Mini-cakes & muffins à l’ortie {végane}

20 mai 2014

 

Mini-Cakes & Muffins à l'Ortie (vegan)

 

Depuis que j’habite en Allemagne, je passe le plus clair de mon dimanche à courir aux quatre coins de la campagne à chercher tantôt mes légumes chez le maraîcher, tantôt mille petits fruits, plantes et herbes à ramasser au bord des chemins ou au cœur de la forêt. La cueillette est une de mes plus belles découvertes ces deux dernières années.

Petite, j’aidais allègrement ma grand-mère à ramasser les pois et tomates du potager, ainsi que les framboises et groseilles du jardin. Écosser les fèves n’était jamais une corvée et je m’amusais à construire des maisonnettes toutes vertes, aux sols recouverts de mousse épaisse et aux rideaux en gousses de haricots. L’été, je cueillais des myrtilles avec mes frères, lors de nos marches en montagne. La plupart du temps, celles-ci étaient toutes dévorées avant même notre arrivée et nous regardions, la mine un peu penaude et les lèvres encore réjouies, nos doigts couverts de gouttelettes violettes qui séchaient rapidement au vent.

Pourtant, ce n’est vraiment qu’ici, à l’orée de la Forêt-Noire et au pied des Alpes que je me suis vraiment initiée à la cueillette. Et devinez quoi ? J’adore ça !

*

Mini-Cakes & Muffins à l'Ortie (vegan)

*

Mon amour des petites baies et feuilles ramassées au gré de nos balades est certainement à l’origine de mon empressement à partager avec vous cette recette.

Jamais je n’ai regretté d’avoir quitté Paris, son bruit, ses gens pressés et ses trottoirs gris, pour le sud de l’Allemagne. Quand je retourne, occasionnellement, dans la capitale, je peine : cette bouffée d’air chaud et de gaz d’échappement, les longs couloirs du métro et les innombrables stations à traverser, le manque d’espaces verts ou les parcs bondés en été, tout cela n’est plus pour moi. Il n’est pas un jour dans ma nouvelle région où je ne me dise combien je suis gâtée d’avoir pu déménager. La nature à mes pieds, les promenades à vélo, le lac et les cimes enneigées, je crois que je ne pouvais pas faire mieux. 

Et puis, c’est ici que j’ai découvert ma nouvelle mie, l’ortie.

*

Mini-Cakes & Muffins à l'Ortie (vegan)

*

Pourquoi mettre l’ortie au menu ?

*

Urtica dioica ou urtical urens, on ne s’y trompe pas, tout le monde connaît l’ortie à ses brûlures ! Combien de fois ne suis-je pas tombée, la tête la première, dans un buisson d’orties, et combien en ai-je souffert ensuite ! L’ortie tire une bien vilaine réputation de sa coquine tendance à avoir le poil grattant, mais c’est tout à fait dommage, car l’ortie, c’est aussi une plante sauvage aux très nombreuses vertus. 

L’ortie est d’abord très riche en minéraux et en vitamines, en premier lieu, en fer, mais aussi en magnésium, en calcium, en phosphore et en potassium. C’est donc une plante idéale en cas d’anémie ou de ‘baisse de régime’.

D’autre part, l’ortie est un excellent diurétique et elle est d’ailleurs très utilisée pour lutter contre les problèmes de prostate, les inflammations urinaires et les calculs rénaux. Plante ‘détoxifiante’ par excellence, elle fait souvent l’objet, avec le pissenlit, de ‘cures de printemps’.

Associée à l’argile verte, on en fait également des cataplasmes, qui permettent d’apaiser les rhumatismes et problèmes d’arthrite.

Enfin, c’est une grande alliée de la jeune maman, puisqu’elle stimule la lactation.

*

Mini-Cakes & Muffins à l'Ortie (vegan)

*

Comment cueillir les orties ?

*

Promis, cueillir des orties sans se piquer n’est pas si difficile que cela ! Il suffit de prévoir une paire de bons gants (pas en laine et sans trous !), un pantalon de toile épaisse (un jean, par exemple), et un haut à manches longues. Pensez à des sacs en tissu ou un panier pour récolter vos orties.

Faites bien attention à l’endroit où vous cueillez vos orties : évitez les abords immédiats de chemins, où les chiens urinent fréquemment, et les bordures de champs où de nombreux pesticides sont déversés.

Regardez sous les feuilles s’il n’y a pas de pucerons ou d’œufs : ceux-ci sont souvent concentrés sur un buisson d’orties – il se peut donc qu’il y ait quelques plants touchés, mais qu’à 1-2 mètres, il n’y ait plus aucun risque. Sinon, sachez que les petites bêtes s’enlèvent très facilement du bout des gants.

Le printemps est la saison idéale pour ramasser les orties : plus tard, les premières fleurs apparaissent et les feuilles deviennent alors très amères. Prélevez à l’aide de vos gants l’extrémité de la tige, en-dessous des quatre premières séries de feuilles, qui sont encore douces et tendres.

L’astuce pour une cueillette en toute sécurité, c’est de s’y mettre les lendemains de pluie ou quand le temps est sec, beau et chaud : les orties piquent alors beaucoup moins. Ce n’est pas non plus une raison pour y aller mains nues !

*

Mini-Cakes & Muffins à l'Ortie (vegan)

*

Comment cuisiner l’ortie ?

*

Rassurez-vous : l’ortie cuisinée ne pique plus ! (quoique, je vous avouerais presque qu’il m’est arrivé d’avoir une sensation ‘piquante’ en bouche parfois avec de jeunes orties crues… mais qui n’était pas du tout désagréable, au demeurant !) 

L’ortie peut être consommée crue : le mieux est de faire préalablement tremper les tiges et leurs feuilles dans un grand bol d’eau froide vinaigrée, où elles perdent vite de leur piquant. Si vous vous contentez d’un simple bain de quelques minutes, alors mettez des gants au moment de les couper, c’est plus sûr. Plus longtemps vous les mettez à tremper, moins elles ont d’ardeur et plus vous pouvez les manipuler à mains nues. Préparez-les en salade (hachées), en smoothie, en jus, en pesto, ou encore lacto-fermentées. Vous pouvez aussi les mettre à sécher au soleil, au four à basse température ou au déshydrateur pour en faire de la poudre d’ortie.

Vous pouvez également consommer l’ortie cuite, un peu comme des épinards. Hormis la traditionnelle soupe, on peut glisser les orties dans des quiches, des galettes, des falafels, des tisanes, ou bien, comme ici, des cakes ou muffins salés.

Quand les pousses sont jeunes, il n’est pas nécessaire de retirer la tige qui, bien hachée, se mange sans problème.

*

Mini-Cakes & Muffins à l'Ortie (vegan)

*

Personnellement, j’aime beaucoup l’ortie.

Je trouve que c’est une plante idéale pour enrichir en nutriments son alimentation quotidienne, de façon extrêmement économique. Imaginez : une cueillette d’une demi- à une heure vous permet d’amasser entre un demi et un kilo d’orties fraîches : de quoi assurer pas mal de repas gratuits, en variant chaque jour la manière de les préparer !

Le goût d’une bonne ortie est très discret : si elle est amère, c’est que vous avez choisi des feuilles trop vieilles ou bien des plants trop grands déjà. Sa texture est, elle, plus marquée : très douce et un peu épaisse, c’est un plaisir de mordre dans une bouchée d’orties hachées, qu’elles soient crues ou cuites.

Dans la recette que je vous propose ici, les orties sont simplement lavées dans un bol d’eau vinaigrée, puis hachées avant d’être incorporées directement à la pâte à cake.

*

Mini-Cakes & Muffins à l'Ortie (vegan)

Mini-Cakes & Muffins à l'Ortie (vegan)

*

Attendez ensuite que les mini-cakes ou muffins refroidissent un peu avant de les démouler. Vous pouvez les manger tièdes ou froids – ils sont particulièrement pratiques à emporter pour un pique-nique printanier Ils se conservent ensuite au réfrigérateur quelques jours.

Les proportions de la recette m’ont donnée 2 mini-cakes et 4-5 muffins. Vous pouvez également en faire un cake unique, qui cuira 40-50 minutes environ (plongez un couteau à cœur : la lame doit ressortir sèche). Au pire, si votre préparation n’est pas assez cuite, vous pouvez ensuite couper votre cake en tranches et rouler chaque tranche en galettes que vous ferez cuire dans un peu d’huile d’olive : délice assuré !

Pour une version sans gluten, optez pour un mélange de farines sans gluten du commerce ou maison (sarrasin / riz / fécule).

Vous n’avez pas d’orties sous la main ? Flagellez-vous en pensée, et remplacez-les par des épinards, ce sera très bon aussi !

*

Mini-Cakes & Muffins à l'Ortie (vegan)

*

Voilà ! J’espère que cette recette vous a plu (ainsi que les petites photos illustrées, c’est la première fois que je m’y essaie…  je me suis beaucoup amusée à les faire, je croise les doigts pour qu’elles vous plaisent aussi ! 😉 ).

*

Et vous, comment aimez-vous les orties ?

139 commentaires
0

Vous aimerez aussi

139 commentaires

Dame Andine 20 mai 2014 at 19 h 07 min

Bonne idée 🙂 , j’en ai justement dans mon jardin, que je laisse pousser tant qu’elles n’envahissent pas.
Enfant, je sais que j’ai mangé de la soupe d’orties (du jardin aussi ;-)). Je ne sais plus si j’aimais ou pas.
Pour ta recette, si on n’a pas de farine de pois chiche, on peut s’en passer ?

Répondre
Antigone XXI 20 mai 2014 at 19 h 59 min

Oh oui, ça donne un petit goût un peu particulier et un bonus protéiné , mais tu peux la remplacer simplement par la farine de ton choix 🙂

Répondre
fée clochette 20 mai 2014 at 19 h 27 min

Jolie recette j’adore les orties je réalise souvent des galettes de pois chiches aux orties et oignons nouveaux c’est un délice 😉
Bravo pour les photos et les illustrations

Répondre
Céline 20 mai 2014 at 19 h 30 min

J’adore! Vivement que j’aie le temps pour faire la recette! Les cueillettes dans la nature me manquent terriblement!

Répondre
Elisabeth 20 mai 2014 at 19 h 31 min

Merci pour cette recette ! Elle me tente bien et comme j’habite la campagne………

Répondre
Délia 20 mai 2014 at 19 h 40 min

La soupe d’orties de mon ancienne belle mère me laisse un impérissable souvenir!! Trop bon!! Et tu as bien raison de préciser que c’est très économique!

Répondre
angie 20 mai 2014 at 19 h 41 min

J’ai des orties plein mon sous bois, et je vais faire des courses demain… en plus il a plu aujourd’hui. Je crois que c’est l’occasion! Très envie de tenter cette recette. Par ailleurs, un énorme bravo pour les photos, tu arrives à rendre des orties sexys! Félicitations, elles sont magnifiques! (Les orties ET les photos!)
Une future végétarienne 😉

Répondre
Galatée 20 mai 2014 at 19 h 43 min

Merci Ophélie, du fond du coeur. J’ai une super recette de cake à l’ortie, mais elle n’est pas végane (il y a un oeuf) et elle me plaît tellement que j’avais peur de la végétaliser à 100%. La prochaine fois je teste ta recette, je sais que je peux la faire les yeux fermés. Si elle est différente, elle n’en sera pas moins délicieuse!

P.S: Ortie+sarrasin = heaven on earth.

Répondre
Antigone XXI 20 mai 2014 at 20 h 00 min

Un seul œuf ? Mais c’est facile à remplacer, ça ! (ou même à ne pas remplacer – rien du tout !)
La prochaine fois, je me fais des galettes au sarrasin et à l’ortie alors ! 😉

Répondre
Galatée 21 mai 2014 at 10 h 22 min

Non, un oeuf par “portion” (50g de farine)… Déjà moins facile, malgré ton superbe article et celui de Végébon sur le sujet… Trop peur de me retrouver avec des muffins goût “bicarbonate” ou des “briques dures à l’exterieur mais pas cuite à l’intérieur” d’ortie! 😛 (ça sent le vécu!)

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 10 h 27 min

Ah ça fait déjà plus, effectivement ! C’est plutôt une terrine alors, non ?
Je vois bien le tof soyeux, la farine de pois chiche ou encore un peu d’agar-agar pour remédier au problème, mais c’est vrai que, si tu as peur des tests ratés, autant opter pour une nouvelle recette déjà vg ! 😉

Répondre
Emeline 20 mai 2014 at 19 h 49 min

Moi aussi je vis dans le sud de l’Allemagne et même si je ne suis pas au bord du lac de Constance, je suis très heureuse de vivre ici. Chaque fois que je retourne à Paris, je me dis que ce ne serait pas une vie pour moi…
J’ai très envie de faire de la cuisine avec des orties mais toutes celles que je vois sont au bord des champs et des chemins, il va peut- être falloir que je cherche un peu plus.
Tu connais le Waldmeister (asperule odorante en francais) c’est une plante qu’on peut utiliser pour parfumer des boissons ou des desserts (il ne faut pas en mettre de trop sinon ça donne mal à la tête), il y en a plein dans la forêt près de chez moi, j’adore son odeur.
Merci pour la recette de cake, je commençais à être en manque de posts 😉

Répondre
Antigone XXI 20 mai 2014 at 20 h 14 min

Alors, je n’ai jamais essayé la Waldmeister mais tu m’y encourages ! J’ai vu qu’on en faisait du schnaps et ça non plus je n’en ai pas encore goûté depuis que je suis ici ! (pas une vraie Allemande, moi ? 😉 )

Répondre
Iloo 20 mai 2014 at 19 h 49 min

Oooh! J’aime beaucoup cette nouvelle présentation!
Ta recette a l’air vraiment sympa mais hélas pour moi j’habite… Paris! 🙁 Et donc les orties ça va être difficile d’en trouver!

Répondre
Antigone XXI 20 mai 2014 at 20 h 02 min

Si tu prends le RER vers le sud de Paris, du côté de Palaiseau, Massy ou Gif-sur-Yvette, tu as des jolis coins boisés assez préservés : tu devrais pouvoir trouver des orties facilement par là ! 🙂
Merci à toi, Iloo !

Répondre
F. 20 mai 2014 at 19 h 51 min

Les illus sont cool !
Cette recette a l’air délicieuse, mais il me manque à peu près tous les ingrédients XD (à commencer par les orties, mais j’ai bien noté mentalement la technique, les salades, tout ça, pour mon prochain séjour à la campagne)

Répondre
Anne 20 mai 2014 at 19 h 55 min

Super!! Je me demandais justement ce qu’on pouvait en faire lors de mes balades en forêt… Merci pour tes conseils!!
Dis moi, habitant juste à côté de la frontière, aurais-tu des noms de magasins bio à me donner? Je trouve quelques produits alimentaires au DM mais je suis sûre qu’il y a des magasins alimentaires bio non…?
D’avance merci 🙂

Anne

Répondre
Antigone XXI 20 mai 2014 at 20 h 03 min

Tu peux aller à Alnatura, à Denns ou au Reformhaus, par exemple ! 🙂

Répondre
Rose Citron 20 mai 2014 at 20 h 00 min

Oui oui oui je les aime tes photos illustrées! c’est super!!!! (et en plus, ça doit être un super outil pour lutter contre le copier-coller de tes recettes!)
Je n’ai jamais gouté d’orties, mais le moins qu’on puisse dire c’est que tu sais nous donner envie de sortir des sentiers battus, au propre comme au figuré!
Et je partage totalement ton avis concernant paris! certes, c’est un musée à ciel ouvert, mais pouah, quel stress (et quelle puanteur!). Je ne pourrais pas y vivre! Mais j’aime y aller en touriste!
Pour l’instant, je vis en ville, mais je sais qu’à long terme, je vivrais à la campagne, c’est certain 🙂

Répondre
Antigone XXI 20 mai 2014 at 20 h 19 min

Merci Azilis, c’est adorable !
Tu vas voir, si tu essaies les orties, je suis sûre que tu aimeras ! A mon avis, tu devrais en trouver près de Toulouse… plus facilement qu’à Paris intra-muros en tout cas ! 😉
Moi aussi, campagne power !!!

Répondre
Rose Citron 21 mai 2014 at 13 h 29 min

Mais oui, il faut absolument que j’ose m’aventurer hors de toulouse! Ma quête d’ail de ours est restée vaine, je ne savais pas où aller… mais c’est bien plus spécifique que l’ortie, là je n’ai pas d’excuse!!

Répondre
Natacha 21 mai 2014 at 14 h 53 min

Si ça t’intéresse, j’ai vu de l’ail des ours sur le site Nutri Naturel.

Répondre
rese 20 mai 2014 at 20 h 07 min

oh merci Ophélie!!! 😉
j’adoooore les orties et ce, depuis de nombreuses années !! j’ai même un livre consacré uniquement à elles!! c’est te dire!!
cette année, j’en ai fait sécher et même mon chien y a droit dans sa pâtée!! si, si !!
suite à mon déménagement, j’habite maintenant à la campagne, autant te dire que je me suis régalée de soupes!!!
j’ai essayé l’autre jour, une fois cuite, et après avoir fait fondre des oignons, j’ai tout mélangé et ma foi… ce fut un pur régal!!
demain, je voulais essayer une recette de “paté charentais”, mais je vais sans doute essayer le tien!!!! 😀
encore merci pour ce partage de recettes !!
merci aussi pour les e books (euh… ceux en anglais, je vais avoir du mal, mais sait on jamais!!!!!!! )
encore merci ma chef (ffe??) 3 *** du vég !!! 😉
je t’embrasse

Répondre
narf77 20 mai 2014 at 20 h 19 min

I LOVE Google chrome! It translates my pages for me without having to head off to Google Translate 🙂 Now what do we have here today eh? Lets take a look… my French lesson is on hiatus now that Google Chrome has made my brain lazy. I don’t even have to try to work out what the heck we are cooking today with rudimentary French…I just discovered that Google Chrome isn’t as clever as it thinks it is! The info-graphics are still in French so I get the best of both worlds…a translated actual recipe and French practice with the info-graphics (“Farine = flour and sucre = sugar but what the heck is Poudre a lever?!!! Never mind, there is only a teaspoon of it…SURELY it isn’t necessary 😉 ) I just “Jáimed” this post even though I am still going to have to go to Google Translate to get the recipe…sort of like enforced mental exercise…”You want that recipe…you work for it!” 😉

Répondre
Antigone XXI 20 mai 2014 at 20 h 23 min

Oh God! I didn’t thought of my English speakers when I wrote this post! Obviously, the recipe will be hard to translate this way!
‘Poudre à lever’ is ‘baking powder’, and, if you wish, I can translate the whole recipe, of course!
Anyway, you made me laugh so much! I should definitely hire you as my official translator! 😀

Répondre
narf77 21 mai 2014 at 1 h 07 min

I love a challenge 🙂 I figured that it was baking powder, I was just taking a bit of Antipodean license in order to make you smile :). Don’t worry about the translation, I enjoy typing it out and finding out what the recipe is, sort of like opening a Christmas prezzie in the middle of winter (which it almost is here 😉 ) and the present is magnificent today. I am going to harvest some of the small nettles that I found growing under my white nectarine tree (now leafless so I can see them) to make this beautiful bread to go with soup for dinner tonight 🙂

Répondre
lafabriquedelo 20 mai 2014 at 20 h 23 min

Super article, et vive la cueillette! Un autre intérêt de cueillir l’ortie (et les plantes en général) avant floraison : elles contiennent plus de minéraux. Une fois la floraison faite, tout est dépensé pour cette phase, donc moins d’intérêt nutritif.

Répondre
Laura VGP 20 mai 2014 at 20 h 32 min

Très jolies toutes ces couleurs, le vert et le noir, la recette écrite sur la photo, ça change j’aime !
J’ai JAMAIS mangé d’orties ! En même temps ici à Paris yen a pas et j’avoue ne pas trop oser aller en cueillir (ok il existe les gants bien entendu, sinon bonjour les piqûres).
Contrairement à toi, je ne regrette pas d’avoir échangé ma maison à la campagne à 2 pas de la forêt et des vergers où je pouvais aller cueuillir des pommes, avec Paris 🙂
Même si oui ya moins d’espace vert et que les gens sont irritant, ils m’agacent oui, mais j’aime ma ville, j’y trouve mon compte 🙂
Bref c’pas le sujet 🙂
Je trouve tout bien joli et appétissant 🙂 voilà ce que je voulais dire 🙂

Répondre
Marie 20 mai 2014 at 20 h 43 min

Bonjour Ophélie,
belle présentation, belles photos toujours, et que ça donne envie!
Je n’ai pas participé au concours, mais mieux vaut tard que jamais pour des suggestions… ce qui me plaîrait c’est un genre de liste de plats vegan, qui peuvent rentrer dans un horaire chargé, enfants, boulot, et qui permette de sortir des plats que tu ressors souvent à cours d’inspiration! Car pour ma part, j’aime manger, cuisiner, goûter, mais quand vient le moment terrifiant de faire la liste des courses et des plats… Pfiout plus d’inspiration! Et on tourne en rond… 🙂
Sinon, j’aime beaucoup les défis du lundi, qui lance une énergie collective, une part du colibri, merci! Puis en réalité, j’adore lire tes news en tout genre! Merci Ophélie,

Marie.

Répondre
Trouillard 20 mai 2014 at 21 h 16 min

Texte et photo sont magnifiques . Moi qui découvre seulement ton site je sens que beaucoup de travail m’attend pour me mettre à la page…. et justement les orties sont aux jardins ! merci pour tout merci pour nous

Répondre
Mlle Pigut 20 mai 2014 at 21 h 58 min

J’adore aussi les orties et la cueillette ! En infusion, dans des cakes, des chaussons, j’adore ! Je suis contente de savoir qu’on va pouvoir en manger ensemble, hihihi !

Répondre
Polina 20 mai 2014 at 22 h 11 min

Depuis le temps que je vois des recettes à l’ortie, une seule question me vient à l’esprit : pourquoi vin Diou je ne tente pas à mon tour ? 🙂

Répondre
Céline 20 mai 2014 at 23 h 15 min

Merci pour cette nouvelle recette et aussi de mettre à chaque fois les équivalents des grammes en cup! Grâce à toi, je ne m’arrache plus les cheveux et je gagne du temps! 😉
Une tisane avec de l’ortie, c’est excellent également!

Répondre
Kolibri 21 mai 2014 at 1 h 20 min

Passer la fin de semaine avec ma maman,
à cueillir des feuilles de pissenlits assises dans l’herbe,
et à prendre d’interminables marches sur le bord de la rivière pour ramasser des têtes de violon,
à parler de tout, mais surtout pas de rien.
Me dire que c’est fantastique,
de prendre le temps d’être là,
d’être bien,
ensemble, à profiter du temps pour cueillir,
pour profiter de ce que la nature nous offre.
Et aujourd’hui, tomber sur ton billet,
qui me rappelle que le printemps vient tout juste de commencer,
que l’été n’est pas encore là,
qu’au Québec, ce sera bientôt les orties,
puis le reste.
Ton article, qui me rappelle que lundi prochain sera ma première journée de travail
dans un petit potager maraîcher bio,
un premier contact vers ce qui me rapprochera un peu plus du vrai.
Voilà, juste parce que ce billet tombait parfaitement bien.
Merci de me rappeler à quelle point chaque jour qui passe me donne envie d’être là.
Juste et simplement là.
K.

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 10 h 38 min

Oh, merci petit Kolibri !
Moi je suis ravie de te lire à nouveau et de te voir ici ! <3

Répondre
Charlotte 21 mai 2014 at 2 h 33 min

J’adore ton article ! Ca fait un moment que j’entends parler de l’ortie mais en Australie, il n’y en a pas… j’ai aussi très envie de prendre un cours de botanique en France pour me mettre à la cueillette de plantes sauvages. Quant à tes photos, elles sont vraiment très belles, félicitations ! Je suis juste frustrée de ne pas pouvoir faire de cueillette avant un moment !

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 9 h 55 min

Merci Charlotte, ça me fait super plaisir !
En revanche, Narf un peu plus haut (commentaire en anglais) habite aussi en Australie et j’ai l’impression qu’elle a de l’ortie dans son jardin ! N’hésite pas à lui demander tous ses secrets ! 😉
Moi aussi je rêve de prendre des cours de botanique ou de reconnaissance de plantes sauvages… Pour le moment, mon niveau d’allemand n’est pas assez bon pour manier le nom des petites baies et herbes du coin, mais bientôt, promis, je m’y mettrai ! (mais en France ?.. Tu rentres ?.. 😉 )

Répondre
Charlotte 21 mai 2014 at 11 h 17 min

Il faut que je contacte Narf alors, car ici non seulement je n’en ai jamais trouvé mais tout le monde m’a dit que je n’en trouverai pas ! Je suis très étonnée !
Pour la France je n’ai toujours pas eu le temps de dire quoique ce soit, mais oui, on rentre ! 🙂 Enfin, on fait un tour du monde d’abord, histoire de se préparer mentalement, et on rentre. On est à la fois très excités et stressés car il y a des choses qu’on n’aime pas en France… mais ça fait deux ans que j’ai envie de le tenter.. au pire si ça ne marche pas on repartira, la boite de mon chéri le reprendrait. On a maintenant 3 mois pour vendre nos meubles, préparer notre grand voyage, dire au revoir à nos amis etc etc. En tout cas, j’ai très envie de participer à l’avancement du véganisme, de la permaculture et du mouvement green en France en général. Voilà, tu sais tout ! 🙂

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 11 h 23 min

Je ne sais pas pourquoi, mais je m’en doutais un peu… 😉
Wow, en tout cas, grosse décision, mais je la comprends tout à fait. Même si la France… j’ai un peu de mal avec certaines choses aussi, je ne sais pas si je pourrais y retourner… Mais en même temps, moins un pays est avancé sur ces idées, plus il y a à faire ! De quoi retrousser ses manches !
J’espère en tout cas que le retour ne se fera pas sans mal (et que vous avez choisi un endroit au soleil ! pas Paris !.. 😉 ). C’est super le tour du monde, car sinon, c’est vrai que ça pourrait être un peu brutal de revenir comme ça… combien de temps ? programme déjà planifié ou au gré de vos envies du moment ?
En tout cas, bon courage à vous deux, et puis… qui sait, maintenant que tu seras plus près, on pourra peut-être œuvrer pour la greenitude ensemble ? 😉 (enfin, si je ne pars pas moi-même au bout du monde !..)

Répondre
Charlotte 21 mai 2014 at 11 h 42 min

On a pris les billets donc on connais toutes les destinations. Notre règle est de ne pas chercher à tout faire mais de passer du temps à chacune de nos étapes (on est bien conscients de notre empreinte carbone qui va exploser le plafond :((( . On commence avec Hawaii, dans une ferme de permaculture au milieu de la jungle, si tout va marche comme prévu. J’ai hâte ! 😀
Paris n’est pas envisageable non, ça sera le sud ou un autre pays en Europe. Et si tu ne pars pas au bout du monde d’ici là, travailler avec toi à faire avancer les choses serait avec grand plaisir 🙂

Antigone XXI 21 mai 2014 at 19 h 55 min

Super ! Allez, rentre vite pour qu’on puisse réfléchir à tout ça ! 🙂
Moi aussi, c’est ma règle d’or en voyage : je préfère rester au même endroit longtemps plutôt que faire des petits w-e à gauche à droite et finalement n’avoir rien vu qu’en coup de vent. C’est mon côté ‘approfondissement’ vs. ‘papillonnage’ 😉
Et puis, dis-toi que si vous revenez en Europe, ça fera une sacrée économie d’AR Paris-Sidney ! 😉
J’espère en tout cas que le blog sera mis à jour… Faites-moi rêveeeeeeer à Hawaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!

Gaëlle 21 mai 2014 at 6 h 23 min

Ohlala, quel article de foliiiie ! J’adore les orties, en pesto, en quiches, en soupe, et puis j’ai enfin réussi a m’en faire un smoothie, je suis aux anges 😉 en fait, j’ai compris mon problème : je mettais beaucoup trop d’orties ( mais vraiment BEAUCOUP trop ! ) et je pense que le mixage amplifie le gout ( je ne suis pas sûre de ça, mais en comparant avec une quiche ou une soupe… Ça doit libérer les molécules, peut être, et comme c’est cru… ). Enfin, je suis heureuse et je l’ai refait un nombre incalculable de fois depuis 😉
Et tes cakes/muffins ont l’air vraiment trop bons, je n’avais jamais pensé à glisser ces feuilles dans un cake… Il faut que j’essaye, vite ! 😀
Et puis tes photos… Non, mais elles sont “ultra-topissimes de géniales” !! 😀 Vraiment, ça rend hyper bien, les polices, les couleurs sont parfaites, ça me fait penser au travail de V.K.Rees. Tu es trop douée, Ophélie !

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 10 h 41 min

Ooooooh !.. Mais tu es de plus en plus adorable, toi ! Tu veux me faire fondre, c’est ça ? Et bien, sache que ma liquéfaction devant tant de compliments a commencé… bientôt, je ne pourrais même plus lever la tête vers mon écran : je ne serai plus qu’une flaque de bonheur sous mon ordinateur ! 😉
VK Rees, non mais tu es folle, toi ?!. Bon, je profite tout de même de ce moment d’égarement pour recevoir bien volontiers ce compliment, tu es un amour, merci ! <3
Et c'est super que tu aies trouvé le bon plan pour tes smoothies d'ortie ! Oui, pas le buisson entier en un verre seulement, on avait dit !.. 😉

Répondre
Gaëlle 21 mai 2014 at 13 h 57 min

Ha ha ha ! 😀 Mais noooon, comment on ferait pour avoir tes articles, tes supers recettes et tes explications géniales, du coup ? ( et puis, toi, tout court 😉 )
Oh, merci à toi ! Ce sont tes photos qui sont de plus en plus belles, elles ne sont jamais les mêmes, toujours des angles et des teintes différents. C’est ma-gni-fique, et c’est toujours une surprise quand on découvre tes articles ! Je me rends surtout compte du temps qu’il faut pour faire ça, et puis que c’est aussi assez compliqué. J’avais pris 3-4 heures pour mettre mes quelques mots sur mes photos, alors du texte… Pfiou ! Le rendu est fabuleux, j’espère que tu vas nous refaire des jolis montages comme ceux-là 🙂
J’ai tendance à vouloir faire un peu trop bien les choses, alors je me dis : je mets de l’ortie, alors il en faut beaucoup ^^ Bon, en tous cas, tes cakes sont programmés pour le week end !
Sinon, j’ai bien reçu tes mails, merci beaucoup <3 Et je me dépêche de faire ce que j'ai à faire ( hum…), je crois que je suis sur la bonne voie 🙂

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 19 h 50 min

Tu es a-do-ra-ble, Gaëlle ! <3
Dis donc, en revanche, tu as une solution pour me dé-liquéfier ? Parce que là, avec tes nouveaux compliments… c'est pire que tout ! Je coule à travers le plancher et, vu la chaleur qu'il fait, je suis prête à m'évaporer ! 😉
Et oui, tu as raison, ça prend du temps, d'ailleurs, il faudra que je te parle de ça à propos de tes articles… dans mon prochain mail ! 🙂 )

Répondre
Gaëlle 22 mai 2014 at 18 h 07 min

Selon mon diagnostic, ce serait une carence en : protéines, calcium, fer, nutriments et vitamines de toutes sortes… Tu vois de quoi je parle ? 😉 ( ah, et j’oubliais : manque de fruits et légumes TOTAL, ‘va falloir revoir ta copie 😛 )
Sinon, c’est de ta faute aussi, hein, il ne faut pas me montrer des délices et des merveilles comme ça ! Tu l’as cherché, quand même 😉 Au pire, je te récupère dans un petit pot et je te ramène ici… ( bon, je ne crois pas que cette solution conviendrait à tout le monde par contre ^^ )

Antigone XXI 22 mai 2014 at 19 h 56 min

Ha ha ha ! 😀
Alors, non, je ne vois pas du tout, une carence, moi ? Mais je suis vg, voyons ! Les carences, c’est pour les omnis ! 😛
Oh, comme une petite grenouille, et tu me donnerais des moucherons à manger… Euh, honnêtement, je ne sais pas si ça me dit vraiment ! 😉

Maëlys d'Armancourt 21 mai 2014 at 6 h 28 min

Merci pour cette géniale recette !!! les photos sont superbes !!!!!!!!! génial…. ça donne vraiment envie de partir en ballade de bon matin

Répondre
reflexenbandouliere 21 mai 2014 at 7 h 18 min

Il est clair qu’avoir l’opportunité et la chance de quitter les grandes villes est plus qu’appréciable : sur des milliers de plans d’ailleurs ! Si tu savais à quel point je souffre à St-Pétersbourg … la pollution, la poussière, l’absence de nature, les bâtiments gris, ternes, surtout l’hiver et aujourd’hui qu’il fait une canicule naturellement étouffante c’est encore pire ! Bref, je n’aspire et rêve que de retrouver l’herbe et les arbres, de rentrer en France, à la campagne avec mon potager bio que j’entretiendrais avec mon Minipouce de ♡ 😉 Ici, je tourne en rond, m’ennuie et patience. Je vis entre parenthèses et c’est si difficile à vivre pour moi qui ai tjs 1001 projets et idées en tête que je ne peux mettre à exécution ici. Bref, je veux de l’ortie ! Je n’y ai jamais gouté et me souviens avoir fais gagner une mistinguette lors de l’un des concours organisés sur le blog qui avait exécuté une belle recette avec de l’ortie et qui m’avait complètement séduite ! Je m’étais promise de la découvrir bien vite mais je n’en ai pas eu l’occasion encore … Du coup, je suis curieuse car n’imagine pas du tout la saveur de tes cakes … !
A bientôt Ophélie et merci pour ces nouvelles présentations bien agréables à l’oeil ( j’ai un peu plus de mal avec les couleurs sombres choisies, ça fatigue ma pupille .-) mais il fallait bien aller dans le ton de tes jolies herbes, hein ! ) et cette jolie petite recette 😉

Répondre
reflexenbandouliere 21 mai 2014 at 7 h 21 min

qu’à retrouver … pas ” que de retrouver ” !
patienTe 😉
à supporter … et non pas ” à vivre ” > je vis déjà en début de phrase !
Voilà pour la minute corrections ! Tu sais que c’est très frustrant de cliquer sur valider et ne voir que des fautes à ce même instant ?! 😉

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 9 h 52 min

Ah, j’ai l’impression que Saint-Pétersbourg est une ville qui se visite plutôt qu’une ville bonne à vivre, du moins à t’en lire ! Je te comprends, moi aussi j’ai cette ‘bouffée’ de projets que je ne peux mettre encore à exécution et cela me ronge ! Vivement le moment où nous pourrons chacune nous y atteler ! 🙂
Merci à toi, Laurence, et tu verras, si tu as un jour l’occasion d’avoir ta petite datcha au bord de la Volga, je suis sûre que tu y cultiveras (malgré toi !) tout plein d’orties qui finiront en soupes, quiches ou smoothies ! 🙂

Répondre
reflexenbandouliere 21 mai 2014 at 14 h 56 min

Non pas ici, pas au bord de la Volga, surtout pas, pleaaaaase ! LOL. Je veux vite partir. Tu ne t’imagines pas à quel point. Je me disais il y a peu qu’il ne restait plus qu’un an à passer ici, mais finalement ce sera peut-être plus long que je ne me l’étais dit … Et pourquoi je ne suis pas rester en Californie, hein ?! Pourquoi ? 😉
Mais quoiqu’il en soit, je mangerais de l’ortie ! Nah 😉

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 14 h 58 min

Aïe… Bon, alors cette/ces dernière(s) année(s), tu vas en profiter, hein ? La Sibérie, le lac Baïkal, le transsibérien, l’Ouzbékistan… Tout ! Tu me fais tout ! 😉

Répondre
reflexenbandouliere 22 mai 2014 at 7 h 33 min

Je me suis mal exprimée : je pars en 2015, ça c’est certain. Juste que je me disais il y a peu qu’une année passerait vite, ce n’est qu’une année après tout et après 2 ans, ce n’est qu’1/3 ! Suis bonne en maths, tu remarqueras 😉 Mais finalement, cette dernière année filera peut-être moins vite que je ne le souhaiterais … mais ne faisons pas de plans sur l’avenir, je reste positive ! Enfin j’essaie. La plupart du temps ( mais qu’est-ce que je râle au quotidien ! ).
Pour les plans : manque que l’Ouzbékistan, le reste, c’est fait ( j’en parle bientôt sur le blog ). Mais bien qu’il s’agissait d’un pays qui m’attirait, je ne crois pas que nous le visiterons. Trop de déceptions et de vacances en partie ” ratées ” pour ce qui est des dernières … A suivre !

Antigone XXI 22 mai 2014 at 9 h 27 min

Ah pourtant, l’Ouzbékistan, c’est un beau pays… mais il m’avait laissée assez triste, en même temps.
Hâte que tu nous racontes tes voyages ! Avec de jolies photos, j’espère… 😉
Et d’ailleurs, tu sais où tu seras l’an prochain ?

reflexenbandouliere 23 mai 2014 at 8 h 34 min

Il aurait peut-être mieux fallu que je visite l’Ouzbékistan car j’y avais aperçu de magnifiques photos chez un couple d’amis … Je triais mes photos de Sibérie ce matin et pour une fois, j’ai attendu 2 semaines avant de le faire. Tu vois mon enthousiasme ! L’année prochaine ? En France normalement pour 2 ou 3 ans … à moins que 😉

La Belle au Blé Dormant 21 mai 2014 at 7 h 22 min

Ici aussi, l’ortie est notre amie. Le Petit Prince est d’ailleurs fan des tartes à l’ortie.
Tu dis qu’il faut les cueillir jeunes. Sais-tu que pour en avoir toujours des jeunes, il suffit de faucher régulièrement ton coin à orties pour avoir toutes les 6 semaines environ des orties jeunes et tendres ?
Dans le même genre que l’ortie, il y a aussi le chénopode blanc : on en a plein le jardin, les feuilles sont plus denses que celles de l’ortie et la récolte est donc plus rapide (et moins piquante). Niveau goût, cela ressemble aux épinards, aux haricots verts aussi.
En ce moment, j’essaie de naturaliser dans mon jardin quelques sauvages comestibles pour avoir toujours sous la main un peu de lierre terrestre, d’égopode, etc.

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 8 h 48 min

Pas de panique, j’ai reçu ton commentaire en 3 exemplaires, mais je n’ai juste pas eu le temps de le traiter encore ! 🙂
Quelle bonne idée celle de faucher les pousses d’orties régulièrement ! Quand nous aurons un jardin, nous aurons un coin spécial ‘orties’ ! 😉
Je n’ai jamais goûté le chénopode, mais j’ai vu que tu en parlais récemment… tu m’as intriguée, je vais essayer d’en trouver dans ma région !

Répondre
belleble 21 mai 2014 at 7 h 25 min

PS : sinon, j’aime bien tes “photos-recettes”, même si je trouve ça moins lisible. Et puis, il faudrait peut-être prévoir une version “impression”, pour pouvoir facilement imprimer ou copier-coller le texte et l’archiver dans nos petits papiers.

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 8 h 48 min

Oui, c’est une bonne idée ! Je ne peux pas encore le faire avec mon système wordpress, mais je devrais modifier ça d’ici la rentrée pour y remédier ! Merci Nolwenn !

Répondre
Lunesoleil 21 mai 2014 at 8 h 23 min

Oui, l’ortie plante aux milles vertues <3 <3 <3

Répondre
MINI-CAKES & MUFFINS À L’ORTIE {vegan} | Tu dois nourrir ta vie!! 21 mai 2014 at 8 h 43 min

[…] Encore un super article sur le site AntigoneXXI, très gourmand, et gouteux croyez moi https://antigone21.com/2014/05/20/mini-cakes-muffins-a-lortie-vegan/ […]

Répondre
Lydie 21 mai 2014 at 9 h 21 min

J’adore ! Belle journée

Répondre
Gwenaelle 21 mai 2014 at 9 h 44 min

Coucou Ophélie ! Ce n’est pas à Lille que je vais trouver des orties (ou du moins des consommables !) mais dans quelques années c’est certains que je m’y mettrai. J’ai beaucoup aimé lire les bribes de ton enfance, on s’y croirait ! Tes photos sont très jolies (comme d’habitude) pour ce qui est de la recette écrite sur l’image, je pense comme Nolwenn que c’est un peu moins lisible (enfin surtout pour la liste des ingrédients parce que le contraste qu’il y a une ligne sur deux ne rend pas la lecture fluide si tu vois ce que je veux dire) mais en dehors de ça je trouve que c’est une bonne idée 🙂

Répondre
Mots-Doux 21 mai 2014 at 10 h 25 min

Si si ! il y en a pas mal au bois de Boulogne, des orties ! Je viens de Lille aussi, et je n’ai jamais eu de mal à en trouver 🙂 Bon, maintenant on en a dans notre jardin aussi, mais avant ça, au bois ou dans les alentours proche de Lille, vers la campagne (Capinghem, St André, ou plus loin, Bouvines etc..) il y en a !

Répondre
Anne 21 mai 2014 at 9 h 47 min

Je ne suis pas sure de partir à la chasse à l’ortie en région parisienne mais merci pour cette belle découverte ! Bravo pour les photos elles sont magnifiques !!!

Répondre
Cél 21 mai 2014 at 9 h 54 min

Mais quelle ortie te pique, divine Ophélijolie, tes photos sont plus belles d’article en article! Si une telle prouesse est possible, bien-sûr… A chaque nouveau post, le lecteur ne peut que s’extasier, se pâmer, frapper des mains, se réjouir d’un régal à venir, et se dire que non, désormais, rien ne pourra le surpasser…Et voilà encore un nouvel article, encore une nouvelle merveille, encore une occasion de constater que tu repousses les limites de la yummiserie photographiée merveilleusement, de la régalade qui tue prise en flagrant délit de Beauté, du délice naturel surpris au vif par une Paparazza sans égale. Un crescendo du Bel et Bon, voilà ce que tu dessines, une ascension de la surprise au cœur, au doigt (sur l’objectif) et à l’œil, une subtile mise en bouche à la fois approfondie et synthétique.
Tes photos-textes sont divines, évidemment, chacune un chef d’œuvre délicieux, c’est une idée de génie! Que dire, finalement, d’autre que… tu vaux de l’or(tie), tu brilles de mille verts de toutes tes feuilles, et continue, continue, continue! <3

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 10 h 45 min

Ah, mais toi, mais toi !.. Mais que vais-je faire de petits mots aussi gentils et tout doux ? La paparazza que je suis rougit tant devant tes compliments que, ça y est, je suis en bonne passe de me transformer en tomate… et gare à moi, mon chéri ne rêve que de belles et grosses tomates depuis l’hiver… je ne veux pas finir en ratatouille, moi ! Allez, dis-moi un peu des vilenies pour que je dérougisse et devienne enfin noire de colère… oh, mince, me voilà aubergine ! Le tian me guette !.. 😉
Merci Cél, tu es absolument adorable et tous tes petits mots illuminent ma journée <3

Répondre
Cél 21 mai 2014 at 11 h 33 min

Tu veux des vilenies? Mais comment serait-ce possible? Hum, attends je cherche… Espèce de.. de TARTE à la tomate! Et au basilic! De… MOUSSAKA VEGETALIENNE! De COURGETTE (italienne ;-)) tranchée à l’huile de noix! Aaaaah ah ah! Pfff, impossible, vraiment! Tu ne mérites que des compliments, banane! (Et tu sais trrrès très bien ce que je pense des bananes!) Alors ramène ta fraise par ici, banane entière, dérougis et reste tout comme tu es, petite feuille qui ne pique pas, petit esprit-kéfir, pétillant et rafraichissant! <3 <3

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 19 h 57 min

Ouille, ouille ! Quelles vilenies !
Mon petit cœur de moussaka frémit devant tant de violence !
A moins que… une moussaka fruitée fraise-banane ? Mais pourquoi pas ! 😉
<3

Répondre
Iris 21 mai 2014 at 10 h 04 min

J’aime d’autant plus les orties que j’ai découvert qu’on peut les réhydrater très facilement pour les manger!
Ainsi quand je suis en manque de légumes, j’ai le choix entre aller ramasser quelques pousses de radis ou autres graines germées gardées trop longtemps et plantées pour ne pas devoir les jeter, récupérer les tomates, aubergines ou champignons séchés mis en bocaux… ou réhydrater quelques orties qui pendent gentiment au plafond… ou tout a la fois… les orties séchés, c’est excellent aussi pour relever une salade ou un taboule, avec un peu d’eau chaude, elle partent en gratin ou en soupe avec un coup de mixeur…
Génial les orties, on peut ramasser une sacrée moisson en un après-midi, de quoi tenir de longs mois comme légumes de secours mais aussi de premier choix régulier!
Encore un truc, en tisane ou infuse dans du vinaigre, c’est super pour rincer les cheveux! (fortifiant, stimule la pousse, anti-pelliculaire…)

Répondre
Mots-Doux 21 mai 2014 at 10 h 22 min

Ohlala ! comme je comprends ton bonheur de ne plus être à Paris ! Moi, c’est pour bientôt maintenant ! 😉 à moi l’Allemagne ^^
Les orties, je les aime beaucoup dans les salades vertes, quelques feuilles par ci, et aussi en infusion, fraîches, ou séchées, ou alors en soupe aussi (je trouve que ça a un léger goût de poisson pas désagréable :))… J’ai même essayé en sirop une fois, un peu comme pour les feuilles de mente, mais ça n’avait pas beaucoup de goût, sauf celui de sucre !
Merci pour cet article, Ophélie !

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 10 h 29 min

Oui, ça un goût vraiment très… ‘discret’ ! 😉
Mais c’est amusant, mon chéri trouve aussi que, cuite, l’ortie a une saveur, ou plutôt une odeur, de poisson !
Merci à toi, Maud, tu vas voir, l’Allemagne, c’est vraiment chouette ! 🙂

Répondre
Maha 21 mai 2014 at 10 h 37 min

Ca va faire quelques temps maintenant que je suis ce blog et je me dis qu’il serait temps de laisser un petit commentaire pour dire… : BRAVO, et merci 🙂
Merci pour tous ces superbes articles ! Les recettes, les conseils… je me régale ! Ce blog est très agréable à visiter et me donne très souvent envie de cuisiner ; d’ailleurs ces petites muffins à l’ortie *.*
Continues comme ça !

Répondre
Natacha 21 mai 2014 at 11 h 08 min

Article qui tombe à pic, y’en a plein le jardin de mes beaux-parents et je me disais justement qu’on pourrait sûrement en faire quelque chose ! Même si l’idée de la salade crue me fait un peu peur, là, comme ça… Merci Ophélie 🙂

Répondre
Trompette 21 mai 2014 at 15 h 04 min

Merci pour la recette.
Quand on cueille, Il faut aussi penser que les orties sont les plantes nourricières de plusieurs espèces de papillons. C’est bien de laisser les oeufs et chenilles déjà installés du Paon-du-jour, Carte géographique, Petite Tortue, Vulcain, Robert-le-Diable. Ensuite, on a le plaisir de revoir voler les papillons.
Bonne journée.

Répondre
Elo 21 mai 2014 at 16 h 10 min

J’ai découvert l’ortie il y’a 6 ans quand j’ai adopter un gros lapin de compagnie. Je le nourrissais exclusivement de légumes et fruits. Avec mon budget d’étudiante je me suis mise à la cueillette pour faire des économies mais aussi pour son bien être. En faisant des recherches j’ai découvert qu’il était tout à fais possible que moi aussi j’en consomme et c’est ainsi que mon lapin et moi partagions les mêmes repas. Depuis j’attend patiemment le printemps pour partir en cueillette. Un très beau moment en symbiose avec la nature et notre mère nouriciaire. Je cueille seulement les petites feuilles du dessus qui sont plus tendre et riche en goût. Tes petits muffins sont superbes en tout cas et riches en émotions de part l’histoire que tu nous raconte.

Répondre
mamapasta 21 mai 2014 at 16 h 15 min

j’aime beaucoup les orties, l’ortie ” urens” plus que la “dioïque” que je trouve plus fibreuse …alors ta recette va m’inspirer….par contre en lacto- fermentation je n’ai jamais réussi à en tirer un truc mangeable , as-tu un truc particulier pour y arriver??( pourtant ça va bien avec tous les légumes) ……
je ne cueille jamais les feuilles qui portent des œufs……les papillons dont les chenilles se nourrissent d’ortie sont bien trop rares pour détruire leur ponte…

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 19 h 41 min

Oui, moi non plus je ne les cueille pas ! C’est ‘si jamais’ on en a cueilli par mégarde…
Ici, d’ailleurs, ce ne sont pas des œufs, mais plutôt des pucerons que l’on trouve sous les feuilles d’ortie.

Répondre
mamapasta 16 avril 2016 at 18 h 47 min

Et bien, avec du retard (je suis lente!!) je les ai mangés cet après midi tes muffins!
très très bons ( il y avait de la menthe qui a été cueillie avec)

Répondre
crevettevoyageuse 21 mai 2014 at 17 h 39 min

Des bonnes idées, un beau texte et de très jolies photos.
Merci pour cet article!

Répondre
Elsa 21 mai 2014 at 17 h 45 min

Allez, zou, c’est dans le four, ce sera tout pile près pour le repas de ce soir :
Merci pour la recette, je faisais déjà des quiches et des soupes, on va goûter ton cake.
on t’a conseillé le chénopode et l’aspérule odorante, teste, c’est super. Le chénopode remplace très bien les épinards, j’aime bien aussi en salade de jeunes pousses, avec des épinards, de la roquette, de la cardamine hirsute, bref, salade qui ne te coûte rien sauf un peu de vinaigre dans l’eau de lavage. Et l’aspérule… porte très bien son nom. Il y a en justement qui sèche dans le salon chez nous pour préparer ce que l’on appelle le vin de Mai. Mais tu peux l’utiliser pour parfumer des desserts, en la faisant infuser dans le lait pour faire des entremets par exemple. Faut juste trouver la bonne dose, car cela sent plus fort une fois sec ou cuit que cru.
et bravo aussi pour les photos, très esthétiques !

Répondre
Elsa 21 mai 2014 at 19 h 37 min

et bien c’est approuvé ! Mon homme a adoré, et même ma puce de bientôt 3 ans, 1 muffin et demi rien que pour elle ! (ce qui n’était pas gagné d’avance). Bon, j’avoue, je ne lui ai pas dit que c’était aux orties quand elle m’a demandé à quoi étaient les gâteaux ! ” aux herbes du jardin”, car sinon, je voyais déjà sa tête “ça pique !”
Juste une modification dans la recette, ai pas mis de sauce soja (ma fille y est intolérante, et j’ai mis de l’eau à la place, j’aurais dû rajouter une pointe de sel à la place.

Répondre
Antigone XXI 21 mai 2014 at 19 h 40 min

Oh, déjà ? c’est super ! 😀
Oui, la sauce soja est pour saler ici : je préfère souvent utiliser du miso ou du tamari plutôt que du sel, mais un peu d’eau et une pointe de sel font l’affaire !
Et bien, je suis ravie que mes petits cakes aient plu à toute la famille, merci Elsa ! 🙂

Répondre
Prose 21 mai 2014 at 18 h 30 min

Grâce ça à toi, je sais déjà ce que je vais aller faire ce week-end -> de la cueillette !

Répondre
Olivia 22 mai 2014 at 8 h 50 min

Top ta recette et les photos sont très jolies
Les cueillettes c’est aussi mon “kif” en ce moment, j’ai acheté récemment un énorme bouquin sur la cueillette sauvage… C’est dingue de découvrir qu’en fait, il y a plus de plantes que l’on peut cueillir et manger, que de plantes toxiques pour nous ! Il y a tant à redécouvrir de la nature…
Les orties cela fait plusieurs mois que cela me titille d’en cueillir pour les cuisiner, je croyais qu’il y avait une technique pour les cueillir à mains nues. Mais voyant ta technique avec les gants, ça me tente bien plus ainsi, les piqûres d’orties n’étant pas hyper agréables on est bien d’accord… 😀
Bonne journée, bises

Répondre
Antigone XXI 22 mai 2014 at 9 h 26 min

Il paraît aussi qu’il y a des techniques pour les cueillir mains nues… mais après de jolies brûlures, j’ai opté pour les gants et je crois que cette technique-là, rien ne peut l’égaler ! 😉

Répondre
rese 22 mai 2014 at 10 h 54 min

en fait, les “piques” sont sur le dessus de la feuille!! suffit juste de ne pas les toucher lorsqu’on les cueille !!! pffff
faciiiiiii le!!!! 😉

Répondre
Antigone XXI 22 mai 2014 at 12 h 00 min

Y en a aussi sur les tiges, c’est de la triche ! 😉

Répondre
rese 22 mai 2014 at 13 h 00 min

mais dans le bas!! tout en haut, on cueille les 4 premières feuilles, suffit juste de pincer PAS AU DESSUS d’une feuille !!et on peut même lancer un pari !!!
on prend une feuille qu’on roule (avec le piquant dedans) et zou!!! on peut la croquer même sans se piquer!!
♫♫♫

Rose 22 mai 2014 at 13 h 22 min

Tout ton article est très bien Ophélie, rassure toi !
Je n’ai jamais gouté l’ortie, moi, fille de la campagne, mais autant te dire que tes muffins me tentent beaucoup. Par contre, trop peur d’aller à la cueillette et de choisir de mauvaises orties … Et puis, je ne saurai où aller en Suède … Et il me faudrait à coup sur mon téléphone sous la main pour que je vérifie ce que je cueille, la honte ^^

Répondre
Antigone XXI 22 mai 2014 at 14 h 37 min

Oh, pourtant, l’ortie, c’est bien la plus simple plante à cueillir ! Pour être sûr de la reconnaître, c’est simple : mets ta main dedans et, si ça pique, c’est bon ! 😉

Répondre
Rose 26 mai 2014 at 17 h 42 min

Mmmmm, ok :p

Répondre
Lucie 22 mai 2014 at 16 h 31 min

Je viens de finir la biographie de Milarepa, un des grands du bouddhisme tibétain. Il s’est nourri d’orties pendant ses années de retraite dans des grottes, n’ayant que ça à se mettre sous la dent. Sa peau en est devenue verte! Bravo pour ce charmant blog, léger, joyeux.

Répondre
Juliette 22 mai 2014 at 23 h 07 min

Ah la cueillette ! Quel plaisir ! Je m’y adonne souvent et j’avoue que c’est un plaisir qui me comble ! La saison de l’ail des ours est juste passée et maintenant, je me tourne vers les asperges sauvages, la berce, les fleurs de sureau et d’acacia… et bien-sûr l’ortie ! Je l’adore en tartelettes avec des oignons, en gnocchis, pestos ou juste revenue dans une poêlée de légumes.
La nature a tant à nous donner … et à nous apprendre
Belle soirée

Répondre
Mélanie 23 mai 2014 at 14 h 16 min

super l’article, cela fait plusieurs années que je fais des soupes aux orties, grands et petits adorent ! c’est gai de profiter de ce qui se trouve sur le bord des chemins (piétonniers c’est mieux) 🙂

Répondre
mouchetsetse 23 mai 2014 at 16 h 45 min

Coucou!
Je découvre ton blog par pur hasard, car je cherchais des idées pour les orties qui poussent dans les champs…Et alors, là! Je suis bluffée!!!! Tes photos sont magnifiques! Vu que j’ai un blog moi aussi, je me rend compte maintenant de plus en plus des difficultés rencontrées lors des reportages pour illustrer nos articles!
bravo et je vais te suivre de près!
A bientôt

Répondre
Antigone XXI 23 mai 2014 at 16 h 54 min

Oh, merci, ça me fait très plaisir !
Bienvenue ici alors ! (ou, je crois… добро пожаловать !) 😉

Répondre
1 2

Répondre à Chlorophylle Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :