Faire son baume à lèvres maison, c’est facile !

22 février 2014

 

Baumes à lèvres maison - Antigone XXI

 

Aujourd’hui, pour changer un  peu, j’avais envie de mettre la main à la pâte, non pour la porter à la bouche cette fois-ci, mais aux lèvres ! Et hop, c’est parti pour un petit DIY ! (‘DiAïeWouaille’, ou Do It Yourself pour les non-initiés).

La baumàlévrisation (Littré, du latin vulgaire balmalabritionis) était un incontournable de mes années collège : on se passait le baume de lèvres en lèvres (I♥Microbes!), on rivalisait à qui aurait le plus fluo des gloss, et on finissait même par manger ces tubes au goût de fleur, malabar, chocolat ou barbapapa. Malheureusement, à l’époque où l’on changeait de baumes comme de vêtements, on ne savait pas vraiment ce qu’il y avait dedans, et si l’on avait su, on n’aurait peut-être pas aussi goulûment lapé nos sticks multicolores… 

Aujourd’hui, je vais vous montrer pourquoi et comment faire son baume à lèvres maison, un baume très rapide à faire, personnalisable à l’envie, requérant un nombre d’ingrédients & d’ustensiles très limité, 100% naturel, bio et végétal… bref, vous allez voir, il n’y a que des bonnes raisons pour opter pour les baumes à lèvres maison !

*

Baumes à lèvres maison - Antigone XXI

*

Pourquoi faire son baume à lèvre maison ?

*

Les baumes à lèvres du commerce sont très chers au regard de leur composition. Prenons un stick très courant, le Labe**o Classic (3,15€) pour ne pas le nommer. Sur le site de la marque, les ingrédients sont au nombre de deux : Huile précieuse de Jojoba, Beurre de Karité naturel (cela ne suffirait pas de mettre ‘huile de jojoba’ et ‘beurre de karité’, encore faut-il qu’ils soient ‘précieux’ et ‘naturels’, mais bon, passons…). 

Vérifions la liste des ingrédients telle qu’on peut la trouver ailleurs :

cera microcristallina, octyldodecanol, hydrogenated polydecene, cetyl palmitate, ricinus communis, myristyl myristate, vp/hexadecene copolymer, cetearyl alcohol, polyglyceryl-3 diisostearate, butyrospermum parkii, cocoglycerides, pentaerythrityl tetraisostearate, cp/eicosene copolymer, C20-40 alkyl stearate, cera carnauba, simmondsia chinensis, tocopheryl acetate, penthenol, vitis vinifera, glycerin, cera alba, aqua, limonene, linalool,benzyl benzoate, citral, parfum.

*

On a donc majoritairement (dans l’ordre d’importance) :

  • des dérivés du pétrole : la cera microcristallina, c’est de la paraffine, autrement dit un corps gras inerte issus de minéraux, au prix de revient très bas pour le fabricant, mais à l’effet occlusif sur la peau (= bouche les pores) et sans aucun élément nutritif. Les huiles minérales sont, d’autre part, très polluantes.
  • des alcools gras : (octyldodecanol, cetearyl alcohol, C20-40 alkyl stearate) On les utilise comme émulsifiants, épaississants et opacifiants. Ils ont les mêmes caractéristiques que les huiles minérales, mais sont en plus irritants pour l’épiderme.
  • des silicones :  le hydrogenated polydecene,  c’est une matière  de type plastique inor- ganique obtenue à partir de silicium et d’oygène, extrêmement néfaste pour l’environnement, car très peu biodégradable. Les silicones n’ont, en outre, aucune propriété bénéfique pour la peau, puisqu’elles se contentent d’y laisser un film inerte.
  • des polymères : (vp/hexadecene copolymer, cp/eicosene copolymer) Il s’agit d’une  matière plastique aux propriétés semblables aux silicones : production d’un film sur la peau qui peut boucher les pores.
  • des émulsifiants : (polyglyceryl-3 diisostearate, pentaerythrityl tetraisos- tearate) Dans les produits conventionnels, ces tensioactifs sont presque tous d’origine synthétique ou animale, alors qu’en bio, ils sont souvent dérivés de cires végétales ou de sucre.
  • des ingrédients toxiques ou d’origine douteuse : le cetyl palmitate,  un ester dérivé des acides palmitique et cétylique, peut provenir de baleine ou de dauphins (1, 2) ; les parfums sont à l’origine de réactions allergiques en raison des molécules aromatiques de synthèse…
  • de (trop) rares produits naturels : l’huile de ricin (ricinus communis), le beurre de karité (butyrospermum parkii) ou l’huile de jojoba (simmondsia chinensis) sont certes naturels, mais en quelle proportion sont-ils présents ici ? Les deux ingrédients étiquetés comme ‘principaux’ par la marque n’arrivent respectivement qu’en 10e et 16e position ! De plus, ces ingrédients sont souvent extraits à l’aide de solvants, ce qui peut réduire à néant leurs propriétés naturelles.

*

Autrement dit, pour 3,15€, on a un produit composé de pas moins de 28 ingrédients (!), quasiment dépourvu de principes actifs, potentiellement irritant, allergène et occlusif, contenant des matières plastiques et des produits animaux… Sympa, non ?

*

Et si je dis qu’en échange on peut avoir un produit économique, efficace & naturel ?

*

baumes à Lèvres maison - Antigone XXI

*

Comment faire son baume à lèvres maison ?

*

Plutôt que vous donner une simple recette de baume à lèvres, je préfère vous donner la ‘formule’ pour faire de superbes baumes maison 100% végétaux. Une fois les proportions comprises, il ne vous restera plus qu’à concocter vos propres baumes personnalisés ! A titre d’exemple, je vous proposerai 4 recettes au choix. Vous allez voir, c’est un jeu d’enfant !

Pour un baume maison, il faut :

  • un beurre végétal*
  • une huile végétale
  • de la cire végétale (candelilla, carnauba, riz, etc.)
  • un conservateur (huile de germes de blé, vitamine E…)
  • la botte secrète (opt.) : des huiles essentielles et/ou des colorants naturels.*

* Vous pouvez aussi n’utiliser que de l’huile, mais le pouvoir hydratant et nourrissant sera moins important.

*

Comme vous le voyez, on n’a ici besoin que de 4 ingrédients de base… Voilà qui change des 28 ingrédients du Labe**o ! Selon les huiles utilisées, votre baume à lèvre n’aura pas les mêmes propriétés. On peut opter pour un baume spécial ‘grand froid’ ou plutôt pour un baume léger et qui donnera une jolie couleur à vos lèvres…

*

Pour plus de détails :

  • le beurre végétal : les beurres de karité ou de cacao sont riches en acides gras essentiels (notamment oméga-3) et en vitamines (A, C, et E), en plus d’être très hydratants et tonifiants. Parfaits en hiver, pour les peaux abîmées, et les lèvres gercées. Le parfum du karité est neutre, tandis que celui du cacao est assez prononcé.
  • l’huile végétale : l’huile de noyau d’abricot convient à tous les épidermes, notamment les peaux fines, sèches et ridées ; l’huile d’amande douce réduit les inflammations et favorise la cicatrisation des crevasses ; l’huile d’olive est particulièrement riche et idéale pour les peaux sèches ; l’huile de coco est un excellent lubrifiant et hydratant naturel ; l’huile de carotte (en fait, le résultat de la macération de racines de carotte dans de l’huile de tournesol) est particulièrement riche en bêta-carotène et prépare bien au soleil.
  • la cire végétale : j’utilise de la cire de candelilla (comme dans mon déo maison), mais libre à vous d’en choisir une autre. Cette cire est particulièrement adaptée aux soins des lèvres abîmées, de par son pouvoir de rétention de l’huile.
  • un conservateur : je choisis de l’huile de germe de blé plutôt qu’une huile spéciale ‘vitamine E’, car elle est plus économique et on la trouve facilement en magasin bio. Etant naturellement dosée en vit. E, elle est excellente pour les peaux abîmées, sèches et ridées. On l’utilisera ici comme conservateur en toute petite quantité. [et non, elle ne contient pas de gluten !]
  • les bottes secrètes :  (opt.) les huiles essentielles (vanille, géranium, orange…) présentent de nombreuses propriétés (antiseptiques, hydratantes, nourrissantes, adoucissantes, restructurantes…), en plus d’avoir des parfums envoûtants. La poudre de cacao ou de betterave, ou encore des fruits secs (framboise, fraise…) réduits en poudre fine, donnent de merveilleux colorants naturels.

*

Sans plus attendre, les recettes !

*

 Baume à lèvres maison - Antigone XXI

*

D’abord, le baume à la vanille : un classique, assez neutre, pour homme comme pour femme, parfait pour protéger vos lèvres contre le manque d’hydratation et le froid, tout en restant discret.*

*

*

Baume à lèvres Vanille

 *    *    *

*

Pour 10 ml. de produit 

*

Ingrédients  :

  • 5 g ou 5 ml [1/2 tsp] de beurre de karité 
  • 5 g/ml [1/2 tsp] d’huile de noyau d’abricot
  • 2 g. [1/2 tsp] de cire de candelilla (ou autre cire végétale)*
  • 2 gouttes d’huile de germe de blé (ou vit. E)
  • 2-3 gouttes d’HE de vanille

*

* Ces proportions sont idéales pour un baume en stick, notamment. Si vous voulez un résultat plus crémeux (proche du gloss), diminuez la part de cire végétale.

☛ 5 g/ml signifie que 5 g = 5 ml .

*

Préparation : 

    1. Faites fondre au bain-marie le karité, l’huile d’abricot et la cire.
    2. Une fois le tout fondu, ajoutez l’huile de germe de blé et l’HE. Remuez à l’aide d’une spatule.
    3. Versez le tout dans votre pot ou stick vide (attention, ça se solidifie très vite !).
    4. Laissez refroidir votre baume et voilà le travail !

*

Et maintenant, place à mon chouchou ! 

*

Baumes à lèvres maison - Antigone XXI

*

Mmm… ce baume au chocolat est tout simplement à croquer ! C’est un baume spécial hiver ou lèvres fragiles, de par la présence de beurre de cacao et d’huile d’amande douce. Pour la jolie couleur, un petit peu de cacao en poudre et c’est tout ! Rassurez-vous toutefois, il ne s’agit pas là de rouge à lèvres : la teinte du baume est très délicate et subtile.

*

*

Baume à lèvres Chocolat

 *    *    *

*

Pour 10 ml. de produit 

*

Ingrédients  :

  • 5 g/ml [1/2 tsp] de beurre de cacao 
  • 5 g/ml [1/2 tsp] d’huile d’amande douce
  • 2 g. [1/2 tsp] de cire de candelilla (ou autre cire végétale)
  • 2 gouttes d’huile de germe de blé (ou vit. E)
  • 1/4 càc [tsp] de cacao en poudre

*

*

Préparation : 

    1. Faites fondre au bain-marie le beurre de cacao, l’huile d’amande et la cire.
    2. Une fois le tout fondu, ajoutez l’huile de germe de blé et la poudre de cacao. Remuez.
    3. Versez le tout dans votre pot ou stick vide.
    4. Laissez refroidir votre baume et délectez-vous de sa saveur cacaotée.

*

Et maintenant, mettons un peu de peps sur nos lèvres !

*

baume à lèvres maison - Antigone XXI

*

Un peu fatigué par le froid et le temps maussade ? Alors essayez mon baume Peps ! Voici un baume à lèvres ultra-vitaminé, parfait pour le printemps et l’été, à la saveur tendre et acidulée d’orange douce. En guest star, l’huile de carotte, bourrée de bêta-carotène, histoire de protéger vos lèvres et leur donner de belles couleurs en vue du grand soleil de l’été…

*

*

Baume à lèvres Peps !

 *    *    *

*

Pour 10 ml. de produit 

*

Ingrédients  :

  • 5 g/ml [1/2 tsp] de beurre de karité
  • 5 g/ml [1/2 tsp] d’huile de carotte
  • 2 g. [1/2 tsp] de cire de candelilla (ou autre cire végétale)
  • 2 gouttes d’huile de germe de blé (ou vit. E)
  • 2-3 gouttes d’HE d’orange douce

*

*

Préparation : 

    1. Faites fondre au bain-marie le beurre de karité, l’huile de carotte et la cire.
    2. Une fois le tout fondu, ajoutez l’huile de germe de blé et l’HE. Remuez.
    3. Versez le tout dans votre pot ou stick vide.
    4. Laissez refroidir votre baume et préparez-vous pour bondir !

*

Pour finir, un peu de douceur dans ce monde de brutes…

*

Baume à lèvres maison - Antigone XXI

*

Quoi de mieux pour adoucir vos lèvres fragiles que mon baume Fleur ? Jeunes âmes délicates et petites fées des bois, ce baume est fait pour vous ! Pour une extrême douceur et une parfaite hydratation, j’ai choisi l’huile de coco. Quelques gouttes d’huile essentielle de géranium suffisent à donner un délicieux parfum de rose (vous pouvez aussi opter pour de l’HE de rose, mille fois plus chère…) et une pincée de poudre de betterave pour une jolie couleur. Pour une teinte plus rosée, je vous conseille la poudre de framboise

*

*

Baume à lèvres Fleur

 *    *    *

*

Pour 10 ml. de produit 

*

Ingrédients  :

  • 5 g/ml [1/2 tsp] de beurre de karité
  • 5 g/ml [1/2 tsp] d’huile de coco
  • 2 g. [1/2 tsp] de cire de candelilla (ou autre cire végétale)
  • 2 gouttes d’huile de germe de blé (ou vit. E)
  • 2-3 gouttes d’HE de géranium
  • 1 pointe de couteau de poudre de betterave

*

*

Préparation : 

    1. Faites fondre au bain-marie le beurre de karité, l’huile de coco et la cire.
    2. Une fois le tout fondu, ajoutez l’huile de germe de blé,  l’HE et la poudre. Remuez.
    3. Versez le tout dans votre pot ou stick vide.
    4. Laissez refroidir votre baume et laissez-vous envahir par sa douceur !

*

Baume à lèvres maison - Antigone XXI

*

Et voilà ! Ces baumes se conservent 10-12 mois (et peut-être davantage…). Le prix de revient moyen est d’environ 0.90€ par baume: pour de la qualité bio, je crois qu’on ne peut guère faire mieux ! La plupart des ingrédients nécessaires à la confection de ces baumes se trouve en magasin bio, et sinon, j’ai donné les liens dans l’article.

J’espère que cet article vous aura intéressé et que vous ne regarderez plus votre stick du commerce de la même manière ! Croyez-moi, il ne sert à rien de vider son porte-feuille dans des produits dont les principaux ingrédients sont du pétrole et du plastique. Mieux vaut sans hésiter ici opter pour la préparation maison !

Et si vous êtes récalcitrants, sachez que vos lèvres se porteront aussi très bien au naturel ! Une goutte d’huile (quand j’insiste) en hiver, rien du tout en été… les lèvres de mon amoureux sont vierges de tout baume, et, croyez-moi, elles sont on ne peut plus douces ! 😉

*

  

700 commentaires
10

Vous aimerez aussi

700 commentaires

Chloé 31 janvier 2016 at 11 h 32 min

Bonjour ! 🙂

Je crois que j’avais déjà commenté ici en disant que j’avais réalisé ce baume, mais qu’il était trop dur/solide, et donc très difficile à appliquer… du coup, j’aimerais essayer de le rattraper (au lieu de gâcher du produit et de le refaire complètement). Problème : je ne sais pas ce qu’il faut que je rajoute. (Pour indication, j’ai fait le baume fleurs avec du beurre de cacao au lieu du beurre de karité.) Comme l’huile de coco est solide en dessous de 25°C et que le beurre de cacao semble être aussi solide à froid, j’ai peur que si je rajoute l’un ou l’autre, mon baume reste trop dur au final. Faudrait-il que je rajoute une autre huile végétale ? (J’ai de l’hv de noyau d’abricot, de ricin -je doute que celle-ci aille bien-, et de jojoba.) Merci d’avance à la personne qui pourra m’aider ! 🙂

Bonne journée. 🙂

Répondre
Antigone XXI 4 février 2016 at 11 h 58 min

Tu peux rajouter de tout, sauf de la cire ! 🙂
(pas de ricin, ce n’est pas idéal, mais abricot ou jojoba, parfait !)

Répondre
Chloé 4 février 2016 at 13 h 02 min

Ahh, génial ! C’est super, je rajouterais l’une ou l’autre ce week-end alors. 🙂 Merci pour ta réponse, et merci encore pour la recette du baume ! 🙂

Répondre
Mel 2 février 2016 at 14 h 26 min

J’ai voulu essayer de faire ce baume à lèvres mais en voulant acheter les ingrédients je n ai pas été jusqu’au bout ! Il faut compter en moyenne 10€ pour chaque ingrédient. Il faut donc investir environ 50 € pour pouvoir créer ces baumes. Effectivement on doit pouvoir créer beaucoup de baume avec ces conditionnements d ingrédients mais comme ils ne se conservent que 6 mois je ne pense pas consommer une 20aine de baumes dans ce laps de temps! Dommage ça avait l air sympa pourtant !

Répondre
Antigone XXI 2 février 2016 at 14 h 38 min

1. Comme indiqué dans l’article, ces baumes se conservent 10-12 mois, voire plus.
2. Le prix de revient est de 0.90€ par baume de 10 ml (soit 0,45€ pour une taille de baume équivalente à ceux qu’on trouve habituellement dans le commerce).
3. Pourquoi voulez-vous faire tous les baumes en une seule fois ? Choisissez une recette avec un type d’huile végétal seulement et faites-en déjà un baume de 10 ml, qui vous tiendra au minimum 6 mois. Les ingrédients restants ne vont pas périmer au bout de 6 mois.
4. Surtout, n’utilisez pas les ingrédients pour faire uniquement ces baumes : les huiles et beurres végétaux servent de crème hydratante pour le visage, le corps, le cheveux, etc. Les huiles essentielles, de même que la cire, se conservent extrêmement longtemps et peuvent être utilisées dans bon nombre d’autres préparations. Bref, pensez malin ! 😉

Répondre
Delphine 15 février 2016 at 12 h 14 min

Haha, voila exactement ma devise (bon ok, je suis dans la partie que depuis une semaine, mais effectivement mon idée c’est de globaliser mes ingrédients), donc du coup question (je n’ai pas trouvé dans les commentaires) est ce que le conservateur proposé ici (huile de germe de blé) peut servir dans la crème bonne mine à la place de l’ extrait de pépin de pamplemousse ou vis versa ?

Répondre
Antigone XXI 15 février 2016 at 21 h 02 min

A priori, oui, tu peux remplacer l’EPP par de l’huile de germe de blé dans l’autre recette… Et n’oublie pas de la mettre au frais ! 🙂

Répondre
descamps catherine 13 octobre 2016 at 20 h 32 min

mais c n’importe quoi,,,, avec l’huile vous fa ites un soin creme visage , en y ajoutant un émulsifiant comme emulsan,, et ensuite avec un beurre vous faites un après shapooing,, bref,,, investissez 35 euros chez aromazone et faites plein de produits vous meme.

Répondre
Hélène 4 février 2016 at 15 h 53 min

Bonjour, d’abord merci pour le partage de ces recettes ! Et aussi pour les autres articles, toujours un plaisir ! 🙂 J’aurais voulu savoir s’il est possible de fabriquer ces baumes en “non végane”, avec de la cire d’abeille (trouvée en magasin bio) ? Si oui dans les mêmes quantités ? Car j’ai passé récemment une commande A-Z mais je n’ai découvert ces recettes qu’après, du coup je n’ai pas commandé de cire végétale, pas envie de faire une commande spécialement pour ça (je passe une commande une à deux fois l’an) et je n’en ai trouvé dans aucun des 2 magasins bio que je fréquente près de chez moi (un Satoriz et un Vivre Bio)… D’avance merci !

Répondre
Antigone XXI 4 février 2016 at 15 h 55 min

Je n’ai jamais utilisé de cire d’abeille, mais oui, c’est possible et je crois qu’il faut mettre à peu près les mêmes quantités (peut-être moins ? il me semble que la cire d’abeille est très dure).

Répondre
Hélène 7 février 2016 at 1 h 09 min

Merci beaucoup pour cette réponse ! 😀 J’essaierai de trouver une recette à la cire d’abeille sinon, ça devrait pouvoir se trouver.
Et merci encore pour ce très sympathique blog ! 😀

Répondre
Lila 27 février 2016 at 10 h 54 min

Bonjour,

ayant de la cire d’abeille sous la main, je m’apprête aussi à en utilise, est ce que tu as fais ton baume ? quelle quantité de cire d’abeillle as-tu utilisé ? quelle consistance as tu obtenu ?

Merci

Répondre
Hélène 8 mars 2016 at 8 h 48 min

J’ai enfin fini par tester, merci encore pour la recette ! J’ai pris la même quantité en cire d’abeille, ça a très bien marché. La texture est ferme mais suffisamment fondante. Je suis conquise !
Juste par goût personnel, je n’opterai plus pour de l’HE de géranium, que je n’aime finalement pas tant que ça, et j’essaierai de remplacer le beurre de karité par un autre beurre type cacao car pas trop fan de l’odeur/goût du karité en fin de compte. Mais ça passe bien quand même !
Encore merci pour ces recettes super simples et saines ! 😀

Alessia Contu 5 février 2016 at 16 h 57 min

Bonjour! Félicitations ce blog est génial ! Agréable à lire mais sérieux et avec des recettes faciles! il me fallait çà! merci! donc je me lance dans la fabrication du baume, du déo et de la crème hydratante …peut être j’essayerais le no-poo aussi 😉 J’ai une question d’ordre pratique. Pour la crème on utilise l’extrait de pépins de pamplemousse comme conservateur tandis que pour le baume l’huile des germes de blé ou la vitamine E. Y a t il un produit qu’on pourrait utiliser pour les deux préparations? un grand merci!

Répondre
Antigone XXI 5 février 2016 at 22 h 13 min

Merci beaucoup ! 🙂
En général, pour des produits qui contiennent de l’eau, j’utilise de l’extrait de pépins de pamplemousse ; pour les produits entièrement huileux, de l’huile de germe de blé ou de la vitamine E.

Répondre
Alessia Contu 23 février 2016 at 21 h 01 min

ah merci !!! J’ai essayé le déo et le baume au cacao (miam!), juste parfaits! la crème j’ai pas encore eu le courage… mais par contre j’ai espacé les lavages des cheveux et utilisé le bcs et après le vinaigre de cidre avec HE de Ylang Ylang. Les cheveux sont propres, sentent super bon et sont brillants après le lavage mais la couleur vire un tout petit peu vers le..gris (?!) Je dirais que ce n’est pas alarmant au regard des bienfaits mais oups, à surveiller. J’adore, merci

Répondre
Mushu 5 février 2016 at 20 h 24 min

MERCI !!! J’ai fais le baume à lèvres à la vanille hier et il est top ! J’ai aussi fait le déo, et le gel anti bouton. Tout est impeccable et facile, facile, facile !
J’ai lu que la crème pouvait être remplacée par le gel aloé avec des huiles essentielles. Lesquelles ? Les même que pour la crème ? Car je trouve la texture du gel super et aimerai utiliser la même base pour une hydratation quotidienne. Félicitation pour le livre et la couv’. Bonne continuation !

Répondre
Carpentier elodie 8 février 2016 at 15 h 40 min

Super … Moi qui ne vient pas à bout de mes lèvres gercées ce baume est top ! Merciiii ! Si tu as d’autres recettes n’hésite surtout pas ! Ah ah !

Répondre
FAIRE SON BAUME A LÈVRES MAISON, C'EST F... 9 février 2016 at 11 h 08 min

[…] * * Aujourd'hui, pour changer un peu, j'avais envie de mettre la main à la pâte, non pour la porter à la bouche cette fois-ci, mais aux lèvres ! Et hop, c'est parti pour un petit DIY ! ('DiAïeWouaille', ou Do It Yourself pour les non-initiés). La baumàlévrisation (Littré, du latin vulgaire balmalabritionis) était un incontournable de mes…  […]

Répondre
Antigone XXI 9 février 2016 at 20 h 09 min

Oui, elle est même indispensable et non, on les trouve plutôt en magasin bio ! 🙂

Répondre
Camilloue 14 février 2016 at 17 h 36 min

Bonjour, j’aime beaucoup ce que vous faites et j’ai déjà prévu de me faire quelques baumes.
Cependant j’ai lu que, l’huile essentielle d’orange était photo sensibilisant. Cela ne risque-t-il pas de poser problème d’en mettre dans un baume comme vous le proposez dans une des recettes ci dessus. Même si en hiver on a moins de soleil. À moins que la quantité fasse que ça soit négligeable …
Merci d’avance 🙂

Répondre
Antigone XXI 14 février 2016 at 21 h 37 min

La dose est minime ici, cela ne pose pas de problème.

Répondre
vir 19 février 2016 at 11 h 36 min

bonjour, je souhaite me lancer dans la réalisation des baumes maison mais avant j’ai une question, mon fils de 6 ans va l’utiliser, la présence d’huile essentielle ne gêne pas? merci par avance

Répondre
Antigone XXI 19 février 2016 at 12 h 47 min

A priori, non, la dose est vraiment infime ici. Vous pouvez aussi faire ceux sans HE, en cas de doute.

Répondre
Lucile M 19 février 2016 at 12 h 31 min

Bonjour! Ayant récemment décider de faire mes crèmes moi même, je suis tomber par hasard sur votre blog qui est très bien fait! Enfin un blog où les recettes sont accessibles a tous, et on peu trouver tout les produits en magasins bio (et pas seulement sur internet). J’avais une question d’ordre “pratique”. Etant grande consommatrice de “lab**o”, je pense faire un de vos baume. Hygiéniquement parlant je n’aime pas les petits pot en contenant. Peux on récupérer les sticks de chez “lab**o”, bien les nettoyer et ensuite couler votre préparation? En va de même pour tout ce qui est crème. En gros faire de la récupération! (ça reste dans le geste écolo en plus). Merci d’avance de votre retour! Bonne continuation

Répondre
Antigone XXI 19 février 2016 at 12 h 46 min

Oui, bien sûr, c’est tout à fait possible ! Je l’ai moi-même fait avec des baumes Hurraw, donc j’imagine que cela marchera aussi avec les autres marques de baume à lèvres.

Répondre
Lucile M 19 février 2016 at 13 h 17 min

Super! Merci, je vais essayer tout ça, en vous en donnerais des nouvelles alors! 🙂

Répondre
Vir 19 février 2016 at 14 h 48 min

Merci de votre réponse, si je ne met pas d’huile essentielle je peux mettre de l’extrait naturel de vanille par exemple pour donner un petit goût?

Répondre
Sylvie 22 février 2016 at 14 h 33 min

Bonjour, je viens de tester le baume au chocolat. J’avais commandé les ingrédients sur le site des liens mais j’ai galéré pour la première étape. Le beurre de cacao était très dur et j’ai vraiment eu du mal à prendre 5g. Est-ce qu’il y aurait une astuce? Doit-on conserver les huiles au frigo après ouverture?
Merci pour vos réponses.
Une novice qui ne demande qu’à apprendre 🙂

Répondre
Elodie 11 mars 2016 at 15 h 37 min

Baume tout juste fait avec ma fille de 7 ans très contente de faire son la**o.
Question où trouves tu tes petits pots en verre ?
Peut on mettre de l’HE d’ylang ylang pour l’odeur ?

Merci merci pour ce partage !

Répondre
Sylvie 17 mars 2016 at 21 h 51 min

Le site ar*ma-z*ne vend aussi les contenants. J’en ai acheté en même temps que les ingrédients.

Répondre
J'ai testé la recette de baume à lèvres d'Antigone - Philosophine 13 mars 2016 at 17 h 40 min

[…] Alors j’ai cherché et j’ai trouvé la recette d’Antigone dans son article très complet auquel je vous renvoie : Faire son baume à lèvres maison, c’est facile !  […]

Répondre
shévi 28 mars 2016 at 15 h 29 min

merci 🙂 Je vais essayer de communiquer les recettes au le beurre de cacao aux ivoiriens qui vont m’acceuillir cette été. Nous lancerons peut-être, grâce à ça, une mimi économie qui leurs permettrons de s’auto-financer. Vraiment, merci! <3

Répondre
tiz 3 octobre 2016 at 9 h 52 min

Quel Resultat le voyage en Cote d’ivoire?

Répondre
Baume maison : pour des lèvres douces au naturel – Bicar&co 31 mars 2016 at 18 h 09 min

[…] à lèvres parfait, aussi efficace que rentable et surtout, imperdable ! Et tiens-toi bien : je l’ai trouvé ! […]

Répondre
Manon 1 avril 2016 at 17 h 44 min

Bonjour ! Je vous remercie vraiment pour cet article !
Remise en contexte :
00h24, sur mon canapé.
J’avais envie de regarder des DIY, et je tombe sur votre blog.
00h36, toujours sur mon canapé.
Découverte de cet article. Commande sur Aroma Zone avec tout le matos : beurre de karité, huile de coco, ect…
Et depuis, LA PASSION !
Plus de 300 euros dépensés sur Aroma Zone !
Je fais des crèmes, des shampoings et des baumes à lèvres pour toute ma famille !
Enfin bref, merci beaucoup de m’avoir fait découvrir ça.
Gros bisous !

Répondre
Aknouk 4 avril 2016 at 17 h 57 min

Bonjour, par quoi peut on remplacer la cire ?

Répondre
Baya 4 avril 2016 at 19 h 00 min

bonjour
Je viens de réaliser trois de ces baumes. ils sont au top! Avec eux lèvres douces assurées. Merci encore pour ce partage!

Répondre
Michaela 10 avril 2016 at 13 h 53 min

Bonjour, j’ai réalisé celui au chocolat hier et je le trouve vraiment dur. J’ai utilisé de la cire d’abeille. Dois-je ajouter plus d’huile d’amande la prochaine fois? Si oui, quelle quantité serait idéale ? Merci pour les recettes!

Répondre
Perrine 14 avril 2016 at 12 h 12 min

Bonjour, jessaie d’en faire un mais après avoir fait fondre mon huile, la cire et le beurre ca reste très liquide. Que dois-je faire. Merci.
Et j’adore votre blog.

Répondre
Antigone XXI 14 avril 2016 at 12 h 44 min

Attendre que ça refroidisse ?..
Si le tout ne devient pas solide au bout d’1h, c’est qu’il y a un problème avec la cire…

Répondre
baboun 22 avril 2016 at 19 h 26 min

Bonjour je viens de découvrir votre blog, c’est un un régal de vous lire et j’ai hâte de fabriquer votre crème bonne mine. Merci pour vos recettes elles sont pétillantes à votre image !

Répondre
Antigone XXI 22 avril 2016 at 20 h 41 min

Oh, merci beaucoup Baboun ! 🙂

Répondre
tiz 3 octobre 2016 at 10 h 02 min

Je me joins a baboun pour les compliments. Decouvert ce site Grace a un lien de chez clea et je n’en decolle plus depuis 2 jours. Une Mine de bonnes idees et surtout il y a plein de contenu instructif sans pour autant etre ennuyeux. Cela Donne des pistes. A chacun de voir si cela lui suffit ou si il/elle veut approfondir. Bref tu as trouve je crois le bon equilibre pour Donner envie sans decourager.

Répondre
Clouvel 25 avril 2016 at 14 h 15 min

Bonjour,
Après avoir suivi ta recette miracle du déo je me suis lancée dans le baume à lèvres, super, sauf qu’au bout d’une semaine il commence à faire des mini grumeaux sur les levres j’ai l’impression d’appliquer un gommage ! Est ce que c’est normal ? J’ai utilisé du beurre de karité, de la cire végétale, et de l’huile de noyaux d’abricot, en suivant les doses exactes ! Si tu as une idée et un conseil je suis preneuse! Merciiiii

Répondre
Saminie 30 avril 2016 at 8 h 39 min

Salut! Juste pour te dire que j’ai utilisé ta recette de base, et fais maintenant mes propres baumes pour les lèvres… J’en ai encore jamais eu un qui marche aussi bien! Je l’utilise pour mes mains et autres parties asséchées c’est INCROYABLE. Maintenant ma famille m’en demande! Fini de boire 4L d’eau par jour pour ne plus avoir de lèvres gercées; hop le petit baume et c’est bon 🙂

J’ai rajouté de la provitamine B5 (agent hydratant), de l’huile de ricin, du collagène, et au lieu de beurre de karité j’ai du beurre karité + coco + monoï 🙂

Répondre
Scrapaboom 11 mai 2016 at 14 h 05 min

J’aimerais vraiment essayer ces recettes. J’ai trouvé tous les ingrédients par contre où trouver les contenants? Merci pour ce blog riche en idées et en bons conseils. Je vais faire mon baume à lèvre et mon déo maison 😉

Répondre
DIY: Fabriquer son baume à lèvres - Séverine Jacinto 17 mai 2016 at 10 h 45 min

[…] qui a inspiré toute cette démarche? C’est Antigone qui donne sur son blog ‘formule’ pour faire de superbes baumes maison 100% végétaux. Sophie au naturel propose aussi une recette […]

Répondre
DIY- Baume à lèvres maison 20 mai 2016 at 10 h 04 min

[…] Vous trouverez plus d’informations sur la composition des baumes à lèvres classique sur l’article d’Antigone XXI. […]

Répondre
[DIY + tutos] Mes premiers cosmétiques maison ⋆ ZunZún - Féminin. Eclectique. Ecosensible. 27 mai 2016 at 9 h 42 min

[…] une recette de qui? Antigone XXI pardi. J’ai utilisé de la cire de riz, mais la prochaine fois j’en mettrai un peu plus afin […]

Répondre
Sophie 6 juin 2016 at 15 h 08 min

Bonjour Ophélie,
Alors, moi, je suis en attente des produits Aroma-zone pour me préparer un de ces baumes, mais pas que.. J’ai découvert le site et du coup, ça m’a donné d’autres envies !
Je vais faire le baume à la fleur, mais à la place de la poudre de betterave, je vais mettre de la poudre de framboise que j’ai fabriquée moi-même, avec un déshydrateur et un efficace appareil à moudre.
On verra si c’est une réussite, j’ai hâte !
Merci pour votre fraîcheur et vos bonnes idées Ophélie!

Répondre
Sophie 9 juin 2016 at 8 h 35 min

Bonjour Ophélie,
La suite..Commande Aroma-Zone reçue hier, baume préparé le soir même. C’était amusant, j’avais l’impression de jouer à la dînette avec mon petit réchaud pour faire fondre les ingrédients au bain-marie dans mon mini pot de confiture en verre.. 🙂
J’ai mis 3 gouttes d’extrait de vanille pour parfumer, c’est plus gourmand. Ma poudre de framboise colore très peu le baume, mais qu’importe, le résultat est GÉNIALISSIME!!! Le baume hydrate les lèvres à la perfection et reste longtemps. J’en ai mis avant de me coucher, j’en avais encore le matin au réveil !
Franchement, la seule raison pour moi pour que les baumes du commerce soient différemment composés est purement pécuniaire : on a ici un baume efficace, durable, écolo, pas cher, alors que ceux du commerce ne tiennent pas longtemps, pour certains n’hydratent pas, mais par contre, ils contiennent pas mal de cochonneries que vous avez citées plus haut et, sont chers !

Ce baume est ADOPTÉ !
Merci Ophélie !

Répondre
Sharone 18 juin 2016 at 14 h 43 min

Merci pour la recette !!! J’ai testé hier, sans agent colorant pour mon premier essai, et ça donne un super résultat ! 🙂

Répondre
joelle turki 19 juin 2016 at 12 h 21 min

bonjour est il possible de mettre huile amande douce et beurre de cacao?ainsi que du mica pour la coloration sachant que ces baumes seront destinés a des enfants?merci

Répondre
Genevieve Ouellet 10 juillet 2016 at 16 h 07 min

Bonjour, est-ce que qlqun a utilisé la recette pour la couler dans un stick? Je n’avais rien sous la main et j’ai du prendre un entonnoir à liquide un peu trop large et la cire a figé dedans et je n’ai pas pu le nettoyer correctement.. Je me demande s’il y a un outil mieux adapté!

Répondre
troispetitspointsleblog 9 août 2016 at 13 h 13 min

J’adore ton article hyper bien expliquée, clair et net. Dès que j’aurais épuisé mes baumes, je me jette sur cette recette qui m’as l’air parfaite. au passage, j’adore l’aspect général de ton blog, je reviendrais lire quelques articles à l’occasion.
Bises

Répondre
DIY : Baume à lèvres | Emiko no kumo 7 septembre 2016 at 10 h 55 min

[…] découvert qu’il était facile de faire son propre baume à lèvres. J’ai donc suivi sa recette et j’ai créé mon premier baume à […]

Répondre
Baume à lèvres maison : la recette simple et naturelle 16 septembre 2016 at 10 h 52 min

[…] Avez-vous déjà jeté un oeil à la composition des baumes et autres sticks à lèvres que l’on peut trouver dans le commerce ? Si vous ne l’avez encore jamais fait, je vous conseille de le faire pour vite vous rendre compte que les ingrédients utilisés portent des noms à rallonge, bien souvent incompréhensibles. Pour comprendre la composition des baumes à lèvres, cliquez ici. […]

Répondre
Réunion Association « Zero Waste  France | «zerodechetblog 24 septembre 2016 at 18 h 56 min

[…] Antigone XXI – Baume à lèvres […]

Répondre
Annegaelle 21 octobre 2016 at 9 h 39 min

Bonjour Antigone, Merci beaucoup pour tes recettes de baumes à lèvres, elles sont surperbes.
Juste une question, lorsque je fais le baume fleur et que je mélange la poudre de betterave ou de framboise dans mon bain-marie et bien aucun des deux ne se diluent et ils restent sous forme de petits grains dans le baume. Aurais-tu une atusce s’il te plait?
Encore merci 🙂

Répondre
Antigone XXI 21 octobre 2016 at 10 h 12 min

Hmm… J’ai eu le même problème aussi et je n’ai guère d’autres astuces que celles que touiller régulièrement au moment du refroidissement. Sinon, j’ajouterai qu’en fait, ce n’est pas si grave : normalement, la poudre de betterave / framboise teint le baume, même si elle retombe au fond. L’effet est plus léger que si elle se dissolvait entièrement, mais néanmoins marqué.
Sinon, une autre alternative : le jus de betterave. La couleur sera marquée comme pour un vrai rouge à lèvres, mais je n’ai pas osé tenter, car j’avais peur que la durée de conservation du produit soit réduite. Peut-être faudra-t-il ajouter un conservateur pour éviter cela ?
N’hésite pas à me tenir au courant si tu testes ! 🙂

Répondre
Karfas 27 octobre 2016 at 13 h 52 min

Bonjour Antigone,
je suis ton blog depuis une bonne année, et j’apprécie ton point de vue et tes articles.
En revanche, après avoir refait un saut sur cet article, j’aimerais apporter un peu de nuances à certains commentaires sur les ingrédients de ton Lab***o.
Je suis une fervente utilisatrice de produits bio, naturels, avec un max de DIY et une consommatrice très raisonnée. Mais je suis aussi une chimiste spécialisée dans les matières premières cosmétiques, et les discours tenus sur le net sont parfois un peu excessifs 😉

Les produits issus du monde animal et mettant en danger les animaux sont interdits depuis bien longtemps. Le CETYL PALMITATE est d’origine naturelle (et parfois, synthétique) mais ne provient plus du blanc de baleine depuis le début des années 90.
Le “polyglyceryl-3 diisostearate” et le “pentaerythrityl tetraisostearate” ne proviennent pas de l’animal (impossible). Le premier est d’origine naturelle, peu importe l’utilisation qui en est faite (produit fini bio ou conventionnel). Le deuxième est forcément issu de la pétrochimie à cause de sa partie “pentaerythrityl”. Il n’est pas dangereux pour la santé, ni allergisant, mais il n’est pas biodégradable et provient du pétrole donc…
Les alcools gras : octyldodecanol, cetearyl alcohol, C20-40 alkyl stearate ne sont pas des alcools au sens commun du terme ! Rien à voir avec l’alcool dénaturé que l’on trouve dans certains produits (surtout les lotions ou les huiles solaires/corps) et qui aide à obtenir un toucher sec plus rapidement. Les alcools gras sont pour la plupart d’origine naturelle (végétale) mais parfois synthétiques, ils sont émollients, c’est-à-dire qu’ils aident à garder la peau souple et favorisent son hydratation. Tout le contraire de l’alcool dénaturé (éthanol en fait).

Bref, je voulais juste apporter quelques petites précisions. Mais cela n’enlève en rien la bonne idée des cosmétiques maisons 😉

A bientôt

Répondre
Clémence 6 novembre 2016 at 19 h 17 min

Bonjour !
Question bête : c’est pas grave si on a eu la main un peu lourde sur l’huile de germe de blé ? 🙂

Répondre
sabrina 10 novembre 2016 at 18 h 50 min

bonjour, vous les trouvez ou les petits pots en verre? cela augmente le coup de reviens du coup pour les premiers!
merci

Répondre
Arielle94 13 novembre 2016 at 16 h 04 min

Bonjour Antigone
Je me lance enfin dans la préparation du baume à lèvres, recette facile à suivre et bonne hydratation des lèvres
J’ai juste un petit ‘bug’
En effet mon baume fait quelques fois des petits grains lors de l’application sur les lèvres pourrais tu me dire à quoi cela est du? Mauvaise préparation ou autre?
Par avance merci
Arielle

Répondre
Antigone XXI 21 novembre 2016 at 13 h 34 min

C’est un phénomène dû à la cristallisation des matières grasses du beurre végétal utilisé dans la confection du baume et à la manière dont on le refroidit / réchauffe. Cela arrive parfois, mais j’avoue ne pas avoir très bien compris quand / pourquoi exactement cela arrivait. J’ai l’impression que ce serait surtout quand on réchauffe un baume pour le refondre qq part ou quand celui-ci subit un important changement de température… Désolé de ne pouvoir t’en dire plus !

Répondre
Valérie 14 novembre 2016 at 21 h 20 min

Bonjour,
j’ai une question à vous poser. Les HE sont photosensibilisantes. En mettant ce baume sur mes lèvres avec du soleil, est-ce que je risque d’avoir des brûlures? j’ai eu une mauvaise expérience avec une crème faite moi-même.

Répondre
Antigone XXI 21 novembre 2016 at 13 h 31 min

Non, pas de souci !

Répondre
5 DIY pour offrir des cosmétiques maison naturels | Échos verts 15 novembre 2016 at 13 h 37 min

[…] ✮ Voir les recettes  ✮ […]

Répondre
ragot 16 novembre 2016 at 18 h 31 min

bonjour
nouvelle dans la fabrication maison de produits cosmétiques, je viens de réaliser 4 baumes pour toute la famille
ma fille de 5 ans adore et je suis obligée de cacher le baume pour qu’elle n’en mette pas trop
moi j’ai juste envie d’en manger
en huiles essentielles je n’avais pas de vanille donc j ‘ai mis orange et menthe poivrée c’est très gouteux et tout le monde aime bien à la maison
bravo pour votre site que je vais dévorer également …. comme baume

Répondre
mbiadou ntanguen carlyne 21 novembre 2016 at 9 h 08 min

MEEERRRRCCCIIIIIIIII!!!!!;
Très bonne recette.je suis au Cameroun malheureusement je doute fort de pouvoir trouver les conservateurs ici.Ma question peut on faire sans conservateur si oui la durée de vie du baume.
A très bientôt

Répondre
Antigone XXI 21 novembre 2016 at 13 h 34 min

Oui, pas de souci. Ils se conserveront plusieurs mois sans conservateurs. Au-delà, l’huile peut rancir.

Répondre
Mélanie 27 novembre 2016 at 23 h 15 min

Extraordinaires!!! Vos recettes sont vraiment top, simples et vite réalisées.
Merci

Répondre
Anne 28 novembre 2016 at 17 h 01 min

Bonjour,

Peut-on utiliser de l’extrait naturel de vanille à la place de l’huile essentielle? Si oui, le dosage reste-t-il le même?
Merci d’avance pour votre réponse.

Répondre
Dattoma 4 décembre 2016 at 22 h 43 min

Trop bien
Simple bien expliqué et très bon résultat
Merci

Répondre
DIY: Aromarents | Emiko no kumo 5 décembre 2016 at 15 h 46 min

[…] Enfin, je lui ai fai un baume carotte-orange en me basant sur la recette du baume « peps »  d’Antigone XXI. […]

Répondre
1 4 5 6 7 8

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :