Mon produit vaisselle maison (super facile et méga efficace)

14 juin 2013

Bonjour !

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas proposé un DIY, et il est grand temps que je me rattrape.  Avant de commencer, une petite devinette… A votre avis, quand on est blogueuse, qu’on aime tout autant concocter des recettes que les dévorer, quelle est le passage obligé qui signe toute fin de repas, de préparation ou de dégustation ?

Vous l’avez deviné… quand on met les mains dans le cambouis, on se doit de les laver ! Il en est, hélas, de même avec le service que l’on a sorti pour l’occasion, et je ne vous parle même pas de tous les ustensiles qui ont servi à décorer une ou deux photographies et qui se retrouvent fatalement, tout tachés qu’ils sont de sucre, farine ou éclats de chocolat, plantés dans l’évier quelques minutes plus tard.

Et oui, la vaisselle. Drame du gourmet, infortuné revers de bâton, malédiction pour la gourmande que je suis. Bon, j’avoue le subterfuge : c’est Tistou qui fait la vaisselle à la maison. Entendons-nous bien, je parle en son nom et compatis du fond de mon cœur (si, si, promis !). Mais dites-moi plutôt : faites-vous attention aux produits que vous utilisez pour laver vos casseroles ? Les mains sèches et crevassées après passage dans la crème à récurer, vous aimez ? Le formaldéhyde ? Le  méthylchloroisothiazolinone  ? Ça ne vous dit rien ?

Il est grand temps alors de vous bouger les membranes !

*

*

Saviez-vous que, tous les ans, en France, les accidents domestiques sont responsables de 12,000 morts ? Soit 4 fois plus que le nombre de décès dus aux accidents de la route ! Une partie importante de ces morts est directement due aux produits d’entretien ménagers

Bien sûr, on songe tout de suite aux produits particulièrement ‘dangereux’ ou étiquetés comme tels : les produits pour déboucher les canalisations qui peuvent causer des brûlures, l’eau de javel susceptible de provoquer des maux de tête et nausées, sans parler, bien sûr, de tous les insecticides dont les effets vont de la simple irritation des yeux et des voies respiratoires à l’augmentation du risque de développer un cancerEn 2007, une étude française parue dans Environmental Health Perspectives a ainsi montré que l’utilisation par des femmes enceintes d’insecticides ménagers doublait le risque pour l’enfant à venir de développer une leucémie ou un lymphome…

Nous sommes tellement habitués, dans le monde occidental moderne, à avoir recours à ces produits au quotidien que nous avons oublié le risque sanitaire qu’ils représentent. On croit s’en protéger en mettant des gants, ouvrant les fenêtres et les plaçant en hauteur pour éviter que des petites mains ne les prennent pour de jolis sirops, mais le risque quotidien induit par leur utilisation en reste néanmoins présent.

✏ Prenons le liquide vaisselle : saviez-vous qu’il est la principale cause des empoisonnements ménagers ?

Pas étonnant, quand on sait que la plupart des savons à vaisselle contient des détergents, autrement dit des composés chimiques dérivés du pétrole comme l’alkylbenzène-sulfonate ou le laurylsulfate, fortement susceptibles de causer des affections de la peau et des ulcères aphteux. Beaucoup contiennent aussi des agents chélatants – les ‘anti-calcaires’ – parmi lesquels les phosphates, ces composés dont l’excès est une cause majeure de la dégradation de l’environnement, voire sa dystrophisation (= mort des organismes animaux et végétaux). Ce n’est pas tout, hélas, puisque les savons ménagers contiennent également souvent des agents de blanchiment, qui peuvent réagir avec d’autres produits courants comme le vinaigre et produire des gaz toxiques, et qui, une fois relâchés dans les eaux usées, libèrent des composés toxiques pour les végétaux et animaux.

Parmi ces composés pas jolis-jolis, on retrouve notamment du 2-bromo-2-nitropropane-1,3-diol (clic) : il s’agit d’un produit susceptible de libérer du formaldéhyde, un composé volatil organique qui peut, à court terme, provoquer des irritations et entraîner la sensibilisation aux allergies, et qui, à long terme, est un cancérigène certain. Le formaldéhyde s’évapore en effet des produits le contenant et, à plus ou moins long terme, cette libération lente empoisonne les maisons. Parmi les liquides vaisselles en contenant, ceux d’enseignes bien connues, et même dans la gamme ‘écologique’ : l’Avenir en vert de Leader Price, Ecover, Monoprix Vert…

Le second composé dont on se passerait bien est celui qui répond au doux nom de méthylchloroisothiazolinone (clic) (on en vous en voudra pas si vous n’arrivez pas à le prononcer). Il s’agit d’un conservateur à l’effet antibactérien et antifongique, mais également d’un irritant cutané, susceptible de provoquer de graves brûlures, et il est surtout un puissant allergène auquel 2 à 3% de la population serait sensible. Si vous avez des mains rouges, de l’eczéma ou de l’urticaire après avoir fait la vaisselle, posez-vous la question. On en trouve malheureusement dans un très grand nombre de produits vaisselles, et ici, aussi, la gamme ‘écologique’ ne fait pas exception (notamment Uni Vert – Leclerc).


C’est moi, ou ce ne serait pas mieux de faire son propre produit vaisselle ? 

La recette que je vous propose ici est d’une extrême simplicité. Elle ne contient aucun produit dangereux pour votre santé ni néfaste pour l’environnement (l’un allant rarement sans l’autre…). Elle est donc d’une part écologique, mais aussi économique, puisque faire son propre liquide vaisselle revient beaucoup moins cher que d’en acheter.

Elle ne contient que des ingrédients que vous pouvez trouver facilement (en magasin bio principalement) et que vous pourrez réutiliser dans bon nombre de vos préparations ménagères maison. Si vous ne jurez que par Mr. Propre et le Pec citron, vous serez sans doute étonné d’ajouter à votre liste de course du vinaigre blanc ou du savon de Marseille… Pourtant, tous ces ingrédients qui constituent la base de nos ‘recettes de grand-mère’ ont fait leurs preuves et, vous verrez, vous ne pourrez bientôt plus vous en passer ! Promis, la prochaine fois, je vous dissèque ma recette, ingrédient par ingrédient, et vous explique tout ça.

*

* * *

Produit vaisselle maison

* * *

*

Pour 1 L. (tant qu’à faire, autant en faire beaucoup d’un coup)

*

Ingrédients  

  • 1 savon de Marseille / Alep (sans huile de palme) – 100 g.*
  • entre 0.8 et 1 L. d’eau
  • 2 CàS de vinaigre blanc
  • 2 CàS de cristaux de soude – à ne pas confondre avec la soude caustique ! (ou, à défaut, de produit vaisselle biologique)*
  • une vingtaine de gouttes d’huiles essentielles, au choix : teatree, citron, eucalyptus, thym, orange…
  • (opt.) 1 càc de lécithine de soja ou tournesol *

 

Notes : 

– Attention ! Pas de savon glycériné (faut de quoi, vous aurez un dépôt gras sur votre vaisselle). Vous pouvez utiliser également du savon noir, pour un résultat plus liquide, mais veillez à mettre moins d’eau au préalable, le savon noir n’ayant pas les propriétés solides du savon d’Alep ou de Marseille.

– Si l’eau de votre région est particulièrement calcaire, mettez davantage de vinaigre dans la recette ou bien ajoutez un peu de vinaigre dans votre eau de rinçage.

– Vous trouverez de la soude en cristaux en magasin bio, de la marque La droguerie Ecologique.

– La lécithine est optionnelle, mais elle permet d’éviter que le produit biphase (séparation de la phase aqueuse et de la phase solide), ce qui arrive parfois selon les ingrédients utilisés. A défaut de lécithine, si votre produit se sépare, il suffit soit de repasser un petit coup de mixer, soit de bien secouer la bouteille avant de l’utiliser. Dans tous les cas, cela n’entraîne pas de perte de qualité du produit.

*

 

Préparation :


1. Râpez votre savon (étape non nécessaire si vous utilisez du savon noir) :

2. Mettez-le dans une casserole, couvrez-le d’eau et faites-le fondre à feu doux-moyen, en touillant très régulièrement, jusqu’à obtenir un mélange homogène :

3. Ôtez la casserole du feu et ajoutez ensuite, en mélangeant à chaque fois, les autres ingrédients. D’abord, le vinaigre blanc :

5. Puis la soude en cristaux :

6. Et enfin, les huiles essentielles (10 teatree, 10 citron, 5 eucalyptus chez moi) :

7. Mélangez bien le tout (j’ai passé au mixeur par précaution/flemme) et mettez en bouteille une fois le mélange stable :

*

Je conserve mon produit maison dans un récipient en verre (en veillant à ne pas le remplir totalement), mais en verse une partie dans une vieille bouteille de liquide vaisselle du commerce avec bec à pompe verseuse : super pratique pour doser le produit ! J’ai fait une grosse quantité de produit vaisselle d’un coup, pour ne pas avoir à en refaire avant un certain temps, étant donné qu’il se conserve extrêmement bien malgré l’absence de conservateurs de synthèse, mais libre à vous de diviser les doses par deux pour un premier essai. Ce produit maison est un excellent dégraissant et un formidable anti-bactérien (au potentiel boosté selon les huiles essentielles utilisées). 

✏  Avis aux non-initiés : ce produit vaisselle mousse moins qu’un produit classique du commerce. Je sais, psychologiquement, c’est dur, mais ça ne change pas grand chose à son efficacité, promis ! Ce ‘produit’ vaisselle n’est également pas un ‘liquide’ vaisselle : sa consistance est davantage proche d’une crème dense, parfois solide selon le savon utilisé, ce qui en fait un produit plus concentré que ses compagnons du commerce. Libre à vous de le diluer davantage pour en faire un ‘liquide’ vaisselle, quitte à perdre un peu de son pouvoir dégraissant. Pour un résultat plus facile à utiliser, mettez-le en pot à large couvercle plutôt que dans un flacon à bec verseur et prélevez à chaque utilisation un peu de produit à l’aide de l’éponge ou d’une spatule.

Pour obtenir la sacro-sainte mousse et faire des économies de produit, ne faites pas comme une majorité de Français, à savoir : verser le produit à même les assiettes et couverts sales, robinet grand ouvert pendant toute la vaisselle ! Saviez-vous que, de la sorte, le débit est d’environ 15 L. d’eau par minute ? En 15 minutes, vous aurez utilisé 225 L. d’eau ! 

Le mieux est de prévoir un à deux bacs différents que vous aurez rempli d’eau au préalable et de déposer le produit vaisselle à même l’éponge. Vous pouvez également opter pour une méthode courante dans le sud de l’Europe, en remplissant un petit bol d’eau et d’une dose de produit-vaisselle, mélange concentré dans lequel on plongera régulièrement l’éponge pour la recharger en produit actif. Plus écologique et économique, qui dit mieux ?

Enfin, un dernier petit truc si vous souhaitez ôter toute trace de calcaire et de détergent sur votre vaisselle : ajoutez un filet de vinaigre blanc dans votre eau de rinçage. Assiettes brillantes et verres éclatants garantis !

Et vous, quels sont vos recettes maison favorites ? 


1 189 commentaires
14

Vous aimerez aussi

1 189 commentaires

Green Home – pour une vaisselle plus propre – Le Tea Shop d'Emy 3 avril 2017 at 17 h 33 min

[…] Le meilleur pour la fin, le pain de savon, mon nouveau produit vaisselle, à l’inverse de nos produits industriels, il est en version solide, ce qui est bien pratique, j’utilise la recette du blog Antigone XXI : […]

Répondre
Nat 4 avril 2017 at 14 h 37 min

bj, cela fonctionne t’il avec le lave-vaisselle ? Merci

Répondre
Franck Dracy 7 avril 2017 at 15 h 07 min

Bonjour,
j’ai essayé votre recette, ça paraissait bien efficace, jusqu’à que j’essaie de laver des casseroles en inox, et là c’est impossible il reste des traces, un voile poisseux, traces de savon, pas gras mais qui ne part pas même avec du vinaigre blanc. la seule solution : le produit vaisselle chimique !
Il doit manquer un ingrédient ?
je vais chercher de mon côté, mais si vous avez perfectionné la recette je suis preneur
Merci d’avance
Franck

Répondre
Dan 27 avril 2017 at 15 h 31 min

perso, je lave mes casseroles à l’eau claire chaude avec un peu de jus de citron pour éviter les traces. C’est aussi efficace de laisser tremper un peu s’il y a eu brûlures en cuisson

Répondre
Christel 11 juin 2017 at 23 h 06 min

Bsr Franck,
J’utilise tout simplement du savon de Marseille et aucun problème de traces ou autres et même quand les casseroles sont encrassées.

Répondre
Eli 5 juin 2018 at 18 h 53 min

Peut-être y ajouter un peu de blanc de meudon c est tres efficace sur l argenterie. Je vais essayer

Répondre
Neil 23 juin 2019 at 21 h 34 min

Même problème avec certains ustensiles, casseroles, verres…peut être un mauvais calcul de quantité de cristaux par rapport au vinaigre (comme avec le bicarbonate, ou l’effet de l’un et de l’autre s’annule si les doses sont mal calculées)

Répondre
Buisson 27 juillet 2019 at 9 h 03 min

Bonjour

J’ai testé la recette avec le savon noir mais même résultat qu’avec un savon glycériné.
Filtre encrassé et vaisselle grasse ?

Que faire

Répondre
jojo51 10 avril 2017 at 20 h 00 min

désolé pourquoi n’avons nous pas de réponse a nos questions , c’est bien vous qui donné cette recette .
lécithine ou en trouver et sous quel forme en mettre dans votre recette , parce que la recette ne vas pas , traces blanches , sur les plastiques reste gras est que c’est le manque de lécithine ? ou la glycérine dans le savon de Marseille ? impossible dans trouver sans ,ou donner moi l’adresse .même Marius fabre il y en a dedans, en attente d’une réponse merci beaucoup

Répondre
Résé 10 avril 2017 at 20 h 04 min

pour l’instant, elle ne peut pas vous répondre…….
elle est au Etats-Unis pour une/des conférences et est aussi en plein bouclage pour son livre !!
mais ça va arriver! il faut juste être un peu patient 😉

Répondre
Stéphanie 15 avril 2017 at 19 h 44 min

Bonjour,

Alors j’ai utilisé de la lechitine de soja de chez aroma zone. Elle se présente dans un petit pot, sous la forme d’un liquide assez epais. L’odeur n’est pas terrible, mais bon… J’en ai mis environ 1/2 càc, une fois hors du feu (je voulais la mettre quand la casserole était encire sur le feu mais j’ai oublié !!). Il arrive que le liquide se déphase un peu (voire complètement si je ne l’utilise pas pendant quelque temps quand je suis absente) mais il suffit de secouer un peu la bouteille et le tour est joué !

Concernant les traces sur la vaisselle, comme indiqué précédemment, c’est certainement dû à la glycerine. J’ai utilisé du savon d’alep sans glycerine et je n’ai pas eu ce problème. Le seul problème est que j’ai du mal avec l’odeur du savon d’alep ! Pour le savon de Marseille j’en ai vu aujourd’hui du Marius Fabre qui avait l’air sans glycérine mais à un prix fou…

Voilà j’espère que cela a pu vous aider !

Répondre
Le pironnec 30 avril 2017 at 4 h 06 min

Les traces sont dû à la glycérine contenu dans le savon

Répondre
bernadette ancelin 2 avril 2019 at 16 h 49 min

bonjour ,la lécithine de soja se trouve dans les magasins bio ou sur internet ,faut pas sortir d’une école polytechnique pour savoir çà !!

Répondre
Produits d’entretien : santé, écologie, économies – Wild Wild Waste 12 avril 2017 at 8 h 39 min

[…] des recherches complètes et très intéressantes sur la toxicité des produits ménagers : ici et là. L’année dernière, un numéro de 60 millions de consommateurs avait également fait grand […]

Répondre
maryline bessonart 14 avril 2017 at 19 h 34 min

ça y est c’est fait et ohhh et bien j’aurais du lire un peu plus attentivement, effectivement ça se solidifie, et comme une andouille, j’ai mis dans un ancien flacon de produit vaisselle, du coup difficile de le faire sortir. L’odeur est agréable, à voir à l’usage comment je vais me dépatouiller pour récupérer ce que j’ai fabriqué ! 🙂

Répondre
ju 21 août 2017 at 19 h 54 min

Pour éviter que ça ne se solidifie, après dissolution du savon de marseille, il faut attendre que le produit soit refroidi (pourvoir mettre un doigt dedans sans se bruler) et ensuite ajouter les autres éléments. Mettre dans un flacon et le remuer/secouer de temps en temps tout le temps de la phase de refroidissement. Et pas de solidification !

Répondre
Stéphanie 15 avril 2017 at 19 h 56 min

Bonjour,

Merci pour cette recette elle est top ! Je l’ai faite avec du savon d’alep et muse dans un flacon pompe ce qui me convient parfaitement ! J’ai juste un petit souci avec l’odeur (à la base je ne suis pas spécialement fan de l’odeur du savon d’alep). J’ai essayé de la masquer avec de l’HE de lavande, mais le melange (avec en plus l’odeur de la léchitine…) est un peu bizarre ! Bon ce n’est pas dramatique car l’odeur ne reste pas sur la vaisselle, mais si quelqu’un a une solution je suis preneuse !
Merci ☺

Répondre
marion 22 avril 2017 at 16 h 27 min

Bonjour.
J’ai réalisé votre recette plusieurs fois déjà, et j’en suis très contente.
Je me demandais si vous arriviez à trouver du savon de Marseille sans huile de palme (autre que le savon de Marseille à l’huile d’olive). Je déteste l’odeur de ce savon, mais je n’arrive pas à en trouver un autre qui ne contienne pas cette maudite huile. Le savon d’alpe est trop cher pour mon budget.
Toutes les savonneries traditionnelles utilisent maintenant de l’huile de palme. Avez-vous un tuyau??
Sinon, merci pour la recette, elle est géniale!

Répondre
France 8 juin 2017 at 15 h 44 min

Bonjour,

Le savon de Marseille a l’huile d’olive de Marius Fabre ne contient pas d’huile de palme, ni de glycérine (hormis celle produite naturellement lors de la saponification). Les 600g coutent environ 5€ et se présentent sous forme de pain.
C’est le seul que j’ai trouvé exempte d’huile de palme 🙂

Répondre
Calou 10 août 2017 at 20 h 05 min

Bonjour,

Vous trouverez le seul vrai savon de Marseille comme il était fabriqué avant ici : https://www.alepia.com/fr/savon-de-marseille/946-savon-de-marseille-3700479109569.html

et voilà l’article qui explique comment trouver le vrai savon de Marseille : http://www.lecurionaute.fr/enquete-guide-achat-trouver-vrai-veritable-savon-de-marseille-test-conseils/

Répondre
Christine tournay 22 avril 2017 at 18 h 14 min

Testé aujourd’hui. Très facile à faire. Mais c’est vrai que ça ne mousse pas. Même si je sais que ce n’est pas la mousse qui lave j’ai du mal à m’y habituer

Répondre
yvonne KASEL 14 mars 2018 at 16 h 37 min

Oui moi aussi ,je trouve que sans mousse ça ne me plait pas trop . Alors j’ai trouvé une recette en ajoutant
Du sodium coco sulfate…….et ça mousse .

Répondre
Bibie Chérie 8 novembre 2018 at 2 h 05 min

Oui mais tu mets combien de tensioactifs ?

Répondre
celine fournier 26 avril 2017 at 9 h 18 min

merci pour le texte c’est vraiment intéressant moi pour ma part je fabrique mon produits ménager moi même

Répondre
Vincent 27 avril 2017 at 13 h 44 min

Bonjour a vous et merci de vos astuces. Je voulais juste savoir si on peut utiliser le produit dans le lave vaisselle. Merci. Vincent.

Répondre
Bilan de mes petits gestes – Vivre à la Maison 15 mai 2017 at 3 h 59 min

[…] savon à vaisselle, mon pain, et parfois, mes pâtes, mes craquelins et mes vol-au-vent et tout plein de recettes […]

Répondre
Frizapla 30 mai 2017 at 21 h 10 min

Bonsoir,
Je viens de réaliser ce produit vaisselle. C’est génial. Il es facile à réaliser, et nettoie parfaitement la vaisselle
Comme indiqué dans la recette, il ne faut pas utiliser de savon de Marseille à la glycérine, dépôt de gras sur la vaisselle…..
Merci,

Frizapla

Répondre
Celia Cruz 1 juin 2017 at 10 h 26 min

Super, je viens de tomber sur cet article par hasard alors que j’utilise depuis peu une recette similaire, juste avec plus de vinaigre, marche nickel, chouette après pas mal d’expérimentations hummm hasardeuses (lierre bouilli, savon pur…). Pour les questions existentielles sur le savon: j’utilise celui que je fais à la maison, ça marche très bien! Pas de glycérine ajoutée mais elle est produite naturellement pendant le processus de saponification. Et tout ceci avec mes tawashi fabriqués amoureusement avec de veilles chaussettes 🙂 Bonne vaisselle à tous!

Répondre
ju 21 août 2017 at 20 h 02 min

Bonjour, pourriez-vous m’expliquer comment vous réaliser vos Tawashi? Merci 🙂

Répondre
Celia Cruz 12 septembre 2017 at 19 h 30 min

Bonjour Ju, désolée je viens de voir votre commentaire! Pour la fabrication de tawashis, c’est tout simple: https://lesptitsbonheursblog.wordpress.com/2017/04/15/la-mission-recyclage-de-chaussettes-air-caraibes/ Bon recyclage!

Répondre
Amandine 6 juin 2017 at 10 h 48 min

Pour ma part, je frotte simplement un gant sur un pain de (vrai) savon de Marseille et je trouve que cela fonctionne très bien. Le fait de ne pas ajouter de vinaigre / cristaux de soude / HE est-il problématique pour l’hygiène ? Merci pour tous ces conseils et ces idées en tout cas !

Répondre
myrtille dolle 6 juin 2017 at 23 h 10 min

bonjour j ai acheté du savon de marseille chez marius fabre et malgré le non ajout de glycerine. lors de la saponification des traces de glycerine persistent et cela suffit a deposer cette couche grasse sur la vaisselle. pouvez vous nous donner la marque de savon de marseille qui ne le fait pas? merci par avance.

Répondre
France 8 juin 2017 at 15 h 50 min

Bonjour,

J’ai acheté aussi le savon de Marius Fabre et comme vous je rencontre des problèmes de pellicule grasse. J’ai lu que la dureté de l’eau pouvait neutraliser certains composants (sans vraiment pouvoir vous expliquer car j’ai lu tellement de choses…)
Bref, je viens de tester sur une petite quantité en utilisant de l’eau en bouteille, pas très éco mais l’eau dans ma commune est horriblement horrible. Premier constat, avec seulement le savon et l’eau, pas de traces grasses cette fois. Je vais tenter de rajouter peu a peu le reste des ingrédients et tester a chaque fois 🙂
Maintenant il s’agit de trouver comment rendre meilleure une eau du robinet, si vous avez des infos 🙂

Répondre
ju 21 août 2017 at 20 h 05 min

Si comme moi votre eau est très calcaire, il faut simplement ajouter plus de vinaigre dans la préparation. Normalement cela compensera la mauvaise qualité de l’eau

Répondre
Natacha 27 juin 2017 at 21 h 02 min

Testé cette semaine, il se déphase très rapidement (en quelques secondes), même en secouant la bouteille je n’ai que du liquide sans savon donc ça ne marche pas. J’ai alors enlevé le liquide pour récupérer la partie “crème” mais ça laisse trop de pellicule grasse sur les mains, la vaisselle et dans l’évier. Pour le moment je prends donc mon savon noir liquide pour la vaisselle mais niveau économique c’est pas ça. Il faut que je trouve une autre solution.

Répondre
Antigone XXI 27 juin 2017 at 21 h 10 min

Peut-être ajouter de la lécithine, comme préconisé dans l’article ?

Répondre
Defforge 28 juillet 2017 at 14 h 43 min

Bonjour, est-ce que vous utilisez des gants pour faire la vaisselle ? Car j’ai vu que les cristaux de soudes sont assez corrosifs

Répondre
ju 21 août 2017 at 19 h 59 min

Pour éviter que ça ne se solidifie, après dissolution du savon de marseille, il faut attendre que le produit soit refroidi (pourvoir mettre un doigt dedans sans se bruler) et ensuite ajouter les autres éléments. Mettre dans un flacon et le remuer/secouer de temps en temps tout le temps de la phase de refroidissement. Et pas de solidification ! C’est une technique testée pour réaliser mon produit lessive.
Il est également possible de mettre quelques billes en verre dans le pot afin d’augmenter l’efficacité lorsqu’on secoue la bouteille pour mélanger.
Par contre, Zéro mousse… sauf si on en met une grande quantité. Donc l’éponge lave bien les premières assiettes et plus les suivantes. Il faut rincer l’éponge et remettre du produit… peu économique ! En effet, il me semble que ce qui est positif avec la mousse c’est que cela se “transfère” d’une assiette à l’autre…
Une solution à proposer? D’avance merci 😀

Répondre
Osez la casquette ny pour assortir votre tête ! – 1001 casquettes 23 août 2017 at 9 h 06 min

[…] dans de l’eau tiède et frictionnez-la finement avec de l’eau savonneuse comme une lessive, produit vaisselle ou savon. Vous pouvez vous aider d’une petite brosse pour frictionner les endroits les plus sales. Arrosez […]

Répondre
kasel 26 août 2017 at 15 h 05 min

bonjour !moi je trouve l’eau grasse , et le produit est vraiment trop épais , il ne se dilue pas dans mon eau ! obligée de secoué sans arrêt !

Répondre
marie 19 octobre 2017 at 14 h 48 min

génial ta recette mais moi au contraire il est hyper liquide !!! à votre avis c’est pour quel raison ?

Répondre
Marco 2 novembre 2017 at 19 h 01 min

Salut et merci pour ton article ! Mais dis-moi, le savon de Marseille est traditionnellement fabriqué à partir d’huile de palme puisque c’est un produit des colonies, si je ne m’abuse.

J’ai un mal de chien à :
– trouver un savon de Marseille bio (même en magasin bio, il n’est jamais bio !)
– obtenir des informations précises sur les ingrédients (en général il est vendu en vrac et l’huile de palme n’est pas mentionnée)
– et par conséquent, trouver un savon de Marseille sans huile de palme…

Merci pour tes conseils en tous cas, et bonne continuation 🙂

Répondre
Helene 22 novembre 2017 at 23 h 10 min

Bonjour à Tous et merci à Ophélie pour ce super blog !

J’ai voulu faire le liquide vaisselle maison (pour ne pas intoxiquer ma fille en lui lavant les bibi, même avec un liq vaiss écolo et en rinçant bien l’odeur persiste)
j’ai donc acheté un savon de marseille (marque les maitres savon de marseille) logo ecocert, 72% huile olive pas d’huile de palme. Ce savon en cube pourtant garanti sans parfum a une odeur très forte voire entêtante qui pique le nez.
Ma question est la suivante ce parfum est il naturellement présent dans les huiles utilisées ? ou est ce un rajout?
odeur identique aux produits de la marque MARIUS FABRE

merci par avance !

Répondre
Cossus Valerie 11 décembre 2017 at 16 h 13 min

Bonjour je ne sais pas si j’ai bien réalise la recette mais j’ai ajouté la lécithine mais ca a quand même fait un produit biphase avec une sorte de crème au dessus. Du coup je l’avais mis dans un ancien flacon avec embout doseur et ca ne coule pas….

Répondre
Faire sa vaisselle – Les Alternettes 29 décembre 2017 at 15 h 26 min

[…] essayé plusieurs recettes, un liquide très liquide, un liquide très crémeux et… au final, je trouvais que ça ne dégraissait pas assez. Pis un jour, je me suis dit que […]

Répondre
Assia 5 janvier 2018 at 2 h 55 min

Bonsoir, j’ai testé votre recette et je suis super contente du résultat. J’aimerais savoir s’il est possible de l’utiliser comme produit de lessive ? Il faudrait sûrement diluer le produit …. Mettre le produit directement dans le tambour de la machine ou dans le compartiment prévu ?
Merci d’avance

Répondre
Tatamomo 21 janvier 2018 at 12 h 38 min

peut on utiliser ce liquide maison dans le lave vaisselle? je ne vois aucune réponse.

Répondre
Antigone XXI 22 janvier 2018 at 10 h 00 min

Je ne sais pas, je n’ai jamais essayé, mais plusieurs recettes de pastilles de produit vaisselle ont été proposées dans les commentaires précédents.

Répondre
Marine C 22 janvier 2018 at 8 h 47 min

Bonjour
Waaaaa et bien moi j’adore. Ça fait plusieurs fois que je le refais et j’adore, bon oui il est un peu solide pour moi mais, au moment de mettre dans mon flacon pompe je le dilue et il marche super bien. Même mon mari l’a adopté chose exceptionnelle 😉 . Moi j’utilOse du savon d’alep Et aucun dépôt gras ni rien bref au top…
Merci beaucoup pour cette recette et toutes les autres.

Répondre
LP 24 janvier 2018 at 9 h 41 min

Bonjour, savez-vous que les cristaux de soude (carbonate de sodium) réagissent avec le vinaigre (réaction acido-basique, comme pour le mélange vinaigre/bicarbonate). La combinaison des 2 va former … de l’eau contenant un sel avec un peu du produit en excès et cela en – de 10 min. Ça ne veut pas dire que la recette ne fonctionne pas mais que les propriétés des 2 réactifs sont très peu utilisées (voir pas) donc qu’il y a gaspillage…

Répondre
JeremY 12 juillet 2018 at 16 h 31 min

Bonjour LP. Malgré cette réaction entre ces deux composants de la recette, leurs présences communes sont bien importantes dans la recette d’après mon expérience. Les cristaux de soude couplés avec le savon renforcent bien l’aspect nettoyant du produit, et le vinaigre blanc facilite le rinçage du produit vaisselle et évite le dépôt gras fatidique.
J’ai supposé la même chose que vous au début, mais il faut croire que la réaction chimique n’enlève pas vraiment l’efficacité de ces deux ingrédients.

Répondre
david 8 mars 2018 at 10 h 05 min

Perso, je fais bien plus simple : du savon noir (liquide) dans un pousse mousse, et voilà produit vaisselle fini.
Durée de préparation : le temps de passer du bidon de 5 litres au petit pousse mousse.
(bon en vrai, faut rajouter le temps de diluer la pate, mais là, j’ai toujours quelques bidons en cours de préparation)

Répondre
Recettes thermomix 20 mars 2018 at 23 h 29 min

Excellente idée, il peut se conserver indéfiniment?

Répondre
Antigone XXI 26 mars 2018 at 15 h 42 min

Oui 🙂

Répondre
applemini 21 mars 2018 at 15 h 22 min

bonjour, plus il y a de savon de Marseille, plus il est solide ce produit; le savon d’Alep, lui apporte plus de fluidité; j’ai concocté une recette perso après de nombreux essais avec un mélange des deux savons.

Répondre
milicious 30 mars 2018 at 11 h 01 min

Bonjour,
Je viens de faire la recette et c’est aussi liquide que de l’eau, est-ce normal ?
Du coup, je ne comprends pas trop l’utilité du mixeur.
Merci pour votre réponse et belle journée !

Répondre
Antigone XXI 30 mars 2018 at 14 h 33 min

Le savon se solidifie en refroidissant.

Répondre
Milie Poppins 30 mars 2018 at 14 h 43 min

Merci pour votre réponse 🙂
La préparation est à présent froide et c’est toujours aussi liquide que de l’eau. Quelle est la consistance finale ?
Je crois que j’ai raté une étape mais je ne vois pas laquelle :-/
J’ai peut-être faire chauffer : trop fort ou trop longtemps ou j’ai fait fondre dans trop d’eau ? Cela pourrait-il avant un impact sur l’épaisseur ?
Désolée de poser autant de questions mais là je suis un peu perdu et ça m’embêterait de perdre presqu’un litre de produit 🙁

Répondre
Recette du produit vaisselle maison 24 avril 2018 at 14 h 34 min

[…] « Pas de Blabla, des résultats » comme dirait mon père. Voici donc, sans long discours, la recette de mon liquide vaiselle (J’ai adapté et simplifié la recette d’Antigone XXI.) […]

Répondre
Pops 27 avril 2018 at 9 h 50 min

Bonjour. Merci pour cette recette. Est ce que le nigari pourrait être utilisé dans cette recette en remplacement des cristaux de soude par ex? Merci d’avance !

Répondre
JeremY 12 juillet 2018 at 16 h 23 min

Après tests d’autres recettes de produit vaisselle, et des variantes de celle-ci, c’est à mon avis la recette n°1 de produit vaisselle maison !
– Simple et d’une efficacité exemplaire, non agressif pour la peau, même les sensibles
– Pas cher et pas de produit exotique/introuvable et coûteux
– Les dosages sont bien équilibrés et la consistance est parfaite ! Viser plutôt le 0,8L d’eau pour les 100g de savon.
De mon expérience, pour bien éviter les problèmes de traces sur les casseroles, sur l’inox et j’en passe, il faut choisir du vrai bon savon de Marseille (72% d’huile d’olive, couleur verte foncée marquée, éviter les savons blancs), non glycériné comme indiqué dans la recette, et surtout ne pas être radin sur les 2 c.à.s de vinaigre blanc et de cristaux de soude (concentrée ou pas).
Merci Ophélie !

Répondre
Sissi 15 mars 2019 at 19 h 03 min

Bonjour,
J’ai bien suivi la recette en utilisant du pecarbonate de soude comme cristaux de soude. Le tout a gonflé et la surface s’est solidifiee. J’ai dû rajouter beaucoup d’eau pour avoir un rendu bien liquide. Avez vous des conseils ?

Répondre
Quels produits ménager naturels et sains utiliser ? | Gentleman Moderne 16 mai 2019 at 9 h 09 min

[…] forme industrielle, est souvent bien mauvais pour la planète. Là, on vous propose la recette de Antigone21 qui est super facile à faire et super efficace […]

Répondre
Christelle 13 juin 2019 at 10 h 52 min

Bonjour j’aime beaucoup votre recette, je l’ai réalisé. Mais je crois que j’ai du rater quelque chose car les cristaux de soude forment des morceaux… J’ai remis à chauffer le tout, c’était liquide et quand ça a refroidi ça a refait des morceaux. Quand je secoue les morceaux s’évaporent mais ensuite ils reviennent. Que faire ? Merci.

Répondre
Mathieu 26 septembre 2019 at 11 h 14 min

Bonjour tout le monde,

Alors j’ai suivi la recette à la lettre et je n’obtiens pas du tout de “pâte” mais un produit complètement liquide.
L’un d’entre vous saurait-il me dire pourquoi ??

Merci à vous !
Mathieu

Répondre
Mathieu 26 septembre 2019 at 17 h 52 min

Précision : le produit ne s’est pas solidifié en refroidissant.

Bon, il est tout de même efficace !

Répondre
1 10 11 12

Répondre à Zahia Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :