Lait & crème(s) express de cajou

by antigonexxi

 

Aujourd’hui, pour l’Atelier Végétal, je vous emmène dans un drôle de pays…


Lait et crème de cajou express - Antigone XXI

*

Un pays pas tout près, certes, mais aux fruits délicieux et ô combien pratiques quand il s’agit de préparer des substituts maison express aux produits laitiers.

Dans mon dernier article, j’ai brièvement mentionné comment remplacer le lait, les yaourts, la crème et les fromages : j’ai notamment parlé de ‘crème de cajou’, vous souvenez-vous ?

La crème de noix de cajou est ce qu’on appelle en anglais un staple de la cuisine végétale, autrement dit un produit de base qu’on retrouve souvent dans les préparations dépourvues de produits animaux, que ce soit les tartes et gâteaux, les pâtes et risottos, ou encore les gratins et les plats traditionnellement à base de crème fraîche ou de crème au beurre.

Aujourd’hui, je vous propose donc d’apprendre à dompter cette crème et sa petite graine au cœur tendre, mais également de vous montrer sa polyvalence : à partir de noix de cajou, on peut non seulement faire de la crème fraîche, mais également du lait, de la crème liquide, de la crème aigre ou encore des fromages végétaux, frais ou fermentés.

Vous montrer toutes ces possibilités en un seul article serait un peu beaucoup, alors nous allons tout d’abord assurer les bases : le lait, la crème liquide et la crème épaisse

*

Lait et crème de cajou express - Antigone XXI

*

Cajou – le saviez-vous ?

*

La première fois que j’ai vu une noix de cajou dans son environnement naturel, j’étais au Costa Rica. J’ai été extrêmement surprise de découvrir que cette noix, que je pensais pousser sur les arbres à la façon des noisettes, amandes ou noix de nos contrées, était en réalité fixée à un gros fruit orangé et juteux, la pomme de cajou.

La noix de cajou n’est autre que l’amande de cette pomme, qui pousse sur l’anacardier, un arbre originaire d’Amérique Centrale. En réalité, cette pomme de cajou est un faux-fruit, c’est-à-dire un organe comestible qui ressemble à un fruit sans en être un au sens biologique. Le ‘vrai’ fruit, lui, est issu du pistil de la fleur : dans notre cas, le ‘vrai’ fruit, c’est la noix de cajou elle-même.

Si la pomme de cajou est comestible, son goût est un peu particulier : pas mauvais non, mais acidulé et laissant souvent une certaine âpreté en bouche. Très riche en vitamine C, on le déguste plutôt en jus, vin, confiture, cocktail ou liqueur.  Attention à ne pas se tacher les habits avec ! Le jus de pomme de cajou est, paraît-il, indélébile…

*

Lait et crème de cajou express - Antigone XXI

*

Pourquoi mettre la cajou au menu ?

*

La noix de cajou est composée à 49% de lipides, 19% de protéines et 21% de glucides. Le reste se répartit en eau et en fibres. Contrairement à une idée répandue, ce n’est pas l’un des fruits à écales et oléagineux les plus gras : hormis les châtaignes et les pistaches, à moindre teneur en lipides, et les graines de tournesol, équivalente, les noix de cajou sont moins grasses que les amandes, noisettes, noix de Grenoble, noix du Brésil, noix de macadamia et noix de pécan. La richesse en protéines, fibres et lipides des noix de cajou en fait un aliment à index glycémique bas et à fort pouvoir rassasiant : idéal, donc, dans le cadre d’un régime amaigrissant car elles permettent, en quantité modérée, de ne pas être affamé.

Outre ses protéines, complètes, ce qui en fait un aliment très intéressant dans une diète végétale, la noix de cajou est particulièrement riche en acides gras monoinsaturés, ou oméga-9. Ce ne sont donc pas des acides gras ‘essentiels’, comme les oméga-3 et oméga-6, car l’organisme peut les fabriquer lui-même, mais leur effet sur la santé n’en est pas moins important. Ce sont les ‘bons’ gras que l’on retrouve également dans l’huile d’olive et dans la plupart des oléagineux. Ils sont bénéfiques à la santé cardiovasculaire, en faisant baisser le cholestérol LDL, ou ‘mauvais cholestérol’,

La noix de cajou est extrêmement riche en magnésium, un minéral qui joue un rôle-clef dans la transmission neuromusculaire de l’influx nerveux – un ‘anti-stress’ naturel, dont une grande partie de la population occidentale est malheureusement carencée. L’action relaxante et normalisatrice du magnésium sur les muscles, vaisseaux et nerfs, permet de soulager les douleurs – notamment celles associées au syndrome prémenstruel et aux migraines. Outre les noix de cajou, on le trouve essentiellement dans des aliments d’origine végétale : céréales complètes et légumineuses, graines et noix, germe de blé et levure de bière et, enfin, cacao et légumes à feuilles vertes.

*

Lait et crème de cajou express - Antigone XXI

*

La noix de cajou est également très riche en cuivre et en phosphore, deux minéraux essentiels à notre organisme puisqu’ils sont tous deux nécessaires à la formation et la réparation de nos tissus. Le phosphore est également essentiel à la santé de nos os et de nos dents, en permettant de maintenir un pH normal dans le sang (ce qui nous permet de lutter contre l’ostéoporose).

Mais ce n’est pas tout… la noix de cajou est également riche en fer et en zinc, deux minéraux qui font souvent défaut aux populations occidentales – principalement aux femmes.  Le fer est essentiel pour la formation des globules rouges : d’origine végétale, on veillera à l’accompagner d’une source de vitamine C (agrumes, crudités, etc.) pour bien l’absorber. Le zinc est également un minéral clef de nos organismes puisqu’il participe aux réactions immunitaires et à la cicatrisation des tissus. Chez les femmes encore, il joue un rôle essentiel en permettant le bon développement du fœtus et celui des hormones sexuelles et thyroïdiennes.

Ajoutons à cela une grande richesse en antioxydants et vitamine E, essentiels pour permettre à nos cellules de lutter contre les radicaux libres.

Attention toutefois : comme tous les oléagineux, la noix de cajou a un potentiel allergène fort, en raison de sa teneur en oléorésines et toxines. On veillera en conséquence à ne pas l’introduire trop tôt dans l’alimentation des tout-petits.

*

Lait et crème de cajou express - Antigone XXI

*

Qu’on fasse du lait, de la crème ou du fromage de cajou, le procédé est toujours le même : on commence par faire tremper !

Faire tremper ici, contrairement aux autres noix, ne permettra pas d’amorcer la germination. Les noix de cajou qu’on trouve dans le commerce ne sont en réalité jamais vraiment crues. Sauf rares exceptions, la plupart des noix de cajou est soumise à un bain de vapeur (100°C) qui permet de ramollir  sa coque, que l’on casse ensuite grâce à un bref passage au four à 125°C. Cette courte cuisson n’est pas néfaste, puisque les noix de cajou crues contiennent de l’urushiol, une toxine dont est remplie sa coque et qui, ingérée en quantité importante, peut être mortelle.

Le trempage des graines ne permettra donc pas leur meilleure digestibilité, mais est nécessaire pour attendrir les noix et en faire une crème onctueuse grâce au mixage. Et maintenant, place aux recettes… Vous allez voir tout ce qu’on peut faire avec seulement 100 g. de noix de cajou !

*

*

Lait de cajou

 *    *    *

*

Pour 70 à 110 cl. de lait

*

Ingrédients  :

  • 100 g. de noix de cajou nature (non grillées et salées)
  • entre 60 et 100 cl. d’eau*
  • 1 pincée de sel
  • 1 Càs d’édulcorant liquide (sirop d’agave, d’érable, de riz…) ou 2 dattes.

* Pour un résultat plus crémeux et gourmand, optez pour 60 cl. ; pour plus de légèreté, comptez 1 L. d’eau pour 100 g. de noix.

*

Préparation : 

    1. 2 à 6 h à l’avance, mettez à tremper vos noix dans un bol d’eau.
    2. A l’aide d’une passoire, rincez-les bien en les passant sous l’eau du robinet. Egouttez-les.
    3. Ajoutez l’eau, le sel et l’édulcorant et mixez jusqu’à obtention d’un liquide parfaitement homogène.
    4. Dans une bouteille en verre propre et préalablement ébouillantée (10 minutes avant, versez-y de l’eau bouillante), versez votre lait de cajou.

*

Ce lait se conserve 3-4 jours au réfrigérateur, voire plus. Sa saveur très douce lui permet de remplacer parfaitement le lait de vache dans vos petits-déjeuners, recettes de gâteaux ou préparations salées. Le grand avantage de ce lait par rapport à bon nombre de laits végétaux maison (comme le lait de noisette ou le lait de châtaigne, dont je vous avais déjà parlé), c’est qu’on n’a pas besoin de le filtrer ! Dépourvues de peau, au contraire des amandes ou des noisettes, les noix de cajou ne laissent que peu de résidus de pulpe (l’okara, dont je vous avais déjà parlé en sucré ici et en salé là). Il faudra juste bien secouer la bouteille à chaque fois que vous voudrez boire de ce lait.

C’est donc l’un des laits végétaux les plus simples et rapides à réaliser, en 3 étapes : on trempe, on rince, on mixe. Et c’est tout.

*

Lait et crème de cajou express - Antigone XXI

*

En cuisine traditionnelle, on distingue crème fraîche épaisse et crème fraîche liquide.

Tandis que la crème fraîche désigne une crème obtenue à partir de lait de vache, qui a été pasteurisée puis ensemencée par fermentation lactique, afin qu’elle épaississe et s’acidifie, la crème fraîche liquide n’est, elle, pas fermentée. Dans sa version ‘allégée’, elle est accompagnée d’épaississants, émulsifiants et additifs divers et variés – dont nous nous passerons bien !

Pour faire ces deux types de crème fraîche version végétale, rien de plus simple ! Commençons par la crème liquide…

*

 *

Crème liquide de cajou

 *    *    *

*

Pour 25-30 cl. de crème

*

Ingrédients  :

  • 100 g. de noix de cajou
  • entre 15 et 20 cl. d’eau*

* Pour un résultat plus épais, optez pour 15 cl.

*

Préparation : 

    1. 2 à 6 h à l’avance, mettez à tremper vos noix dans un bol d’eau.
    2. A l’aide d’une passoire, rincez-les bien en les passant sous l’eau du robinet. Egouttez-les.
    3. Ajoutez l’eau et mixez jusqu’à obtention d’un liquide parfaitement homogène.
    4. Versez dans un récipient en verre propre et préalablement ébouillanté (non nécessaire si vous comptez vous en servir tout de suite).

*

Cette crème fraîche liquide de cajou se conserve 3 à 4 jours au réfrigérateur. Elle remplace parfaitement la crème liquide ou crème fleurette dans bon nombre de vos préparations (pâtes en sauce, gratins, quiches, etc.). Sucrez-la et servez-la en nappage de desserts (tarte tatin, gâteaux au chocolat, etc.).

*

Lait et crème de cajou express - Antigone XXI

*

Et maintenant, la crème épaisse…

Bon, je ne vais sûrement pas vous l’apprendre, mais la crème fraîche, à la base, c’est la matière grasse du lait qu’on recueille à l’aide d’écrémeuses centrifugeuses. En général, c’est 30 à 40% de matières grasses et pour la plupart, des acides gras saturés (vous savez, ceux qui bouchent vos artères…). Donc, niveau santé, c’est pas tip-top, mieux vaut opter pour des gras un peu plus sains, comme ceux de ma crème fraîche de cajou ! Ici, encore plus simple, on fait moitié/moitié = même quantité de noix que d’eau. Facile de s’en souvenir !

*

 *

Crème fraîche de cajou

 *    *    *

*

Pour 20 cl. de crème

*

Ingrédients  :

  • 100 g. de noix de cajou
  • 10 cl. d’eau
  • (opt.) quelques gouttes de jus de citron

*

Préparation : 

  1. 2 à 6 h à l’avance, mettez à tremper vos noix dans un bol d’eau.
  2. A l’aide d’une passoire, rincez-les bien en les passant sous l’eau du robinet. Egouttez-les.
  3. Ajoutez l’eau et mixez jusqu’à obtention d’un liquide parfaitement homogène.
  4. Versez dans un récipient en verre propre et préalablement ébouillanté (non nécessaire si vous comptez vous en servir tout de suite).

*

Pour obtenir un petit goût un peu acidulé, comme dans la vraie crème fraîche, ajoutez quelques gouttes de jus de citron avant de mélanger.

Cette crème se conservez 3-4 jours au réfrigérateur. On l’utilisera de la même manière qu’une crème fraîche, pour faire des sauces, des gâteaux à la crème, des petites crèmes toutes douces pour accompagner des tartes fruitées… En revanche, n’essayez pas de la monter pour en faire de la chantilly, c’est peine perdue ! C’est avec la crème de coco qu’on peut faire de la crème fouettée, mais ça, c’est une autre histoire…

Astuce : vous pouvez également congeler la crème épaisse de cajou pour vous en servir ou faire du lait plus tard avec. C’est ce que je fais parfois, pour ne pas être à court de lait quand je rentre de vacances et que les placards sont vides… mélangez la crème avec 50-90 cl. d’eau et, hop, c’est près ! 

*

Lait et crème de cajou express - Antigone XXI

*

Quelques exemples de recettes qui font appel à la crème de cajou :

Sucré : Crème Glacée aux figues, Bananuts raw pie, Tarte coco-nectarine, Gâteau spéculoos-banane, Tarte crue à la fraise, Mystère glacé…

Salé : Crème de cajou à l’aneth, crème de cajou à l’ail des ours, Cheesecake tomate-basilic…

Vous pouvez également faire fermenter cette crème, pour en faire de la crème aigre, ou bien encore des fromages végétaux…

☛ Comment faire des fromages végétaux : le B.A.-BA

*

Ah, et si vous vous dites que c’est bien joli d’utiliser des noix de cajou mais qu’elles viennent de loin, loin, loin… J’indiquerai juste que les noix, en tant que produits secs, sont transportées par bateau, et non par avion, ce qui réduit leur impact environnemental. De plus, vous pouvez également tenter toutes les recettes proposées dans cet article avec des graines de tournesol : vous n’aurez pas exactement le même résultat, mais pourquoi pas ?

*

  

Vous aimerez aussi

Répondre à Blarfi Annuler la réponse.

249 comments

Polina 16 janvier 2014 - 20 h 00 min

Ce doit être merveilleux Antigone !

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 02 min

Mais oui, ça l’est !

Reply
Mlle Pigut 16 janvier 2014 - 20 h 01 min

J’adore la noix de cajou <3
A croquer, en lait ou en crème maison, c'est vraiment à tomber… merci pour ce petit topo sur toutes les bonnes (et parfois un peu moins bonnes) choses qu'apporte la cajou.
Sur ce… je vais m'en grignotter une petite poignée.

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 03 min

Hi hi, moi aussi ! Toute simple, sucrée, salée, à emporter ou savourer… C’est la fête la noix de cajou ! 😉

Reply
Louicie 16 janvier 2014 - 20 h 07 min

Waouh ça me donne envie d’essayer, j’essaie de me défaire du lait de vache mais j’ai du mal avec le lait de riz d’avoine ou d’amande, alors peut etre cette fois ? Merci pour article, c’est un bonheur à chaque lectures …

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 14 min

Et bien il faut tenter ! C’est un lait que j’aime beaucoup… Je te conseille la version ‘dense’ du lait, alors, ce sera plus doux !

Reply
loetitiacuisine 16 janvier 2014 - 20 h 08 min

Hooooooooooooooooo ! Que de bonnes choses, je suis fan de toutes de propositions et je regrette de ne pas avoir de noix-de-cajou sous la main ! 😉
Pour voir à quoi ressemble une noix-de-cajou avant transformation : http://loetitiacuisine.com/2013/06/18/punch-cajou/

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 13 min

Mais qu’elles sont belles, tes pommes de cajou, Loetitia ! J’ai failli mettre aussi une photo de mon séjour au Costa Rica, et puis… j’avais vraiment une drôle de tête, avec ma pomme rigolote à la main ! 😉

Reply
loetitiacuisine 16 janvier 2014 - 20 h 34 min

Hoooooo… fait voir ! ;D

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 49 min

Tut, tut… top-secret !

Reply
loetitiacuisine 16 janvier 2014 - 20 h 51 min

Roooooooo

Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 53 min

😉

clemlamandarine 16 janvier 2014 - 20 h 08 min

Est-ce qu’un « super » robot mixer est nécessaire ? On a juste un vieux coucou bas de gamme qu’on nous a donné (en attendant qu’un jour on investisse) et j’ai souvent des ratés avec ce genre de recettes. Par exemple, il ne mout pas finement les noisettes, et je n’arrive pas à les transformer en pâte avec.

Merci pour tes recettes et tes conseils pour transformer notre alimentation. Je modifie doucement mes habitudes, et tes recettes me sont bien utiles 🙂

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 12 min

Honnêtement, sachant que les noix de cajou sont parmi les plus tendres des noix une fois mises à tremper, tu peux essayer, je pense que ça marchera. Ca ne sera peut-être pas aussi fin qu’avec un appareil plus puissant, mais ça devrait être mieux que pour les noisettes !
Le mieux pour les appareils un peu poussifs, c’est de bien faire tremper longtemps (la nuit, même, c’est très bien).

Reply
clemlamandarine 16 janvier 2014 - 20 h 43 min

Ok je vais tenter alors ! Merci pour tes conseils.

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 48 min

Je t’en prie, et n’hésite pas à revenir vers moi si tu as des questions/problèmes !

Reply
Charlotte 16 janvier 2014 - 21 h 20 min

Au pire, on trouve du beurre de cajou dans le commerce. Il suffit ensuite de le mixer avec de l’eau pour en faire quelque chose de plus liquide, selon les recettes. Ca permet d’eviter l’aspect granuleux qui peut resulter d’un blender faiblard 😉

Antigone XXI 16 janvier 2014 - 21 h 21 min

Oui, ça marche aussi très bien avec de la purée de cajou toute préparée ! Un peu moins économique, mais ça dépanne bien !

clemlamandarine 17 janvier 2014 - 9 h 24 min

Ahah mais oui ! J’y avais pas pensé ! Merci Charlotte 🙂

Marc 3 juillet 2014 - 12 h 18 min

Si tu as un moulin à café,tu auras la bonne mouture.J’ai moi-même fait du lait de cajou ce midi sans faire tremper,miam miam…sublime.
Marc

Reply
Eclectik Girl 16 janvier 2014 - 20 h 21 min

La crème épaisse de cajou, elle me tente, mais alors d’une force …
Je vais tenter.
Peut-être même en ajoutant un peu de sucre, je me dis, pourquoi pas, pour une crème dessert au cajou …

Par contre, ça reste un fruit sec un peu cher, mais c’est TELLEMENT bon !

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 54 min

Oh oui, avec du sucre ou du sirop, c’est juste à tomber !..

Reply
Delphine 16 janvier 2014 - 20 h 35 min

Toi, tu me feras devenir vegane d’ici sous peu….merci pour ces merveilleux articles et tes recettes très très alléchantes.
Ps: j’ai fait et testé ton deo qui déchire tout!!!
🙂

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 49 min

Hi hi, mais j’y compte bien !
Merci à toi, Delphine !

Reply
Stella2b 16 janvier 2014 - 20 h 40 min

Quelle merveille cette faculté de rendre les choses limpides!
Merci qui?

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 49 min

Oh, c’est adorable, merci à toi !

Reply
Céline 16 janvier 2014 - 20 h 42 min

Je prends en note tout ça!! Merciii Ophélie pour ces superbes recettes et conseils! 🙂

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 49 min

Je t’en prie, j’espère que tu aimeras !

Reply
Céline 16 janvier 2014 - 20 h 50 min

Moi aussi!! 😉

Reply
Mimi 16 janvier 2014 - 20 h 52 min

Bonsoir! Excellentes idées j’ai hâte d’essayer. Mais je me demandais… moi qui aime manger du pooridge le matin, crois-tu que je puisse faire cuire mes flocons d’avoines dans le lait de cajou? La cuisson n’altère pas le goût?
En tout cas merci pour ton blog fort instructif. Je l’ai découvert il y a peu et je vais de surprises en surprises.

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 20 h 54 min

Merci ! Rassure-toi, je le fais moi-même très souvent !

Reply
Gwenaelle 16 janvier 2014 - 20 h 56 min

Article très intéressant 🙂 c’est vraiment bizarre une pomme de cajou lol C’est pratique de ne pas avoir à filtrer c’est vrai, je teste le lait d’avoine ce soir, je verrais déjà ce que celui là donne ^^ J’attends le suivant avec impatience pour le fromage hihi ^^

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 21 h 04 min

Ah, mon préféré entre avoine et cajou, c’est vraiment le second, mais très souvent, je les mélange en fait ! Ca permet d’adoucir et de densifier un peu l’avoine, que je trouve un peu aqueux parfois… Mais tu me diras ce que tu en penses de ton côté !

Reply
Alexandra Doumy 16 janvier 2014 - 20 h 57 min

J’ai filtré ce matin un lait de cajou pour les filles et préparé un fauxmage à l’ail des ours qui fermente doucement… Ici la noix de cajou est adoptée par tout le monde (petits comme grand) et on est complètement fan de la crème de cajou et des fromages de cajou qui n’ont rien à envier à nos fromages au lait de vache!
Merci pour ce bel article…

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 21 h 03 min

Mmm… les fromages de cajou, c’est tellement bon !
Merci à toi, Alexandra !

Reply
Hélène 16 janvier 2014 - 20 h 58 min

Humm, c’est de toute beauté ! Je n’utilise pas de Cajou, ou alors une fois par an, je préfère les oléagineux plus « locaux »… J’avais bien testé les cheese-cakes de Cajou mais je ne suis pas assez bec sucré 😉 Pourtant, le dessert végane qui a le plus marqué mon amoureux, c’était en février dernier, un glaçage cajou-orange-lavande. Je n’en ai pas utilisé depuis, mais il me réclame régulièrement de ce dessert… Tu vas peut-être m’inciter à abandonner mes principes, c’est le monde à l’envers 😉 Bises !

Reply
Hélène 16 janvier 2014 - 20 h 59 min

Ah mais j’avais oublié cette tarte, aussi, c’était lorsque je découvrais la cuisine raw-gourmet 😉 c’est vrai que c’était bon… Merci pour le clin d’oeil !

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 21 h 02 min

Merci Hélène ! Oui, j’ai aperçu tout plein de recettes à base de cajou chez toi, elles font toutes envie !
Entre ta tarte, ton fromage blanc de petit-déjeuner, ton glaçage de carrot-cake, c’est le paradis de la cajou chez toi ! 😉

Reply
isablablas 16 janvier 2014 - 21 h 19 min

Oh mais je ne savais rien de tout ça, je croyais à tort que c’était gras, il faut que j’essaye d’en trouver non salées pour tester ton lait et tes crèmes, merci pour cet article très complet!!!

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 21 h 21 min

Il y a gras… et gras ! Tout dépend s’ils sont bons ou non ! 😉
Tu devrais trouver facilement des noix de cajou ‘nature’ en vrac en magasin bio… en supermarché, c’est souvent grillé-salé !

Reply
Gaelle 16 janvier 2014 - 21 h 24 min

Magique, hâte de l’essayer !

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 21 h 25 min

Oui, magique, c’est le mot !.. C’est si simple !

Reply
NATUR'CHOKO (@NATURCHOKO) 16 janvier 2014 - 21 h 51 min

Miam…Merci! Demain en sortant de la piscine, je cours acheter des noix de cajou. En Andalousie au niveau noix nous sommes gâtés!

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 13 min

Oh, quelle chance, je t’envie !

Reply
NATUR'CHOKO (@NATURCHOKO) 17 janvier 2014 - 20 h 33 min

Ras le bol du froid et des grandes villes…J’ai tout quitté, même un poste de manager pour monter ma petite entreprise et retrouver une qualité de vie <3
Merci pour tes 'tips', ma fille & moi…On adore!

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 21 h 50 min

Bravo, je crois qu’un jour, je ferai comme toi ! 🙂

Reply
Rose Citron 16 janvier 2014 - 21 h 54 min

Ohlala! Mais c’est révolutionnaire tout ça! Pourquoi je le savais pas ? (qu’on a pas besoin de filtrer le lait de cajou, j’entends. Pour la grande flemmarde que je suis, c’est formidable!)
Et merci de remettre les pendules à l’heure concernant la valeur nutritionnelle des noix de cajoux, j’étais à tort persuadée qu’elles étaient le pire du pire en terme d’oléagineux!
Bref, merci pour cet atelier végétal qui va révolutionner mes prochaines recettes j’en suis sure!

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 15 min

Mais oui, tu as vu ça ? C’est le lait des paresseux ! Et il est bon, ça tombe bien !
Non, les plus grasses des noix sont celles de macadamia, pécan (mais en tarte, c’est pas pareil, rassure-toi ! 😉 ) et Brésil, mais comme elles ont toutes des qualités aussi…

Reply
Rose Citron 17 janvier 2014 - 7 h 07 min

Oui, c’est bien ce qu’il me semblait, les noix de pécan deviennent light en tarte 😉

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 8 h 46 min

C’est une règle édictée depuis la nuit des temps : ‘Qui entarte la pécan, allège même le temps’…

Reply
Rose 16 janvier 2014 - 21 h 54 min

Merci Ophélie pour toutes ces informations fort intéressantes !
C’est vraiment sympa cette pomme de cajou, je ne connaissais pas et je serais curieuse de gouter son jus. Quant à tes recettes … génial ! J’ai bien envie de faire le lait très vite vite et la crème épaisse dans la foulée. C’est super 🙂 Merci beaucoup !

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 13 min

Oui, c’est amusant, n’est-ce pas ? Et avec un drôle de petit goût astringent… mais pas déplaisant !
J’espère que tu aimeras, en tout cas, Rose, merci à toi !

Reply
Natasha (Échos verts) 16 janvier 2014 - 22 h 00 min

J’aime la simplicité de ces 3 recettes qui ne nécessitent que très peu d’ingrédients et semble simples et rapides à réaliser… donc aucune excuse pour ne pas essayer! Je me demande juste si je peux vraiment remplacer n’importe quel(le) lait/crème par ceux à base de noix de cajou… Enfin, j’imagine qu’il faut faire le test pour savoir! En tous cas, merci pour ces recettes.

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 08 min

Merci Natasha, moi aussi j’aime que cela soit si simple… plus d’excuses pour ne pas faire son lait soi-même !
Pour les substituts, ça marche pour beaucoup (sauf la chantilly !), il faut faire ses propres expériences et ne pas avoir peur au départ des ratés ! 🙂

Reply
lafabriquedelo 16 janvier 2014 - 22 h 13 min

ça a l’air super bon ces recettes! Par contre, bien que j’adore la noix de cajou, c’est quand même assez lourd au niveau du bilan carbone non? Je trouve qu’à part si on est intolérant au lactose, des produits laitiers de la ferme bio d’à côté c’est pas plus mal. Les produits qui viennent de loin, je réserve ça aux ‘grandes’ occasions 😉

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 06 min

Disons que je ne consomme pas de lait pour des raisons éthiques (cf. mon dernier article), donc la question pour moi ne se pose pas. D’ailleurs, au niveau santé, le lait de vache, ce n’est pas non plus la panacée (cf. mon autre article sur lait/santé et celui sur l’ostéoporose), mais j’ajouterai également que, au vu de l’impact environnemental catastrophique de l’élevage (cf. ici), je pense que le transport des noix par bateau (et non en avion, comme précisé dans l’article) présente un bilan carbone nettement moins lourd, même quand on parle de production de proximité…

Reply
Louise 16 janvier 2014 - 22 h 17 min

Je découvre avec joie ton blog, c’est une vraie mine d’or ! Merci de m’accompagner dans mes premiers pas de végétarienne débutante !

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 01 min

Bienvenue à toi Louise, et un grand bravo pour ton engagement !

Reply
Sophie 16 janvier 2014 - 22 h 23 min

Encore un article très instructif!! 😀 Tu m’as vraiment donné envie d’essayer, dès ce soir je mets des cajou à tremper et je teste le lait demain matin! Crois-tu que ça se marie bien avec du chocolat le lait de cajou?

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 01 min

Oh oui, pas de souci ! J’adore me faire du chocolat chaud au lait de cajou très, très crémeux (presque de la crème liquide, à dire vrai… mais c’est si bon !)

Reply
mamapasta 16 janvier 2014 - 22 h 40 min

c’est tellement bon que j’aurai du mal à ne pas tout manger avant de les réduire en purée…j’attends la recette de fromage..

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 00 min

N’est-ce pas ? J’ai le même problème ! 😉

Reply
Darya 16 janvier 2014 - 22 h 42 min

Moi ça me plait beaucoup tout ça… je ne suis pas végétalienne, mais mon amoureux n’aime pas le goût du lait ni de la crème, j’en utilise donc assez rarement et de plus en plus souvent des laits et crèmes végétales ; malheureusement, dans les laits végétaux « prêts à consommer » il y a souvent des tas de cochonneries même quand c’est « bio ». On aime tous les deux croquer dans des noix de cajou, alors j’essaierai de lui en faire goûter un jour, on verra si ça passe (parce que le côté « blanc », ça lui rappelle tellement le lait qu’il est capable de ne pas aimer)!
En lisant les commentaires précédents, je voulais juste dire que mon mixer et mon blender ne sont vraiment pas très puissants, mais en mixant bien longuement, j’obtiens de bons résultats. Au pire, on commence avec un peu de noix et tout le liquide, et on mixe petit à petit, pour ne pas surcharger le blender.
Bref, merci pour tes billets tous plus géniaux les uns que les autres !

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 00 min

Hmm… si le ‘blanc’ effraie trop ton amoureux, tu peux glisser une pincée de cannelle dans le lait, ou quelques épices qui achèveront de lui donner un teint plutôt ‘blanc cassé’ ou ‘écru’ et hop, je suis sûre qu’il aimera ! 😉

Reply
Darya 16 janvier 2014 - 23 h 01 min

Haha c’est une idée ! Il faudrait aussi que je change le nom de ce « lait » végétal, parce que dans le mot lait… il y a LAIT… l’horreur 🙂
Boisson végétale ? Cajou à boire ? Eau de cajou ? (bon j’exagère peut-être un peu là quand même…)

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 06 min

Normalement, on dit ‘jus’ végétal… je n’aime pas trop, je préfère, ‘boisson de cajou’ alors ! Ou, pourquoi pas, ‘Cajounetta’ ?.. 😉

Reply
Mots-Doux 16 janvier 2014 - 23 h 03 min

Ohlala ! c’est super ! J’avais justement un reste de noix de cajou de mon petit apéritif façon houmous de Noël 😉
J’essaie dès que je trouve un mixer
à bientôt Ophélie et porte-toi bien 🙂
Maud

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 07 min

Ah, le mixer, comment pourrais-je m’en passer à présent ?.. (Charlotte l’a précisé, avec de la purée de cajou, ça marche aussi !)

Reply
Malice 16 janvier 2014 - 23 h 10 min

mmmmh ça donne envie, je vais même tenter ! j’ai bien souri à l’évocation en fin d’article du « ça vient de loin oui oui mais avec les graines de tournesol… »
j’avoue j’ai fait ma rabat joie dans l’article sur les noix de lavage ! j’étais sur mon téléphone alors j’avais fait court 😉 enfin bref tout ça pour dire, que de toute façon c’est très compliqué de prendre tout en compte, entre le ça vient d’où ? et l’impact sur ma santé ? etc… on n’en finit plus…
Donc… maintenant il faut trouver de bonnes noix de cajou, magasin bio ptet ? je vais voir ça…
une mine d’infos cet article et ton blog aussi, des heures de lecture en perspective…
alors Merci !

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 17 min

Ah, il faut parfois tellement être ‘parfait’ quand on est blogueur… De mon côté, je fais mes choix, je les assume – enfin, j’essaie d’être lucide en tout cas ! 😉 Pour moi, le critère numéro 1, c’est : est-ce éthique ? Ensuite : est-ce viable écologiquement ? Et : est-ce que c’est bon pour la santé ?.. Je peux transiger un peu sur le n°2 et 3, mais jamais sur le 1 !

Reply
Antigone XXI 16 janvier 2014 - 23 h 12 min

Merci beaucoup, c’est très gentil !
Les cheesecakes crus m’ont un peu fait peur au début, mais rassure-toi, on n’en descends pas facilement la moitié à chaque fois !.. Et puis, que penser des crèmes au beurre traditionnelles ? Très riches en lipides également, mais pas des bons ceux-là !

Reply
Lisa 17 janvier 2014 - 0 h 37 min

Excellent article très complet sur ce merveilleux fruit ! J’apprécie que tu aies précisé qu’il faut prendre des précautions avec les tout-petits, c’est si rare, je trouve, sur les sites vegan, et pourtant si important.
J’aime aussi ce billet qui me conforte dans l’idée que nous avons plein de choses en commun (en dehors du fait que tu es une des seules personnes que je « connaisse » à écrire clef avec un f !!). Des lieux, surtout, c’est fou.
J’ai hâte de tester toutes ces recettes à la noix de cajou, à commencer par le lait des paresseuses/x 😉
Et je suis honorée de faire partie des exemples de recettes, merci Ophélie !

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 8 h 51 min

Merci beaucoup Lisa !
Hi hi, j’adore ce petit ‘f’, une jolie lettre qui prolonge le tour de clef dans la serrure… pourquoi vouloir toujours perdre la fantaisie et la poésie de nos mots ? 😉
Et ta recette, Lisa, il me tarde d’être au printemps pour la faire !

Reply
Jessica Eagle 17 janvier 2014 - 2 h 43 min

Merci pour cet atelier végétal 🙂 Encore une fois, fort intéressant. J’ignorais pour sa culture. Chouette qu’on n’ai pas à filtrer sa pulpe pour en faire un lait. Je vais donc essayer bientôt. La noix de cajou est une de mes favorites, alors ça risque d’être délicieux. La crème épaisse de cajou, j’adore !!! Depuis que je l’ai découvert, j’en fait régulièrement pour apprêter certains plats. Miamm !!! Merci pour l’astuce de la congélation. À essayer ça aussi 🙂 Hé hé…je serai au rendez-vous pour la suite, c’est certain…:) Merci encore tout plein.

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 8 h 48 min

Oui, c’est le lait le plus rapide et pratique du monde ! 😉
Et la crème, rhooo, qu’est-ce que c’est bon, tu as bien raison !
Merci à toi Jessica !

Reply
Simon 17 janvier 2014 - 5 h 11 min

Oh merci pour la dernière sugestion, je vais essayer tous ça avec des graines de tournesol 😀

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 8 h 47 min

Tu me diras ce que ça donne alors ! (j’ai déjà fait des laits, crèmes et fromages de tournesol, mais jamais purs… je suis curieuse !)

Reply
Lydie 17 janvier 2014 - 9 h 38 min

Merci du partage très complet ! Bisous

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 9 h 39 min

Je t’en prie, merci beaucoup Lydie !

Reply
Gant Avel 17 janvier 2014 - 10 h 07 min

Ton blog, mais je l’adore ! Il est complet, esthétique, gourmand et intelligent.
J’ai vu dans d’anciens commentaires que tu comptais faire quelques articles pour les végéta*iens débutants, je trépigne d’impatience !
Un très bon weekend !

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 10 h 28 min

Oh, mais merci Gant Avel, c’est juste tellement gentil !
Oui, je compte bientôt faire une série ! Au mois de février, si tout va bien, je m’y mets !
Bon week-end à toi !

Reply
lili 17 janvier 2014 - 10 h 33 min

La cajou et moi c’est une graaaaande histoire d’amour ! J’en ai toujours à la maison ! En crème, j’adore, en pâtisserie, que c’est bon !!!!! Mais en lait, je ne connais pas, donc je dois tester très vite ! Merci pour ce super billet, comme toujours ! Plein de bisous ! ^^

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 10 h 37 min

Merci beaucoup Lili, c’est très gentil !
Mais oui, j’ai vu que tu utilisais pas mal la cajou chez toi (notamment ton gâteau spéculoos-banane, rhhoooo, il me fait tellement envie, celui-là !) et tu vas voir, en lait, c’est tout doux (et si rapide !).
Bisous !

Reply
Gwen 17 janvier 2014 - 11 h 55 min

Quelle belle suite de ton article sur les vaches qui m’a encore fait pleurer ( vilaine… 😉 )
la crème épaisse a l’air topissime, je tente dés que je rachète des noix de cajou, donc si j’ai bien compris, faut juste pas qu’elles soient grillées/salées ? du coup on en trouve facilement ?

et je suis super interessée par les fromages végétaux, ici, mon amoureux a encore un probleme pour se séparer de son truc  » ail et fines herbes  » si tu as une version vegan, je suis plus que preneuse !

ca faisait un moment que j’avais pas commenté, mais je tiens à te redire que la nouvelle version du blog est vraiment bien. tes articles sont mis en avant. 🙂
Bises.

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 22 h 03 min

Oui, ni grillées, ni salées ! En mag bio, on les trouve très facilement, en vrac, par exemple ! En supermarché, en revanche… c’est plus rare !
Merci beaucoup pour ton message, Gwen, ça me fait très plaisir de te revoir ici ! Et je suis désolée pour les larmes versées sur mon dernier article… 🙁

Reply
Raphaelle 17 janvier 2014 - 15 h 08 min

Merci pour cette alternative au lait de vache! Je dois avoue que je n’ai pas eu le courage de lire ton article precedent. Je sais, je deteste aussi quand les gens ferment les yeux mais mon lait au chocolat le matin c’est mon petit bonheur de la journee et je ne suis pas encore prete a le sacrifier (qui a dit qu’a 26 ans on etait plus des enfants ;).

Mais la grace a toi je vais tester une alternative et si ca me plait autant alors pourquoi pas! Ca se conserve combien de temps max le lait de cajou? (je suis une grande flemmarde le matin 😉 J’avais deja essaye ton lait de noisette et c’etait super bon, juste un peu long le matin avec la filtration donc la c’est parfait! Je pense aussi que je ferai en sorte de ne pas habituer mes enfants aux produits laitiers et a la viande quand j’en aurai…ca sera deja ca de gagne pour eux.

Je me demande si dans un monde merveilleux on avait des petits producteurs et que nous consommions le lait des vaches/chevres etc. mais de maniere respectueuse et en partageant avec les petits veaux on pourrait co-habiter harmonieusement avec les animaux. Biensur a l’heure actuelle de la production industrielle ca semble sinon impossible, du moins marginal comme pratiques. Mais nous sommes la pour rever d’un monde meilleur et faire tout ce qui est possible pour qu’il devienne realite non?
Je suis une des premieres a proner le respect des animaux a egalite avec l’homme et pourtant n’arrive pas encore totalement a me convaincre que nous ne devrions pas en manger du tout. De maniere beaucoup plus restrictive certe, avec des conditions de vie et de mort dignes et de non-souffrance pour les animaux naturellement, mais plus du tout?
Enfin voila, une omni qui se pose plein de question, grace a ton blog que j’aime beaucoup car il donne des alternatives alechantes, mais aussi parce que je reve d’une planete sans voitures ni petrole ni sac plastiques, ou le respect de tous les etres vivants serait le bloc fondateur de la societe.
Je me demande aussi comment s’organiser pour faire tout ca avec un boulot prenant (travail parfois tard soir/deplacements)/ des enfants / une vie sociale etc.
J’ai hesite a mettre ce commentaire car je ne souhaite pas creer de polemique mais ton mode de vie fait s’agiter en moi des questions auxquelles je ne trouve pas toutes les reponses encore et je pense que je suis pas la seule. J’aprecie beaucoup que ton blog soit egalement une plateforme d’echange et que tu prennes le temps de repondre a chaque commentaire! Merci pour ta patience!
Voila, j’espere que je ne suis aps al seule a me poser toutes ces questions!

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 22 h 10 min

Tu soulèves plein de questions intéressantes, Raphaëlle, et, loin de créer une polémique, tu fais bien de les partager ici ! Je trouve cela au contraire très intéressant que mes lecteurs proposent des opinions divergentes et permettent ainsi au débat et à l’échange de se créer…
Disons que, pour le lait des animaux, si par exemple, j’avais un terrain avec quelques chèvres que je chouchoute à longueur de journée et qui, malgré leurs chevreaux qui tètent, il leur reste un surplus de lait que les petits ne boivent pas, alors cela ne me dérangerait pas de boire ce lait (ou bien de le donner). En revanche, tous ces endroits où les mamans et enfants ne sont pas séparés, où les animaux sont ‘libres’ et bien traités, et où ils meurent de leur belle mort semblent presque des utopies au regard des conditions d’élevage et de production actuelles !
Ensuite, pour le fait de ne plus manger d’animaux la plupart du temps ou de ne plus en manger du tout… Pour moi, c’est un peu comme si on demandait à un militant contre la peine de mort : ‘Mais plus de condamnations… du tout du tout ?..’ Et bien oui ! Il ne va pas répondre : ‘Oh, si, de temps en temps, rarement… on ferme les yeux !’…
Même chose pour un anti-esclavagiste (‘Un petit esclave de temps en temps… allez, pourquoi pas ?’), à ceux qui se battent contre les violences conjugales (‘Une petite baffe une fois par an, ça va, hein !’), etc., etc. C’est une question de principes ! Et comme on sait qu’on peut très bien vivre sans manger du tout d’animaux, et que cela semble même être meilleur pour la santé… Alors ça vaut le coup de se lancer ! 😉

Reply
Olivia 17 janvier 2014 - 15 h 18 min

Hello Ophélie encore une belle astuce/recette
J’avais justement acheté il y a quelques temps un sachet de noix de cajou pour en faire de la crème, je comptais me renseigner, ton article tombe à pic.
Mais tout d’un coup j’ai un doute, peut-être sont-elles grillées (non salées, ça c’est sur)… crois-tu que cela marchera tout de même pour en faire du lait ou des crèmes ?
Bonne journée, bises !

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 22 h 00 min

Alors, honnêtement, je n’ai jamais essayé avec des noix de cajou grillées, mais c’est rare qu’on le trouve grillées sans être salées. A toi d’essayer, ça changera peut-être un peu le goût, mais dans un fromage ou une crème salée, je pense que ça ira très bien !

Reply
Olivia 18 janvier 2014 - 12 h 19 min

Ok merci je tente ça bientôt et ne manquerai pas de revenir te dire ici ce que ça a donné.
Quel courage tu as de répondre à tous les commentaires, il y en a tellement… Bravo pour ça Ophélie ! 🙂 Bon week-end

Reply
Antigone XXI 19 janvier 2014 - 9 h 33 min

N’est-ce pas ? Mais j’ai appris à être efficace dans mon traitement des commentaires ! Et puis, c’est toujours agréable de recevoir autant de petits mots gentils!
Bon week-end à toi, Olivia !

Reply
Anna (La cuisine d'Anna et Olivia) 17 janvier 2014 - 15 h 20 min

oh mais c’est super ces recettes !
Figure toi qu’en début de semaine je suis allée à mon épicerie bio pour trouver le fameux gel d’aloe vera pour faire « ton » gel stop-boutons et j’ai vu au rayon frais de la crème de cajou à l’ail des ours. Ça m’a fait envie, tu peux pas savoir !!
Malheureusement je n’ai pas pu le prendre… présence d’huile de palme… j’étais déçue !
Et bien ma déception n’aura pas duré longtemps… Je connais mon programme de ce soir : me lancer dans la crème de cajou 😉
Thanks pour tes chouettes articles !

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 21 h 58 min

Moi non plus, je boycotte systématiquement tout ce qui contient de l’huile de palme, et ça m’agace quand j’en vois autant dans des produits pourtant bio ! Et bien, j’espère en tout cas que tu aimeras la crème de cajou maison (et que tu as trouver du gel d’aloe vera ! 😉 )

Reply
Raphaelle 17 janvier 2014 - 15 h 36 min

Ah lala bon je n’ai toujours pas lu l’article d’Antoine et Alois, j’ai la larme bien trop facile, mais en revanche j’ai lu les commentaires, donc le message principale est passe je pense. Je ne suis aps encore prete a arreter les produits laitier totalement mais je vais faire tout mon possible pour les diminuer drastiquement et essaye de consommer d’exploitations ethiques. Il faudrait un label pour ca…
Merci pour tes articles en tout cas, avec tous les pas en avant que tu declanches tu changes le monde 🙂

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 21 h 57 min

Oui, déjà les diminuer chez soi et/ou à l’extérieur, c’est un grand pas ! Et puis, c’est aussi se tourner vers d’autres types de produits, des laits végétaux, etc… et ces petites avancées, c’est grâce à elles que, tous ensemble, nous changeons le monde ! 🙂

Reply
Raphaelle 20 janvier 2014 - 12 h 00 min

Bonjour Antigone!
Merci mille fois pour tes réponses. Je ne suis pas encore prête à faire un grand saut mais j’ai fermement décidé de modifier mon alimentation et mes habitudes alimentaires. J’y vais à mon rythme (et celui de mon chéri qui est encore persuadé qu’on ne peut pas se passer de viande), je teste des recettes veggies pour commencer, puis tes recettes crues qui me donnent vraiment envie. Je vais diversifier mes livres de cuisine aussi parce qu’en tant que nouvelle dans la famille veggie/vegan/cru je n’ai pas encore beaucoup d’idées.
Il m’a fallu un week end de test de lait de cajou (pas top avec le Nesquik), puis un retour au lait de vache ce matin par facilité je l’avoue avant de partir au boulot, pour décider que fini les 2 litres qu’il nous reste on en rachètera pas…
Je pense aussi que ce qui fonctionne n’est pas de vouloir trouver des substituts qui ont le même gout car ça mène a des frustrations, mais plutôt d’accepter que, par exemple pour le petit dej, il y a des variations, des options fruits, crues, noix etc encore inconnues et à explorer.
J’espère que tu ne m’en veux pas de raconter ma vie, mais c’est un processus de changer ses habitudes alimentaires qui touche à son identité même et on se sent moins seule avec un soutient. Je me suis dit que comme tes articles/messages visent justement à prêcher aux non-convertis ça serait intéressant de suivre une évolution de pensée (même si elle n’est pas forcement généralisable).
Bref, merci de m’avoir enfin ouvert les yeux et d’avoir aussi ouvert des portes de possibilités multiples bien au-delà des schémas préconçus de l’alimentation.

Reply
Antigone XXI 21 janvier 2014 - 9 h 33 min

Oui, tu fais bien de le souligner et j’en reparlerai prochainement, l’idée n’est pas de trouver des substituts exacts, car ceux-ci n’existent pas, mais de se tourner d’abord vers des options différents : par exemple, ne pas hésiter, au moment d’abandonner le lait de vache, de changer son petit-déjeuner plutôt que d’essayer d’abord de le remplacer par un lait végétal auquel on n’est pas habitué. Ensuite, on reviendra à ses habitudes et, tu verras, ton lait de cajou chocolaté ne t’en paraîtra que meilleur ! Il faut se dire que, plutôt que de remplacer pour remplacer, on part surtout en quêtes de découvertes et de nouvelles saveurs !

Reply
cindy 17 janvier 2014 - 17 h 44 min

super ! merci pour toutes ces infos sur les noix de cajou , moi j’adore la purée de noix de cajou et je pense que je vais aller m’acheter très vite des noix de cajou pour essayer le lait et la crème épaisse !
A bientôt !

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 21 h 55 min

Et bien j’espère alors que tu aimeras, si tu raffoles déjà de la purée de cajou !

Reply
Lu Végé Tartine 17 janvier 2014 - 17 h 57 min

Hi hi, j’ai lu cet article alors que j’étais justement en train de grignoter… des noix de Cajou ! =)
J’ai hâte d’essayer cette recette, j’adooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooore les laits végétaux !
Et j’ai encore plus hâte de voir la recette des fauxmages à la Cajou, alors s’il te plaaaaaaîîît, Antigone, pour ma bonne santé mentale, poste les vite et bientôt ! ^^
(sinon, tu as aussi le droit de me ligoter sur une chaise et de me bâillonner =)

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 21 h 55 min

Alors ça tombe plus que bien !
Promis, bientôt, bientôt ! 😉

Reply
Petits repas entre amis 17 janvier 2014 - 18 h 25 min

J’utilise assez peu les noix de cajou d’habitude, si ce n’est dans mes recettes indiennes ( dans lesquelles je remplace systématiquement les cacahuètes par des noix de cajou ) et étrangement, alors que cela faisait bien longtemps que je n’avais pas fait de recettes exotiques, je les cumule ces dernières temps et distille crème et noix de cajou entières grillées aux epices dans mes petits plats 😉 Marrant donc de te lire sur ce sujet qui me parle décidément ce soir ! Perso, je les apprécie mais en consomme très moderemment. Elles se font rares dans mes placards au profit des amandes par ex pour lesquelles j’ai tjs un petit pot à trainer 😉 Quant au lait, bien que savoureux, je le trouve un peu trop nourrissant, disons ecoeurant même au petit-déjeuner par ex 🙁
Merci pour cet atelier bien sympathique ^^

Reply
Antigone XXI 17 janvier 2014 - 21 h 54 min

Je t’en prie, merci à toi Laurence !
C’est mon chéri, à dire vrai, qui m’a initiée aux noix de cajou quand nous nous sommes rencontrés. Pendant longtemps, je ne comprenais pas l’intérêt qu’il pouvait leur porter… et puis, un jour, c’est venu ! Et depuis, ça ne me lâche plus ! 😉

Reply
Stefan 18 janvier 2014 - 14 h 48 min

Bel article à mettre en favori. Merci 🙂

Reply
Antigone XXI 19 janvier 2014 - 9 h 29 min

Merci beaucoup Stefan !

Reply
Yadelavie Uni-vers Elle 18 janvier 2014 - 19 h 13 min

Merci merci mille fois pour tout tes merveilleux articles….
Une question cependant toute bête que je me pose…. Souvent les oléagineux sont chers… voir très chers…. A ma biocop, je ne peux en prendre de grosses quantités parce que ça me fait sursauter d’horreur à la caisse…. Or dans de nombreuses crues, ce sont des éléments souvent indispensables pour le peu que l’on veuille crusiner ! Où peut on se procurer des oléagineux à moindre prix ???
Merci 🙂 <3

Reply
Antigone XXI 19 janvier 2014 - 9 h 28 min

Dans mon cas, j’essaie de réserver les noix de cajou aux recettes où elles sont vraiment indispensables. Sinon, je n’hésite pas à les remplacer de moitié : par exemple, ici, tu peux faire moitié cajou / moitié flocons d’avoine, ou de graines de tournesol, voire de chanvre… C’est tout de suite plus économique !

Reply
tastinggoodnaturally 18 janvier 2014 - 19 h 35 min

Merci beaucoup pour cet article bien détaillé. Je fais régulièrement de la crème de noix de cajou pour agrémenter mes veloutés ou mes mousselines de légumes. Un vrai petit régal. J’apprécie son goût très doux. J’ai hâte de voir tes recettes de fromages végétaux, c’est quelque chose que je n’ai tenté qu’une seule fois pour le moment n’étant pas fromage (avant). Je te souhaite un bon week-end ! bises. Hélène xxx

Reply
Antigone XXI 19 janvier 2014 - 9 h 26 min

N’est-ce pas ? Je trouve cela extrêmement doux… addictif, même !

Reply
Nathalie 18 janvier 2014 - 22 h 40 min

Bonjour Ophelie,
Merci pour cet article très instructif et surtout très bien écrit! C’est toujours un plaisir de te lire! Je n’ai pas encore eu le temps de lire l’article sur les produits laitiers mais j’avais prévu depuis longtemps d’en ecrire un sur mon blog pour dénoncer le lobying des grands groupes industriels (et pas que….) ,je m’en vais donc de ce pas m’instruire!
Au plaisir!

Reply
Antigone XXI 19 janvier 2014 - 9 h 24 min

Merci beaucoup Nathalie !
J’espère pouvoir lire ton article bientôt !

Reply
Gwenn 19 janvier 2014 - 8 h 48 min

Oh ben ici c’est un produit local les noix de cajou ! C’est teeeeeellement bon ! On les achète par kilo au marché, ça coûte genre 6-8 euros le kilo, on a de la chance hein 🙂

Reply
Antigone XXI 19 janvier 2014 - 9 h 26 min

Aaaaaaah vilaine, vilaine !…
😉
Et bien comme ça, tu peux faire mon lait de cajou sans trop débourser – et tu vas voir, c’est vraiment pas compliqué !

Reply
isablablas 19 janvier 2014 - 19 h 47 min

Coucou, je te laisse mon 2e comm pour te demander si tu aurais une recette de pâte à tartiner ou de purée de cajou? Je n’ai trouvé que des grillées dans mon Carrefour mais c’est bon quand même, j’ai preparé le lait que je goûterais demain matin! Au fait tes photos sont magnifiques, bravo!!! Bizz

Reply
Antigone XXI 19 janvier 2014 - 22 h 22 min

Pour mes recettes de pâtes à tartiner, bien sûr, il y a ma Choconette et sa petite soeur Camarande (mille fois meilleur que le Nutella !) ou bien encore Chococo qui est délicieuse !
Dans toutes ces recettes, tu peux utiliser de la purée de cajou en remplacement des autres purées d’oléagineux.
Sinon, pour de la purée de cajou maison, c’est facile : il suffit d’un bon mixer, et hop, on mixe les noix, et c’est fait ! 😉

Reply
lateigne2lespace 19 janvier 2014 - 21 h 49 min

Voilà ! C’est fait ! J’avais juste la quantité pile poil de noix pour faire du lait ! Mon blender (qui n’est pas une bête de course qu’ont tous les crudivore dans leur cuisine) a fait du très bon boulot 🙂 ! J’ai sucré à la fleur de noix de coco, j’ai mis la pincée de sel… puis après avoir fait trembler tout l’immeuble avec mon blender, j’ai goûté… j’ai re-goûté… bon, j’en ai bu un tout ptit peu…. pour être sûre du goût, hein ! (addictif a-t-on dit ?)… Et là… Illumination, puis consternation ! Illumination : c’est le lait qu’il me faut ; bon, onctueux, délicatement parfumé, méthode pour feignasse ! Puis, consternation : pourquoi ne l’ai-je pas fait avant ? J’ai réussi à sauver la quantité nécessaire pour mon smoothie matinal (note mentale : dévaliser le distributeur dans mon magasin bio)…
Merci Antigone pour ces articles formidables (et instructifs) et ces recettes délicieuses, joliment mises en valeur par ces photos délicates !

Reply
Antigone XXI 19 janvier 2014 - 22 h 20 min

Ouf, j’ai eu peur quand j’ai lu ‘consternation’… j’ai cru que quelque chose n’avait pas marché !
Quand j’ai lu la suite, j’ai été rassurée ! 🙂
Ouiiii, addictif, c’est le mot, et si simple à faire ! Je regrette parfois l’absence d’okara (j’adore le recycler), mais, quand même, lorsqu’on est pressé, c’est tellement pratique – et savoureux ! Je suis ravie qu’il te plaise à toi aussi !

Reply
Naturezmoi 19 janvier 2014 - 22 h 02 min

De bonnes infos, de bonnes recettes pour un très bon fruit Mmmmmmmm 😉

Reply
Antigone XXI 19 janvier 2014 - 22 h 17 min

Merci !

Reply
Julie Dupuis 20 janvier 2014 - 10 h 40 min

Bonjour Ophélie:) je n’ai pas encore pris le temps de te souhaiter une excellente année avec avant tout une excellente santé, et étant donné tes habitudes de vie et ta philosopie c’est bien parti;) Comme à chaque fois je me délecte de tes articles, j’ai adoré le premier livre acheté à noël de Paul Ariès, plus de shampooing depuis 1 mois et demi et tout va bien, je ne laisse presque plus de place aux produits laitiers dans mon alimentation et je crois que ma peau va mieux, à part les vilaines cicatrices qui peinent à partir. Je recopie soigneusement tes recettes collectées dans un cahier qui deviendra prochainement ma bible culinaire. En fin voilà sache que dans l’ombre tu as de nombreux adeptes de la ophélie way of life ou révolution heureuse du XXI ème siècle! Merci de ta générosité et de nous faire partager tout ça, à très bientôt. Bonne journée:)

Reply
Antigone XXI 21 janvier 2014 - 9 h 30 min

Oh, merci beaucoup Julie, c’est très gentil !
Pour les cicatrices, tu peux utiliser du gel d’aloe vera ou de l’huile d’aloe vera (il s’agit en fait d’huile végétale dans laquelle on a fait infuser de l’aloe), c’est idéal pour réparer une peau abîmée ! Use et abuse également des huiles riches en vitamine E (sésame, germe de blé, noisette, etc.) à la fois en soin extérieur et en consommation, c’est idéal pour la régénération cellulaire !

Reply
1 2 3