Crème hydratante au chocolat et sels de bains

17 décembre 2012

J’aime beaucoup Noël.

… les lumières douces dans les rues qui viennent nous rappeler qu’il y a un avantage à ce que la nuit tombe tôt (on ne voit plus le ciel désespérément gris), être entouré des gens qu’on aime autour d’une même table (à condition de ne pas s’étriper sur ‘Pour ou Contre le foie-gras’), et puis, l’envie de faire plaisir, de célébrer ensemble la fin de l’année par des présents choisis avec attention et délicatesse, le champagne qui fait tourner les têtes, les guirlandes magiques, les sourires…

Euh… On est chez les Bisounours là ?..

Bon, Noël, c’est certes une fête qui se veut joyeuse et jolie, autour des idéaux de partage et de bonheur… mais c’est oublier un peu vite que Noël, c’est aussi l’hyperconsommation à peine Halloween enterré, c’est un nombre effroyable de biches, chevreuils, canards, oies, chapons, cailles, saumons – et j’en passe – qui seront torturés et tués [je vous invite d’ailleurs à jeter un coup d’oeil à ce petit fascicule de L214 sur la production de foie-gras… comment peut-on encore fermer les yeux ?], ce sont ces montagnes de jouets en plastique produits dans des pays où trop d’enfants passeront Noël à la chaîne de production plutôt qu’au pied de la cheminée, c’est 5,5 millions de sapins naturels qui finiront dans un sac poubelle en janvier et 1 million de sapins artificiels en PVC, plastique ou aluminium (des matériaux pas du tout polluants, non non) achetés chaque année par les foyers français, c’est encore et surtout cet énième livre musical en 3D sur le tricot breton qu’on vous offrira, ces boucles d’oreilles en guimauve pailletée que jamais vous ne porterez, cette robe qui vous boudinera à peine l’apéritif avalé, ces gadgets high-tech programmés à défaillir une fois les premiers mois passés, ces papiers-cadeaux qui finiront déchirés à la décharge, ces rubans, ces froufrous, ces étoiles…

Non, pour de vrai, j’aime bien Noël.

Mais je n’aime pas tout ce qu’il y a autour de Noël.

Pour moi, Noël devrait être une fête simple : on se réunit avec des gens qu’on a vraiment envie de voir, on passe un moment heureux ensemble, on offre des cadeaux susceptibles de plaire à ceux qui les recevront, on arrête les froufrous, les boules magiques, les guirlandes à renouveler chaque année… [et on arrête de manger du foie-gras !]

Combien de fois, honnêtement, vous êtes-vous retrouvé, le 24 après-midi, à courir les magasins, éberlué, à la poursuite des derniers cadeaux que vous n’aviez toujours pas achetés, à regarder en frémissant l’heure tourner, prêt à sauter sur la moindre bricole pour peu qu’elle ressemble à un présent honorable, et zouuuu, payé, emballé, ouf, personne n’a été oublié ?

J’ai été dans cette situation. J’ai couru les magasins, j’ai dépensé des milles et des cents, j’ai aussi acheté ‘parce qu’il fallait acheter’… et j’en ai honte.

Cette année, c’est décidé : je n’achèterai pas de cadeaux. Je les fabriquerai.

C’est quelque chose que je faisais déjà beaucoup par le passé, et cette année, je systématise : pour moi, les plus beaux cadeaux sont ceux qu’on fait avec le coeur. J’ai déjà passé des heures et des heures à fabriquer des cadeaux pour des êtres que j’aime, à réfléchir à ce qui leur ferait vraiment plaisir, à soigner, améliorer, peaufiner des objets, des dessins, des livres… et croyez-moi, bien souvent, le sourire est là. Pour ceux qui ne me croiraient pas et qui ont peur des colliers de nouille, souvenez-vous de ce que disaient vos parents quand vous étiez petits : ‘Fais-moi un dessin !’ Et pour ceux qui pensent manquer d’inspiration… farfouillez dans votre imagination et regardez autour de vous, le net regorge aussi de bonnes idées et de trouvailles originales – jetez d’ailleurs un coup d’oeil à ce site, Réparons et Re-parons Noël que j’ai découvert il y a peu : une vraie mine d’or !

Bon, une fois mon petit coup de gueule passé, pour vous prouver qu’il ne faut pas forcément être un Mozart des présents et qu’on peut très bien opter pour des fabrications maison faciles et utiles, je vous présente deux DIY simplissimes, prêts en un tour de main et qui sauront toujours faire plaisir…

*

SONY DSC

*

Des cadeaux plutôt féminins, donc, si vous souhaitez faire plaisir à votre maman ou votre compagne, à une soeur, une cousine, une amie peut-être… Et enfin, pas seulement : honnêtement, je ne vois pas pourquoi la ‘beauté’ serait réservée aux femmes… je poursuis mon amoureux à coup de crème dès que je vois sa peau sèche et, inversement, il est toujours content de tester un savon, un gommant ou une crème maison (merci mon chéri d’être si ouvert ! vive l’égalité des sexes !)

Je suis donc sûre que votre paternel sera absolument ravi de prendre un bain parfumé avec mes sels de bain ou, si vous n’avez pas de baignoire (ce qui est mon cas), de se gommer délicatement le corps avec du sel rose de l’Himalaya aux fleurs

Comme il sera tout aussi ravi, au sortir de ce moment de détente, de plonger dans la gourmandise absolue en se passant sur le corps ma crème de chocolat, au parfum absolument irrésistible (imaginez vous crémer le corps de muffin triple choco-amande, c’est aussi bon que cela) et qui vous laissera la peau parfaitement hydratée et douce… oh, douce à en tomber !

*

SONY DSC

*

✿ Le sel de l’Himalaya est extraordinairement riche en minéraux et, dans le bain, il favorise la détente, tout en revitalisant et nourrissant la peau de ses oligoéléments. Bon, ne faites pas des mines éplorées si vous n’avez pas de sel de l’Himalaya : du sel marin naturel et non raffiné fera parfaitement l’affaire, ce sera juste un peu moins rose (c’est grave ?). Vous pouvez également utiliser du sel d’Epsom, ou sulfate de magnésium, importé originellement d’Angleterre et utilisé depuis plusieurs siècles pour les bains minéralisés relaxants. Vous trouverez au moins l’un de ces trois sels en magasin bio ou en pharmacie (pour le sel d’Epsom).

❀ J’ai choisi de le combiner à de l’huile de pépin de raisin, riche en acides gras essentiels et en vitamine E, qui apaisera et nourrira votre peau, tout en la régénérant. J’ai découvert cette huile par hasard, un jour où Tistou avait confondu par mégarde la farine et l’huile de pépin de raisin sur la liste de course… Je me suis retrouvée, la bouteille en main, à me demander : ‘Qu’est-ce que je vais pouvoir en faire ?’ Elle est très agréable en cosmétique où sa fluidité et son parfum très discret en font une huile de massage ou une (future) crème parfaite.

✿ J’y ai ajouté quelques pincées de mélange de fleurs, qu’on trouve en magasin bio, dont je parsème allègrement mes petites crèmes dessert… et mes crèmes de beauté, dont j’aime autant le parfum délicat que les petites notes colorées qu’elles apportent à toutes mes préparations.

❀ S’y ajouteront, de façon optionnelle, quelques gouttes d’huile essentielle d’orange douce, aux vertus régénératrices et, comme cette huile a un caractère photosensibilisant (elle rend la peau plus sensible aux rayons du soleil), l’hiver est donc le moment parfait pour l’utiliser !

☛ Une chose importante : faites bien attention avec les huiles essentielles ! Ce ne sont pas des ‘petits parfums d’ambiance’, mais des substances actives à manipuler avec précaution et qui ne doivent jamais être utilisées pures. Certaines sont dermocaustiques (comprenez : vous aurez un joli bobo sur la peau), d’autres sont très fortement déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes, et d’autres ne conviendront pas aux enfants ou aux personnes fragiles. Veillez à bien choisir vos huiles essentielles en fonction de l’usage que vous souhaitez en faire et assurez-vous de leur innocuité à cet effet.

SONY DSC

* * *

Sels de Bain aux Fleurs

* * *

Ingrédients :

  • 150 g. de sel de l’Himalaya
  • 2 CàS d’huile de pépin de raisin (ou autre huile neutre : amande, noyaux d’abricot…)
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’orange (ou autre HE douce pour la peau)
  • 1 càc de mélange de fleurs

Préparation :

  1. Mettez l’ensemble des ingrédients dans un bol et mélangez intimement.
  2. Placez dans un contenant en verre hermétique. Vous pouvez en verser 1 à 2 cuillères dans l’eau chaude de votre bain, ou bien vous exfolier le corps avec 1 cuillère du mélange sous votre douche…

*

Et maintenant, passons aux choses sérieuses…

SONY DSC

Comme je n’aime décidément pas l’idée d’appliquer sur mon corps des produits chimiques potentiellement toxiques, je suis abonnée aux produits de beauté 100% naturels… et chez moi, 100% naturel, cela veut dire que ça peut se manger ! (bon, attention ici, tout ce qui est naturel ne se mange pas… je doute que la soude en cristaux – bien qu’elle croque sous la dent – soit délicieuse au petit-déjeuner) Tout du moins, cela veut dire que bon nombre des produits que j’utilise en cuisine peuvent servir dans ma salle de bain, et ici, ça ne manque pas…

❀ Pour le côté gourmand, du beurre de cacao : outre le fait qu’il parfume très agréablement votre crème, il est nourrissant, régénérant et assouplissant. En hiver, il est donc idéal puisqu’il protège et soigne les peaux sèches, abîmées ou sensibles. Le beurre de cacao que j’utilise en cosmétique est le même que j’utilise en cuisine (ici par exemple…), à savoir un beurre brut et non raffiné, bien plus riche que ses confrères tout pâlots.

✿ J’y ajoute de l’huile de coco, idéale en cosmétique pour ses vertus émollientes et antibactériennes. Parfaite ici encore quand les températures descendent et que la peau s’assèche, puisqu’elle nourrit parfaitement l’épiderme, tout en étant absorbée très rapidement.

❀ Encore un peu d’huile d’amande douce, et votre crème sera bientôt prête… Adoucissante, nourrissante, hydratante, c’est une huile, une fois de plus, qui conviendra parfaitement aux peaux sèches et irritées – notamment les petites fesses de bébé !

* * *

Crème de Chocolat

* * *

Ingrédients :

  • 50 g. de beurre de cacao
  • 50 g. d’huile de coco
  • 25 g. d’huile d’amande douce (ou autre huile neutre)
  • 1 càc de cacao en poudre
  • [optionnel] 5-10 gouttes d’huile essentielle d’orange
  • [optionnel] 2 capsules de vitamine E ou d’huile de bourrache

Préparation :

  1. Dans un bain-marie, faites fondre le beurre de cacao et l’huile de coco.
  2. Ajoutez le reste des ingrédients, mélangez bien et laissez refroidir au réfrigérateur (ou sur votre balcon) pendant une demi-heure environ. Le mélange doit s’être déjà bien raffermi, mais ne doit pas être totalement solide.
  3. A l’aide d’un fouet, fouettez énergiquement le mélange jusqu’à obtenir une crème. Attention ici : si vous n’attendez pas assez et que vos huiles sont trop chaudes, l’émulsion ne se fera pas ! Patience donc…
  4. Quand vous voyez que la crème commence à prendre, plongez le fond de votre récipient dans un bol empli d’eau glacée et continuez à fouetter (sans mettre d’eau dedans, hein, ne faites pas les nouilles). Il vous faudra quelques minutes pour obtenir une crème parfaite.
  5. Versez dans un récipient hermétique et crémez-vous le corps ! faites un joli papier cadeau (réutilisable, cela va de soi).

Etant donné que cette crème ne contient pas d’eau, il n’est pas nécessaire de la mettre au frais. Vous pouvez donc la conserver à température ambiante… et vous imprégner de chocolat pour des jeux de Noël coquins… 😉

SONY DSC

*

Voilà… j’espère que ces petites idées vous auront plu ! N’oubliez pas : un cadeau fait avec le coeur vaut tous les achats du monde !

Et il vous reste encore quelques jours pour participer à mon concours de Noël !

plus noel3_0

*

Et vous, que préparez-vous pour Noël ?

>LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

220 commentaires
1

Vous aimerez aussi

220 commentaires

Lina 9 février 2018 at 11 h 35 min

Bonjour Antigone !

Concernant la quantité de vitamine E à quoi correspond l’équivalent de 2 capsules en mL ou gouttes ?

Merci pour toutes recettes !

Répondre
Julie 7 novembre 2018 at 11 h 22 min

Bonjour, merci pour tes recettes.
Concernant la crème de chocolat, puis-je remplacer le beurre de cacao par du beurre de karité ?

Répondre
Antigone XXI 7 novembre 2018 at 11 h 50 min

Oui, mais ce ne sera plus une crème au chocolat ! 😉

Répondre
Betty D. 4 décembre 2018 at 8 h 53 min

Bonjour, un régal de douceur et parfum la crème chocolat. Une question technique : la crème avait un bel aspect mousse fondante puis très vite a durcie, j ai même eu de la difficulté à finir de remplir le pot, pourquoi? – lá c est un baume plus qu’ une crème dommage. Merci du retour. Betty

Répondre
Antigone XXI 4 décembre 2018 at 9 h 06 min

Elle a dû avoir trop froid ! Le beurre de cacao durcit vite quand la température ambiante n’est pas assez chaude.

Répondre
Josette Bélanger 14 avril 2019 at 12 h 06 min

Elle reste gras à l’application, je n’aime moins

Répondre
Bulle 8 juillet 2019 at 11 h 33 min

Bonjour,
Je tombe sur cet article en quête de diy. J’ai parcouru les commentaires mais il me reste une question. Pour le sel de bain, faut-il des fleurs fraîches ou sèches (ou n’importe ). J’ai vu des informations différentes à ce sujet.
Merci d’avance et merci pour ces idées.

Répondre
1 2 3

Répondre à Josette Bélanger Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :