien est de la marque Celnat.

Reply
Antigone XXI 9 novembre 2013 - 12 h 18 min

Alors, ce m’est arrivé par le passé, mais c’est surtout quand je mettais trop de nigari. J’avais tendance à penser que ça n’allait pas cailler sinon ! 😉 Une toute petite cuillère à café suffit pour 1L. de lait et, à ce moment-là, on ne doit pas sentir le goût du nigari (normalement !).
Merci d’être venue faire un tour ici !

Reply
nadine672 9 novembre 2013 - 19 h 10 min

Merci Ophélie pour ton blog que j’ai découvert et parcours depuis 3 jours.
Une mine d’informations partagées 🙂
On m’a livré par erreur du lait de soja enrichi au calcium: est-ce que ça peut fonctionner quand même ?
J’ai fait aujourd’hui ta recette de Rawberry Oat Cream, miam !
À tout bientôt…

Reply
Antigone XXI 9 novembre 2013 - 19 h 19 min

Merci beaucoup Nadine !
Malheureusement, j’ai peur que cela ne fonctionne pas avec le lait de soja enrichi en calcium… J’ai déjà essayé à plusieurs reprises de faire du yaourt avec et cela s’est toujours soldé par des échecs cuisants ! 🙁
Le mieux est de le garder pour le boire tel quel.
A bientôt !

Reply
nadine672 9 novembre 2013 - 19 h 29 min

Merci Ophélie,
Tu me confirmes ce que je pensais, je n’ai même pas testé les yaourts avec. 🙁
J’en profite pour ajouter que je te suis complètement dans ta démarche: manger comme il te convient et sans dogme.
Quel soulagement de te lire !

Reply
Antigone XXI 9 novembre 2013 - 20 h 19 min

Merci beaucoup, et tu as bien raison !

Reply
Audrey 9 novembre 2013 - 22 h 42 min

Wow! J’ai découvert ton blogue grâce à l’article sur le no-poo et depuis, je ne cesse de faire de merveilleuses découvertes! Je viens de tester cette recette ultra simple et c’est un succès! J’ai seulement remplacé les tomates séchées par des poivrons déshydratés et j’ai mis du persil frais, délicieux! Bien hâte de lire tes prochains billets! Merci pour ce que tu fais!

Reply
Antigone XXI 10 novembre 2013 - 8 h 15 min

Oh que ce doit être bon avec des poivrons déshydratés ! J’en ai fait déshydrater en septembre-octobre, mais malheureusement, ce sont plutôt des piments… pour une ricotta ‘tout feu tout flamme’, ils conviendraient très bien ! 😉

Reply
Alexandra 11 novembre 2013 - 15 h 02 min

J’ai découvert votre blog avec l’article « Le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux ». C’est amusant parce que moi aussi j’utilise le vinaigre de cidre pour mes cheveux mais pour éviter les pellicules. Il faudra que je me lance dans le no-poo. Je vous en dirai des nouvelles !
Concernant le tofu, c’est super de pouvoir le faire soi-même plutôt que de l’acheter. Je connais le nigari depuis peu mais quand j’avais été à la biocope, j’avais vu qu’il venait du Japon… Du coup, je ne l’ai pas acheté. Ce mot fait très japonais et je ne sais pas si on peut le trouver venant d’ailleurs. Et c’est bien dommage car j’ai lu qu’il est très bon pour la santé !

Reply
Antigone XXI 11 novembre 2013 - 15 h 10 min

Bonjour Alexandra et merci de votre commentaire !
Effectivement, tout prête à penser que le nigari est essentiellement produit au Japon… mais ce n’est pas sûr, car il a certes gardé son nom japonais (comme le tofu !), mais a priori, on peut le produire partout dans le monde puisqu’il suffit d’eau de mer. Si toutefois celui qu’on achète en biocoop était produit uniquement au Japon (j’avoue que je ne sais pas), il faut se dire que la production de celui-ci est très écologique (en plus d’être naturelle, au contraire du chlorure de magnésium qu’on achète en pharmacie) et il n’a pas besoin d’avion pour être transporté. Ensuite, une fois qu’on en a, il faut souvent des années pour l’écouler !

Reply
plum' 13 novembre 2013 - 21 h 06 min

Bonjour à tous,

Merci pour cette recette, Antigone ! Je fais le tofu, mais je n’avais jamais pensé à le transformer en fromage, je vais essayer, ça a l’air bien bon 🙂

Je voulais quand même vous recommander la prudence en ce qui concerne le nigari : il s’agit d’un produit japonais, tiré des eaux du Pacifique, cet océan dans lequel se déversent chaque jour des tonnes d’eau contaminée au plutonium, au tritium, et au cesium … 🙁
Personnellement, une fois ma réserve terminée, je n’achèterai plus jamais de nigari.
(pour mémoire, durée de demi-vie du plutonium : 24 100 ans …)

Pour faire le tofu, on peut également utiliser du chlorure de magnesium synthétique, vendu en sachets peu coûteux en pharmacie, avec un peu de sulfate de magnesium (le sel d’Epsom). J’utilise indifféremment les deux méthodes (il me reste un peu de nigari datant d’avant mars 2011).

Reply
Antigone XXI 13 novembre 2013 - 21 h 10 min

Bonjour Plum’ !
Nous en discutions précédemment, il n’est pas sûr que le nigari vienne exclusivement du Japon et je crois d’ailleurs que le nigari japonais n’est pas tiré des eaux japonaises mêmes… Le mien a plusieurs années déjà, donc je suis safe de ce côté-là ! 😉
Et je t’avoue que je préfère souvent la version naturelle à celle synthétique…

Reply
plum' 13 novembre 2013 - 21 h 30 min

Antigone, j’ai vu le commentaire d’Alexandra. À ma connaissance, le nigari est produit au Japon. Les deux marques que j’ai à la maison (Celnat et Auvernaturel) mentionnent « Importé du Japon ». En cas de doute, il suffit d’envoyer un mail aux sociétés importatrices (ce que j’ai fait).

Je comprends très bien qu’on préfère le naturel au synthétique, ce qui est également ma préférence en général.
Cependant, naturel ne veut pas toujours dire inoffensif (la ciguë aussi, c’est naturel 🙂 ).
Et d’autre part, on choisit souvent le naturel pour échapper aux polluants divers, des OGM aux pesticides par exemple.
Or, pour le nigari, j’ai bien peur que la sécurité et l’innocuité soient désormais du côté du synthétique, et pour longtemps.

Je m’intéresse de près à ce qui se passe au Japon depuis le début. Je déconseille vivement d’inhaler, de boire, ou de manger tout produit en provenance du Japon. Les Japonais (ceux qui en ont les moyens) font tout ce qu’ils peuvent pour se procurer des produits alimentaires moins dangereux.

Mais chacun fait comme il sent …

Reply
Antigone XXI 13 novembre 2013 - 21 h 35 min

Alors, je suis tout à fait d’accord avec toi : ‘naturel’ ne signifie pas inoffensif et tu fais bien de le rappeler.
Je pense juste que, vu la quantité de nigari que nous absorbons lorsque nous préparons cette ricotta ou du tofu maison, le danger est bien moindre que lorsque, par exemple, nous respirons quotidiennement les bouffées de gaz des pots d’échappement, ou bien quand le plastique qui a contenu certains de nos aliments a migré vers ceux-ci, ou bien encore lorsque nous louons une maison dont les peintures ne sont pas écologiques… Je veux dire par-là que le risque zéro n’existe pas, qu’il est certes très bien d’essayer de le minimiser au maximum, mais que nous choisissons individuellement nos priorités.
A titre personnel, j’ai la moitié de ma famille qui vit au Japon : je pense que leur exposition quotidienne est bien plus inquiétante que ma 1/2 càc de nigari une fois par mois…

Reply
plum' 13 novembre 2013 - 21 h 49 min

Bien sûr que leur exposition est plus importante que la nôtre !

Et comme leur exposition est plus importante, leur risque de contamination est beaucoup plus important.

Est-ce une raison pour se mettre volontairement en danger ?

Les effets de la contamination radioactive ne sont pas comparables à ceux d’une pollution chimique par exemple. Ils sont durables, et transmissibles aux générations futures (aux enfants que l’on engendre).

Et pour rappel, les « faibles doses » n’existent pas en ce qui concernent le nucléaire.

Alors, non, une cuillère de nigari contaminé n’est pas moins grave qu’une exposition aux gaz d’échappement. Le danger n’est pas le même, les comparer est un faux débat. Cela revient à dire que nous mourrons bouilli ET rôti, je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire.

Et d’autre part, il ne s’agit pas ici d’exposition à une source radioactive, mais d’ingestion d’un produit potentiellement contaminé, qui le cas échéant contaminera ton organisme à vie. Par exemple en modifiant les séquences ADN.

Il ne faut pas confondre l’irradiation (l’exposition à une source radioactive) et la contamination (la pénétration de radionucléides dans l’organisme par inhalation ou ingestion par exemple) qui sont deux choses très différentes.

Reply
Antigone XXI 14 novembre 2013 - 9 h 04 min

Tu as raison, excuse-moi, je ne voulais pas me lancer dans un grand débat là-dessus.
Je pense, à titre personnel, qu’avec mon vieux paquet de nigari que je ressors une fois tous les 36 du mois, je ne crains pas grand chose. Mais, rassure-toi, je n’ai en rien voulu minimiser les risques de radioactivité ni mettre en doute tes propos. Merci beaucoup d’être intervenue.
C’est juste que, j’avoue, c’est un peu fatigant de devoir toujours penser à tout, être parfait en tant que blogueur et avoir à se justifier publiquement de nos moindres choix, faits ou gestes…

Reply
plum' 14 novembre 2013 - 11 h 36 min

Mais Antigone ton blog est excellent, avec celui de Sandrine c’est l’un de ceux (rares …) qui me réconcilient avec mes ambiguïtés et il m’aide beaucoup à clarifier mes positions et à poursuivre vers l’abandon des produits animaux, en plus il est à la fois intelligent et joyeux, c’est bien agréable, et ton attitude de blogueuse est excellente aussi, tu laisses les gens s’exprimer, y compris quand ils doutent, tu prends la peine de répondre à chacun, chaque fois que j’en ai l’occasion, je suggère aux gens de venir te lire.
Je te lis depuis presque le début et je regrette de n’être pas intervenue plus tôt pour te le dire 🙂
Pour tout ça, merci !

J’ai voulu intervenir parce que justement, on ne peut pas penser à tout, et que d’autre part tout est fait pour qu’on en sache le moins possible sur ce sujet précis, alors que c’est particulièrement dangereux.

Et, comme je le disais, j’ai la chance moi aussi d’avoir encore du vieux nigari, profitons-en !

Reply
Antigone XXI 14 novembre 2013 - 12 h 42 min

Merci beaucoup Plum’, c’est très gentil de ta part. Je suis désolée si j’ai un peu pris la mouche et j’ai bêtement essayé de me justifier…
Merci encore de tes informations et de ton intervention, et profitons effectivement de ce que nous avons encore du nigari ‘d’avant-guerre’ ! 😉

Reply
isa 23 novembre 2013 - 12 h 21 min

oup’s ! bonjour et bravo pour ce blog , je ne suis pas tres cuisinière mais là j’avais trop envie …. je me demande ou je me suis plantée ?!!
pfff je suis décue car ca n’a pas marché en fait le lait n’a pas bien caillé … ca peut venir de quoi ? j’ai tout bien respecté pourtant !
bonne journée !

Reply
Antigone XXI 23 novembre 2013 - 12 h 35 min

Alors, je ne sais pas parce que je ne suis pas dans ta cuisine, mais j’imagine que le problème peut venir :
– du lait : as-tu bien utilisé du lait de soja nature, sans rien ajouté (calcium, etc.) ?
– l’as-tu bien fait chauffer jusqu’à quasi ébullition ?
– as-tu bien attendu au moins 20 minutes après avoir mis le nigari ?
Si tu vois que ton lait ne caille pas suffisamment au bout d’une demi-heure, alors n’hésite pas à le faire légèrement réchauffer et ajouter du jus de citron ou un peu de vinaigre. Si avec ça, il ne caille pas, je donne ma langue au chat !

Reply
isa 24 novembre 2013 - 17 h 58 min

merci beaucoup de ta réponse ! je ne vois qu’une chose : le lait , p »etre qu’il y avait des trucs rajoutés dedans …comme je n’en achète pas en général j’ai pas du faire assez attention !!!
je vais réitérer prochainement …. a suivre …. bonne fin de we

Reply
Antigone XXI 24 novembre 2013 - 21 h 01 min

J’espère que tu auras plus de succès cette fois-ci !

Reply
Tofu maison et recette de ricotta de soja 25 novembre 2013 - 14 h 03 min

[…] Ainsi, quand j’ai mis dans mon panier un bloc de tofu, je me suis demandée « mais au fait, ça se fabrique comment le tofu ? je ne peux pas le faire moi-même ? J’ai fait quelques recherches sur le net en fonction des ingrédients que j’avais déjà dans mon placard et je suis tombée sur deux recettes qui m’ont bien inspirée : Celle de Marmiton et celle d’Antigone XXI. […]

Reply
Fanny* 3 décembre 2013 - 23 h 31 min

Bonjour!

Je suis ravie de te voir de retour sur la toile! Tes recette gourmandes agrémentées de jolies photo me donne toujours envie! Cette recette de ricotta déjà assaisonnée me permets de gagner du temps le matin, car je la déguste au petit déjeuner…Ni une ni deux, je m’y suis attelée ce we…Mais n’étant pas fine cuisinière, la sauce n’a pas pris! J’ai pourtant suivie toutes les étapes, mais il m’et resté même pas deux cuillères à soupes de ricotta (très humide), tout le reste est parti en liquide! :O( Mais comme le peu que j’ai récolté était délicieux, je voulais savoir si tu avais un conseil afin de la reussir la prochaine fois!? Merci

Reply
Antigone XXI 4 décembre 2013 - 8 h 35 min

Merci Fanny !
Comme je l’expliquais à une autre lectrice, ce peut être à cause de la qualité de ton lait : il le faut le plus nature possible (pas de calcium, etc.). Ce peut être également à cause de la température de chauffe et plein d’autres facteurs… mais n’étant pas dans ta cuisine, difficile pour moi de voir ce qui n’allait pas !
Quand tu vois que ça ne ‘prend’ pas, alors fais réchauffer à nouveau ton lait (sans le faire bouillir !) et rajoute 1 à 2 cuillères de citron ou de vinaigre. Si avec tout ça, ça ne caille pas, je donne ma langue au chat !

Reply
Fanny* 4 décembre 2013 - 18 h 45 min

Parfait merci! Effectivement je n’avais pas lu le commentaire précédent, désolée…Je vais donc le re-tenter en faisant moi meme mon lait de soja! Je croise les doigts car cela m’a l’air délicieux! merci

Reply
Antigone XXI 4 décembre 2013 - 18 h 52 min

Oulalaaa !.. Tu ne sais pas dans quoi tu t’embarques ! Tu risques mille fois plus de te louper si c’est avec ton propre lait de soja ! 😉 Tu as deux possibilités : soit choisir un ‘bon’ lait de soja du commerce qui réussit bien pour faire des fromages ou des yaourts (en France, je crois que le Bonneterre, le Provamel ou le Biosoy sont bien), soit tu fais ton propre lait en faisant en sorte qu’il soit très concentré en soja : doubles les doses qu’on te propose dans les recettes classiques, sans quoi, aucun fromage ou yaourt ne prendra !

Reply
Franita 4 décembre 2013 - 10 h 58 min

Bonjour,
Comme beaucoup je découvre ton blog par l’article sur le no-poo.( j’ai commencé le protocole … depuis une semaine !! ) Il y a beaucoup d’ informations dans les commentaires de cette recette de ricotta, qui mériteraient un résumé dans un autre billet ( la lecture de tous les commentaires est assez longue).
L’info concernant la production de dérivés opiacés pendant la digestion de laitages m’ a été aussi donné lors d’une sortie botanique de Gérard Ducerf à la Fête des Simples : fête annuelle du syndicat des Simples-producteurs cueilleurs de plantes aromatiques et médicinales , d’huiles essentielles etc.. cahier des charges plus stricts que Nature et Progrès que je conseille vivement de découvrir http://www.syndicat-simples.org/fr/-Fete-des-Simples-2013-.html.
Pour le Nigari et les produits japonais, j’ai la même réticence que Plum… radioactivité…
La recette est simple et très bonne et j’ai aussi du nigari d’avant -guerre ( 30 ans de consommation de produits bio) !!!
Bonne continuation et félicitations pour ton blog !!

Reply
Antigone XXI 4 décembre 2013 - 14 h 20 min

Merci pour ton message et pour l’info, Franita, je ne connaissais pas le syndicat de Simples, je vais aller regarder cela de plus près !

Reply
Adeuhline 9 décembre 2013 - 13 h 59 min

Bonjour Antigone!
Je ne me lasse pas de lire et relire ton blog 🙂 c’est un régal pour les yeux et l’esprit! Je n’ai pas encore essayé tes recettes mais je m’y prépare vraiment.
Pour cette recette, j’ai trouvé dans mon placard des sachets de sulfate de magnésium. Quel serait le dosage pour remplacer le nigari stp? J’ai lu avec intérêt les commentaires traitant du naturel et du synthétique. Pour ma part, je souhaite plutôt utiliser ce qui se trouve chez moi avant d’acheter de nouveau produit!

Je te remercie pour ton travail de vulgarisation de la cuisine végétale 🙂
Très bonne continuation!

Reply
Antigone XXI 9 décembre 2013 - 14 h 12 min

Bonjour Adeline !
Alors, malheureusement, étant donné que je n’ai moi-même jamais essayé avec du sulfate de magnésium, je suis bien en peine de te donner les exactes proportions. Tu peux faire un premier essai avec celles du niagri et voir ce que ça donne !..

Reply
jordane 30 janvier 2014 - 21 h 51 min

Je viens de m’en faire et au secours, je n’arrive plus à arrêter d’en manger, même tiède, c’est un délice, j’y ai mis du thym et du persil avec un peu d’ail ….c’est juste parfait, merci pour cette recette.
J’ai au four des graWnola pour demain matin, ça sent bon !!!!
Tiens au fait est-il possible de réaliser son beurre de noisette maison ?
Je suis en phase de végétalisation, je sais pas si ça se dit comme ça ! Mais j’ai vraiment un budget minuscule, et plus je peux faire maison, mieux c’est pour moi !
L’homme est en train de se goinfrer de choconette, et demain fromage de cajou, tout un programme !
En tout cas merci de tenir un blog si intéressant !

Jordane

Reply
Antigone XXI 31 janvier 2014 - 8 h 58 min

Oh, super ! Je suis ravie que ça te plaise !
Pour le beurre de noisette, oui, bien sûr ! Il faut en revanche avoir un mixer un peu puissant et être patient car, selon justement la puissance du mixer, ça prend plus ou moins de temps (entre 2 et 15 minutes).
J’ai montré comment faire du beurre de coco maison déjà, et le principe est exactement le même pour tous les autres oléagineux. Mieux vaut d’ailleurs commencer par la coco, car c’est le plus facile.
Je ferai un article tuto pour les autres, c’est une idée !

Reply
jordane 8 février 2014 - 11 h 37 min

Merci de ta réponse, huit jours plus tard, j’ai fait du beurre de coco, ça marche très bien avec mon robot j’ai un magimix dont le moteur est assez puissant, mais effectivement il faut être patiente. Je ne me lasse pas de tester tes merveilleuses recettes, mais dur dur de changer les habitudes alimentaires de mon grand garçon, surtout pour les laits végétaux, le petit aussi rechigne ça ! En revanche ils adorent cuisiner avec moi, c’est déjà ça !!!

Reply
Antigone XXI 8 février 2014 - 17 h 26 min

C’est un très bon début ! Plus on sait ce qu’il y a dans notre assiette et qu’on aime la main à la pâte, plus on est susceptible d’être ouvert aux changements alimentaires ! 😉

Reply
narf77 4 février 2014 - 0 h 26 min

This is an excellent foundation recipe for a sturdy creamy ricotta perfect for lasagne. I used to make my own tofu a lot but haven’t been making much lately but I have some soybeans for which I have no use at the moment that might be perfect for making some tofu ricotta. We are experiencing some pretty hot weather here in Tasmania Australia so cool ricotta would be a wonderful addition to just about everything. I wonder how this would go, mixed with a little besan flour and formed in a ramekin, carefully turned out onto an oiled baking sheet and baked? Could be interesting! By the way did you bake that amazing looking bread that is in your lovely images? If so, have you shared the recipe?

Reply
Antigone XXI 4 février 2014 - 19 h 02 min

Oh oh, could definitely be interesting !
Yes, I baked it, but, as I make my own bread on a regular basis, I must admit I don’t remember the exact recipe of this one… Must have been a spelt bread (as spelt is a local cereal here and as I wasn’t yet in my attempt at making gluten-free bread) with hazelnuts and seeds, but it’d be hard to be more precise, I’m sorry ! 😉

Reply
gridounette 4 février 2014 - 23 h 07 min

Bonjour Ophélie,merci beaucoup pour ton super site.Je suis ni vegetarienne ni végétalienne,mais je mange trés rarement de la viande.Du coup,je fouine par ci par là pour remplacer la viande et ton site est une mine d or.Alors merci de partager tout ceci avec le coeur(ca se ressent).
Je viens de faire la recette de riccotta et j ai tout suivi mais je ne comprends pas mon mélange a trés peu caillé as tu une idée pour rattraper ceci et tester cette superbe riccotta avec ma baguette maison?je te remercie

Reply
Antigone XXI 5 février 2014 - 9 h 09 min

Alors, comme je l’ai expliqué dans d’autres commentaires, cela peut être dû à plusieurs choses :
– le lait : as-tu bien utilisé du lait de soja nature, sans aucun ajout (calcium, etc.) ?
– l’as-tu bien fait chauffer jusqu’à quasi ébullition ?
– as-tu bien attendu au moins 20 minutes après avoir mis le nigari ?
Si tu vois que ton lait ne caille pas suffisamment au bout d’une demi-heure, alors n’hésite pas à le faire légèrement réchauffer et ajouter du jus de citron ou un peu de vinaigre. Normalement, il devrait cailler !

Reply
Faut-il manger des produits laitiers ? | Loetitia cuisine 28 mars 2014 - 8 h 02 min

[…] Ricotta végétale de Antigone XXI […]

Reply
1 2