Graines germées : le B.A.-BA

by Antigone XXI

Que le temps passe vite !… Les premiers jours de pluie chassent le grand soleil du mois d’août, et voilà déjà septembre qui s’installe. 

L’été touche donc bientôt à sa fin, et cela fait déjà plus de deux mois que je vous parle d’alimentation vivante par-ci, de graines germées par-là, d’alfalfa et de fenugrec, de sarrasin et de lin qui trempent… de tout ce qui constitue, en somme, une grande partie de mon quotidien ! Or vous avez été nombreux à me poser des questions sur ces sujets :

  • ne faut-il pas se méfier des graines germées ?
  • les graines germées, ça s’achète ?
  • faut-il faire cuire les pois chiches germés pour les manger ? (même pas !)
  • pourquoi les graines germées sont-elles si bonnes pour la santé ?

Voilà pour un petit aperçu… Pour répondre à toutes vos questions, et même si je devine que bon nombre d’entre vous connaissent déjà les secrets de la germination maison, j’ai donc décidé de préparer un topos sur les graines germées.

Parce que vous êtes très gentils, j’ai assorti cet article de petites fiches pratiques sur le trempage, la germination et la consommation de ces germes de vie : vous les trouverez à la fin de cet article et libre à vous de les télécharger pour les imprimer et les coller sur votre réfrigérateur, de sorte à avoir toujours en tête toutes les infos nécessaires pour réussir vos germinations.

Je mets également à disposition sur la page Facebook d’Antigone XXI ces mémos en fichiers séparés que vous pourrez partager et faire circuler autant que cela vous chante ! [note à part : j’enjoins d’ailleurs tous ceux qui ne l’auraient déjà fait à me rejoindre sur Facebook, où je publie régulièrement informations et autres astuces utiles – à bon entendeur !]

C’est le moment où jamais de poser toutes les questions que vous souhaitez sur les graines germées : lâchez-vous dans les commentaires ! 😉

 

 

  • Pourquoi faire germer ses graines ?

Pas seulement pour le plaisir de transformer votre cuisine en jardin, bien sûr !

Si j’aime les graines germées par-dessus tout, c’est parce qu’elle sont, tout d’abord, délicieuses et, d’autre part, extrêmement bénéfiques pour la santé ! Pour moi, les graines germées ne se limitent pas seulement aux brins de luzerne dont les restos bobos décorent leurs plats ou aux pousses dites ‘de soja’ des traiteurs asiatiques [note : non, ce que vous voyez partout, des rouleaux de printemps à vos sandwiches ‘santé’, ne sont pas des germes de soja, mais des germes de haricot mungo, dit ‘soja vert’… Impossible de trouver à l’état cru des germes de soja, toxiques, qui doivent être cuites pour être consommées]. Pour moi, les graines germées sont une part très importante de mon alimentation : des lentilles aux haricots, du millet au quinoa, du riz au sarrasin… je mange toutes les céréales, pseudo-céréales et légumineuses traditionnelles, mais en version germée : pourquoi ?

Les Esséniens parlaient déjà d’aliments vivants pour désigner l’ensemble des substances dont les capacités biochimiques sont accrues par la germination. Noix, graines, céréales et légumineuses… une fois tous ces aliments jusque là en dormance (donc inactifs) mis à tremper, ils mobilisent leur ‘potentiel vital’ pour le déployer avec une rapidité et une vigueur surprenantes lors de la germination. Concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ?

Lors de l’étape de prégermination (ou imbibition), la graine jusque là sèche va permettre à la plante d’entamer sa croissance. Les graines sèches contiennent des molécules qui permettent de les maintenir en état de dormance. Ces molécules sont des inhibiteurs enzymatiques, parmi lesquels l’acide oxalique et l’acide phytique, qui rendent la digestion difficile et diminuent le taux d’absorption de certains minéraux essentiels, à l’exemple du calcium ou du fer. Lors du trempage, une partie de ces inhibiteurs est éliminée. Vous comprenez maintenant pourquoi il est essentiel de faire tremper les haricots et les pois chiches avant de les faire cuire ! Et, j’ajouterai, il est bien sûr essentiel de bien rincer les graines et de ne jamais boire l’eau de trempage…

La germination en elle-même suit cette phase de trempage et marque un moment d’intense activité de transformation de la graine. C’est lors de cette étape que les réserve de la graine sont transformées pour sa croissance. Les protéines et vitamines sont multipliées et certaines apparaissent même complètement lors de cette phase : c’est le cas notamment de la vitamine C, absente du grain de blé, que l’on retrouve dans le germe de blé. A la fin du processus de germination, c’est une vraie mine d’or que l’on obtient : protéines, fer, magnésium, vitamines B et C, calcium, phosphore, cuivre, potassium… A titre d’exemple, 100 g. de blé germé contiennent 27% de protéines, pour une proportion de 14 à 22% pour la viande. Ce même blé germé contient 10 à 20 fois plus de vitamine B1 que la viande, et seulement 20 g. fournissent la moitié des apports quotidiens recommandés en cette précieuse vitamine.

C’est également lors de la germination que les protéines, l’amidon et les lipides sont dégradés en leurs constituants simples, les nutriments. Les protéines sont dégradées en acides aminés, tandis que d’autres sont synthétisées : à la fin, nous avons des protéines complètes et directement assimilables. L’amidon des céréales est dégradé en glucose, le carburant de nos cellules. Les lipides, enfin, se transforment en acides gras et sont assimilées d’autant plus aisément par le corps. Les nutriments obtenus sont absorbés par l’intestin sans nécessiter de sucs digestifs, permettant ainsi aux glandes digestives de se reposer. Une absorption maximale pour un minimum d’efforts et de résidus digestifs : que demander de mieux ?


  • Comment faire germer ses graines ?

Vous l’avez compris, 2 étapes clefs sont nécessaires : le trempage et la germination.

Concrètement, cela veut dire qu’on va mettre d’abord à tremper ses graines pour une durée déterminée (voir fiches) et on n’oubliera pas de bien les rincer pour éliminer les inhibiteurs enzymatiques.

Ensuite, le temps de germination est lui aussi variable selon le type de graines (entre 1 jour et plus d’une semaine – voir fiches). Il convient de mettre ses graines à température ambiante, entre 18°C et 25°C environ. Au début, le processus peut se faire à l’abri de la lumière, mais quand le germe pointe le bout de son nez, il est bon de placer les graines à la lumière pour permettre à la chlorophylle de se développer. Vous serez d’ailleurs étonné de constater que les pousses de haricot mungo ne sont pas toutes blanches comme dans le commerce ! A la maison, elles peuvent développer de joyeuses feuilles vertes !

☛ Comment procéder ? 

Plusieurs techniques permettent de faire germer ses graines à la maison, des plus simples aux plus sophistiquées. Si vous êtes débutant et que vous n’êtes pas sûr encore d’apprécier les graines germées, attendez peut-être avant d’investir dans un germoir et commencez peut-être par recycler des récipients maison. La règle de base est de veiller à rincer ses graines 2 fois par jour minimum : utilisez une eau à température ambiante – ni trop froide pour que les graines ne se ‘rendorment’ pas, ni trop chaude pour ne pas endommager leurs nutriments essentiels.

✿ Une simple assiette creuse peut suffire, à condition d’avoir mis à tremper ses graines dans un bol auparavant : étalez ensuite bien vos graines sur l’assiette et veillez à ce que celles-ci restent humides mais ne baignent pas dans l’eau. Rincez soigneusement et veillez à retirer les petites enveloppes des graines qui se déferont au fur et à mesure.

✿ Vous pouvez aussi utiliser une grande passoire à mailles fines, posée sur une assiette. Rincez ensuite les graines en les passant sous l’eau.

✿ Ou encore un sac dans lequel vous mettrez les graines déjà trempées, que vous fermerez et immergerez dans de l’eau quelques secondes avant de le suspendre. Au moment du rinçage, répétez ces gestes en massant le sac lors de l’immersion afin que les graines s’aèrent.

✿ Enfin, le bocal en verre est peut-être la méthode la plus simple et la plus sûre :

Il vous suffit d’un gros pot à confiture bien propre, d’une étamine (un collant fin ou un rideau de mousseline marchent parfaitement !) et d’un élastique.

Commencez par mettre vos graines à tremper…

Une fois vos graines pré-germées et bien rincées, égouttez-les en les laissant humides et placez-les dans votre bocal. Refermez celui-ci avec l’étamine et coincez celle-ci à l’aide de l’élastique à hauteur de couvercle. Posez le pot à l’horizontale dans une assiette, mais légèrement penché vers le bas au niveau de l’ouverture, afin que l’eau ne stagne pas et que l’air puisse circuler.

Répartissez vos graines de sorte à ce qu’elles ne s’agglomèrent pas à l’entrée du pot. L’idée est qu’elles restent constamment humides, sans pour autant baigner dans l’eau. Rincez ensuite 2 à 3 fois par jour.

Au bout d’un jour ou deux, selon les graines et la température (c’est plus rapide en été !), vous verrez apparaître les premiers germes et vous pourrez commencer à les consommer.

Une fois vos graines germées, rincez les bien, puis égouttez-les et conservez les au réfrigérateur dans un récipient aéré si vous ne souhaitez pas les consommer dans l’immédiat. N’oubliez pas de les re-rincer au moment de les manger et pensez toute de même que, pour bénéficier de leurs bienfaits, les graines germées doivent être consommées rapidement !

✿ Vous aimez les graines au point de songer à l’achat d’un germoir ? Choisissez bien avant de succomber et gardez en tête qu’ici aussi, mieux vaut faire simple ! Il existe des germoirs très sophistiqués, avec arrosage automatique et intégré, pompe et filtre à charbon… C’est bien joli, mais avez-vous vraiment besoin de cela ? Pourquoi ne pas opter plutôt pour un germoir à étages ou un germoir ‘mini-serre’ ? Ces deux modèles, en plexiglas, sont faciles à laver et les graines sont aisées à rincer. Selon les modèles, les perforations des plateaux sont plus ou moins grosses et de formes différentes, afin que de minuscules graines ne puissent rester coincées. Pour plus de facilité de nettoyage, préférez un germoir à plateaux ronds, où la brosse passera facilement !

Pour ceux, enfin, qui souhaiteraient se lancer dans la germination de graines mucilagineuses (qui forment un gel une fois trempées) telles les graines de lin, de cresson ou de sarrasin, préférez peut-être un arbre germoir, spécialement conçu pour ce type de germes. Son support en terre cuite est recouvert d’une mince couche de coton, sur laquelle les graines adhèrent et sont humidifiées par capillarité. Si vous ne souhaitez pas investir dans un tel germoir, tentez l’expérience chez vous en customisant votre germoir traditionnel et… amusez-vous bien !

Et maintenant, mes fiches tant attendues… 

☛ Pour la simple consommation, sans besoin de germination (meilleure digestibilité) :

☛ Pour la germination :

☛ Et le meilleur pour faim fin !

Voilà, à vous de jouer maintenant ! A vos bocaux et vos ciseaux !

 

*
Et n’hésitez pas à me poser toutes vos questions ! 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

332 comments

Euterpe 30 août 2012 - 20 h 07 min

Pourquoi ne faut-il jamais boire l’eau de trempage ?
J’ai fais germer du quinoa dans un peu d’eau, il a absorbé tout l’eau au bout de 24 heures alors je l’ai mis tel quel dans mon petit dèj’. Je n’ai rien rincé. Mais j’ai un peu peur de m’être intoxiquée.
J’ai encore du sarrasin dans deux assiettes creuses depuis 24 heures et je ne l’ai pas rincé non plus. Dois-je le jeter ?

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 8 h 03 min

Alors, il vaut mieux éviter de boire l’eau de trempage, car c’est dans celle-ci que les inhibiteurs enzymatiques échouent (et que des bactéries peuvent se former)… ne crains pas non plus à l’intoxication, mais il vaut mieux ne pas consommer cette eau régulièrement, sinon, ton système digestif risque de peiner et tu assimileras également moins bien certains composants des graines.
Selon leur concentration en ces inhibiteurs, certaines graines, comme celles de lin, peuvent être consommer crues ou avec leur mucilage : il faut veiller tout de même à que cela ne devienne pas la base de l’alimentation !

Pour ton sarrasin, ne le jette pas, mais rince-le bien !

Reply
Euterpe 31 août 2012 - 11 h 57 min

Merci Antigone XXI pour ta réponse, je suis déjà moins angoisssée. J’ai bien rincé et passé mes graines de sarrasin au blender. Ca fait un hummus de sarrasin, miam !
Mais où achète t-on des germoirs en Allemagne ? Je n’en ai aucune idée !

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 12 h 59 min

Alors, normalement, on en trouve facilement en magasins bio, style Alnatura ou autre… mais il faut qu’ils soient assez grands pour en proposer. Sinon, je n’ai pas regardé de plus près, mais tu pourras en trouver en ligne sur A. Vogel (type germoirs biosnacky… qui sont de bonne qualité)

Et mmm… hummus de sarrasin, ça me dit bien ! 😉

Reply
Pat 27 août 2020 - 16 h 12 min

Bonjour super l article, la question c est j ai des moucherons qui sortent de mon germoir sur les graines de sarrasin .Pour cela , Est-ce normal , est ce que je peux les consommer ,,,
Merci

Reply
Taïa 30 août 2012 - 20 h 17 min

Super cet article Très pédagogique avec de superbes photos, comme d’habitude. Le prochain article nous donnera-t-il des idées de « quoi faire » comme recette (à part les manger tel quel bien entendu)? Je rêve d’apprendre un houmous de pois chiche germés…

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 7 h 57 min

Merci beaucoup Taïa !
Te voilà revenue de vacances, cela fait plaisir de te lire à nouveau !

Tiens, tu me donnes des idées, j’y songe, promis ! 😉

Reply
Hélène 30 août 2012 - 20 h 27 min

Bonsoir, Ophélie ! 🙂 Superbes, tes petites pousses ! Les pois sauvages sont d’un vert craquant ! J’étais en train de préparer un article du même genre – en l’absence de cuisine, j’ai transformé mon appart’ en plate-bande géante ! Je ne sais pas si je vais oser, maintenant 😉

Trop bien, ces fiches, ça mérite d’être imprimé et accroché sur le frigo !

Tu m’as bien fait sourire en précisant qu’un germoir circulaire, c’est plus hygiénique ! Mon tout premier était carré, je n’aimais pas ça du tout, ces petits coins pas clean.

Ho, la semaine dernière, j’avais des germes de plusieurs centimètres en à peine une journée !!! Du jamais vu, mais il a fait une chaleur torride. Ca m’a donné envie de poser une caméra devant mon germoir pour filmer puis passer le film en accéléré. Mais je n’ai pas de caméra… :-p et le film muet, c’est risqué si on ne s’appelle pas Jean Dugermoir.

Tu as déjà fait germer du lin ? Je ne l’ai jamais fait, ça m’a traversé l’esprit plusieurs fois mais je ne voyais pas bien quoi en faire… je n’aime pas trop leur goût à l’état sec !

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 8 h 11 min

Coucou Hélène,

Oh non, je t’ai grillé la priorité alors ?.. Je suis désolée… 🙁
Si si, ose ! Mon article est archi simple, donc n’hésite pas à approfondir tous ces points et à en ajouter d’autres que je n’ai pas traités (c’était déjà assez long comme ça ! ;-))

Waow, plusieurs cm en une journée ? Effectivement, il devait faire bien chaud ! J’adore les graines germées, je trouve ça tellement… impressionnant ! Tu peux peut-être prendre plein de photos à 1h d’intervalle et au même endroit, et ensuite tu en fais un gif : comme la caméra mais en plus roots ! Et Hélène de la Vertepousse, c’est pas mal comme petit nom, non ?

Oui, on peut faire germer du lin, mais c’est un peu plus compliqué… je n’ai pas de germoir pour graines mucilagineuses, donc il faut un plateau, un linge et… tes graines ! En gros, on parsème les graines sur le linge posé sur le plateau et on recouvre d’un plastique avec quelques mini-trous pour faire effet ‘serre’ : on humidifie bien pendant quelques jours, et en 5-6 jours à peu près, on peut récolter… avec des ciseaux ! Les graines restent accrochées au linge, bon courage après pour les enlever une à une !
On peut aussi le faire avec de la terre et des plateaux, comme pour l’herbe de blé… mais peut-être que cela vaut un second post ! 😉

Reply
Hélène 31 août 2012 - 9 h 12 min

Ah, je vois, le lin et le chia me pourrissent torchons et éponges, j’imagine le bonheur sur un petit linge après germination… Pas mal l’idée du gif, excellent même !

Non, tu n’as rien grillé, voyons ! Et tu as su tout dire de façon didactique, j’ai adoré te lire. Je vais voir quoi dire de plus !!!

Vertepousse, j’aime ! Cela me fait penser au livre Tistou les pouces verts que j’avais étant petite… des dessins ravissants. Il faut que je le retrouve chez mes parents ! Tu avais peut-être le même !

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 10 h 56 min

Hi hi, moi non plus mon chéri n’est pas ravi quand il découvre une éponge couverte de graines de chia ! (oui, c’est lui qui est en charge de la vaisselle… la vie est belle ;-))

Tiens, si tu es en manque d’inspiration… tu pourras toujours te dire que je n’ai proposé aucune recette avec des graines germées, que je n’ai pas parlé de leurs différentes saveurs et des différentes qualités nutritionnelles de chaque graine… j’avais envie de faire un dernier mémo : où trouver ?… le calcium… le magnésium… le fer… etc. et puis j’ai baissé les bras ! 😉 ( si ça t’intéresse, il y a un bouquin apparemment très complet à ce sujet, écrit par Ludmilla de Bardo, Vitalité et graines germées

J’ai été bercée par Tistou les pouces verts quand j’étais petite… et ses dessins si délicats m’ont toujours fait rêver (et pleurer aussi un brin, je l’avoue…)

Reply
Sofou 16 octobre 2014 - 22 h 42 min

Aaaaah, je suis débutante et je ne comprend pas tout pour les graines mucilagineuses. En plus pour commencer et pour faire simple j’ai acheté des graines de sarrasin, je savais pas moi ! C’est donc comme pour le lin ? Et ta dernière fiche intitulé « quand-est-ce qu’on mange » c’est pour les graines mucilagineuses ? Comment on fait ? Pas de trempage ou comme tu l’as expliqué pour les graines de lin ? Pourquoi récolté avec des ciseaux, ou couperait donc le germe ? Si on pose une vitre au lieu du plastique ça marche quand même (ou comme un couvercle en verre de marmite, par dessus une assiette, du linge et des graines) ? Et les poireaux, on met les racines (du poireau coupé) dans l’eau ? J’ai vraiment trop de truc à te demander mais si tu peux m’aider déjà pour ça, ça m’aidera déjà beaucoup. Puis pour les autres questions, je te les poserai en temps voulu, je sais ou te trouver 😀

Reply
Antigone XXI 17 octobre 2014 - 11 h 52 min

Oui, le sarrasin, comme le lin, est mucilagineux, mais est plus facile à faire germer.Tu peux le faire germer comme les autres graines, il ne faudra juste pas s’inquiéter à l’apparition de mucilage.
Ma dernière fiche, non, est générale : pour toutes les graines.
Pour les graines de lin, essaie et tu comprendras pourquoi on coupe avec des ciseaux ! 😉
Vitre = plastique.
Poireau : je ne sais pas.

Reply
gael 30 août 2012 - 20 h 30 min

Mes combinaisons gagnantes:
– super-multi protéines: Pois-chiches, fenugrec, lentilles, mungo
– La salade de base: alfalfa (beaucoup), un chou (brocoli excellent), radis, et un peu de graines mucilagineuses 1/10… Alfalfa et la graine mucilagineuse au début puis rajouter après 5 jours le reste.
– La base des salades de céréales: Blé, avoine et sarrasin (après on rajoute tout ce que l’on veut dedans

Les graines germées c’est le top du top du top, facile, bon marché, ludique et un jardin dans sa maison même en hiver 🙂

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 7 h 56 min

Mmm… ça en fait des idées, merci beaucoup !

Tu as bien raison, je préfère aussi préparer mes propres mélanges plutôt que d’acheter ceux du commerce – en veillant toutefois à ce que le temps de germination coïncide !

Reply
gael 31 août 2012 - 15 h 11 min

En fait une bonne manière de faire germer des mucilagineuse c’est de les mélanger à de l’alfalfa dans un rapport de 1/10 (une part de mucilagineuse pour 10 parts d’alfalfa). Là tu as juste les 3 premiers rincages qui collent mais après c’est tout bon 🙂

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 20 h 16 min

Ah, super idée, merci beaucoup Gael !

Reply
Smooth 30 août 2012 - 20 h 50 min

Oui oui oui, trop cool ce billet !!!
J’ai acheté un mini germoir à Biocoop (la version pot de confiture élaborée, genre gros bocal avec couvercle à trous) et depuis je m’amuse avec mes graines d’alfalfa mais je n’ai pas osé sauter le pas pour les autres, notamment parce que j’avais peur que ça ne se mange pas comme ça, sans cuisson (lentilles, pois chiches…) ou alors parce que je ne savais pas si j’allais aimer le goût et que du coup, acheter un gros paquet de Fenugrec…
Mais bon déjà, je réalise que je peux, mine de rien, commencer à m’amuser avec le contenu de mes placards ! A moi la germination de lentilles corail et autres joyeusetés ! 🙂
Sinon je confirme, j’ai fait ma première expérience avec l’alfalfa à un moment où il ne faisait pas super chaud et hier, j’ai relancé une tournée : tout a germé dès la première nuit !
Je n’avais pas conscience de tant de bienfaits sur la digestion, non plus : en ce moment, je souffre un peu de mon passage au végétalisme à 100%, qui, été et recettes crudivores aidant, se résume à manger des légumineuses cuites avec d’énormes salades : en résumé, j’ai mal au bide. :S Je n’avais pas pensé que les graines germées pourraient m’aider, je les voyais un peu comme des petites bombes de vitamines, mais une crudité comme une autre pour mon estomac !
Je vais m’imprimer tes fiches, merci ! 😀

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 7 h 54 min

Effectivement, les graines d’alfalfa sont très faciles à faire germer et le rendement est tout de suite impressionnant, d’autant que le goût est léger et agréable… bref, j’en ai toujours à germer chez moi !

Le fenugrec est très simple aussi pour la germination et le goût est très agréable également, tu peux sauter le pas !
Sinon, amuse-toi déjà avec ton garde-manger : parmi les plus faciles à faire germer, on trouve les poids (non fendus), les lentilles (surtout noires) et, bien sûr, les haricots mungo !

Aïe aïe pour ton petit bidon… effectivement, passer au 100% végétal peut retourner un peu tes intestins au début ! C’est que ça fait pas mal de fibres en plus !
Essaie de troquer une fois sur deux tes légumineuses cuites par leur version germée, et si tu en cuis, n’hésite pas à les faire tremper 24h avant (et à ajouter de l’algue kombu à la cuisson !). Sinon, troque également tes smoothies verts par des jus verts, cela fait moins de fibres et cela aidera tes intestins à se reposer un peu… Et aie confiance en la sproutpower ! 😉

Reply
Smooth 31 août 2012 - 22 h 14 min

Merci beaucoup pour ces conseils !
Je vais acheter du fenugrec ce weekend, alors. 🙂
Du coup mon unique pot à germer ne va pas suffire, Cher&Tendre va hurler quand je vais revenir avec un deuxième… 😉
L’autre truc pour le mal de ventre, c’est que je pense que mon organisme s’habitue au 100% végétal, qu’il comprend qu’il ne va plus manger d’oeufs, de viande ou de fromage de brebis cru… et qu’il râle ! J’ai donc MEGA faim, tout le temps. Donc je mange BEAUCOUP de crudités, de fruits, des grosses portions de veggies burger (la levure du pain, la salade à côté, la galette de haricots rouges, tu vois le cocktail explosif ?!) 😉
Et je n’avais pas mon germoir en vacances, mais je vais relancer la consommation régulière de graines, je leur fais confiance ! Dans un autre genre, j’ai repris le petit verre de kombucha à la fin de chaque repas, ça fait un bien fou !
Et sinon : J-6 avant mon anniversaire… bientôt le Vitamix chez moi !!! 😉

Reply
Antigone XXI 1 septembre 2012 - 13 h 35 min

Oui, coup dur pour ton organisme effectivement… bien que je n’aie pas eu ce genre d’effets quand je suis passée à une alimentation végétale (plutôt progressive dans mon cas), je sais que cela peut arriver à certaines personnes. Cela peut s’expliquer de plusieurs manières et cela dure en général 2 à 3 mois. Une raison à cela est que ton organisme, une fois passé à un mode d’alimentation plus sain, exprime ainsi son besoin d’aliments nutritionnellement riches.

Alors, manger beaucoup en volume est une idée, mais il faut penser aussi à rééquilibrer tes repas et ne pas hésiter à piocher peut-être davantage du côté des bons gras. Car les noix, amandes, graines oléagineuses, etc., ça cale bien : c’est riche en protéines et en fibres, en plus de contenir également des glucides, donc, à eux seuls, les oléagineux sont un aliment très complet qui complète bien un repas et te rassasiera plus longtemps que des glucides ou des protéines simples. D’autre part, tu as aussi besoin d’une ‘comfort-food’ dont les produits laitiers et carnés remplissaient auparavant la fonction. Choisis peut-être un bon pain complet aux noix, ou un pain essène aux amandes. Si tu as les papilles salées, pourquoi ne pas te lancer dans la confection d’une faux-mage de noix ou bien, si tu as plutôt les papilles sucrées, un brawnie ?..

Enfin, si ton corps exprime sa faim, réponds-lui ! C’est le moment opportun pour avoir des snacks dans ton sac quand tu es de sortie ! Si tu te jettes trop sur le déjeuner et le dîner, alors c’est qu’il faut songer à un apport plus régulier au cours de la journée : pourquoi ne pas introduire une collation à 11h et un goûter dans l’après-midi ?

(et futur bon anniversaire… quel cadeau ! A toi les bons smooth…ies ! ;-))

Reply
Smooth 3 septembre 2012 - 10 h 53 min

🙂 Merci pour ces conseils !
Ca devait être dur de devenir vegan tout seul dans son coin, avant Internet ! C’est fou comme ça m’aide d’avoir des contacts via les blogs, Twitter, etc ! 🙂
En effet, je pense que mon corps a besoin de « bons » gras, je mange beaucoup d’olives (une énorme fixette, j’ai une passion pour l’olive noire) et d’avocats ! J’essaie de manger de bonnes portions d’oléagineux mais mon problème est que je n’en suis pas hyper fan… A part les amandes et les noix du brésil, je n’aime pas du tout les noix de pécan ni les noisettes.
Par contre en effet, le faux-mage (la féta végétale de Deborah notamment) m’aide beaucoup ! Mais j’ai encore du mal à assimiler, aussi, ce qui est « bien » ou pas ! Les repères nutritionnels sont bousculés aussi, du coup parfois j’ai envie de me descendre 50g de faux-mage d’un coup et ça m’a l’air mal, alors que je n’aurais pas hésité sur 50g de camembert… Bizarre bizarre !

Je goûte tous les jours, mais en fait j’ai carrément besoin d’un deuxième goûter, actuellement ! :p Je déjeune vers 13h, goûte vers 16-17h (quelques amandes, du lait végétal avec une petite poudre Sol Semilla, type Lucuma ou Caroube, et des fruits ou compote) et quand je rentre chez moi vers 19h… je mange (beaucoup) d’olives en attendant de dîner. 🙂

Mais bon, je suppose que tout ça est transitoire, je suis passée de « omnivore » à « zéro produits laitiers » en 3 mois, puis j’ai limité la viande et le poisson à 2-3 fois par semaine avant de supprimer d’un coup, au bout d’un mois ou deux, tout ce qui restait d’animal : c’est rapide !

Du coup je suis à fond comfort food, entre les grosses salades bien nourrissantes, les porridges de chia, les falafels et autres, je me fais plaisir. 🙂

Antigone XXI 3 septembre 2012 - 11 h 48 min

De rien ! Moi aussi internet m’a bien aidée quand je suis devenue végane et, d’ailleurs, il continue toujours de le faire ! On me prend un peu pour une folle dans ma famille, alors cela fait du bien de voir que d’autres gens partagent les mêmes idéaux !

Alors, ne te force surtout pas à manger certaines noix que tu n’aimes pas, ça ne sert à rien : fais-toi plutôt plaisir avec celles que tu aimes ! As-tu testé les graines de tournesol, sésame ou courge ? Et puis, les goûts évoluent : au début, je n’étais pas très ‘noix’ et maintenant, c’est quelque chose dont je raffole !

Je pense qu’il faut que tu oublies un peu les ‘repères nutritionnels’ que tu as pu recevoir auparavant, de même que tu ne devrais pas prêter trop d’attention à ce que tu peux lire à droite à gauche : on entend parfois tout et son contraire !

Apprendre à écouter les ressentis de ton corps est très important : plus tu mangeras sainement, plus tu apprendras à être à l’écoute de ton corps et de ses envies. Si tu as faim maintenant, mange, et peut-être au fur et à mesure de ta transition, cette période sera suivie par une autre de plus petit appétit – il faut toujours un temps d’adaptation, les choses reviennent ensuite doucement à la normale, n’aie pas trop de soucis là-dessus 😉

lauraveganpower 30 août 2012 - 21 h 06 min

Je vais peut être tenter le bocal alors car avec mon ancien germoir ouvert en verre, j’avais pas mal de drosophiles 🙁
Puis vu que la dernière fois, j’ai pas supporté celles que j’avais mangées, je suis fébrile sur le sujet…
J’ai pas de mal avec les lentilles germées ou encore les haricots mungo vert de Keimling.
C’est très joliment présenté en tout cas, j’aime beaucoup !

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 7 h 47 min

Ah, mais c’est parce qu’il est ouvert que ça attire les mouches ! Yèèèk !..
Effectivement, il vaut vraiment mieux un modèle fermé, façon mini-serre, pour que les graines se développent plus rapidement et qu’elles soient, surtout, mieux protégées.

Si tu n’as pas de souci avec les produits germés Keimling, alors ce ne sont pas les graines germées en général que tu ne digères pas, seulement celles ‘douteuses’ 😉
En cas de doute d’ailleurs, je n’hésite pas et les graines finissent à la poubelle… sinon, j’ai souvent tendance à leur faire prendre un petit bain d’eau tiède et vinaigre à la fin, ça suffit pour achever bon nombre de bactéries.

Merci beaucoup ! Si ça peut te redonner envie, j’en serais ravie ✿

Reply
lauraveganpower 3 septembre 2012 - 6 h 26 min

C’est que je me dis, du coup bah quand je recommencerai ça sera closed hein car j’aime pas du tout ça…
Pour les produits germés de Keimling, j’ai essayé les haricots mungos verts que j’avais fait réhydratés mais pas germés. Sinon, rien d’autre germés chez eux…enfin je pense 🙂
Tu vois, les lentilles germées toutes prêtes, je n’ai pas de soucis, mais genre alfalfa ou cresson, ça ne passe pas et encore, ça doit être dû au fait que j’attends quelques jours avant de les consommer, date encore bonne pourtant, mais une fois open, je mets parfois 3 jours à les finir… Ça doit jouer vu que c’est un produit fragile !
Ah bien vu le bain, je tenterai car ça me fait mal au ventre de les jeter quand j’ai un doute, je le fait souvent malheureusement :'(

Reply
Antigone XXI 3 septembre 2012 - 11 h 37 min

Bah oui, faut pas attendre que tes graines moisissent dans le frigo : des graines germées, ça se consomme vite !
Et puis, il faut bien les re-rincer avant de les manger, pour qu’elles restent fraîches, en faisant tout de même attention à les essorer pour ne pas qu’elles soient trop humides justement et courent le risque de pourrir… ce serait dommage ! Moi non plus je n’aime pas jeter… et Tistou est encore plus conservateur que moi : il pourrait manger des trucs vieux de 100 ans si je ne le retenais pas ! 😉

Reply
Marie // 100% Végétal 31 août 2012 - 0 h 38 min

Super article, c’est chouette de proposer ce petit mémo, car on est toujours en train de se demander « mais au fait le trempage c’est combien déjà? ». Pour les graines à mucilage il existe aussi des petits germoirs en verre avec une petite grille en métal, je les utilise également pour les autres graines, elles peuvent aussi germer par capillarité, il faut simplement s’assurer que l’eau ne touche pas la grille, pour qu’elles ne baignent pas dedans. Par contre l’inconvénient c’est que ça reste à l’air libre 🙁 Donc je suis toujours à la recherche du germoir parfait (et à m’indigner qu’ils soient tous en plastique!)

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 7 h 43 min

Oui, j’avoue, moi aussi j’étais toujours à la recherche de mémos, alors voilà, c’est fait ! 😉

Merci pour ton information germoir, je ne connaissais pas ce type, c’est bon à savoir ! Bon nombre de germoirs sont en plexiglas, ce qui est plus compatible avec l’usage alimentaire, mais tu peux aussi en trouver en terre cuite (arbres germoir ou des normaux, comme ceux de Max Labbé par exemple. Sinon, il existe aussi des coupelles en céramiques avec des petits picots, mais pour des toutes petites productions seulement…

Reply
Jessica Eagle 31 août 2012 - 2 h 03 min

Antigone, tu sais que tu es vraiment super ?! Ton blog est une vraie mine d’or d’information. Tu résumes et expliques tellement bien. Tu as vraiment une facilité et aisance à vulgariser et mettre en terme simple des procédures. Vraiment, bravo et j’te lève mon chapeau. Tu as pensé à publier un livre ?! Sérieusement, tu as cette facilité et les connaissance en plus 🙂

Merci pour ce beau résumé. J’fais régulièrement mes germes maison et j’utilise les méthodes simples. Les bocaux, étamine et des petits plateaux étagés. Il y a toutefois certains grains dont je n’ai pas encore essayé, dont l’ail, le poireau, le maïs, les pois chiches, le riz et lentille corail. Donc, encore tout plein d’expérience à venir.

Merci de ce partage et à bientôt 🙂

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 7 h 37 min

Merci beaucoup Jessica, c’est super gentil de ta part !
J’essaie d’expliquer simplement les choses, mais il faut dire que faire des graines germées est déjà très simple à la base ! 😉

Jamais essayé pois chiche, riz et lentilles corail ? Je te le recommande, j’adore leur germination !

A bientôt ✿

Reply
gael 31 août 2012 - 10 h 39 min

La lentille corail est une lentille morte qui ne contient plus de germe tu n’y arriveras pas malheureusement

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 10 h 48 min

Désolé Gaël, mais on peut faire germer les lentilles corail ! J’en ai d’ailleurs une petite fournée qui germe doucement dans mon germoir en ce moment… 😉

Tu as peut-être eu des déconvenues, en fonction du type de lentilles corail que tu as acheté.

En grande surface, même bio, les lentilles corail sont souvent dépelliculées et fendues : elles ne peuvent plus germer, tu as raison. J’ai eu ce problème cet été chez mes parents à qui j’avais demandé de mettre à tremper des lentilles corail… qui n’ont jamais germé ! Frustration…

Celles qu’on trouve en magasin bio, en revanche, sont souvent (mais pas toujours!) entières et on peut parfaitement les faire germer. Je sais par exemple qu’en France, celles de la marque Priméal sont entières. Elles font de minces pousses, légèrement semblables à celles de pois, mais plus fines et moins développées. Même chose avec les lentilles jaunes.

Je t’avoue que je n’ai jamais compris pourquoi certains industriels choisissent de dépelliculer ainsi leurs lentilles, sachant qu’on ne gagne, tout au plus, que 5 minutes à la cuisson, puisque ces deux variétés de lentille cuisent déjà très vite…

Reply
gael 31 août 2012 - 14 h 56 min

Très bien je vais tenter cela 🙂 Merci pour l’info

Reply
Mély (@ChaudronPastel) 31 août 2012 - 6 h 08 min

C’est adorable de ta part d’avoir fait des fiches, d’avoir partagé des fiches 🙂

Je vois que tu es une vraie adepte de graines germées !
Tu seras près de moi, je te confierai mon Easygreen qui est présentement… à la cave, rangé dans son carton (après plus d’un an et demi d’utilisation quotidienne).

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 7 h 34 min

Oh, à la cave, un Easygreen ? C’est dommage ! C’est l’occasion de le ressortir, c’est si simple ! Allez, on reprend les bonnes vieilles habitudes ! 😉

Reply
PetitDiable 31 août 2012 - 8 h 14 min

Je suis une fan des graines germées, j’ai même un joli germoir en pot de verre, acheté sur un salon bio. Et ici on les mange en salade, presque quotidiennement!

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 8 h 22 min

Et bien, tu as tout bon !

De mon côté, c’est sûr, je ne pourrais plus m’en passer ! 😉

Reply
Alexandra 31 août 2012 - 9 h 46 min

Bonjour et bravo pour tous ces conseils ! Effectivement une vraie mine d’or. Je voulais savoir pourquoi il fallait laver les graines avant de les mettre au frigo et avant de les manger ?
Merciiii et encore bravo

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 10 h 51 min

Merci beaucoup !

Attention, quand je dis ‘laver’, c’est bien rincer à l’eau ! Le mieux est de les recouvrir d’eau dans un bol et de les séparer, puis de les essorer délicatement avec, par exemple, un petit essoreur à salade. Pour qu’elles se conservent le plus longtemps possible au frigo, il vaut mieux continuer à les rincer un jour sur deux, surtout avant de les consommer. Pourquoi ?

Pour deux raisons :
– d’une part, les graines germées ne s’assèchent pas et gardent ainsi leur vitalité et leur fraîcheur.
– d’autre part parce que le réfrigérateur est, malheureusement, un nid à bactéries qui n’épargnent pas les graines. Ces bactéries pourront être éliminées par un dernier rinçage, avant consommation.

Reply
Alexandra 31 août 2012 - 10 h 56 min

Merci !!

Reply
enora 31 août 2012 - 12 h 01 min

Je viens de découvrir ton blog, très chouette, sympa, gourmand
et instructif, merci bcp !!

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 12 h 54 min

Merci à toi d’avoir pris le temps d’écrire un commentaire !

Reply
Elisa Boelle mange cru 31 août 2012 - 13 h 31 min

Voilà qui est bien complet ! Moi la graine germée qui me pose problème c’est le pois chiche… je ne sais pas pourquoi mais très vite ils se mettent à « puer »… et je crois même moisir … si tu as une astuces je suis preneuse ! (pour info, moi j’ai juste un petit germoir simple à 1 étage) Bisous et belle journée**

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 13 h 58 min

Ah oui, les pois chiches, cela peut être délicat…
On les laisse une journée, voire quelques heures de trop, et c’est déjà trop tard ! 😉
Je les ai mis dans la catégorie 3 à 5 jours, mais j’ai failli faire un petit encart rien que pour eux…

En fait, la germination des pois chiches est optimale à 3 jours, quand le germe atteint 0.5 cm environ. Avant cela, les poids chiches ont un goût amer et, passé ce stade, il vaut mieux éviter de les consommer. J’évite d’ailleurs de les garder trop longtemps au réfrigérateur ensuite, pour ne pas qu’ils défraîchissent… A ce stade, leur goût est très doux et leur texture est très proche des pois chiches cuits maison (pas surbouillis !).

Si jamais, jamais tu as des doutes, alors mieux vaut peut-être les blanchir à l’eau bouillante quelques minutes… on sort du cru, mais c’est plus sûr ! 😉

Reply
Elisa Boelle mange cru 31 août 2012 - 14 h 55 min

Merci beaucoup pour ta réponse rapide !! Je note tout ça pour essayer de les réussir ! Et je suis aussi contente de voir que j’arrive de nouveau à poster un commentaire 🙂 Ouf !

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 14 h 57 min

J’espère que tu y parviendras ! Ça en vaut la peine ! 😉

Reply
Claire 31 août 2012 - 13 h 59 min

Bonjour,

Je lis ton blog avec intéret depuis quelques semaines et j’attends avec impatience chaque nouvel article. Merci beaucoup pour les mémo qui me seront utiles (ils sont si jolis que je devrais penser à les imprimer, ceux-ci!). J’ai également profité de l’été pour manger plus cru et me remettre à faire germer des graines (en vrai, j’ai surtout trop chaud pour faire cuire quoi que ce soit et surtout pas des légumineuses!). Du coup, j’ai deux questions:
– j’ai mis à germer d’anciennes graines d’alfalfa (achetées il y a un ou deux ans). J’ai procédé à peu près comme tu le recommandes (trempage une nuit grosso modo, rinçage deux fois par jour dans un pot de confiture recouvert d’une gaze). Malgré cela, une bonne partie (je dirais la moitié) des graines refuse de germer: pourquoi? trempage trop court? graines trop anciennes?
– j’ai également mis des pois chiche à germer (vieux de 6 mois, eux). Ils germent très bien, mais ont une odeur très désagréable; le rinçage la fait un peu disparaitre, mais ce n’est quand même pas très engageant (mes lentilles n’avaient pas du tout la même odeur et j’ai peur d’être malade si je mange ça…). Est-ce que je ne suis simplement pas habituée à l’odeur? est ce que la température élevée de ces derniers jours fait pourrir la petite peau des pois-chiches?

J’ai enfin une demande: pourrais-tu nous montrer des photos de graines (notament les pois-chiche qui m’intéressent beaucoup!) à germination « optimale », c’est à dire pret à être mangés: je ne sais jamais jusqu’à quel degré il faut laisser germer les graines (en terme de « digestibilité » et de goût). Parce que d’une saison à l’autre (selon la température), j’ai l’impression que ça ne met pas le même temps à germer.

Merci d’avance et vivement la suite (j’appuie aussi la demande de recette de hoummous cru: pas envie d’acheter des boîtes et pas envie de faire cuire des pois-chiche mais j’adore le hoummous!)

Reply
Claire 31 août 2012 - 14 h 32 min

Encore une question, concernant le riz cette fois (j’ai un bocal de riz semi-complet que j’ai un peu la flemme de faire cuire: c’est long et tout compte fait, je préfère le riz blanc): faut-il que le riz soit complet pour germer? ou peut-on faire germer du riz semi-complet et même du riz blanc?

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 15 h 22 min

Alors tu serais un peu déçue si tu essaies de faire germer du riz blanc ou même semi-complet… et tu risques d’attendre devant ton germoir pour pas grand chose ! 😉
Seul le riz complet, qui dispose encore de son germe, peut germer.

C’est d’ailleurs un des principes que je suis en alimentation, pour m’assurer du caractère complet d’une graine : je ne la mange que si elle germe !
Bon, bien sûr, cela ne marche pas à tous les coups… et je pourrais attendre longtemps pour les noix de cajou ou de pécan… Mais c’est un bon test qui permet, entre autre, de se rendre compte que certaines graines qu’on pense entières ne le sont en réalité pas (sans que cela soit précisé par le revendeur), à l’exemple du millet. Pour faire germer du millet, il faut s’assurer qu’il soit entier, blond ou brun, avec toute son enveloppe : une rareté ! 😉

Donc, tu peux faire germer tous les riz dits ‘complets’, ceci incluant le riz rouge et le riz noir.

Mention spéciale pour le riz sauvage qui n’est, en réalité, pas du riz, et qui ne germe pas car il n’est pas techniquement ‘cru’, mais que l’on peut pourtant manger après trempage. Comme il est très riche en nutriments, les rawfoodistes l’incluent dans leurs préparations. On l’attendrit en le mettant à tremper dans une atmosphère assez ‘chaude’ pendant 24h, jusqu’à ce que les graines se fendent – on peut alors le consommer. Je le mets souvent dans un pot fermé dans mon dshydrateur à 45°C ou ma yaourtière, ça marche très bien !

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 15 h 13 min

Bonjour Claire et merci beaucoup de ton commentaire !

Oui, oui, n’hésite pas à les imprimer (enfin, je dis cela mais je me restreins toujours au niveau des impressions pour ne pas gâcher de papier… enfin, là, tu peux même faire tenir les mémos sur une seule feuille ! ;-))

Alors, pour répondre à tes questions…

– D’abord, pour les graines d’alfalfa : je ne pense pas que tes graines soient trop anciennes. A priori, si elles sont bien conservées, elles restent en dormance et devraient se réveiller une fois mises dans l’eau. En revanche, j’ai remarqué souvent avec l’alfalfa que toutes les graines ne croissent pas à la même vitesse et que si certaines s’accommodent bien d’une nuit dans l’eau, d’autres prennent leur temps. En général, quand je fais germer l’alfalfa, je transfère au cours de la germination les graines déjà germées et je garde dans un étage à part celles non germées, dont le développement a également été ‘étouffé’ par celui des premières. Très souvent, la moitié de celles-ci finira par germer !

Bien sûr, il faut garder en tête que beaucoup de choses peuvent se produire qui peuvent expliquer une mauvaise (voire une absence de) germination : un temps de trempage trop court, une température ambiante trop froide, un endommagement des graines (perte du germe, cela arrive toujours, peu importe la graine), etc. Veille bien à ne pas trop endommager tes graines non plus à chaque rinçage : elles sont sensibles ! N’oublie pas non plus de jeter les graines qui te semblent abîmées, afin d’éviter qu’elles pourrissent.

Le mieux si tu veux être sûre que tes graines se ‘réveillent’ bien est de reproduire un mini-printemps à domicile ! Ca fait un peu nounouille dit comme cela, mais c’est pourtant un moyen assez fiable… La veille, mets tes graines sèches au réfrigérateur (= l’hiver ^^) et sors les au moment de les tremper dans l’eau pas trop froide (environ 20°C). Les graines germeront ainsi plus rapidement !

– Pour les pois chiches, je te renvoie à ma réponse à Elisa ! Si tu as d’autres questions à ce sujet, n’hésite pas !

… et non, ne mange surtout pas tes graines si elles ne sentent pas bon!!!

Oki, je vais faire un petit dossier photo, promis ! Mais pour certaines graines, tu sais, tout dépend des goûts ! 😉

Reply
Claire 2 septembre 2012 - 8 h 52 min

Merci beaucoup pour toutes ces précisions. J’ai bien mangé mes graines d’alfalfa germées et l’ai laissé celles qui n’avaient pas encore germé dans leur bocal: ça marche bien, et ça permet d’échelonner les récoltes. Pour les pois-chiches, je les ai jetés et ferai une autre tentative cette semaine.
Pour le riz, je me sens l’âme aventurière: je ne me souviens plus si c’était du complet ou du semi-complet: je vais tenter l’expérience, et je verrai bien…

Reply
Antigone XXI 2 septembre 2012 - 9 h 07 min

Merci à toi pour le retour !
Si jamais tu as un doute concernant les pois chiches, fais-leur subir une courte cuisson (verse de l’eau bouillante dessus ou bien mets-les à mijoter 10 min), c’est plus sûr !
Et pour le riz, dis-toi que s’il ne germe pas, tu peux toujours le consommer une fois rincé, soit en crème, en lait végétal ou tout simplement sur tes salades : il sera attendri, c’est tout !

Reply
gael 31 août 2012 - 14 h 58 min

Chère Ophélie tu es bien une des seules personnes sur le net à parler de Marcel Monnier qui fut un de mes professeurs de nutrition… Un excellent exemple vivant de l’alimentation crue

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 15 h 24 min

Oh, tu as eu Marcel Monnier comme professeur ?
Je t’envie tu sais !

Reply
Gael 1 septembre 2012 - 8 h 13 min

Ben je le connais bien c’est resté un de mes contacts, si tu viens sur Genève tu me dis 🙂

Reply
Antigone XXI 1 septembre 2012 - 18 h 12 min

Je prends note ! Merci !

Reply
Maria 31 août 2012 - 15 h 09 min

Merci Antigone ! Dis, dans la fiche « Quand est-ce qu’on mange » concerne uniquement la germination, n’est-ce pas ? Donc quand on trouve des ingrédients présents aussi sur la fiche pour la consommation (ex : sésame, tournesol), ça veut dire qu’on peut les manger soit juste trempés, soit carrément germés ?
Mais alors qu’est-ce qui est le mieux pour ceux-là ? Quand tu écris « Pour la simple consommation, sans besoin de germination (meilleure digestibilité) », c’est sans ou ou avec germination que leur digestibilité est meilleure ?

Merci d’avance !

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 15 h 34 min

Alors, pour s’assurer une bonne digestibilité des graines et noix que l’on mange ordinairement sèches et crues, mieux vaut les faire ‘pré-germer’ quelques heures avant de les consommer en les mettant à tremper – cela laisse le temps aux inhibiteurs enzymatiques de déguerpir ! 😉 Les amandes, les graines de citrouille, tournesol, etc. seront plus aisées à digérer que simplement crues. Les noix du Brésil ou de pécan seront attendries, de même que les noix de cajou (qui sont rarement crues, de toute manière).

Ensuite, tu peux choisir de faire germer celles qui ont un germe : il faudra alors suivre la démarche de germination classique et tu pourras par exemple consommer tes graines de citrouille au bout d’un à deux jours (mais pas plus !).

Le mieux serait de tout consommer germé, bien sûr, mais cela prend du temps et ce n’est pas toujours possible. Et puis, parfois, on préfère tout simplement le goût et la texture des graines non germées ! Je consomme beaucoup d’amandes ou de noix, et je ne peux donc pas toujours les faire germer, alors un pré-trempage est la solution ! Et en plus, j’adore la texture des amandes et noisettes pré-trempées : comme si elles étaient encore vertes !

Reply
Maria 31 août 2012 - 19 h 54 min

Ah, d’accord, j’avais juste mal compris, dans la phrase, à quoi se rapportait « meilleure digestibilité », mais of course je fais (presque) toujours tremper mes noix et graines ! 🙂
(D’ailleurs j’ai un peu de mal avec les noix de Grenoble pré-trempées, qui deviennent amères et caoutchouteuses, mais je dois les laisser trop longtemps…)

Merci !

Reply
Antigone XXI 31 août 2012 - 20 h 16 min

Oui, peut-être un peu trop longtemps ! 😉

De rien et à bientôt !

Reply
annie 1 septembre 2012 - 13 h 39 min

Merci d’avoir pris le temps d’écrire cet article très complet. Justement, ça fait plusieurs jours que l’idée de me lancer dans la germination me trotte dans la tête, et je viens d’acheter ce matin, des graines à germer de luzerne.
Pour le rinçage, il s’agit d’un rinçage rapide ?
Bonne journée à toi

Reply
Antigone XXI 1 septembre 2012 - 13 h 49 min

Je fais un rinçage rapide deux à trois fois par jour (si j’utilise un bocal, je verse de l’eau à travers l’étamine, puis la vide x2 ; si c’est dans mon germoir, je verse juste de l’eau sur les graines).

Au moment de consommer les graines germées, je les mets dans un bol ou saladier d’eau, je les sépare délicatement en les rinçant bien et en ôtant les petites peaux, j’égoutte et miam !

L’alfalfa (luzerne) est un choix parfait pour débuter : c’est si simple et si frais ! Bonne journée !

Reply
vegebon 1 septembre 2012 - 21 h 45 min

Super cet article et les fiches ! Par contre mon cerveau perturbé par le manque de sommeil a du mal à comprendre les fiches : la 2ème donne le temps de trempage et/ou de germination des graines ? Désolée je sens que je suis nulle là…

Reply
Antigone XXI 2 septembre 2012 - 8 h 06 min

Merci !
La seconde, c’est le temps de trempage nécessaire à ces graines au préalable. Ensuite, tu peux les faire germer (3è fiche) ! Si tu as du mal, dis-toi que, sur la seconde fiche, manger des graines ‘Zéro trempage’ à cru comme ça, ça doit bien faire scrountch scrountch dans les dents ! 😉
Mais je me dis que j’aurais dû préciser un peu plus les choses en introduisant les fiches… surtout si tu envisages de faire manger des petites graines au Béluga un de ces quatre ! 😉

Reply
Mademoiselle B 1 septembre 2012 - 23 h 05 min

Merci, Ophélie, de nous avoir partagé ton savoir. C’est vraiment un article très intéressant. Tu m’en as appris beaucoup sur les règles d’or de la germination et c’est quelque chose que j’aimerais faire dans un futur proche. Je vais assurément me référer à tes fiches 🙂

Reply
Antigone XXI 2 septembre 2012 - 8 h 07 min

Merci beaucoup Melle B !
Tu verras, ce n’est vraiment, vraiment pas compliqué et puis, ça a un petit côté magique ! 😉

Reply
Sylvia 2 septembre 2012 - 12 h 31 min

Je me lance dans les graines germées à domicile et je dois dire que je suis super contente de trouver ces fiches techniques (réponse à toutes mes questions) ici. Un grand merci!!!

Reply
Antigone XXI 2 septembre 2012 - 13 h 40 min

Je suis ravie si ça peut t’aider !
N’hésite pas si tu as des questions !

Reply
migmougelonne 3 septembre 2012 - 7 h 53 min

Et bien voilà un article qui me donne envie de me re-lancer dans les graines germées. Après une mauvaise expérience il y a quelques années, j’ai donné mon germoir lors de mon dernier déménagement. Entre-temps, il y a eu la fameuse affaire des concombres espagnols, puis des graines germées contaminées… autant dire que lorsque j’ai dit « Tiens, Antigone m’a donné envie de refaire des graines germées! », les cris ont retenti dans la maison… ;))
Mais je suis têtue. Je viens de mettre à tremper des lentilles et des pois chiches… mais cette fois-ci, seulement dans de petits bocaux. Vive les expériences!
Et merci beaucoup pour les fiches! (Je suis en train de les utiliser pour en faire un récapitulatif sur une seule page, sous forme de tableau…)

Reply
Antigone XXI 3 septembre 2012 - 11 h 34 min

Mais oui, lance-toi à nouveau ! Honnêtement, c’est si simple, frais et bon ! Et puis, on a fait la lumière sur la fameuse ‘épidémie de graines germées’…
Ce ne sont pas les graines en tant que telles qu’on a mis en cause, mais le mode et les conditions de la production de ces 15 tonnes de graines en Egypte. Dans le cas de ces graines de fenugrec, on pense que la bactérie E. coli est apparue dans l’intestin de ruminants traités quotidiennement aux antibiotiques (d’où une bactérie très résistante) qu’elle s’est ensuite propagée au fumier que l’agriculteur a pu manipuler, sans se laver les mains. C’est par le conditionnement que la bactérie s’est ensuite propagée. Cela ne veut pas dire du tout que toutes les graines germées sont à condamner !
Bon nombre d’aliments consommés en masse chaque jour dans le monde sont bien plus à même de causer de telles intoxications et, en premier lieu, la viande !

Quand tu fais tes propres graines à la maison, ou bien que tu achètes des graines fraîches et biologiques, et que tu suis bien toutes les règles de prudence, tu peux être relativement sûre de ce que tu consommes !

J’espère, pour les lentilles, que les tiennent sont bien entières, et non dépelliculées ! Et pour les pois chiches, tu n’as pas choisi la germination la plus simple : je l’ai mentionnée dans les autres commentaires, n’hésite pas à y jeter un coup d’oeil !

Reply
migmoug 3 septembre 2012 - 17 h 29 min

Merci, je vais bien surveiller mes pois chiches, alors!
Ayant trouvé un troisième bocal, j’ai complété l’expérience avec du quinoa. Peut-être l’apprécierais-je mieux ainsi germé (son goût un peu amer me dérange)…

Reply
Antigone XXI 3 septembre 2012 - 17 h 33 min

Mmm, j’adore le quinoa germé ! Mais attention ici aussi, la germination est très, très rapide ! Et attention à ne pas trop la prolonger…
Une nuit à tremper, une journée à germer, et le soir, un magnifique taboulé de quinoa cru tu peux te préparer ! 😉

Reply
Löu 3 septembre 2012 - 20 h 00 min

A voir, mais je me lancerai bien à là dedans une fois chez moi, là j’évitais de ne m’étaler plus que ce n’était le cas. Tout est en carton, mais comme le germoir n’est pas un indispensable, je m’essayerai bien à la germination. Surtout vu les qualités que les aliments prennent lorsqu’ils germent.

Reply
Antigone XXI 3 septembre 2012 - 21 h 09 min

Attends, en plus si tu es en plein déménagement, la germination, c’est le pied ! Imagine : pas de cuisson, donc pas de casserole à sortir, quasi pas de vaisselle à faire, et tout est prêt en deux temps trois mouvements !
Et puis, c’est tellement plus rentable que les petites barquettes d’alfalfa du commerce…

Reply
Löu 3 septembre 2012 - 21 h 41 min

J’ai tellement tout rangé que je n’ai plus rien en fait, tous les pots (ceux qui ont survécu) sont rangés, et les comestibles aussi.
Donc je verrai dans le courant des semaines à venir 😀

Reply
Mlle Pigut 7 septembre 2012 - 9 h 02 min

Encore une fois j’avais gardé ton article au chaud. Génial tes fiches, quel travail, bravo !

Reply
Antigone XXI 7 septembre 2012 - 11 h 35 min

Merci beaucoup ✺

Reply
Nanou 8 septembre 2012 - 20 h 42 min

Bonsoir, Bonsoir.
Je suis une novice en terme de graines germees, et j’ai du mal a comprendre le concept. je vais surement poser des question naive mais, soite..
Comment manges tu tes graines? (J’ai achete de l’alfata pour commencer notamment)
Est ce que tu peux les cuisiner apres les avoir fait germer? (j’ai vu que certain.e.s demandaient des recettes?)
Les pois chiches qu’on trouve dans le commerce, en boite de conserve, ca peut germer?
C’est vraiment un concept qui m’est totalement étranger … TTTT
Quand la graine a germe, on mange tout? (la graine de base et le petit truc qui sort?)

Je me sens un peu perduuue 🙁

Reply
Antigone XXI 8 septembre 2012 - 21 h 05 min

Hi hi, c’est mignon 😉 N’aie pas peur, c’est bien légitime de poser des questions et ce blog est fait pour ça !
C’est déjà super de vouloir te lancer dans les graines germées !

Alors, pour répondre à tes questions :
– les graines, on peut les manger… à toutes les sauces ! Le mieux est de ne pas les faire cuire, car les vitamines sont sensibles à la cuisson et ce serait dommage de les perdre (une petite exception peut-être pour les germes de haricot mungo – ou ‘soja vert’ – qu’on fait souvent sauter au wok dans des plats asiatiques). Le plus simple, c’est d’en garnir des salades ou des entrées ! Les graines d’alfalfa ont un goût neutre et ont une croissance impressionnante, elles seront délicieuses comme garniture d’une salade, un sandwich ou un wrap, agrémentés d’autres légumes et d’une petite sauce. Les graines germées ont toutes des goûts différents : piquant pour la moutarde et le radis, doux pour les lentilles et l’alfalfa, corsé pour le fenugrec… Parsème-en tes plats comme un petit accompagnement et vois lesquelles te plaisent le plus !

– les pois chiches en conserve sont malheureusement cuits et ne peuvent plus germer… 🙁 En revanche, les pois chiches secs, oui !

– la petite enveloppe part souvent avec l’eau de rinçage : ce n’est pas plus mal car, à force de rester dans le germoir, elle peut pourrir. Ensuite, ce n’est pas bien grave si tu en manges, je le fais tout le temps : il s’agit juste de fibres en plus !

Si tu te sens perdue encore, n’hésite pas, pose toutes les questions que tu veux !

Reply
Delphine 10 septembre 2012 - 16 h 04 min

Mais c’est à dire qu’on peut récupérer des graines de tournesols comme celles vendues en vrac au biocoop et les faire germer?
En fait ma question est: où se procure t on ces graines? Pour ma part je les achète au rayon « graine à germer » du biocoop mais est ce nécessaire? Je peux par exemple récupérer des pois et le mettre à germer après les avoir fait sécher?

Reply
Antigone XXI 10 septembre 2012 - 17 h 06 min

Pour les graines de tournesol, il faut les regarder de près, car selon les distributeurs, elles peuvent être décortiquées ou endommagées au point d’avoir perdu leur germe. Mais a priori, en vrac, non salées, elles devraient être bonnes à germer !

Sinon, tu peux acheter, effectivement, des graines ‘spécial germination’ mais, excepté pour l’alfalfa et quelques autres (fenugrec, radis, moutarde…), je préfère pour ma part faire germer ce qui est facilement à ma portée (et qui est bien moins cher…), à savoir : lentilles, riz complet, sarrasin, etc.

Sinon, pour les pois, je t’avoue acheter les miens sous forme entière et déjà secs (destinés à la consommation), à ne pas confondre avec ceux fendus et dépelliculés, et je n’ai jamais essayé d’en faire sécher des frais pour les mettre à germer ensuite… mais a priori, ça devrait marcher ! Dis-moi si tu tentes, je serais ravie d’avoir ton retour là-dessus !

Reply
cerisah 17 septembre 2012 - 9 h 02 min

Coucou Antigone !
Alors, moi, je fais germer des graines depuis pas mal de temps maintenant. J’ai un germoir mini-serré comme sur ta photo. Seulement, je trouve que ce n’est pas terrible, j’aimerais pouvoir en faire germer plus. Du coup, je me dis que le bocal, ça doit être mieux pour en faire germer en plus grande quantité (?)
Par contre, je ne comprends pas le système. Un germoir, c’est simple, il y a toujours de l’eau en dessous, mais un bocal… ? Tu laisses de l’eau dedans et tu le penches, c’est ça ? Mais il doit y avoir de l’eau qui coule partout, non ? Bref, moi bêbête, tu pourrais me ré-expliquer s’il te plaît ? 🙂

Reply
Antigone XXI 17 septembre 2012 - 12 h 49 min

Alors, honnêtement, j’utilise les deux. Souvent le bocal pour débuter une germination et le germoir pour permettre aux graines de s’étendre au maximum, car je trouve qu’il y a plus d’espace dans le germoir. Mais il faut dire que j’ai maintenant 2 germoirs en 1 avec 6 plateaux, ce qui me permet d’en faire germer beaucoup plus à chaque fois.
Pour le bocal et l’eau, c’est tout simple, il suffit de verser de l’eau dedans et de bien l’égoutter dans l’évier, puis, une fois que la plus grande partie de l’eau est partie, on le dépose dans une assiette, comme sur la photo, de sorte à ce qu’il n’y ait qu’un tout petit peu d’eau qui s’échappe. J’espère avoir été claire… 😉

Reply
cerisah 17 septembre 2012 - 12 h 52 min

Oui, je pense avoir compris. Du coup, il reste toujours un peu d’eau dans le bocal… Mais le fait qu’elles soient serrées comme ça dans un bocal, ça ne retarde pas la germination ?

Reply
Antigone XXI 17 septembre 2012 - 12 h 57 min

Il reste juste assez d’eau pour que les graines soient humides, mais c’est tout. Il faut veiller à ce qu’elles ne s’agglomèrent pas au niveau de l’entrée du bocal mais les étaler un peu en secouant. Au début, il n’y a aucun souci, mais ensuite, quand elles grandissent, il est bon de les transférer dans deux bocaux différents pour qu’elles aient assez d’espace (ou dans un germoir). Voilà !

Reply
cerisah 17 septembre 2012 - 12 h 58 min

Merci miss ! 😉

graines germées 27 septembre 2012 - 16 h 50 min

Bonjour,
L’article est informatif mais les commentaires le sont aussi. Merci pour les conseils.

Reply
Antigone XXI 27 septembre 2012 - 17 h 50 min

Merci !

Reply
Lucile 1 octobre 2012 - 14 h 16 min

Encore un article très intéressant!! Super aussi les fiches récapitulatives que j’ai imprimées et plastifiées sur le frigo! J’ai aussi parcouru les commentaires qui donnent des infos intéressantes.
Je faisais jusqu’alors germer mes graines dans des passoires, et puis j’ai investi récemment dans un germoir. J’ai acheté le germoir à trois petits plateaux de lima (ouvert donc) mais j’ai longuement hésité avec celui qui est sur les photos, avec un couvercle, et que tu appelles « petite serre ». J’ai eu un peu peur que l’aération de ce germoir ne soit pas suffisante, car les graines, ça a besoin de respirer, non?? J’ai choisi l’autre pour cette raison, mais j’espère que je n’aurai pas de problème « mouches »!!! Quelle horreur! Quand je faisais germer les graines dans des passoires, il arrivait quelques fois que deux ou trois moucherons volettent ne manière un peu douteuse au dessus des petites pousses, j’étais doublement vigilante quant à leur fraicheur!

Reply
Antigone XXI 1 octobre 2012 - 17 h 47 min

Alors, pour ce qui est de l’aération des graines : le principe de la mini-serre est justement de recréer une atmosphere assez ‘chaude et ‘humide’ pour que les graines croissent au maximum, tout en étant au contact de la lumière et qu’elles puissent ainsi développer de la chlorophylle. Les graines respirent, ne t’inquiète pas, le toit n’est pas parfaitement étanche et puis, ce qu’il faut se dire, c’est que, même si tu utilises un autre système de germoir, l’atmosphère sera toujours plus ou moins confinée car c’est ainsi que les graines germent le mieux – tout en restant à l’abri des contaminations extérieures !
Car je t’avoue, effectivement, que les moucherons adoooorent les graines germées, et surtout en été ! Chez moi par exemple, je préfère le système de mini-serre plutôt que le germoir en bocal, car, même avec une étamine fine, des mini-mouches arrivent toujours à se glisser au travers de celle-ci, ce qui n’est jamais le cas avec la serre… Mais je pensais que le germoir de Lima avait un système de fermeture tout en haut… pas étanche, mais une sorte de couvercle, non ?

Reply
zizette83 20 novembre 2012 - 11 h 22 min

Hello,

Un grand merci pour cet article et ce magnifique blog en général et tout ces commentaires qui sont trés intéressants. J’adore parcourir tous ces articles a la recherche de conseil et de nouvelles idées. Je me suis lancée il y a quelque temps déjà à faire germer mes graines. Lentilles, pois chiche, alfalfa, haricot mungo et quelques mélanges le tout avec succès. Par contre impossible de faire germer les pousse d’oignons :0( j’ai essayé en germoir à étage et en bocal mais rien a faire elle ne germent pas… Ce sont des graines de la marque germline et donc spécifiques pour la germination. Je les ai achetées il n’y a pas longtemps donc ce ne sont pas de vieilles graines. Je ne comprend pas pourquoi cela ne marche pas… Avez vous des conseils pour réussir à faire germer ces capricieuses?
Merci d’avance et encore bravo pour ce magnifique lieu d’échange

Reply
Antigone XXI 20 novembre 2012 - 12 h 59 min

Bonjour Zizette !

Merci beaucoup pour votre message et pour vos compliments sur ce blog !

Alors, je n’ai personnellement jamais essayé de faire des germes d’oignon, donc mes conseils restent théoriques, mais, d’après ce que je sais, la germination des oignons est très, très lente. Il faut compter environ 9 à 10 jours, ce qui est exceptionnel pour des graines germées ! En comparaison des autres, il se peut que vous ayez l’impression que vos graines ne germent pas, alors qu’elles sont peut-être beaucoup moins pressées à pointer le bout de leur nez ! 😉

Si vraiment celles-ci restent capricieuses, il se peut que la température de l’air ambiant soit trop froide : en automne-hiver, les graines germent beaucoup plus lentement qu’en été, donc prévoyez peut-être de mettre votre germoir dans un endroit un peu plus chaud…

Si malgré ces conseils, vous ne parvenez pas à obtenir une belle germination… vous devriez peut-être contacter Germline pour essayer de comprendre d’où vient le problème (et peut-être vous donneront-ils un nouveau paquet ! ;-))

Reply
zizette83 20 novembre 2012 - 13 h 12 min

Merci pour cette réponse si rapide. J’avais lu que le temps de germination est très long pour l’oignons je les ai donc laissée près de 15 jours sans résultat. Je vais essayer de les mettre au frigo avant le trempage puis trouver un endroit plus chaud dans la maison pour les faire germer je vous tiendrai au courant si cela a porter ces fruits :0) j’ai eu un soucis pour poster mon premier message, il y en aura donc certainement un à double désolée.

Encore merci et à bientôt sur votre magnifique blog

Reply
Antigone XXI 20 novembre 2012 - 14 h 33 min

J’aurais aimé vous aider davantage…
Effectivement, j’ai oublié de préciser : l’astuce du frigo, façon « c’est de nouveau le printemps ! » 😉
Et puis, bien les laisser tremper 12h minimum… en n’hésitant pas à les faire tremper peut-être plus longtemps (24h avec rinçage 1 fois ou deux) dans de l’eau à 20-23°C environ, pour vraiment s’assurer qu’elles ont eu assez d’humidité initialement.

Bon courage en tout cas !

Reply
lorand 6 janvier 2013 - 0 h 06 min

Cela fait maintenant un an que je fais attention à mon alimentation.Cherchant le plus juste équilibre, j’ai fait la découverte de nombeux produits nutritifs,complets,bio..Cela me prend beaucoup de temps en lecture,infos,courses et dans ma cuisine!.Cette nouvelle facon de m’alimenter m’a amené à découvrir les graines germées.Un peu surprise, ,je l’avoue, par l’aspect petits vers qui me gène encore.Mais assidue,,j’ai quelques bocaux de graines en expérimentation,et cela marche très bien,trop vite mème,pas le temps de m’interroger sur la facon de les integrer dans mon alimentation car seules,j’peux pas!

une question:à quel moment ,nutritionnellement parlant,est il plus interressant de les consommer?au début de la germination(mais alors la graine est un peu trop ferme) ou faut il attendre deux ou trois jours pour voir se multipler les vertus nutritives?

Et merci de partager toutes vos connaissances,quel gain de temps pour les néophytes,j’en veux encore et encore!!!

Reply
Antigone XXI 6 janvier 2013 - 15 h 17 min

Merci Lorand !

Effectivement, quand on n’est pas habitué aux graines germées, l’apparence et la texture peuvent surprendre au début ! De là à y voir des petits vers de terre… je n’irais pas jusque là, mais je comprends ! Pour moi, c’est surtout beaucoup de fraîcheur et j’en parsème à tout moment mes salades, mes tartines ou autre, quand je veux faire simple… sinon, ajoutées à un smoothie, à des rouleaux ou en tartinade, cela change agréablement.

Pour répondre à ta question, il n’y a pas vraiment de règles, en fait : tout dépend des graines et des goûts ! Certaines ne peuvent germer trop longtemps (quinoa, blé, orge… ) ou doivent être récoltées à un moment précis (pois chiches), tandis que d’autres nécessitent vraiment plus de temps (graines de carotte, etc.) ou d’autres encore sont très malléables (haricot mungo : entre 2 et 7 jours). Le mieux est de tester, tester et encore tester ! 😉

Reply
lorand 6 janvier 2013 - 19 h 45 min

Eh bien y’a du boulot!J’ai déja quelques résultats:

Les lentilles vertes(de consommation courante mais bio) ont l’air consommables au bout de 2 jours et pas trop moches d’aspect!Faciles à grignoter.

L’orge(graines à germer)au bout de trois jours a un germe très duveteux,impossible de manger cela!

L’alfalfa a pris un volume impressionnant,mes germes ont l’air d’ètre prèts à à la consommation au bout de 3 à4 jours mais j’en ai trop!

Les graines de sarrasin ne sont pas mal non plus,j’aime la texture et le gout.Top 1 pour le sarrasin !mais c’est une graine acheté chez biocoop en distributeur,l’étiquette n’indique rien d’autre que sarrasin.La graine est de couleur vert claire,en tout cas ce n’est pas de la kasha.Cette graine a t elle un réel intérèt à ètre germée??

Reply
Antigone XXI 8 janvier 2013 - 15 h 17 min

Effectivement, l’orge, comme le blé, les céréales à gluten ou le riz, doivent être consommées assez tôt, au bout d’une journée à une journée et demi environ, faute de quoi ces graines développement une amertume qui les rend peu agréables en bouche.
Pour l’alfalfa, aucun souci, on peut le consommer au bout de 2-3 jours comme d’une semaine… il reste délicieux !

La kasha est du sarrasin grillée, et on ne peut donc la faire germer. Pour le sarrasin vert, c’est-à-dire la graine sèche et non dénaturée, bien sûr qu’il y a un intérêt à la faire germer ! Elle devient bien plus digeste ainsi et voit ses nutriments multipliés, comme je l’explique dans cet article. Pour une recette à base de sarrasin germé, c’est ici !

Reply
Mély (@ChaudronPastel) 18 janvier 2013 - 12 h 28 min

Cet article est vraiment génial…
Tout particulièrement les tableaux téléchargeables en PDF : aujourd’hui, j’ai eu besoin d’une info (sur un temps de germination).
Merci Ophélie pour ton temps, tes recherches, et ton énergie, si belle ☆

Reply
Antigone XXI 19 janvier 2013 - 12 h 13 min

Merci à toi pour tes gentilles paroles Mély !
… Tu te remets aux graines grmées, dis-moi ? 😉

Reply
gildo 11 février 2013 - 15 h 57 min

Bonjour Ophélie,

Avant de poser mes questions, je voulais te féliciter pour tes recettes, cet article en particulier et tes articles engagés pour défendre la cause animale. J’y reviendrai un peu plus tard.

J’ai suivi tes conseils (je me suis également appuyé sur l’article de «Geen me up» qui est également très bien fait) et je me suis lancé. Première tournée, lentilles, radis et luzerne. Au bout de 3 jours, j’ai récolté lentilles et radis encore 4 jours pour la luzerne. J’ai rincé 3 fois par jour à l’eau du robinet (Certains conseillent de rincer exclusivement à l’eau de source?). Pas de soucis particuliers, je vais petit à petit apprendre à trouver les bonnes quantités surtout si je pense à les noter!. Mon souci vient plus de la durée de germination. Comme tu l ‘as précisé la durée dépend des conditions et comme c’est la première fois l’aspect visuel ou même tout simplement goûter ne m’aide pas beaucoup. Le radis est épissé, la graine n’est plus et je n’ai que des petites pousses de différentes couleurs (mélange 4 radis). l’aspect visuel, le goût et l’odeur me conviennent parfaitement. Les lentilles, toutes jaunes/vertes, ont un goût entre l’herbe et le petit pois? à priori c’est plus rassurant que si elles avaient le goût de bidoche 🙂 mais cela ne me dis pas si je les ai récolté au bon moment. Cela viendra avec le temps et mes petites expériences.

Avant consommation, j’ai pris soin de nettoyer chaque pousse dans du vinaigre (comme tu l’avais dit) et aussi d’enlever les enveloppes qui recouvrent encore certaines graines (je crois que tu le préconisais). Alors, franchement, c’est pas la mort mais ça y ressemble. C’est le moment ou on regrette d’avoir eu la main un peu lourde avec les graines :). Au bout de 10 minutes je n’étais déjà plus lucide et je mangeais ce qui devaient aller à la poubelle et jetais ce qui devaient être mangés tout de suite. la grande forme!! Au final, il m’en reste 2 intactes, la classe. Pour être sérieux, en enlevant les enveloppes des graines, j’ai vu que certaines étaient tachées et donc j’imagine qu’elles ne se seraient pas bien conservées ou même pourrient les autres. Donc, tu me le confirmeras peut être, ce n’est pas la partie la plus rigolote mais elle pratiquement indispensable.

Pour finir, j’ai rincé les bocaux au vinaigre blanc (à priori la bonne solution). Ils sont prêt pour la prochaine tournée. j’ai un trouvé un lien sympa (http://graines.germees.free.fr/index.php?page=04presentation) qui fournit un tableau de germination et les valeurs nutritives pour chaque graine mais tu as peut-être un bouquin à me conseiller? Peux-tu aussi me donner la marque de ton germoir-serre ? cela m’aidera dans mes recherches. Merci.

Sinon, tu fais référence sur Facebook notamment à l’excellent Gary Yourofsky. Je ne se nais pas si tu connais le Dr Melanie Joy (http://carnism.com). Si ce n’est pas le cas, tu trouveras plusieurs conf d’1 heure (http://www.youtube.com/watch?v=h2bZWkyb3i0&list=FLIeFreBuAImZDa4t3ZabqLQ) sur youtube. Elle a écrit un livre génial «why we love dogs, eat pigs and wear cows». Elle a choisi une approche psychologique pour mettre à jour l’idéologie qui conditionne les gens à manger certains animaux et pas d’autres. Elle l’a nommé le «carnisme». Le carnisme est l’opposé stricte du véganisme. Son discours est très clair et super intéressant.

Une fois de plus, merci pour tes conseils. Je suis végane également et je ne manquerai pas d’essayer tes recettes pour varier au maximum mes repas.

Reply
Antigone XXI 14 février 2013 - 14 h 58 min

Bonjour Gildo !

Désolé pour le délai de réponse à ce commentaire… mais me revoilà !
Alors, pour répondre à tes questions :
– Moi je rince à l’eau du robinet car cette eau est très pure dans ma région, et très peu chlorée, mais c’est vrai que certains préconisent de l’eau de source. Tout dépend de la qualité de l’eau dans ta région et si elle est beaucoup traitée ou non. Dans le doute, filtre-la l( mieux est l’osmose inverse).
– Pour les lentilles, oui, je dirais que tu as bien vu au niveau du goût, c’est tout à fait ça ! 😉 De toute façon, c’est à toi de voir… Parfois, je veux quelque chose de plus nourrissant pour la même quantité et je fais germer mes graines relativement peu de temps, et quand j’ai surtout envie de compléter mes salades avec de bons nutriments, et bien, je les laisse germer davantage !
– Oui, pour le vinaigre, c’est bien de le faire, mais c’est surtout si tu as un doute sur leur qualité : si l’odeur est très légèrement étrange, s’il fait chaud ou si tu as oublié de les rincer fréquemment, c’est une bonne chose à faire, mais elle n’est pas indispensable en temps normal.
– pour ce qui est de décortiquer les graines, hi hi, tu m’as fait rire ! 😀 Tu n’es pas obligée de toutes les décortiquer : tout dépend en fait si tu souhaites les conserver au frigo ou non. Pour ma part, je préfère souvent laisser les graines à germer et n’utiliser que celles dont je vais me servir pour le repas : je me contente de bien les rincer, sans les décortiquer, et c’est tout. Mais si tu souhaites les conserver et, surtout, si tu t’occupes de grosses graines, alors mieux vaut les décortiquer, oui, mais si tu les mets à tremper dans un saladier d’eau, attends un peu et tu verras, les pellicules flotteront : tu n’auras plus qu’à les ramasser ensuite !
– pour les livres, je dirais que le livre de Valérie Cupillard, Graines Germées, est une très bonne base ! Et pour ce qui est de mon germoir serre, la marque est A. Vogel (Bio Snacky). J’en ai deux, que je mets l’un sur l’autre, et j’en suis ravie !
– Alors, j’ai beaucoup entendu parler de Mélanie Joy et je connais ce terme de carnisme, mais je n’ai pas lu son livre : un de plus sur ma liste !… 😉

Merci à toi et à bientôt !

Reply
gildo 14 février 2013 - 18 h 48 min

Merci pour ta réponse. Je n’ai finalement pas pu attendre et j’ai commandé la dernière édition du livre «Vitalité et graines germées» de Bardo Ludmilla dont j’ai entendu le plus grand bien. J’ai pu feuilleter le livre de V.Capillard, il a l’air très bien mais est très axé sur les recettes…et pour les recettes je compte sur toi 😉 . Je ferais un petit retour dans quelques temps sur le bouquin.

Reply
Antigone XXI 14 février 2013 - 19 h 21 min

De rien !
Je crois que tu as bien fait ! Effectivement, le livre de Cupillard est très axé recettes, tu apprendras davantage de choses avec cet autre livre !

Reply
margaux 4 mai 2013 - 12 h 27 min

bonjour,
je me posais une question si ça ne vous dérange pas de m’accorder un moment pour y répondre. je n’y connais pas grand chose à l’alimentation et je n’ai pas tellement envie de faire germer pour l’instant (je suis préoccupée par mes examens universitaires). j’ai une carence en vitamine E et je ne veux pas prendre d’aliments trop gras (genre plus de 2g de lipides au 100g). et j’ai lu que le blé en grain était riche en vitamine E lorsqu’il est sec mais pauvre lorsqu’il est cuit. est-ce bien la cuisson qui fait disparaitre les vitamines ? et donc si je fais tremper le blé pendant 12 heures avant de le manger légèrement chauffé au bain marie, est-ce que cela préserve la vitamine E ?
merci si vus voulez bien prendre le temps de répondre à ma question, je ne savais pas trop à qui demander l’information et j’aime beaucoup les recettes de votre blog.
bonne journée

Reply
Antigone XXI 4 mai 2013 - 13 h 43 min

Bonjour Margaux,
Si tu veux des aliments riches en vitamine E, il est difficile de faire l’impasse sur les matières grasses car ce sont elles qui en contiennent le plus, avec, en premier lieu, l’huile de germe de blé, les amandes, les graines (et huile) de tournesol et les noisettes. Si tu as une carence en vitamine E, ce qui est extrêmement rare, est-ce parce que tu as une maladie qui te cause un problème d’absorption des matières grasses (Crohn, maladie coeliaque…) ?
Si ce n’est pas le cas, je t’encourage vivement à ne pas reculer devant les aliments riches en matières grasses dont les acides gras sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme et ne font pas grossir (au contraire même, les acides gras mono- et poly-instaurés aident le corps à brûler davantage d’énergie tout en lui procurant une sensation de satiété et faisant baisser l’index glycémique des repas). La vitamine E est absolument essentielle à la santé du corps puisqu’elle joue un rôle vital dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme.
Si tu suis un régime faible en gras, alors fais ton possible pour privilégier les matières grasses riches en vitamine E. D’autre part, il est assez illusoire de vouloir manger des aliments dont la teneur en lipide est inférieure à 2% car même les céréales contiennent des lipides en des proportions supérieures (blé: 2.5%, avoine: 7%, riz: 3%, quinoa: 6%…). Les rares aliments non riches en lipides qui contiennent de la vitamine E (son de blé, céréales complètes, légumes à feuilles vertes…) en contiennent trop peu pour subvenir à nos besoins quotidiens et encore moins pour combler une carence. Le mieux serait évidemment l’huile de germe de blé qui est une excellente source de vitamine E.
Bon courage et n’hésite pas si tu as d’autres questions.

Reply
by acb 4 you 9 mai 2013 - 12 h 30 min

Ton article est génial! J’avais envie de faire germer des graines de radis et c’est Laurence – Petits repas entre amis- qui m’a dirigé vers toi. Je pense avoir trouvé toutes mes réponses et je me lance de suite.
Il n’y a pas que cet article qui est génial, le blog en général l’est et je ne doute pas que celle qui le tient l’est aussi! Je ne suis pas végéta*ienne sauf pour mes repas du soir et j’aime me ballader dans ces différents blogs « végan ».
A bientôt!
Une follower de plus 😉

Annie cb

Reply
Antigone XXI 9 mai 2013 - 20 h 38 min

Merci beaucoup Annie, c’est très gentil !
N’hésite pas, si tu as la moindre question sur les graines germées ou autres… je serais ravie de t’aider ! 😉

Reply
Topform13 (@coachandcorps) 2 juin 2013 - 0 h 11 min

ça fait du bien de trouver des sites qui sont en résonances, et portent le monde vers plus de conscience. ça mérite un immense TW

Reply
Antigone XXI 2 juin 2013 - 7 h 02 min

Merci !

Reply
Oré 7 juin 2013 - 16 h 22 min

Merci pour ces bonnes notes, je vais réessayer la moutarde, je n’arrive pas à la faire germer comme il faut. Je pensais qu’il fallait la faire tremper comme toutes graines :s
C’est très odorant comme graines, peu appétissantes.
Bonne continuation

Reply
Antigone XXI 8 juin 2013 - 8 h 20 min

Effectivement, les graines de moutarde sont affreusement odorantes ! J’en fais souvent et j’ai toujours l’impression qu’elles ont tourné… mais non, elles sont bonnes ! Je dirais d’ailleurs que l’odeur est toujours plus forte dans les premiers jours, après, cela se tasse…

Reply
pardessus 22 septembre 2013 - 16 h 06 min

bonjour, les cocos de Molans (Drôme provençale) sont-ils comestibles lorsque leur germination est démarrée ? Les germes en eux-même sont-ils comestibles ?
Merci d’avance.

Reply
Antigone XXI 26 septembre 2013 - 10 h 27 min

Désolé, je suis en déplacement et ne peux vous renseigner pour le moment, j’espère que vous trouverez réponse a votre question !

Reply
Fabriquer son Germoir | Petites Idées pour Grandes UTopies 17 octobre 2013 - 15 h 15 min

[…] facilement, son rendement est impressionnant et son goût est discret. Mais on peut faire germer toute sorte de graines et même effectuer des […]

Reply
patricia 2 novembre 2013 - 21 h 53 min

ahh bonjour, vous comprenez beacoup de germination! et je espere que vous me pouvais aider. je voudrais faire germer des graines, par exemple je essayer avec haricot mungo, je suis fait tout comme est dit, mais je narive pas, a chaque fois je me sent triste! il y a quelque chose que me manque cest sure!!!! je fait tout bien, je le fait tremper, apres egouter chaque 12h, mais apres ça devian un odeur trop forte, et les graines just gonfle, mais germine pas =(((( merci de metre en chemin eheheh ***=)

Reply
Antigone XXI 3 novembre 2013 - 6 h 11 min

Euh, j’ai peur que vos graines pourrissent, plus qu’elles ne germent, d’apres votre description… Utilisez-vous bien du haricot mungo entier ? S’il est décortiqué, il ne peut pas germer et risque de pourrir…

Reply
yasmina 4 novembre 2013 - 0 h 05 min

Bonsoir.
Superbe blog!!! Devenue végétalienne petit à petit, j’ai découvert ton blog à travers un autre VEGAN QUEBEC. C’est le 1er article de lu , et cela m’a fait pensé à la germination de lentilles et pois chiche que nous expérimentions à l’école,à l’époque on ne parlait pas d’en manger ahahah!!!!Je suis très tentée, et je pense qu’avec tes précieux conseils je vais me lancer! Merci pour tout le travail fourni , je sens que je vais passer pas mal de temps sur ton blog!!!

Reply
Antigone XXI 4 novembre 2013 - 6 h 20 min

Bonjour Yasmina et un grand merci à toi !
Bien sûr, ça se mange, ces petites graines, et c’est même très bon ! 😉

Reply
Emilie 4 novembre 2013 - 18 h 27 min

Bonjour Ophélie !
Merci pour cet article très bien expliqué et agrémenté de jolies photos comme à l’accoutumé 😉 avec comme cerise sur le gâteau, ces petites fiches que je me suis hâtée d’imprimer et de coller sur mon frigidaire comme tu le suggérais 🙂 Si pratiques je trouve, qu’elles en deviendraient « bibliques » ^^
Une petite question me taraude néanmoins : pourquoi certaines graines (prenons par exemple les lentilles noires) nécessitent t’elles un trempage en vue d’une germination mais pas en vue d’une consommation classique (dans le cadre d’une cuisson classique dans une grande marmite d’eau) ? Cela ne jouerait pas sur leur digestibilité ? J’espère que ma question est compréhensible… :S
Merci de m’éclairer 🙂

Reply
Antigone XXI 4 novembre 2013 - 18 h 32 min

Bonjour et merci beaucoup Emilie !
Il y a deux réponses à apporter à ta question :
– d’une part, certaines graines ne nécessitent pas de trempage avant cuisson, justement parce qu‘il y a cuisson ! La plupart des composés anti-nutritionnels disparaissent ainsi et ces graines-là (lentilles, quinoa…) sont aisément digestibles ainsi (au contraire d’autres, comme les haricots ou les pois chiches, où la cuisson ne suffit pas entièrement, surtout chez les systèmes digestifs sensibles).
– d’autre part, en fait, le mieux serait de faire tremper absolument toutes les graines, pseudo-graines et oléagineux avant consommation… Si tu veux être absolument parfaite et entends avoir la meilleure consommation possible, alors fais tout tremper ! Mais bon, cela prend un peu de temps… et puis, si tu digères bien ces graines sans trempage et que tu n’as pas l’air d’avoir de problèmes de carence, alors facilite-toi la vie ! 😉

Reply
Emilie 4 novembre 2013 - 20 h 13 min

Recoucou ! 🙂 Merci infiniment pour la rapidité et la précision de ta réponse. Grâce à toi ma lanterne est désormais éclairée et le repas de ce soir assuré ^^ lentilles + carottes + oignons, le tout Bio bien sûr 🙂 Bonne soirée et encore merci.

Reply
Antigone XXI 4 novembre 2013 - 20 h 53 min

Je t’en prie, c’est un plaisir !
Bon appétit ! 😉

Reply
Lucie 10 novembre 2013 - 12 h 00 min

Bonjour Antigone,
Ton article m’a, il y a quelques mois, donné envie de me mettre aux graines germées, aux grandes craintes de mon homme qui en est resté à l’affaire des graines égyptiennes. Pour le rassurer, je n’achète que des graines produites en France et en Italie. ;o)
Pour l’alfafa, aucun souci. Elles me servent de garniture dans mes végé-burgers, et je me régale !
Là où ça a commencé à se corser, c’est avec les haricots mungo germés (qui étaient très amers), les lentilles noires germées (très farineuses), et l’oignon germé (l’enveloppe était très dure (style petit caillou), et si on l’enlève, il ne reste que la tige.. Ce n’est peut-être pas grave ?)
Bref, tout ceci m’amène à me poser la question suivante : les consomme-t-on dès qu’un germe apparaît, ou faut-il attendre l’apparition des premières feuilles ?
Je t’en remercie par avance.
Lucie

Reply
Antigone XXI 10 novembre 2013 - 12 h 40 min

Bonjour Lucie,
Merci de ton message.
Alors, il est difficile de répondre à ta question car tout dépend des graines : le mieux est de te référer à la dernière fiche que j’ai publiée, qui t’indiquera combien de jours attendre pour consommer les graines. Après, cela peut varier selon les graines : pour ma part, je laisse germer l’alfalfa entre 6 et 15 jours parfois, et je le consomme au fur et à mesure. Je n’ai jamais fait germer d’oignon mais je dirais que oui, il faut enlever l’enveloppe si elle est trop dure : celle-ci n’apporte rien et moisit même si on la laisse trop longtemps.
Si tu as le moindre doute avec tes graines, comme cela semble être le cas avec les haricots mungo notamment, fais-les cuire 10 minutes à la vapeur douce, elles devraient être moins amères.
J’espère que j’ai pu (un peu) t’aider !

Reply
Lucie 10 novembre 2013 - 17 h 28 min

Merci pour ta réponse, Ophélie. (et pas Antigone, désolée !!)
J’ai imprimé tes fiches dès que je me suis lancée dans l’aventure, et m’y réfère à chaque fois que je fais germer des graines. Mais j’imagine que je me pose trop de questions. Et mon palais n’est peut-être pas habitué à ces nouvelles saveurs, moins aseptisées !
J’avoue que pour les haricots mungo, je les ai carrément jetés. Les cotylédons étaient devenus rosés (au bout de 3 jours). Est-ce normal ? (ceux que j’achetais dans le commerce, avant, étaient bien blancs, et pas amers du tout)

Reply
Antigone XXI 10 novembre 2013 - 18 h 57 min

C’est tout à fait normal que les haricots mungo maison soient légèrement violacées, plus fins et plus amers que ceux du commerce ! Ceux du commerce germent dans des salles sans lumière aucune, et ils ne développent ainsi pas de chlorophylle : c’est dommage, car celle-ci est excellente pour la santé !

Reply
Lucie 11 novembre 2013 - 10 h 34 min

Merci de cette info. Il faut donc bien que mon palais s’habitue à ces nouvelles saveurs ! 😉

Reply
Cécile Andrieux 17 novembre 2013 - 11 h 59 min

Coucou Ophélie !
Je me lance dans les graines germées, et j’ai un souci tout bête (j’ai lu les coms et je n’y ai pas trouvé ma réponse) :
je n’arrive pas à bien rincer mes graines !
J’ai des graines de radis, de cresson et de moutarde. Pour les deux premières, le paquet indique les mêmes temps de trempage et de pousse : je laisse tremper une nuit, puis je rince, je place en germoir, et je les rince 2 fois par jour pendant 4-5 jours. Et pour la moutarde, je trempe 3 jours et je place sur du coton pour une semaine.
Bon à priori, ça semblait simple, alors j’ai commencé ! Et là, pour le radis et la moutarde, pas de souci (les graines sont bien rondes, ça aide) mais pour le cresson, c’est la galère ! Les graines sont toutes fines, et collent entre elles. Ça me fait une bouillie, et je n’arrive pas à les rincer comme il faut… Elles ne se séparent pas, et même quand je les met dans le germoir, elles bouchent les petits trous du panier, et gardent leur eau toute collante. 🙁
J’utilisais une petite passoire pour les rincer, mais les graines bouchent les trous (grrrr !) alors je les ai mise dans un bocal, rempli d’eau et secoué pour rincer, mais au moment ou je vide l’eau, j’ai pas mal de perte… (bon je suis sûrement assez maladroite aussi…)
Bref, j’ai peur que mes graines moisissent, et qu’il en pousse dans mes tuyaux 😉
As-tu une idée ? Penses-tu que les rincer au vinaigre peut aider à dissoudre cette eau gélatineuse sans trop attaquer mes petites graines ?
Aussi, mes graines sentent beaucoup, mais pour moi c’est une odeur de graine (ca me rappelle l’odeur des lentilles que je faisait germer pour m’amuser, petite), quelle est l’odeur « alarmante » pour laquelle il ne faut pas consommer ses graines ? (je sais, c’est super facile à décrire à l’écrit ;))
Merci 🙂

Reply
Antigone XXI 17 novembre 2013 - 14 h 37 min

Bonjour Cécile,
Alors, il faut savoir que les graines de cresson (comme les graines de lin ou de sarrasin, par exemple) sont mucilagineuses. A savoir, elles libèrent un mucilage – une substance gluante et visqueuse 😉 – lorsqu’elles sont dans l’eau.
C’est effectivement très pénible – voire impossible – à rincer selon la méthode normale, donc il y a trois manières de procéder au choix :
– soit les faire germer sur un linge. Ça marche bien car le linge absorbe le mucilage et il n’y aura ensuite plus qu’à couper les tiges et manger celles-ci.
– soit les faire germer dans la terre : même chose ensuite.
– ce que je fais moi : je les fais germer avec d’autres graines, en ne mettant pas plus d’1/3 de graines mucilagineuses : elles sont ainsi faciles à rincer car la quantité totale de mucilage ne pose pas de problème. J’aime bien, par exemple, mélanger cresson, alfafa et fenugrec.
Pour l’odeur, difficile à décrire, d’autant que je suis très sensible aux odeurs et que je sens très vite si une graine a tourné : je dirais que, tant que ça sent ‘la graine’, pas de souci, c’est quand il y a une drôle d’odeur un peu âcre, presque pourrie, qu’il faut absolument se poser des questions et faire attention.
Voilà, j’espère que j’ai pu répondre à tes questions !

Reply
Cécile Andrieux 17 novembre 2013 - 16 h 34 min

Oui super merci 🙂
C’est bizarre, ils le précisaient bien pour la moutarde, mais pas pour le cresson… En plus ma moutarde ne colle pas, elle !
J’ai fait la technique du linge, parce que j’ai pas d’autres graines prêtes pour un mélange. On verra bien !
Merci pour tes conseils !

Reply
Antigone XXI 17 novembre 2013 - 17 h 36 min

Alors, la moutarde, ça sent très, très fort ! Pas de panique si l’odeur t’assaille donc les narines : tout va bien ! 😉

Reply
Solène 29 juin 2019 - 21 h 23 min

Bonjour Cécile, bonjour Antigone

Je viens de vous écrire un pavé que j’ai malencontreusement supprimé en actualisant la page
Cécile, parmi toutes mes recherches (sur différents sites mais surtout parmi les commentaires à cet article) ta situation est celle qui se rapproche le plus de la mienne. Sauf que c’est le radis qui me donne du fil à retordre !
Je m’explique : je viens de jeter à grand regret une tournée qui ne germait pas très vite et commençait à sentir la « marée ».
Bizarrement, mes graines de radis se sont comportées comme des graines à mucilage. J’ai investi dans un germoir bocal avec grille en métal parce que j’avais eu des ratés et que je me demandais si c’était dû à mon installation (crainte aussi que mes bricolages avec étamine/gaz lavée et réutilisée ne soient la source de vilains développements).
Mais mes graines bouchaient les trous de la grille et l’eau s’évacuait mal, stagnant avec les graines. Je m’interroge car je vois partout que les radis sont faciles à réussir. C’est vrai qu’il fait particulièrement chaud en ce moment, mais lors de mes échecs précédents la canicule n’était pas encore d’actualité… Je suis assez découragée, auriez-vous des pistes d’explication ?

Merci d’avance !

Solène

Reply
Chloé 19 novembre 2013 - 6 h 34 min

Salut,
j’arrive peut-être un peu en retard mais la question qui me freine depuis le début à en faire, c’est: doit-on acheter des graines à germer? ou tu peux faire germer ton quinoa bio comme ça par exemple?
Parce que j’ai pas le goût d’acheter des graines spécifiquement pour ça à chaque fois..

Reply
Antigone XXI 19 novembre 2013 - 9 h 05 min

Bien sûr, il n’y a pas de ‘quinoa à germer’, tu prends tu quinoa bio et c’est bon. Même chose pour une grande partie des graines.

Reply
Cécile Andrieux 21 novembre 2013 - 16 h 51 min

J’ai encore quelques questions (peut-être bêtes…) :
est-ce qu’une croissance trop longue leur fait perdre de l’intérêt ?
est-ce qu’on ne peut pas également les utiliser en tant que semis ? (d’ailleurs, tu as un potager ?)
pourquoi tes germes sont si jolis, et les miens tout raplaplas ? 🙁 (bon ok, c’est l’hiver, j’ai 1h de soleil par jour, ça doit jouer !)
est-il vraiment indispensable de retirer les petites pellicules des graines ? (non, pas flemmarde pour deux sous !)

Reply
Antigone XXI 21 novembre 2013 - 17 h 35 min

Alors, dans l’ordre :
Non, pas spécialement, sauf si les graines sont maltraitées et commencent vraiment à trop pousser (faire des plantes, en bref !)
Oui pour le semis, bien sûr ! Nous plantons nos graines de roquettes, par exemple, et ça marche très bien.
Ah bon, ils sont jolis les miens ? Hmm… peut-être effectivement parce qu’ils ont poussé vers la fenêtre plus haut, en cherchant la lumière…
Non, pas du tout ! Pour tout t’avouer, je ne le fais jamais ! 😉

Reply
Cécile Andrieux 21 novembre 2013 - 18 h 08 min

Ok merci !
Oui les tiens sont tous verts et fièrement dressés vers la lumière, et les miens se trainent, tous entremêlés et palots. Mais bon, à première vue (enfin au premier « goûté ») ils sont bons, alors je ne leur en veux pas 😉
Première dégustation ce soir, en salade avec des endives, de l’okara grossier de noisette, et du bleu, parce que bon, je l’avoue, je suis pas végétalienne 😉

Reply
Antigone XXI 21 novembre 2013 - 18 h 09 min

C’est pas grave, on t’aime quand même, toi et tes petits grains au bleu ! 😉

Reply
pims 22 novembre 2013 - 10 h 25 min

Moi j’ai une question bête : pour des raisons écologiques évidentes, en hiver je me chauffe peu, et il ne fait pas plus de 18°C chez moi (j’allume les radiateurs quand j’arrive à 16°C parce que ça commence à cailler sévère). La seule pièce qui fait exception, c’est la salle de bain, parce que j’suis pas amatrice de pneumonies non plus 😀 (mais elle dépasse rarement les 20°C quand même)
Si je veux me lancer dans les graines germées, est-ce qu’il vaut mieux qu’elles aient froid à la lumière (=dans la pièce principale) ou « chaud » dans l’obscurité (=dans la salle de bain) ? Si c’est choisir entre la peste et le choléra, je peux attendre que les beaux jours reviennent hein ^^

Reply
Antigone XXI 22 novembre 2013 - 10 h 26 min

J’opterais plutôt pour la lumière pour que les graines développent bien leur chlorophylle, mais elles pousseront plus lentement qu’en été, c’est sûr.

Reply
pims 22 novembre 2013 - 16 h 04 min

Bon, ok, je tenterai et je te raconterai ce que ça donne 🙂

Merci pour la réponse super-rapide ! (je suis sûre qu’en fait tu AS un secrétaire, pour répondre aussi vite :3 )

Reply
Antigone XXI 22 novembre 2013 - 16 h 09 min

Si seulement ! 😉

Reply
1 2 3 4