Être une femme libérée… (grâce à la coupe menstruelle)

19 juin 2012

… ce n’est pas si facile ?

Et si pourtant, contrairement à la chanson, être une femme libérée, c’était un peu plus facile qu’on ne le croit ?

Je m’éloigne un peu de nos petits-déjeuners aujourd’hui pour, une fois n’est pas coutume, aborder un sujet féminin et intime. Cela ne veut pas dire pour autant que les hommes qui liraient ces premières lignes devraient fermer les yeux et changer de page, non, non, restez ici : ce sujet vous concerne presque tout autant. D’ailleurs, plusieurs études réalisées dans les années 80 et 90 ont souligné combien la construction socio-culturelle autour des menstruations était avant tout dominée par une perspective masculine, qui a tôt fait de ranger ce thème au rang du tabou. C’est ce discours qui a fait des règles quelque chose de ‘sale‘ qui, par conséquent, devrait être caché, relégué dans la sphère intime et exclusivement féminine. Il est intéressant de noter, à ce titre, que toutes les sociétés n’ont pas la même approche de la question : certaines communautés séparent temporairement les femmes du reste du groupe en les considérant comme ‘impures’, tandis que d’autres vont, au contraire, encourager la proximité sexuelle au moment des règles, qui deviennent alors symboles de vie.

C’était la minute ‘socio-anthropo’… tout cela pour dire que les hommes peuvent rester et qu’ils sont même les bienvenus ici. Revenons maintenant à nos moutons. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous présenter un produit dont je ne pourrais plus me passer et qui a, disons-le, révolutionné ma vie de femme.

Je ne suis pas la première à traiter de la question : beaucoup d’autres l’ont fait avant moi. Ceci n’est donc pas une nouveauté, mais comme j’ai encore pas mal d’amies qui n’ont pas franchi le cap, je me dis que la pédagogie est à base de répétition et qu’une revue de plus ne fait jamais de mal. Aujourd’hui donc, il sera question de coupe menstruelle.

*

*

Alors, bien sûr, si j’aborde ce sujet, c’est parce qu’il a plusieurs volets : à la fois écologique, économique et éthique.

*

La coupe menstruelle, qu’est-ce que c’est ?

*

Avant toute chose, il faut que vous sachiez qu’en moyenne, en France, une femme utilise 5 tampons ou 5 serviettes jetables par jour, et ce, pendant 5 jours tous les mois (je sais, vous vous dites que ce n’est pas toujours le cas et que je parle de la femme parfaite, là, programmée à l’avance et quasiment en latex… mais non, c’est une moyenne !). Un petit calcul nous amène à 300 protections périodiques par an: sachant que 16 millions de Françaises sont en âge d’avoir leurs règles, cela signifie que 4 800 000 000 tampons/serviettes sont utilisées et jetées dans l’année… Vous imaginez ? Près de 5 milliards par an – et seulement en France !

On pourra rajouter que les processus de fabrication de ces protections sont extrêmement polluants : selon Greenpeace, il s’agirait même d’une des industries les plus polluantes au monde. Cette pollution est d’abord dû à la production même des ces tampons et serviettes : utilisation de produits chimiques, blanchiment, etc. Mais aussi à tout ce qui entoure ces protections : emballages, applicateurs… sans compter les parfums de synthèse et autres substances comme le chlore ou certaines résines peu sympathiques que nous serons heureuses d’héberger dans nos vagins.

Ces déchets, bien sûr, sont majoritairement non dégradables, même si la filière de protections périodiques biodégradables se met tout doucement en place. Les tampons finissent donc dans la cuve de nos toilettes – c’est-à-dire dans la mer où les petits poissons sont particulièrement contents de les prendre pour des vers à gober. Les serviettes sont soit incinérées, soit enfouies et, dans le second cas, il leur faut la bagatelle d’un demi-siècle pour se dégrader. Entre temps, les petits microbes ont eu le temps de batifoler et de proliférer gaiement.

Bref… pour l’environnement, ce n’est pas la fête.

Pour la femme non plus, à dire vrai, ce n’est pas l’idéal. Sans rentrer dans les détails, rappelons que les protections jetables sont un nid de bactéries et sont, entre autre, une des principales sources de mycoses. Sans compter d’autres effets secondaires, non des plus agréables : assèchement, allergies, dégradation de la flore vaginale…

*

Comment se présente la coupe menstruelle ?

*

✿ Il s’agit d’un réceptacle en silicone médical en forme de cloche qui s’utilise comme système alternatif aux tampons et serviettes hygiéniques. Il existe de nombreuses marques sur le marché, chacune avec ses particularités mais, grosso modo, les différences sont faciles à percevoir et vous saurez très rapidement quelle coupe est la mieux adaptée à vos besoins. J’ai pour ma part opté pour une MoonCup – une marque qui propose deux modèles : pour femmes n’ayant jamais eu d’enfants et pour femmes ayant déjà accouché. A partir de là, facile de savoir lequel vous correspond.

✿ La coupe menstruelle demande, il est vrai, un peu de pratique au début : il faut avant tout être détendue, ensuite, on ne se pose plus la question et c’est très facile à utiliser. Elle se change moins souvent que les tampons, toutes les 12h environ, en raison de sa capacité plus importante. Il suffit simplement de la stériliser au préalable, puis de la vider et de la nettoyer à l’eau à chaque fois.Tout est expliqué très clairement sur le mode d’emploi et, une fois bien posée, on oublie complètement sa présence.

Pourquoi l’adopter ? J’imagine que, comme un certain nombre de femmes, il vous est arrivé de vous trouver dans des situations d”urgence’ et qu’il n’est jamais agréable de devoir rentrer précipitamment chez soi ou d’aller demander à sa boss avant une réunion: ‘Euh, vous n’auriez pas un tampon par hasard ?’… Avec la coupe menstruelle, fini ces désagréments !

*

La coupe est :

  • pratique : pas besoin de trimbaler son lot de tampons sur soi et de vérifier si ‘tout va bien’ en pantalon blanc. Avec la coupe, fini les inquiétudes : pas de mauvaises surprises…
  • écologique : on en change seulement une fois tous les 10 ans – ça va, on fait rarement mieux. Elle est d’ailleurs aussi bonne pour moi que pour l’environnement puisqu’elle n’est pas blanchie avec des produits irritants.
  • économique : à raison d’entre 20 et 30€ la coupe, on a vite battu le pic des 1000€ pour dix ans calculé par Mlle Pigut pour les protections jetables ordinaires.

*

*

Les questions que vous vous posez certainement…

– Est-ce que c’est sale ?

En dépit des préjugés, c’est mille fois plus hygiénique que les protections jetables ! La coupe est bien conçue pour qu’on ne s’en mette pas partout et, avec elle, finies les mauvaises odeurs causées par la macération. Pour les utilisatrices de tampons, adieu la vilaine ficelle qui traîne un peu partout… Pour celles restées aux serviettes, dites au revoir à l’humidité constante qui favorise les mycoses. La coupe est stérilisée avant chaque période de règle, ce qui garantit sa propreté optimale.

– Mais, si je suis sportive?

Ici, aucun souci, la coupe est conçue pour que les femmes ne restent pas bloquées au lit ! Pour ma part, je cours, nage, fais du yoga, du vélo… sans avoir jamais rencontré de problèmes, et en plus, la coupe empêche la fixation d’eau de piscine (chlore = javel) sur les muqueuses, naturellement fragiles.

– Je ne mets jamais de tampons : comment faire ?

Que vous soyez une très jeune fille peu habituée encore à utiliser des tampons ou que vous ne soyez pas à l’aise à l’idée de toucher votre corps, la coupe menstruelle est justement la solution idéale pour apprendre à mieux connaître votre corps et à vous l’approprier. Après des années à utiliser des tampons et à en être parfois gênée, je me suis sentie mieux dans mon corps et beaucoup plus à l’aise avec mes règles quelques mois seulement après ma première utilisation de la coupe.

– Où la trouver ?

Vous trouverez aisément différentes marques (MoonCup, Luna Cup, Keeper, DivaCup, LadyCup…) en magasin biologique ou en pharmacie.

*

En bref, mis à part un début toujours un peu déroutant, on se fait très vite à la coupe menstruelle. Pour moi, elle a symbolisé un processus d”empowerment‘ et une véritable libération. Je n’ai plus l’impression de ‘subir’ ma féminité, mais plutôt de me sentir mieux que jamais dans mon propre corps ! Je ne la conseille donc pas seulement, mais je la recommande chaudement à toutes celles qui ne sont pas encore tombées dans la coupe magique… L’essayer, c’est l’adopter !

*

Pour plus de renseignements :

  • le site très complet de EasyCup où vous trouverez toutes les réponses à vos questions
  • le site francophone de la MoonCup
  • les revues réalisées par Laura et Mlle Pigut, suivies de discussions très intéressantes


De votre côté, utilisez-vous déjà la coupe menstruelle et quel est votre avis dessus ? Si vous n’avez pas encore osé, seriez-vous intéressée ? Ou, au contraire, vous sentez-vous bloquées par l’utilisation d’une coupe ? N’hésitez pas à réagir et donner votre avis : je serais ravie de recueillir vos opinions !
*
*
343 commentaires
1

Vous aimerez aussi

343 commentaires

Deborah 19 juin 2012 at 20 h 13 min

VIVE LA MOONCUP !

Répondre
lauraveganpower 19 juin 2012 at 20 h 15 min

Yeah c’est cool d’en parler car aux plus nombreuses nous seront à diffuser ce p’tit machin qui nous sauve la vie, au mieux ça sera ♥
Tu t’es aussi dit après coup “mais comment ai-je fais pour vivre sans ?” 😉
La cup quoi, c’est trop la vie 🙂
Bien complet ton article, je like tout plein ♥

Répondre
Antigone XXI 19 juin 2012 at 21 h 26 min

Oui, avec la Mooncup, la vie est plus belle ! 😉

Répondre
Mély (@ChaudronPastel) 19 juin 2012 at 20 h 17 min

J’aime beaucoup ta vision des choses sur les menstruations des femmes, et je la partage (à 300%).
Pour ma part, j’utilise Plim (que tu dois connaitre) : une amie m’en avait parlée, et m’en avait fait les éloges.
J’aime beaucoup, et je n’ai pas essayé le diva cup !

Répondre
Antigone XXI 19 juin 2012 at 21 h 29 min

Merci beaucoup de ton commentaire Mély ! Oui, effectivement, je connais Plim et je trouve l’idée très bonne, mais comme je n’avais pas testé moi-même, je préférais ne pas la présenter ici. Mlle Pigut avait proposé dans sa revue un modèle de telles serviettes (mais faites main), ça a l’air très pratique aussi !

Répondre
Juliette 19 juin 2012 at 20 h 58 min

Et bien tu vois, j’en avais déjà entendu parler mais je ne m’étais jamais vraiment penchée sur la question. Merci de ces précisions, tu m’as convaincue !

Répondre
ivy 19 juin 2012 at 21 h 36 min

J’ai eu une Mooncup pdt trois ans, jusqu’à ce qu’un jour, la tige se casse au retrait. J’ai mis deux jours à l’enlever… Ceci dit, ils ont été sympa et réglo, chez Mooncup, car quand je les ai avisés du problème, ils ont proposé de me rembourser. J’ai refusé car la coupe m’avait quand même rendu de grands services, et m’avait “guéri” de nombreux problèmes (endométriose, cystites et autres joyeusetés).
Après étude approfondie des dispositifs existants chez Easy Cup, j’ai commandé une Fleurcup en ligne. Il paraît que c’est la plus grande en contenance, mais en fait, il faut la changer aussi souvent que les autres. Ses inconvénients : elle est très souple, ça signifie qu’elle a peu de tenue lorsqu’on l’enlève, et que si on s’y prend mal, on a vite fait de tout vider par terre. Ses avantages : fabrication française, tige avec des rainures (ça ne glisse plus !), très souple : pose très facile, et on peut choisir la couleur. Elle coûte moins d’une vingtaine d’euros. Ça fait un an que je l’ai, elle n’a pas encore montré de signe de faiblesse et je la trouve plus “facile à vivre” que la Mooncup. Mais en tout état de cause, utiliser une coupe ou une autre par rapport aux protections “classiques”, on a vraiment tout à y gagner, je recommande chaleureusement 😉

Répondre
Antigone XXI 19 juin 2012 at 21 h 47 min

Aïe pour la tige cassée, ça n’a pas dû être très drôle… 🙁 Ils ont été très professionnels pour le coup en réagissant comme cela tout de même.
Je n’ai donc pas essayé FleurCup, mais j’avais vu effectivement qu’elle avait l’air plus souple, tandis que la MoonCup est assez ‘solide’, ce qui a donc ses avantages et ses inconvénients.
Merci beaucoup de ton retour en tout cas !

Répondre
PamGril 18 février 2014 at 10 h 51 min

C’est bizarre que tu aies tant peiné pour la retirer ! En fait, moi, je pense même que je vais couper la tige qui parfois me dérange un peu, car elle ne me sert à rien. Impossible d’enlever la coupe en tirant dessus, je l’enlève toujours en pinçant le bas de la coupe pour faire le vide d’air et ensuite la retirer en douceur (certes, au début, il y a eu quelques accidents :))

Répondre
Pastille 19 juin 2012 at 21 h 53 min

Pour ma part, j’ai adopté les protections lavables et en suis très satisfaite.

J’ai tenté la DivaCup après la naissance de Têtarde mais ai vite renoncé à la pose de mon stérilet-cuivre. Je n’avais pas encore retrouvé une vraie confiance dans mon intimité, qui m’aurait permis de me lancer dans cette révolution avec patience et enthousiasme.

Mais je dois dire que tu me donnes envie de réessayer…

Merci pour ton post et toutes les précieuses informations qu’il transmet.

😉

Répondre
Julie Belzil 20 juin 2012 at 0 h 55 min

Moi c’est la Diva Cup que j’utilise depuis quelques années. J’étais sûre que j’allais détester! J’ai essayé pour les raisons écologiques, pour “faire ma part”. Mais le confort et le côté pratique qui m’ont accrochée dès le début. Je suis aussi de celles qui se disent “mais comment j’ai pu m’en passer aussi longtemps!”
Je recommande chaudement à toutes les femmes… mêmes celles qui sont sûres de détester 😛

Répondre
Marie-Lou 20 juin 2012 at 2 h 48 min

Waouw ! J’ai des amies qui utilisent la coupe mais j’avais toujours eu quelques réticences. Une fois encore, ton article est très bien fait et m’a vraiment donné envie d’essayer. Ma principale peur c’étaient les fuites parce qu’ayant eu trois enfants, j’ai toujours la sensation que mon périnée n’est pas au top de sa forme. Et puis j’ai des règles vraiment très abondantes.
Il est vrai que cela serait bien pratique parce que je dois acheter mes serviettes natra care à Hong Kong, je ne supporte aucune autre et je n’ai même pas essayé les serviettes chinoises… pas osé ! J’ai emménagé en Chine avec une valise quasiment dédiée à mes protections hygiénique et en acheter pour plus de six mois en une seule fois, je peux vous dire que ça m’a fait un choc ! (à mon porte monnaie aussi)
Je rentre en France la semaine prochaine, je vais essayer ! youhou !!!
Encore merci.

Répondre
Marie-Lou 20 juin 2012 at 2 h 51 min

question idiote que je me pose mais je suppose que la réponse est oui, sinon ça n’a pas de sens… bon je la pose quand même : est-ce qu’on dort avec ?
voilà c’est fait ! je retourne au fond de la classe maintenant, près du radiateur !

Répondre
Antigone XXI 20 juin 2012 at 5 h 29 min

@Marie-Lou : Alors, oui, j’ai oublié de le mettre dans mon article, mais j’avoue, pour moi, c’est important… on peut enfin dormir toute nue !!!
Comme je le disais, il y a des coupes de tailles différentes, et les femmes ayant déjà accouchées n’ont pas été mises de côté. D’autre part, règles abondantes ou pas, les coupes sont grandes (nettement plus qu’un tampon) et la graduation te permettra d’avoir une idée plus précise de tes pertes – tu verras que ce ne sont pas les litres de sang que tu penses perdre
@Julie : moi aussi, j’avais pas mal de réticence au début et je me disais que je me dévouais pour la bonne cause – sacrée extrémiste que j’étais… et je suis si contente maintenant !
@Pastille : je ne connaissais pas d’expérience les protections lavables, mais apparemment, les femmes qui les utilisent en sont très satisfaites. Mis à part à l’adolescence, je n’ai jamais utilisé de serviettes, et la MoonCup me semblait une continuation ‘logique’ aux tampons. J’espère que ça marchera pour toi !

Répondre
eulalie 20 juin 2012 at 3 h 39 min

J’ai essaye ma Mooncup il y a 5 ans. Depuis je ne la quitte plus. Enfin, facon de parler quoi…
Le dernier tampon que j’ai utilise remonte a janvier 2007 donc. Moins de pollution et surtout des economies !!

Répondre
Yasmine 20 juin 2012 at 7 h 44 min

Comme Marie-Lou, j’utilise les serviettes Natracare. Je n’ai pas encore fait le pas de la coupe malgré les recommandations de deux collègues. J’attends le déclic!

Répondre
Antigone XXI 20 juin 2012 at 10 h 05 min

Je n’ai jamais utilisé de serviettes bio, donc je ne peux pas juger à titre personnel, mais j’avais déjà vu les Natracare en magasins et je trouve cela super que des produits sans plastique ni chlore, qui plus est biodégradables, soient proposés à la vente.
Et qui sait ? Peut-être cet article sera le déclic ? 😉

Répondre
Hélène 20 juin 2012 at 9 h 28 min

Ophélie, cet article fait tellement plaisir ! C’est exactement comme ça que je le vis, une sensation d’aisance que je croyais impossible pendant cette période du mois 🙂
D’ailleurs, ça a tellement révolutionné mon “rapport avec ma féminité” et entamé un processus de libération que dans la foulée, j’ai arrêté la pilule. Je me suis dit que j’en avais assez d’imposer à mon corps quelque chose d’aussi peu naturel et désagréable.
Aimons notre corps et son rythme naturel !!!

Répondre
Antigone XXI 20 juin 2012 at 10 h 02 min

De mon côté, ça me fait plaisir de lire tant de retours positifs !
Et bien, moi de même pour la pilule : après avoir eu des effets secondaires particulièrement désagréables avec celle que je prenais depuis longtemps, j’ai également arrêté la pilule il y a quelques mois – fini les injonctions d’hormones ! Mon corps se réadapte doucement au naturel, et je me sens bien mieux ainsi !
Et c’est aussi un petit pas de plus contre la pollution des eaux et de l’environnement ! 😉

Répondre
Hélène 20 juin 2012 at 10 h 13 min

Eh bien, n’est-ce pas formidable d’apprendre à nouveau à écouter son corps et à suivre son rythme ? Quand on se connaît bien, je pense qu’on ne peut que constater et redouter les modifications que provoque la pilule, et cesser de la considérer comme une libération – mais c’est un autre débat…

En tout cas, je suis convaincue que tout est lié : l’hygiène de vie alimentaire, la mooncup, éventuellement l’arrêt de pilule. Ca c’est les femmes du XXI e siècle 😉

Répondre
Antigone XXI 20 juin 2012 at 10 h 22 min

Je suis totalement d’accord avec toi, mais on va se faire taper sur les doigts par les copines d’Elisabeth Badinter 😉
C’est drôle combien deux écoles de féminisme s’opposent : les 68ardes pro-pilule, anti-allaitement et porteuses du pantalon coupe droite, façon ‘je suis un homme moi aussi’, et les féministes de maintenant pour qui la libération, c’est d’abord’ je suis une femme et je l’assume’ – il y a un fossé entre la génération de nos mères et la notre, et la première se voit parfois comme l’antithèse de ce qui est prôné par les féministes de maintenant.

Répondre
Yasmine 20 juin 2012 at 10 h 30 min

La société n’était pas la même non plus. Les premières féministes ont parfois été excessives mais comme toutes les “révolutionnaires”. Il faut parfois aller à d’un extrême à l’autre pour pouvoir revenir au juste milieu…
Je vote aussi pour un post sur la contraception!

Hélène 20 juin 2012 at 11 h 14 min

Et puis, la libération des femmes à l’époque de nos mère s’est faite avec les connaissances scientifiques du moment, sans recul et avec un enthousiasme compréhensible, qui aveugle nécessairement.
Nous ne voulons pas ne pas avoir de contraception, mais nous voulons une contraception qui n’endommage pas notre corps. On ne savait pas à l’époque que le lait des mères apportait les anticorps du bébé avant qu’il ne se mette à produire les siens… etc.

On a de la chance : elles ont fait les erreurs pour nous, nos mamans, en quelque sorte. Sûrement nos filles auront des solutions encore meilleures que les nôtres actuellement… Je le souhaite !

Je dirai aussi que le mot “féminisme” ne s’applique plus à notre philosophie. C’est encore un autre mouvement, non ? Des femmes libérées mais qui acceptent les contraintes de leur féminité.

Gwen 2 juillet 2014 at 22 h 23 min

Oui, c’est un retour au matriarcalisme 😉
La femme s’assume femme comme elle a été créée.

Coline 6 août 2014 at 18 h 35 min

Coucou !
Toujours aussi intéressant de lire tes articles autant que les commentaires qui vont avec !
J’envisage très bientôt de faire enlever l’implant contraceptif que j’ai dans le bras.
ça fait plus de 6 ans que je n’ai plus mes règles, ça va faire tout bizarre ^^.
J’envisage donc la fleurcup aussi et n’ai pas trop d’inquiétude par rapport à ça. Je vais également tester le “self-control”, à savoir, aucune protection, juste une meilleure connaissance et utilisation de mon corps.
Bref… la vraie raison de mon commentaire c’est que, ce qui m’inquiète le plus, c’est la contraception!
je désespère de trouver un contraceptif sans hormones, sans barbelé dans le bide et je ne sais rien des spermicides.
Voilà, j’ai besoin de témoignages et de conseils. Un petit article là-dessus ce serait-y pas une idée à creuser ?

Merci 😉

Répondre
Marie-Lou 20 juin 2012 at 10 h 07 min

et quand est-ce que tu nous fait un article sur la contraception ??? Moi non plus je ne prends pas la pillule mais je n’ai aucune contraception. Mon utérus a dit non au stérilet !

Répondre
Antigone XXI 20 juin 2012 at 10 h 10 min

J’inscris ça sur la liste des ‘to do’ et j’y réfléchis ! 😉

Répondre
Sophie (blog Enfant végé) 20 juin 2012 at 10 h 37 min

Je suis aussi un peu réticente envers la pilule mais comment faites-vous alors? Je veux dire, quel moyen vraiment FIABLE de contraception?

Répondre
Antigone XXI 20 juin 2012 at 11 h 00 min

Pour l’instant, je mentionne seulement le stérilet, dont Laura a fait une excellente revue ici : http://www.veganpower.fr/2007/09/24/sterilet-ut-380-short/ mais évidemment, ça ne répondra pas à Marie-Lou.
Et je promets d’essayer de réfléchir à un post beaucoup plus complet prochainement qui prenne en compte tous les moyens de contraception possibles et imaginables, écologiques, éthiques et pratiques ! 😉

Répondre
Hélène 20 juin 2012 at 11 h 22 min

Les gynécos (le mien est moderne et ouvert aux contraceptions alternatives si les patientes sont “raisonnables” (ce sont ses mots, pas les miens :p)) déconseillent le stérilet pour les femmes n’ayant pas eu d’enfants. Risque de douleurs, de rejet, il paraît qu’ils sont retirés le plus souvent car mal supportés.

Je veux bien un post aussi sur le sujet 😉 moi j’ai choisi la contraception mécanique (ie préservatif) + compréhension de mon rythme biologique (repérer sa période d’ovulation…) et surtout dialogue ouvert et confiant avec mon mec. Après, ça n’est pas non plus “écologique” ni glamour, mais il n’y a pas dix solutions…

Antigone XXI 20 juin 2012 at 12 h 03 min

En France, une très grande majorité de gynécologues refuse de poser des stérilets aux femmes n’ayant pas eu d’enfant en invoquant des raisons encore imprégnées des idées des décennies passées. Tout est une question de pratique sexuelle.

L’idée attachée au stérilet, c’est qu’il accroît le risque d’infection, mais en fait, ce risque n’est pas plus élevé qu’on prenne la pilule, le stérilet ou rien du tout. Au lendemain de 1968, le stérilet était plus répandu que maintenant, surtout parmi les femmes ‘libérées’, aux pratiques sexuelles ouvertes et souvent sans préservatif : d’où un risque d’infections (en fait, souvent, une mycose qui imprègne le fil du stérilet et ‘remonte’ jusqu’aux trompes…) d’où le mythe du : ‘le stérilet rend stérile’.

Donc, si les médecins le déconseillent maintenant aux jeunes femmes, c’est en grande partie à cause de ce mythe et parce qu’elles sont susceptibles de ne pas être stables sexuellement – contrairement aux ‘bonnes mères de famille’… qui, de toute façon, peuvent devenir stériles, ce n’est pas bien grave, elles ont déjà eu un enfant !

Sophie (blog Enfant végé) 20 juin 2012 at 12 h 09 min

Oui mais des trucs vraiment fiables, parce que repérer sa période d’ovulation est tout sauf fiable, c’est très difficile et ma belle-soeur a eu 3 enfants comme ça… donc ça va quand on n’a rien contre le fait de tomber peut-être enceinte, mais quand on ne veut pas ou plus d’enfants, pas top! Je pense qu’il n’y a que stérilet et préservatif qui soient aussi sûrs que la pilule?

Antigone XXI 20 juin 2012 at 13 h 10 min

Bah, au niveau sans hormone, il y a bien le diaphragme (ou cape cervicale), le préservatif féminin et les spermicides, mais ce n’est quand même pas ce qu’il y a de plus pratique… (enfin, presque tout autant que le préservatif masculin). Et avec hormones, il y a l’implant (qui n’a pas l’air encore très au point), le patch et les progestatifs injectables (une petite piquouse tous les 3 mois…), mais bon, tout comme la pilule, ce ne sont pas des contraceptions véganes… C’est vrai que, pour le moment, le stérilet en cuivre semble être le meilleur choix, au niveau de la protection, de l’économie réalisée et pour l’environnement…
Quoi, sinon, la méthode Ogino ou l’observation de la glaire cervicale, ça ne te satisfait pas ? 😉

Hélène 20 juin 2012 at 13 h 17 min

Sophie, je suis d’accord pour les deux méthodes, les plus efficaces et pratiques des contraceptions non hormonales.
Après, savoir cerner sa période d’ovulation (en reconnaissant les symptômes par exemple), ça ne fait pas de mal, dans un sens comme dans l’autre (si on cherche à avoir des enfants ou le contraire). J’aime savoir quand être plus attentive et quand je peux l’être moins. Mais ça n’est pas une méthode de contraception, évidemment.

Ophélie, je ne savais pas tout ça, sur les conceptions des médecins à propos du stérilet !

Antigone XXI 20 juin 2012 at 13 h 32 min

Si si, c’est assez fou de voir le poids que peuvent avoir des idées reçues – et peut-être même le poids de lobbies industriels (mmm… fabricants de pilules?) – sur les pratiques du corps médical. Pour le stérilet, c’est vraiment stupéfiant.
Ensuite, je pense aussi que ce n’est pas parce qu’on utilise un moyen de contraception ‘sûr’ qu’il faut en oublier d’apprendre à avoir une connaissance de son corps et être attentive aux signes de celui-ci. Ma belle-soeur fait toute sa contraception avec des relevés de température (mais qui marche chez elle, contrairement à celle de Sophie !). Et effectivement, on rejoint ici des questions plus générales de modes de vie, d’alimentation : écouter son corps et savoir ce qui lui fait du bien sont essentiels.

Hélène 20 juin 2012 at 13 h 48 min

Oui, le lobby des fabricants de pilule doit être puissant. Un exemple (qui me choque un peu) : ma maman dermatologue, comme tous les dermatos, prescrit la pilule à une quantité de très jeunes filles, par exemple celles qui prennent du roaccutane pour l’acné. Sous prétexte que certains traitements provoquent des déformations foetales et sous prétexte que les jeunes filles ont une sexualité aléatoire, on donne la pilule à des ados qui n’en ont pas forcément besoin. Comme si c’était anodin…

Quand la pilule elle-même n’est pas prescrite comme traitement (acné, encore).

Bon, on ouvre des quantités folles de débats ! Ophélie, tu devrais ouvrir un forum 😉

Antigone XXI 20 juin 2012 at 13 h 58 min

Je ne peux pas m’empêcher de répondre encore ici, mais je fais partie de ces anciennes ado à qui l’on a prescrit la pilule contre l’acné !
Donc la fameuse Diane 35… à 16 ans et pour une dizaine d’années, avec aucun test de sang au préalable et très peu de vérification de mon état de santé tout au long de ces années… Jusqu’à ce que je souffre de phénomènes de rétention d’eau et de ‘gonflement’ des jambes très importants et particulièrement douloureux… sans compter tout un tas d’autres effets secondaires pas particulièrement agréables. Bref, une pilule ‘contre l’acné’, bourrée d’hormones, et loin d’être anodine… dont je suis contente d’être débarrassée !
Tu as raison, je vais ouvrir une page spéciale… 😉

Sophie (blog Enfant végé) 20 juin 2012 at 14 h 07 min

Etre attentive à son corps et reconnaître ses cycles bien sûr, mais s’embêter quotidiennement avec relevé de température ou observation de la glaire cervicale (méthode qui n’est pas fiable), je trouve ça personnellement bien trop contraignant, et risqué si on ne souhaite pas ou plus d’enfant.

Sophie (blog Enfant végé) 20 juin 2012 at 14 h 09 min

C’est clair on precrit la pilule à tort et à travers! Mais c’est le moyen le plus pratique… Vraiment, j’aimerais bien trouver une alternative.

Antigone XXI 20 juin 2012 at 14 h 45 min

Je plaisantais question glaire cervicale… euh, sinon l’abstinence ? 😉
Bon, j’arrête de dire des bêtises… bon, je crois que le plus pratique, le plus écolo et le plus économique, c’est le stérilet (pas aux hormones), mais je vais faire des recherches plus approfondies pour chercher de quoi ne pas engendrer de sur-population sur notre petite planète !

Charlène 23 juin 2014 at 22 h 25 min

Étant une récente adepte d’un mode de vie plus écologique, je me suis moi aussi penchée sur la question du stérilet au cuivre pour nullipare (21ans). Après 4 ans de pilule, de migraines, d’hypertension et d’hormones rejetées dans les eaux directement par nos urines, j’ai dit stop ! moulte fois entendu les contre-indications de mon entourage notamment le “ça rend stérile”, “tu es trop jeune”, j’ai tout de même fait les démarches pour me le faire poser il y a 2 mois de cela.

Seulement voilà je fais face à une réalité du stérilet : il me provoque des règles bien plus abondantes (heureusement divacup est là!) mais surtout plus douloureuses… à la pose, on nous précise que la douleur peut être similaire aux contractions ressenties durant l’accouchement, ces mêmes douleurs je les ressens à chaque règles. Difficile à supporter, j’attends que mon corps s’habitue, autrement je chercherais d’autres méthodes (sans hormones), ou d’autres formes de stérilet qui sait ?

Répondre
Gwen 2 juillet 2014 at 22 h 29 min

Pour moi, les douleurs ont mis 3 mois à disparaitre, mais la douleur de la pose est juste terrible, j’en ai vomi chez le gyneco. Courage, ça passe!

Répondre
Sophie (blog Enfant végé) 20 juin 2012 at 10 h 36 min

Je suis aussi une fan de la Lunacup! Même pas eu besoin de temps d’adaptation, je me suis tout de suite sentie à l’aise avec. C’est tellement pratique de pouvoir la garder 12h, pas de souci non plus pour la nuit… J’ai essayé les serviettes lavables PLIM mais pas convaincue, je préfère la Cup, par contre j’ai des protège-slips lavables PLIM et ça aussi, pour celles qui en mettent tous les jours, quelle économie, et pollution en moins!

Répondre
Ivy 20 juin 2012 at 10 h 38 min

Pour répondre à Marie-Lou, à la fin, j’avais le même problème : je ne supportais plus aucune protection, ça me brûlait et ça me desséchait complètement. Je pense qu’elles contiennent des sales produits (blanchissants, anti-fongiques etc.) très irritants à la longue. J’ai écrit au fabricants, aucun n’a voulu me répondre. “Secret industriel” il paraît : leurs sous, c’est important, mais la santé des femmes, de leurs clientes, ils s’en fichent ! Je pense que plus tôt on adopte une coupe, moins on risque d’avoir ce genre de problèmes, pour moi en tout cas, c’est un très grand soulagement 🙂

Répondre
Charlotte 21 juin 2012 at 6 h 43 min

J’ai envie de tenter pour l’environnement, mais j’ai un peu la frousse… et puis quelque chose me gene terriblement dans cette histoire : j’imagine ma petite coupe qui seche sur le rebord du lavabo de la salle de bain… pas tres glamour !
Pour l’arret de la pilule, je tente pour la deuxieme fois (ca fait 3 semaines que j’ai arrete). J’espere ne plus avoir de problemes d’acnee (comme lorsque j’avais 27 ans), en attendant la peau grasse est revenue, et ma frange en subit les consequences…

Répondre
Antigone XXI 21 juin 2012 at 8 h 49 min

Oh, tu sais, entre la coupe qui sèche sur le rebord du lavabo et la poubelle de la salle de bain remplie d’applicateurs et de serviettes roulées, je ne sais pas ce qui est le plus glamour ! (et le plus hygiénique) 😉
Et puis, en calculant que tu as tes règles une fois par moins environ, ta petite coupe se retrouvera une seule fois sur ton lavabo à sécher dans ce mois – et encore, si tu décides de la faire sécher à l’air libre ! Mais je comprends tes réticences, au début, on se dit toujours que c’est un brin ‘bizarre’… pourtant, une fois essayé, je t’assure qu’on ne reviendrait pour rien en arrière !
Et oui sinon, arrête pilule = retour des hormones mâles et jolie petite crise d’acné ! Ne t’inquiète pas, c’est bien normal et on passe toutes par là. Ca peut durer 6 mois, voire plus, ou ne s’arrêter qu’au 1er bébé… mais tu peux opter pour des remèdes naturels (savon d’alep et huile essentielle de citron) qui marchent plutôt bien…

Répondre
tauceticentral 21 juin 2012 at 14 h 02 min

Pour te répondre, Charlotte : ma coupe ne sèche jamais sur le bord du lavabo. Pour deux raisons : peur des microbes et aussi parce qu’après l’avoir utilisée, tu la laves, voire tu la passes à l’eau bouillante pour la stériliser jusqu’à la prochaine fois. Et quand je la sèche, j’ai un petit chiffon dédié (rangé avec les culottes si tu veux tout savoir, il n’y a que moi qui sais qu’il est là ! ;)). Normalement, elle n’est jamais laissée à l’air libre très longtemps. C’est comme les protections classiques, et je ne vois pas pourquoi il en irait autrement avec une coupe 😉

Répondre
Saveurs Végétales 21 juin 2012 at 9 h 54 min

Mais c’est génial ton truc ! Je n’avai jamais entendu parlé de cela avant…
comme tu dis, c’est révolutionnaire et super écolo en +, j’adore !!! ça me tente vraiment bien d’essayer…Merci bcp pour ce partage super intéréssant 😉
Moi je suis plutôt “serviettes” (même si je trouve ça un peu “cra-cra”) parce que les tampons g jamais pu 🙁 (j’ai essayé une seule fois, ado et jamais je n’ai retenté l’expèrience…) . J’éspère juste que ce petit engin en silicone ne me fera pas le même effet… parce que ça a l’air gros qd même…?! bon c’est vrai, je suis parfois un peu “chochote”…j’avoue !
Et je pense également arrêter la pilule parce que les hormones en comprimés, ça m’a tjs dérangé un peu (beaucoup)…
A + Antigone 😉

Répondre
Antigone XXI 21 juin 2012 at 10 h 58 min

Ah, je suis contente si je parviens à faire connaître la coupe à quelques gens au moins !
Effectivement, vu comme ça, ça a l’air gros… 😉 Mais il ne faut pas oublier que la coupe est souple et qu’on ne l’insère pas comme ça (sinon, bobo!), mais pliée selon les indications (très faciles) et que surtout, on prend l’habitude au fur et à mesure (c’est en forgeant qu’on devient forgeron 😉 ). Je dirais que, pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude tes tampons, la coupe peut effrayer au premier abord, mais qu’elle permet vraiment d’avoir une meilleure connaissance et une plus grande familiarité avec son corps. Les règles ne sont plus un truc ‘à subir’ que l’on voit comme extérieur à nous et vraiment désagréable, mais cela devient un phénomène que l’on comprend, que l’on mesure et donc, que l’on maîtrise mieux.
Si vraiment l’aspect ‘j’y mets les doigts’ te rebute (…), il y a des serviettes lavables et réutilisables que plusieurs personnes ont mentionné dans leurs commentaires et dont Mlle Pigut fait également la revue, et qui ont l’air très bien. Fais un tour sur le site d’Easycup et prends ton temps, mais c’est vrai qu’une fois qu’on prend l’habitude de l’utiliser, la coupe est vraiment géniale !

Répondre
Clara 24 juin 2012 at 12 h 20 min

Bonjour! Je suis adepte d’une MoonCup depuis plus d’un an, et j’en suis franchement ravie. La plus grosse surprise pour moi a été de découvrir qu’en fait, “ça” ne sent rien, c’est vraiment la macération qui donne toutes ces odeurs! Là, vraiment, plus aucune odeur! Ca change assez tout, quand même!

Répondre
Antigone XXI 24 juin 2012 at 17 h 32 min

N’est-ce pas ? Ça a aussi été une libération pour moi de ce point de vue là : plus aucune impression d’être ‘sale’ !

Répondre
Maëlle 13 novembre 2013 at 20 h 34 min

C’est marrant car j’ai trouvé que ça avait une odeur justement, pas la même qu’avec les serviettes mais une odeur avec laquelle j’ai beaucoup de mal: l’odeur du sang frais… Je n’ai d’ailleurs pas persisté avec les coupes un peu à cause de ça mais à chaque fois que je lis un article sur les coupes menstruelles ça me tente de nouveau car ça correspond plus à mes idéaux que les tampons et serviettes jetables…

Répondre
Antigone XXI 13 novembre 2013 at 21 h 04 min

Ah bon ?!.. Très étrange… pour moi, ça a justement signé l’arrêt total des odeurs, une délivrance ! Je finissais par me détester pendant mes règles et me laver je ne sais combien de fois par jour…

Répondre
Marie 25 juin 2012 at 1 h 01 min

Mais oui parlons en haut et fort, car c’est vraiment dommage que tant de filles et de femmes ignorent ce truc! Je regrette de ne pas l’avoir connue quand j’étais ado, ça m’aurait évité bien des situation cocasses et désagréables ^^ J’ai une diva cup depuis 3 ou 4 ans et je ne repasserais pour rien au monde aux protections “classiques”, bien moins pratiques et surtout bien moins hygiéniques ! Bravo pour cet article 🙂

Répondre
Do 27 juin 2012 at 20 h 34 min

J’ai apprécié cet article très bien écrit !
Pour ma part je suis adepte de la Fleur cup (qui n’a pas été citée je crois…) depuis mon retour de couches.
Pour témoigner aussi sur le sujet de la contraception, j’ai opté pour un stérilet au cuivre, d’une parce que je supportais très mal la pilule qui me provoquait des céphalées prémenstruelles devenues insupportables, et de deux parce que j’oubliais régulièrement de prendre le comprimé quotidien et vue la rapidité avec laquelle je suis tombée enceinte la première fois, je me suis dit que je ne voulais plus prendre de risques.
Il m’a fallu quelques mois pour m’adapter à la nouvelle contraception, des cycles un peu anarchiques les premiers mois, des règles nettement plus abondantes et une légère anémie aujourd’hui oubliée. J’ai persévéré et je ne regrette absolument pas.
Même après une seconde grossesse, je le choisirai à nouveau.

Répondre
Antigone XXI 27 juin 2012 at 20 h 50 min

Merci beaucoup de ton retour !
Effectivement, la FleurCup a été mentionnée dans les commentaires, mais j’ai oublié de la citer dans l’article, merci !
Oui, il faut un certain temps pour que le corps se réadapte à nouveau, surtout s’il a été longtemps sous pilule, cela peut prendre des mois voire plus avant que les règles ne reviennent et ne soient à nouveau un tant soit peu régulières… Je suis contente de lire en tout cas que tu es satisfaite de ton stérilet en cuivre : c’est, il me semble, le meilleur moyen de contraception selon la plus grande diversité de critères. Et effectivement, la prise de pilule n’est pas anodine dans le développement des migraines – je sais de quoi je parle ! 😉

Répondre
Mlle Pigut 30 juin 2012 at 8 h 53 min

Ouaiii encore une fan de la “cup” ! Rien à dire, depuis que je l’ai essayé il y a quelques années, il n’y a pas eu de retour arrière possible…

Répondre
The Heartsless Witch 4 juillet 2012 at 8 h 35 min

ah…. les rencontres sanglantes avec notre féminité est sujet à bien des polémiques !
perso, j’avais acheté une mooncup il y a des années, mais impossible de réussir à la mettre..
là j’ai commencé à porter des tampons (mon boulot de modèle nue pour des cours de dessins ne me laissant guère de choix) et j’arrive maintenant à être à peu près à l’aise avec, il faudrait donc que je m’en rachète une (la mienne ayant terminé dans le vagin d’une copine plus habituée)
du coup, je me suis cousu des serviettes hygiéniques lavables, qui est une bonne alternative en attendant le moment où je réussirai à mettre ce truc immense en moi XD

du coup, j’en vends aussi (des serviettes lavables) et ça me permet d’avoir une assez bonne vue sur la condition des règles chez les femmes, entre celles qui en parlent ouvertement, celles qui hallucinent sévèrement, celles qui ramènent leurs copines pour leur montrer ce truc incroyable et se moquer.. et puis celles qui s’offusquent en silence…
c’est un sacré regard sociologique sur un thème qui m’est totalement banal et que j’aborde sans souci !
ahhhhh, tout ce sang ! héhé

Répondre
Antigone XXI 4 juillet 2012 at 10 h 50 min

Oh, je viens d’aller regarder tes serviettes jetables, elles sont troooop belles ! Mais je ne suis pas objective, le rouge et noir est mon duo fétiche, alors dès que je vois ces couleurs qq part, je craque. D’ailleurs, j’ai feuilleté un peu ton blog, il est hautement addictif ! Ca me rappelle mes folles années de jeunesse… 😉 Tu as une formation de maquilleuse à la base ? Je suis épatée par tes créations et tout le style qui va avec.
Pour revenir à la mooncup, je comprends que tu aies calé au début, il faut les apprivoiser ces petites bêtes ! Je dirais que tout est une question de pli : une fois bien pliée, comme c’est souple, ça se pose tout seul avec un peu d’habitude, et on n’y pense même plus (parfois, je me surprends à l’oublier, tellement elle est discrète).
Oui, le thème des règles reste très tabou : malgré l’apparent ‘relâchement’ des moeurs, on est, loin, bien loin d’une transparence à ce sujet. Pour ma part, je n’ai aucun souci à en parler non plus, mais je me suis quand même posé des questions sur les détails dits ‘techniques’ que ce post allait aborder. Il s’en suivra bientôt un article sur la contraception : celles qui auront détourné les yeux de cet étalage sanguin ne devraient plus être là… 😉

Répondre
Caroline 4 juillet 2012 at 21 h 55 min

Merci pour ton article qui m’éclaire beaucoup (et pour l’intégralité de ton blog, d’une grande qualité, que je prends plaisir à lire ce soir : je ne manquerai pas de le suivre à partir de maintenant !). En effet, cela faisait un petit moment que j’avais envie de tester la mooncup car j’en ai marre des tampons que je trouve irritant : je sens que mon corps commence à dire halte à ce genre d’agressions … néanmoins, une appréhension me retenait, je me demandais comment j’allais faire pour la nettoyer au boulot ou dans les toilettes d’un lieu public (ça peut paraître bête comme question). j’apprends en lisant ton article qu’on peut la garder 12 heures !! du fait, ça change tout ! je pense que je vais me rendre dans mon biocoop avant la fin de la semaine pour la trouver …; je suis enthousiaste à l’idée de faire de la place dans mon placard de salle de bain 🙂

Répondre
Antigone XXI 5 juillet 2012 at 9 h 13 min

Merci pour ton très gentil commentaire. Effectivement, la mooncup ne se change pas si souvent que cela, ce qui nous laisse en paix une bonne partie du temps – attention même à ne pas l’oublier ! 😉
C’est sûr que tu vas libérer de la place dans ta salle-de-bain : au niveau espace, boîtes de tampons et serviettes contre coupe menstruelle, on sait qui y gagne !

Répondre
Gayanée 1 août 2012 at 14 h 41 min

J’utilise la coupe “Keeper” qui est en caoutchouc (brune foncée donc). Je l’ai depuis 6 ans, je crois : j’adore! Je ne pourrais plus me passer de ma coupelle!!

Répondre
Antigone XXI 2 août 2012 at 17 h 45 min

Ah, je ne connaissais pas celle-là, mais au vu de sa durée de vie, je suis d’autant plus convaincue : vivent les coupes menstruelles !

Répondre
shambalah 4 août 2012 at 13 h 51 min

Testée il y a trois ans et approuvée aussitôt.
Impossible de revenir aux tampons.
Merci encore pour tes articles clairs : je fais tourner !

Répondre
Antigone XXI 6 août 2012 at 7 h 26 min

Merci à toi pour ton commentaire et ton expérience qui confirme les choses !
A bientôt 😉

Répondre
Saltaojos 6 octobre 2012 at 17 h 32 min

Idem, j’ai une “Mooncup” depuis que je suis au lycée : jamais je ne reviendrai aux tampons. J’ai aussi des protèges-slip lavables en bambou tout doux pour être tranquille toute la journée mais n’ai jamais de fuites, même la nuit, donc c’est un peu psychologique et superflu.
Je me sens beaucoup mieux, connais bien mon corps, et suis parfaitement à l’aise avec mes règles que je ne déteste plus autant qu’avant, elles ne me gênent plus dans ma vie quotidienne. Sexuellement aussi je trouve que ça aide, je ne saurais dire pourquoi… Je n’ai absolument aucun souci avec mon intimité.
De plus ma gynéco m’a dit après des analyses que ma flore vaginale présentait une santé exceptionnelle ! 😀 Elle m’a demandé quelle protection j’utilisais, je lui ai expliqué, et elle a reconnu ne pas avoir l’habitude de ce genre de “produit” mais pense que ça expliquerait en partie la préservation de la flore. Que du positif !

Répondre
Antigone XXI 6 octobre 2012 at 17 h 45 min

Tu as parfaitement raison: aucun souci avec l’intimité – peut-être parce qu’on se connaît mieux et qu’il n’y a plus de tabous ni de mystère ?..

Félicitations pour ta flore ! (je ne pensais jamais écrire cela un jour sur mon blog… mais la vie est pleine de surprises 😉 ) Je crois que c’est là aussi que la cup apporte vraiment quelque chose : stop aux ‘protections’ qui nous attaquent !

Répondre
sandrine 10 octobre 2012 at 7 h 40 min

bonjour,

moi aussi je m’en sers depuis des années mais je suis obligée ,dans la période forte de mes règles,de rajouter une protection en plus et de vider la coupe toute les 2 heures.
Quelqu’un d’autre a-t-il se problème?

Répondre
Antigone XXI 10 octobre 2012 at 13 h 36 min

Alors, c’est étrange… car la coupe a tout de même une très, très grande contenance par rapport au flux perdu lors des règles… tu veux dire qu’elle se remplit entièrement toutes les 2h ou bien que tu as des fuites ? S’il s’agit de fuites, peut-être la taille ta coupe n’est pas adaptée, et qu’il faudrait en prendre une plus grande (il y a souvent 2 tailles). Cela m’étonnerait que tes règles soient abondantes au point de remplir la coupe si fréquemment… Sauf si quelqu’un témoigne aussi en ce sens ?

Répondre
sandrine 11 octobre 2012 at 6 h 24 min

bonjour,
si je confirme ,elle est pleine toutes les 2 heures!cela dure 2 jours et à ce moment là ça fuit.j’ai pris la plus grande taille existante

Répondre
Antigone XXI 11 octobre 2012 at 6 h 29 min

Alors ça m’échappe totalement… Voici les plus grandes coupes que j’ai pu trouver : la Yuuki et la MPower, toutes deux d’une contenance de 30 ml. Mais c’est vrai que tes règles me paraissent vraiment très abondantes !

Répondre
lalie 29 décembre 2014 at 12 h 24 min

Merci d avoir posé la question car je sais que j ai aussi un très fort saignement durant au moins un jour. C est un soucis quoi que l on utilise . Je vais tester , cela pourra réduire tt de même la conso de tampons les autres jours!

Répondre
sandrine 11 octobre 2012 at 6 h 33 min

pour caroline (et les autres)
quand je dois vider la coupe hors de chez moi ,c’est simple
-1)lieu public avec wc d’handicapés:il y a souvent des lavabos à l’intérieur
-2)wc sans lavabo :vide la coupe dans les toilettes et l’essuyer avec papier wc avant de la remettre en place,aucun problème!

Répondre
Epinie 21 octobre 2012 at 1 h 51 min

Waouh la découverte! Après la germination il y a 10min… Il faut absolument que j’essaye! A propos de la pilule, dont vous parlez dans les commentaires, si j’ai commencé à la prendre c’est parce que mes règles étaient de plus en plus douloureuses, et je ne suis pourtant pas douillette (le côté moyen de contraception est aussi intéressant c’est sûr!). Maintenant quand j’ai mes règles je ne ressens plus qu’une légère douleur abdominale, le flux est beaucoup moins important (je comprends parfaitement Sandrine qui dit qu’elle doit changer sa coupe toutes les deux heures), je n’ai plus ce vilain bouton sur le menton qui semble hurler au monde que j’ai mes règles, et je ne pleure plus pendant une semaine. J’ai essayé d’arrêter l’année dernière, mais tous les désagréments sont revenu. Alors en attendant la solution miracle on va continuer le traitement hormonal! Et j’espère que la coupe me conviendra 🙂

Répondre
Antigone XXI 21 octobre 2012 at 6 h 12 min

Oh, je suis ravie que tu découvres en même temps germination et coupe menstruelle, effectivement, ça fait une belle paire ! 😉

Effectivement, les règles moins douloureuses, c’est une des raisons pour lesquelles on donne souvent la pilule, mais il faut savoir que celles-ci sont souvent très douloureuses lors de l’adolescence et des premières années (quand la machine ‘se met en marche’…), et qu’elles s’atténuent souvent avec le temps. Ensuite, c’est vrai, la pilule protège de certains désagréments… mais c’est une protection temporaire, qui ne fait que repousser le problème : au moment d’arrêter la pilule, badaboum, tout revient en force, et même en pire puisque le corps est un peu déglingué et doit retrouver un rythme qui lui est propre. Ensuite, tu peux certes prendre la pilule à vie… mais bon, toutes les femmes ne le veulent pas, non ? .. 😉

Répondre
Morgane 12 janvier 2014 at 15 h 09 min

Bonjour Antigone,

je viens de découvrir ton blog et je te remercie de toutes ces astuces que tu nous donnes. Je me sens moins seule tout d’un coup. Je ne connaissais pas du tout ce principe de coupe menstruelle ça éveille ma curiosité écolo!!! Je vais surement me lancer car j’en ai ras le bol des tampons et je déteste les serviettes!
J’allais te demander de traiter un sujet en particulier et je vois que je ne suis pas la seule sur les contraceptifs. C’est devenu ma préoccupation numéro. Je ne m’étendrai par sur le sujet ici car je ne voudrai pas polluer ton article sur les coupes. Mais je suis impatiente que tu te penches sur le sujet!
Voilà en tout cas continue comme ça c’est génial ce que tu fais

Répondre
Antigone XXI 12 janvier 2014 at 19 h 24 min

Ah, tu vas voir, Morgane, la coupe menstruelle, c’est la vie ! 😉
Oui, un article sur la contraception… depuis le temps que j’y songe !
Merci beaucoup en tout cas, c’est très gentil à toi.

Répondre
Ella 26 octobre 2012 at 22 h 47 min

Tu ne peux pas savoir à quel point je te suis reconnaissante ! Après avoir lu ton article il y a quelques mois, je me suis décidée à investir dans une coupe. Je me suis bien renseignée et j’ai finalement jeté mon dévolu sur la Lunacopine, et pour l’instant, j’en suis très satisfaite ! J’ai eu quelques problèmes au début pour l’insérer correctement (il y eut quelques fuites, et la tige me gênait), mais maintenant, tout se passe très bien. La découverte de la coupe a été une véritable “révélation” pour moi, et je regrette d’ailleurs de ne pas en avoir entendu parler avant (cependant, je ne pense pas que ce soit de ma faute). J’avais toujours une impression de saleté lorsque j’utilisais une serviette ou un tampon, plus maintenant, j’ai enfin fait la paix avec mes règles. Merci, merci mille fois pour cette article !!!

Répondre
Antigone XXI 27 octobre 2012 at 7 h 34 min

Oh, merci ! Voilà un retour qui fait plaisir !
Moi aussi au début, j’ai dû ‘apprivoiser’ ma coupe (trouver la bonne longueur de tige, etc.), mais au bout de mes sèmes règles avec elle, je n’avais déjà plus aucun problème ! Et je me sens également toute propre maintenant 🙂

Répondre
Baba 25 janvier 2013 at 14 h 52 min

Bonjour,

Je viens de découvrir ton blog par le biais de VeganPower sur facebook, avec l’article sur la laine que tu viens de publier et que j’ai partagé directement sur mon mur après avoir tout lu.

J’avoue être enchantée par l’ensemble de tes articles, très bien écrits, très bien construits et très pédagogiques ! 🙂

En ce qui concerne ton article sur la coupe menstruelle, cela fait plusieurs mois que je me renseigne dessus, sans trop oser passer à l’action. Mais je crois qu’aujourd’hui c’est décidé. Tu m’as convaincu. Je vais aller en pharmacie m’en acheter une.

J’essaye depuis quelques années de modifier certains de mes comportements (alimentaires, cosmétiques, …) et de sensibiliser les personnes autour de moi (c’est loin d’être gagné …); mais être en total accord avec ses principes reste de toute façon très difficile dans notre société.

Il y a plein de points, je le sais, que je pourrais encore modifier, mais c’est difficile. J’avoue avoir parfois honte de mes comportements égoïstes envers tous ces êtres vivants …

Et c’est en lisant des blogs comme le tien que je me re-motive pour tenter d’en faire plus et de ne pas lâcher prise !

Donc un grand merci à toi, qui a su trouver les bons mots pour re-booster ma motivation ! 🙂

Répondre
Antigone XXI 25 janvier 2013 at 16 h 26 min

Merci beaucoup Baba, c’est très gentil à toi !

Oh oui, je te recommande vivement la coupe menstruelle, c’est si pratique ! On est toujours un peu maladroit aux premiers essais et puis on s’y fait très vite, tu vas voir !

Tu sais, ce que tu fais est déjà tellement bien ! Avoir conscience des choses, essayer d’agir, c’est un grand pas en avant ! Le chemin est long pour mettre en oeuvre ses principes et il faut y aller à son rythme, pour ne pas se démotiver en voyant ce qu’on croit être une montagne… pas à pas, c’est la meilleure manière d’aborder les choses, et oui, comme tu le dis, ne jamais se décourager !

Faire un peu, c’est déjà faire beaucoup, continue !

Répondre
pollakiurie 27 avril 2013 at 0 h 21 min

Ah pour ça, Antigone est très bonne vendeuse (d’autant plus que ce qu’elle ”vend”, c’est pas de la daube). J’ai été hésitante sur bien des choses pendant longtemps, moi aussi. Notamment sur les produits cosmétiques : je n’en pouvais plus des produits contenant des substances chimiques et/ou bourrés à l’aluminium. Et trouver un shampooing sans produit chimique! Ça me prendra moins de temps me concocter mon shampooing en pain que d’éplucher toutes les listes d’ingrédients de toutes les bouteilles à la pharmacie. En plus, j’en ai trouvé aucun. Ne t’en fais pas de ne pas être parfaite. Comme Antigone le dit, on est tous perfectibles, et personnellement, je ne peux pour le moment que me permettre de faire mes cosmétiques maison. J’ai craqué pour la (sublime) crème au chocolat. Je m’équipe et j’ai tellement hâte d’en offrir à ma meilleure amie pour sa fête!

Je me pose depuis un long moment déjà concernant ces questions, justement (cups et contraception) et j’avais des questions, mais grâce à vous, les filles, je n’en ai plus. Vous êtes géniales! J’ai longtemps hésité à cause du prix. Je savais très bien qu’à la longue, une coupe (même chère) sera toujours plus avantageuse que des protections ”ordinaires”, mais avec un budget étudiant – plutôt faible – la boîte de tampons en spécial à 3 dollars est une alternative envisageable. Vous soulevez un point intéressant, avec votre meilleure connaissance de vous-mêmes. Je crois en fait que sans nécessairement être VG, quelqu’un qui s’écoute est naturellement porté à être plus écolo. On est un animal, produit de la nature, et donc, on est connecté à elle. Donc, tout ça pour dire que pendant longtemps, j’ai hésité à cause du prix, mais ayant déjà sérieusement entamé mon budget pour les investissement cosmétiques, je crois bien que je vais faire un investissement supplémentaire (aïe!).

Je suis également soulagée d’apprendre que je ne suis pas la seule qui ait eu des problèmes de santé à cause de la pilule. M’enfin, c’est affreux que ça fasse ça à nos corps, mais je me suis demandé pendant des années si j’avais un réel problème de santé, avant de me rendre compte que mon problème, c’était la pilule! Depuis, fini les infections cutanées.

Bref, je me suis vraiment étendue, et je m’étendrais encore davantage, parce que vous faites tellement d’interventions pertinentes, mais je vais m’arrêter là pour le moment. Et vraiment, Antigone, j’ai tellement hâte de tester ta crème au choco. Il ne me manque que le beurre de cacao et AAAAAAAAHHHHHH j’en peux pluuuusss!

Répondre
Shambalah 27 avril 2013 at 13 h 23 min

Pour ajouter de l’eau au moulin concernant la pilule… j’ai reçu ça hier :
http://veganbio.typepad.com/veg_anbio/2013/04/pilules-contraceptives-un-entretien-explosif-.html

Répondre
Antigone XXI 27 avril 2013 at 16 h 48 min

Ah oui, j’ai vu ça, mais je n’ai pas encore pris le temps de le lire, je m’en vais le faire de ce pas ! Merci !

Répondre
Baba 25 janvier 2013 at 16 h 46 min

En fait je crois que j’aurais plein de questions pratiques à te poser et de conseils à recevoir d’une vraie vegan comme toi pour tenter d’améliorer mes comportements afin d’en devenir une également ! Ou tout du moins de m’en approcher car j’en suis malheureusement encore loin …

Aurais-tu un Facebook ou autre par lequel on pourrait communiquer plus rapidement et en privé ?

Merci de ta réponse ! 🙂

Répondre
Antigone XXI 25 janvier 2013 at 19 h 09 min

Tu peux me joindre par message sur la page Facebook d’Antigone XXI ou bien par mail (mon contact est dans la rubrique ‘Quiquequoidonc?’)

N’hésite pas, j’essaierai de te répondre dès que possible !

Répondre
Coralie 12 février 2013 at 5 h 29 min

C’est la première fois que j’en vois une en photo avec une échelle de taille, et… mais… c’est ÉNORME ! *_* Enfin même tordue/écrasée comme je crois avoir compris qu’on le fait pour la mettre. On ne peut clairement pas mettre ça pour ses premières règles et ce n’est pas une question d’être à l’aise avec son corps – enfin ça dépend de sa physiologie, c’est tellement différent d’une femme (jeune fille en l’occurrence) à l’autre. Je crois que je n’ai pas de bol à ce niveau là, ça m’attriste, ça a tellement d’avantages sur les tampons ce “petit” machin. (J’ai 19 ans et mes règles depuis 5 ans, j’essaie de visualiser le temps qu’il faudra à mon corps pour être compatible avec ça, je le convertis en kilotonnes de tampons jetés et de galères pour se baigner… Snifff…) Je crois que j’en achèterais une quand même pour essayer, de toute façon je peux la garder dans un placard et l’utiliser 10 ans plus tard non ?
Et ça me paraissait également très compliqué parce qu’on ne peut pas la laver dans la plupart des toilettes, où le(s) lavabo(s) ne sont pas dans la même pièce que le trône, voir ouverts à tous vents ; mais si il ne faut la laver que toutes les 12h, c’est sur que ça résout pas mal le problème !

Répondre
Antigone XXI 14 février 2013 at 15 h 10 min

Meuh non, c’est juste que la photo est grande ! 😉
Ce n’est franchement pas énorme du tout et puis, tu oublies une dimension essentielle : c’est souple ! Autrement dit, ça se tord dans tous les sens et ne se ‘déploie’ pleinement qu’une fois dans ton corps.
Tu sais, si tu mets déjà des tampons et que tu es à l’aise avec, tu n’auras aucun souci avec la mooncup, que tu sois jeune fille ou non ! Tant que tu n’as pas accouché, les muscles de ton vagin ne sont pas distendus et, pour beaucoup de femmes, ils sont capables de se détendre et se contracter à l’envie. Donc, si tu es détendue, tu ne devrais avoir aucun problème à la mettre, crois-moi ! C’est plutôt une question d’habitude… au début, on galère, ensuite : plus du tout ! 😉

Et en fait, c’est même beaucoup plus simple que tampons, serviettes, etc… Tu la mets le matin avant de partir de chez toi, tu la rinces le soir, dodo et puis, tu la rinces à nouveau le matin, et ainsi de suite… 2 fois par jour, ce n’est pas la mort ! 😉

Répondre
Coralie 15 février 2013 at 6 h 15 min

Oui, deux fois par jours, le rêve… C’est l’argument choc qui me met des étoiles dans les yeux.
Les tampons ça va, mais seulement avec un applicateur tout lisse… Sinon, ouille. C’est surtout une question de texture en fait. De toute façon je vais aller en acheter une, il faut vraiment que je puisse en tripoter pour me faire une idée !

Répondre
Antigone XXI 15 février 2013 at 19 h 08 min

Tu vas voir, la coupe, c’est tout lisse et vraiment, il faut imaginer que tu peux la tordre dans tous les sens ! Elle devient toute riquiqui quand tu veux la poser… et rien de tel pour mieux connaître son corps ! 😉

Répondre
Coralie 17 avril 2013 at 21 h 11 min

Je suis amoureuse !
Personnellement je trouve ça beaucoup plus compliqué à retirer qu’à enfiler – et ça me fait mal un peu quand même. Quand je l’enlève hein, quand elle est en place je ne sens rien, rien, rien ! Je peux faire du vélo en robe blanche en étant parfaitement confortable. (Rien de pire que le pli dans la serviette et le tampon trop descendu pour faire du vélo.) Et c’est le printemps quoi. C’est très important le vélo en robe blanche à cette époque de l’année. Je peux faire pipi sans changer de tampon à chaque fois. Je peux protéger mes fringues / mes draps à l’avance, moi qui suis TRÈS sujette aux spoting et aux règles irrégulières.
Je crois que c’est le début d’une grande idylle passionnée. J’enverrais des cartes postales de notre lune de miel ! (Zut, ça fait un jeu de mot nul avec MOONcup…)

Antigone XXI 18 avril 2013 at 11 h 02 min

Ha ha ! Moi aussi au début ça a été un grand coup de foudre avec la coupe, et preuve que l’amour-passion peut durer, nous vivons toujours une belle relation, pleine de moments heureux et de regards langoureux, ma coupe et moi… une histoire pour la vie ! (enfin, il faudra lui expliquer la ménopause… pas gagné 😉 )
Ah, oui, le tampon trop descendu… yèèèk, je l’avais oublié celui-là ! Oh, comment ai-je pu mettre des tampons moi aussi ? Quand tu n’en changes pas à chaque pause-pipi, tu te sens sale (et odorante !), mais si tu en changes trop souvent, ça assèche et ce n’est pas bon… non, vraiment, vive la mooncup !
Pour la retirer sans trop de difficultés, il suffit de tirer légèrement dessus au début, pour pouvoir bien en choper la base, la pincer pour éviter l’appel d’air et la retirer aisément. Si tu tires seulement sans la plier, là, ça peut faire mal, effectivement… le bon pli à prendre ! 😉

Coralie 19 avril 2013 at 14 h 49 min

Non non, ce n’est pas l’effet ventouse qui me fait mal (même si la première fois je me suis tortillée dans tous les sens avant de réussir à comprendre comme l’enlever, on doit être très très drôle vue de l’extérieur quand on essaye une coupe la première fois ^^), c’est au moment de sortir l’espèce de rebord plus épais.

Antigone XXI 19 avril 2013 at 15 h 04 min

Bon, je ne vais pas rentrer dans les détails… mais euh, même bien pliée ? Et de ton côté, super détendue, les quatre fers en l’air ? 😉

anne 28 mars 2013 at 16 h 03 min

c’est tellement bien résumé!
moi je la change juste avant de me coucher et je suis peinarde. le nombre de minutes que je gagne!! lol

Répondre
Antigone XXI 28 mars 2013 at 16 h 06 min

Merci Anne !
Je découvre ainsi ton site, pratique ! 😉

Répondre
Morgane 8 avril 2013 at 20 h 18 min

J’ai commandé ma mooncup sur internet il y a plus de 3 ans maintenant. Il y avait possibilité d’en prendre plusieurs à prix réduit alors j’en ai offert aussi à mes 2 meilleures amies (avec qui il n’y a pas de problème à partager ce genre de truc).
Depuis, on est toutes les 3 adepte et on en fait la pub autour de nous!
Par contre, la mienne, je lui ai coupé la tige à ras. Aucun soucis pour la retirer et ça gène moins je trouve.
Dernièrement je suis allée voir mon gynéco pour des soucis de mycoses. Il m’a dit d’éviter le plus possible cette protection qu’il semblait classer dans la même catégorie que les tampons et de repasser aux serviettes la nuit…
Et bien je l’ai écouté et ça faisait longtemps que je n’avais pas si mal dormi! J’avais oublié à quel point c’était désagréable. Donc désolé docteur mais je vais retourner à ma mooncup…
En même temps il n’est pas tout jeune et sur ce coup là je n’ai pas trop envie de lui faire confiance… Je ne suis pas certaine que les médecins s’intéresse vraiment à la chose.

Répondre
Antigone XXI 9 avril 2013 at 8 h 09 min

Ah bravo, moi je n’ai même pas réussi à motiver mes copines récalcitrantes ! Certaines sont curieuses, mais n’osent toujours pas franchir le pas… tabou, quand tu nous prends !
En revanche, je suis étonnée de la réaction de ton gynéco… la mienne est à fond pour les cups ! C’est mille fois plus hygiénique que les tampons et serviettes, et justement, cela permet d’éviter beaucoup les mycoses (surtout avec des protections conventionnelles).

Répondre
pollakiurie 27 avril 2013 at 5 h 10 min

Bon, c’est encore moi, avec la tête pleine de coton et de questions. J’avais jadis lu que le silicone utilisé dans les implants mammaires présentait de sérieux problèmes pour la santé. J’ai aussi lu que le silicone médical utilisé en médecine et pour les cups est sans danger. Pourtant, c’est du silicone dans les deux cas. J’ai essayé de lire sur le sujet, mais j’arrive pas à tirer grand chose de mes lectures. Est-ce que l’une d’entre vous à une piste pour m’aider à en savoir plus? Merci de vous réponses, parce que je suis perdue.

Répondre
Antigone XXI 27 avril 2013 at 11 h 23 min

Alors, je ne suis pas sûre à 100% mais ce n’est pas le même type de silicone ! Ce qui est dangereux avec les implants mammaires, c’est la rupture de l’implant et le risque de fuite du silicone liquide (gel) dans l’organisme. Mais rassure-toi, le silicone solide est utilisé sans danger pour le corps en médecine : les lentilles souples de contact par exemple. Tout dépend donc de la consistance, qui va du liquide au plastique dur. Le silicone est tout de même un matériau dont l’inertie chimique est grande et la température de dégradation élevée, et, surtout, dont les propriétés mécaniques sont peu dépendants de la température. Le scandale des implants mammaires, c’est surtout l’utilisation de silicone industriel, non médical, qui accroît le risque de ruptures et de fuites. Et le risque (très faible) de certaines prothèses (PIP), c’est d’engendrer un cancer rare, le lymphome anaplasique à grandes cellules (ALCL) : ces prothèses sont interdites en France depuis 2000.

Répondre
Une Jeune Idiote 4 mai 2013 at 17 h 37 min

J’ai vécu l’arrivée de la Mooncup dans ma vie exactement comme toi !
La libération… maintenant je kiffe presque avoir mes règles, et j’adore mon nouveau rapport à mon corps menstruel, et en plus je me sens totalement en accord avec moi-même, le côté écologique, la praticité du truc… totalement conquise. Pas depuis longtemps mais pour toujours !!

Répondre
Antigone XXI 4 mai 2013 at 17 h 42 min

Ah, j’adore les commentaires d’amour de la cup ! en même temps, pour le moment, je ne connais aucune femme qui ne soit conquise une fois la cup essayée !..

Répondre
Une Jeune Idiote 4 mai 2013 at 17 h 45 min

J’ai l’impression que le plus difficile c’est de passer le cap… il faut peut-être aussi être un peu à l’aise avec son corps, je crois… mais en tout cas l’essayer c’est l’adopter !

Répondre
pollakiurie 5 mai 2013 at 22 h 34 min

J’ai fait le saut et je suis allée acheter une divacup à la pharmacie (et en plus, elle était en spécial, génial!) et je viens de la tester, et…

…réactions de débutante paniquée, je suppose, mais…
comment on fait pour savoir si la coupe est bien mise? La notice dit que je doit être capable de faire faire un tour complet à ma coupe pour être sûre qu’elle est bien ouverte, mais je n’y suis pas arrivée. La tige est vraiment petite et glissante, des trucs pour aider le retrait?

(Argh, je m’excuse du cri du coeur d’animal paniqué, mais je sais qu’ici je tomberai sur un public compréhensif, ouvert et expérimenté)

(Merci, les filles)

Répondre
Antigone XXI 6 mai 2013 at 6 h 18 min

Pas de panique ! Au début, c’est normal 😉

Tu seras même peut-être amenée à couper un peu la tige afin qu’elle ne dépasse pas trop (pour plus de confort) ! Je ne suis pas trop ta question pour le tour complet, mais on reprend : quand tu veux insérer ta cup, tu la replie bien sur elle-même, ensuite tu l’insères dans ton vagin (détendu, please) un peu en biais, côté pliure simple (le plus intuitif). Après, une fois bien introduite, c’est-à-dire quand ne dépasse plus que la tige (légèrement), elle doit normalement s’ouvrir toute seule en toi.
Pour la retirer, il ne faut pas tirer, sinon effet ventouse, mais tu pinces l’extrémité de la coupe (et non la tige) pour supprimer l’appel d’air, et tu tires doucement, d’un côté, puis de l’autre.
Pour plus de clarté, regarde cette vidéo : http://www.mooncup.co.uk/languages/fr/comment-utiliser.html

Et ne t’inquiète surtout pas, au début, on galère un peu, mais on s’y fait très vite et après, c’est la fête !

Répondre
claire 4 juin 2013 at 0 h 39 min

acheté la fleurcup (les 2 tailles) mais pas utilisée ; c’est un peu douloureux à l’introduction mais j’ai surtout beaucoup de stress de ne pas arriver à l’enlever (en + j’ai vu que beaucoup avaient eu ce pb au début) ; j’ai peur que ça reste coincé dedans, voire que ça remonte encore plus loin

Répondre
Antigone XXI 4 juin 2013 at 7 h 59 min

Ah, c’est le problème du stress : plus tu stresseras, plus tu te crisperas et aura du mal à l’introduire et à l’enlever. En fait, c’est tout simple à enlever et il n’y a AUCUN problème pour que ça reste coincé ou que ça remonte !
Le tout est de rester bien détendue quand tu la mets et l’enlèves et tu n’auras jamais mal. Au moment de l’enlever, il ne faut pas juste tirer sur la tige, mais bien pincer le bas de la coupe et ne pas tirer d’un coup mais un côté, puis l’autre… Il ne faut pas avoir peur : ça vient très vite et c’est si pratique ! 😉

Répondre
Coraline 24 octobre 2013 at 13 h 04 min

Je n’ai pas (encore?) testé mais il existe une méthode qui consiste à ne rien mettre aussi, nous sommes tout à fait capable de nous retenir avec entraînement! Mais j’ai oublié le nom de la méthode, désolé.

Répondre
Antigone XXI 24 octobre 2013 at 13 h 05 min

Aucun souci, merci ! J’en ai entendu parler également !

Répondre
Petit Bourgeon 24 octobre 2013 at 22 h 45 min

C’est un produit fabuleux, et c’est tout simplement honteux qu’on n’en entende pas plus parler. Même mon gynéco n’était pas plus au courant que ça (enfin, ancien gynéco, du coup, pour ça et autre chose)
Pour ma part j’ai essayé il y a bientôt deux ans, et j’essaye de convertir mes amies, mais ça ne marche pas vraiment… Pourtant je trouve que c’est un produit d’utilité publique.
J’hésite à leur en offrir mais je pense que ça serait pas super bien perçu ! ^^

Répondre
Antigone XXI 25 octobre 2013 at 7 h 41 min

Mais oui, moi non plus je n’arrive pas convaincre toutes mes amies ! Leur offrir en cadeau ? Mmm… il faudrait oser ! 😉

Répondre
Emilie 24 octobre 2013 at 23 h 56 min

je viens de découvrir ton blog et je suis déjà conquise. Je n’ai pas eu le temps (encore) de fouiner partout mais je suis déjà accroc 😉
Alors d’avance un grand MERCI !

Concernant la coupe, j’en avais entendu parler il y a quelques années en me disant que j’irai me renseigner. Mais l’info était passée à la trappe jusqu’à ce que je tombe sur un article en parlant. J’ai de suite commandé ma coupe (j’ai une meluna). Alors effectivement, les 1ères manipulations sont un peu folklo mais on prend vite le pli. Je suis fan inconditionnellement : c’est une vraie révolution dans ma vie de femme. C’est écolo, économique et je n’ai pas encore trouvé un seul inconvénient…
Amies femmes, testez-la !

Répondre
Antigone XXI 25 octobre 2013 at 7 h 51 min

Merci beaucoup Emilie ! Oui, c’est un peu folklo au début 😉 mais après, quel soulagement !

Répondre
Capucine 25 octobre 2013 at 2 h 32 min

Bonjour,
J’utilise une moon cup depuis plus de 3 ans. J’ai pris la plus grande capacité car j’ai des menstruation très abondante. Moi aussi je dois vider la coupole aux 2-3 heures durant les premiers jours de mes règles. Mon principal inconvénient, vider et rincer la coupole dans les toilettes lorsque je suis au travail. J’apporte avec moi dans les toilettes une bouteille remplie d’eau, environ 500 ml, et ça me permet de rincer la coupole, de l ‘essuyer et de la réinsérer sans problème.

Mis à part ce côté embêtant des menstruations abondantes, j’adore ma moon cup

En passant, merci pour ce blog génial.

Répondre
Antigone XXI 25 octobre 2013 at 7 h 39 min

Merci pour ton témoignage, Capucine, et pour ton gentil commentaire !

Répondre
sandrine 25 octobre 2013 at 7 h 50 min

bonjour,
quand je ne suis pas chez moi ,je la vide et l’essuie correctement avec du papier toilette tout simplement.
Moi comme je l’ai déjà dit,je perds tellement que je suis obligé de mettre au plus fort des serviettes hygiénique en plus ,la nuit dernière avec la cup+serviettes spécial nuit il a fallu que je me lève au bout de 4 heures car j’étais trempée.J eme dit que je ne suis pas normale de perdre comme ça!
j’envisage de passer a un modèle plus grand

Répondre
Antigone XXI 25 octobre 2013 at 7 h 55 min

Oui, un modèle plus grand semble ici mieux adapté !

Répondre
Plastre 25 octobre 2013 at 8 h 07 min

Je ne sais pas si j’ai le droit mais voici une petite vidéo bien drôle qui explique tout sur les coupe!
http://www.dailymotion.com/video/x1451vq_pourquoi-faut-il-passer-a-la-cup-coupe-menstruelle_lifestyle

Répondre
Antigone XXI 25 octobre 2013 at 8 h 13 min

Oh j’ai bien ri ! Je vais la faire circuler sur FB ! 😀

Répondre
melliecoco 25 octobre 2013 at 12 h 43 min

Bonjour Antigone, le post doit dater un peu mais je viens de tomber dessus et ça m’a donné envie de réagir, d’apporter ma petite pierre à l’édifice ! J’utilise la mooncup depuis un petit moment maintenant (c’est fou je ne me rappelle pas quand j’ai commencé !) Je n’avais jamais mis de tampon avant, j’avais peur de faire entrer ce morceau de coton tenu par une ficelle, non vraiment pas assez fiable à mon gout. Et puis, quand j’ai lu tout (!) le livret d’explication j’ai compris qu’une mooncup ne pouvait pas se perdre, ni se “désintégrer” à l’intérieur et je me suis lancée, un peu maladroite au début, j’ai appris à connaître mon corps et j’ai vraiment vécu ça comme une libération. Plus de serviettes qui irritent la peau des fesses et de l’entre-jambe, plus d’odeur, juste moi, maîtrisant mon corps pendant cette période un peu chaotique du mois. Ce passage à la mooncup ça m’a vraiment aidé à devenir une femme, moi qui jouait la femme enfant pour ne pas assumer mon corps ni ma vie de femme. Depuis j’encourage vraiment les femmes autour de moi à essayer ce n’est pas juste pour la planète qu’on le fait c’est aussi pour nous.
Et puis sinon dans les commentaires j’ai vu que ça parlait contraception, alors je n’ai pas tout lu mais c’est vrai que j’aimerai arrêter la pilule, mais les options (implants, patch, anneaux, stérilets) ne me ravissent pas… J’ai entendu parler d’un moniteur de fertilité qui permet une contraception naturelle et qui est aussi fiable que la pilule (99,3%), est ce que tu connais ? C’est cher à l’achat au début, son prix s’élève en effet entre 345€ et 495€ selon les modèles. Mais rapporté à sa durée de vie, d’environ 10 ans, cela ramène son coût à 0,14 € par jour. http://www.lady-comp.fr/contraception
désolée pour le pavé ^^

Répondre
Antigone XXI 25 octobre 2013 at 12 h 49 min

Merci pour ton magnifique témoignage et la manière dont tu relie l’idée d’assumer sa féminité avec la coupe !
Pour le moniteur de fertilité… bon, je ne veux pas juger trop vite, mais ça ressemble surtout à un thermomètre qui donne qqs détails de plus : la méthode des températures technologisée, non ? Honnêtement, payer presque 500€ pour qq chose que tu peux faire toi-même en établissant des courbes de température, je veux pas dire… 😉

Répondre
Sardinaluile 12 novembre 2013 at 12 h 00 min

Je n’ai pas de révélation fulgurante pour une contraception efficace et non toxique – je cherche aussi – mais j’ai envie de vous donner le point de vue de mon gynéco sur le sujet: la seule contraception 100% efficace c’est la grossesse. (mille fois redit mille fois je ris!)

Répondre
oly 25 octobre 2013 at 16 h 47 min

Bonjour Antigone! Je découvre ton blog avec beaucoup de joie, tes articles sont vraiment intéressants merci à toi! Je crois que tu viens de me convaincre d’acheter la coupe menstruelle! C’est la deuxième fois que j’en entant parler et j’étais encore septique quand à la pratique du sport,( mais je vois que tu fais aussi du yoga) et pour la mettre, peut qu’elle se bloque ou autre idée du genre ^^ mais je pense que c’est comme pour les tampons, donc je finis mon paquet et je teste! J’ai aussi lu ton article sur la fin des shampoings,ce qui m’énerve le plus ce sont mes racines grasse depuis que j’ai changé de pilule et le manque de volume plat au dessus. Je pense que je vais commencer par des recettes maison ( oeufs, vinaigre, huile d’olive, bicarbonate) avant de me lancer dans la fin des shampooings, Merci pour tous les tests que tu fais pour nous. Je garde ton blog dans mes favoris pour ne plus rater toutes tes bonne idées 😉
oly

Répondre
Antigone XXI 25 octobre 2013 at 16 h 51 min

Merci beaucoup Oly !
Oh, pour le sport, rassure-toi, cela ne pose aucun souci ! Je ne fais pas que du yoga, mais aussi des sports plus ‘violents’ : course à pied, intervalles, HIIT, natation… et la coupe ne m’a jamais posé aucun problème ! Justement, c’est tellement pratique de ne plus avoir ces affreux tampons gorgés d’eau chlorée (et potentiellement de bactéries) en sortant de la piscine !

Répondre
oly 25 octobre 2013 at 16 h 55 min

Oui je ne sais pas quel type de yoga tu pratique, le mien est assez sportif et je pensais surtout aux posture sur la tête, où à l’envers, après ce qui me gène le plus avec les tampons c’est de devoir les changer régulièrement et comme tu disais rentrer en panique ou trouver un toilette… donc voilà je vais tester cela prochainement 🙂

Répondre
Antigone XXI 25 octobre 2013 at 16 h 56 min

J’espère en tout cas que ça te conviendra !

Répondre
oly 25 octobre 2013 at 16 h 57 min

oui, je posterai un commentaire quand je l’aurai testé 😉

Répondre
LOP 5 novembre 2013 at 9 h 23 min

Bonjour à toutes !
Je viens de lire ce commentaire et je voulais juste réagir en disant que lorsque l’on a ses règles, il ne faut surtout pas faire de postures sur la tête ou à l’envers. Je pratique le yoga Iyengar depuis de très nombreuses années et depuis le début c’est ce qu’on m’a enseigné. Cela paraît assez logique, car si on se met à l’envers, au lieu de sortir du corps, le sang va dans l’autre direction…..
Je pratique également des sports plus violents, mais pas pendant mes règles ! J’essaie de rester plus au calme pendant cette période-là.
Je m’habitue petit à petit à ma Lunacopine et c’est vrai que j’adore. Je ne suis pas encore une pro de la mise en place, ni pour la sortir, mais ça va venir !
Concernant la pilule, j’ai arrêté il y a plusieurs années et tous mes problèmes concernant cette partie-là de mon corps ont disparu ! Avec mon chéri, c’est préservatif !
Félicitations pour ce blog qui est très bien fait !
Bonne journée !

Répondre
oly 6 novembre 2013 at 10 h 13 min

bonjour, oui ne t’en fais pas je sais que les postures inversées sont déconseillées en période de règles, mais je vais quand même au cours quand c’est la fin des règles, beaucoup moins de perte donc je n’ai encore pas eu de soucis et je pense qu’avec la cup ça sera encore mieux 😉

Florence L. 26 octobre 2013 at 9 h 34 min

Bonjour 🙂 j’ai reçu ma luna copine hier soir ! J’attends mes règles pour aujourd’hui. J’ai testé dans ma douche l’insertion de la cup. Un peu galère ! Est ce normal que presque toute la tige dépasse. Je vais la couper mais e siècle tce normal ? La cup ma semblait trop basse mais les deux fois où j’ai essayé je n’arrivais pas a la mettre plus loin. Au retrait j’ai bien senti cet effet ventouse. Finalement je l’ai retirée. Je pense qu’il va falloir de la pratique !! En tout cas j’ai très envie de réussir!!

Répondre
Antigone XXI 26 octobre 2013 at 9 h 53 min

Tu vas t’y faire très vite, tu vas voir ! Au début, c’est toujours un peu galère, mais après, plus aucun souci ! Pince bien la coupe pour éviter l’effet ventouse au moment de la retirer, et coupe la tige de la coupe à la longueur désirée : la toute première fois où j’avais essayé la coupe, je ne l’avais pas fait et j’ai passé une nuit horrible – cette tige trop longue me déchiquetait ! 😉
J’ai vite trouvé la bonne longueur et plus aucun souci. Bravo à toi en tout cas !

Répondre
Florence L. 26 octobre 2013 at 10 h 49 min

Merci mais c’est pas gagné. J’ai retenté. J’ai coupé la moitie de la tige et j’ai tri fouillé (…:) la coupe ne se deplie pas, elle semble écrasée. Je laisse tomber pour aujourd’hui mais demain je retente le coup ! Quelle histoire !:)

Répondre
Antigone XXI 26 octobre 2013 at 11 h 24 min

Parfois, ça ne se déplie que qqs minutes après, quand on change de position.
Arrête de te traumatiser pour aujourd’hui… attends d’avoir tes règles ! (détail intime : ce sera peut-être plus lubrifié… et donc la coupe sera plus facile à insérer !)

Répondre
Florence L. 31 octobre 2013 at 18 h 35 min

Bon et bien c’est loupé pour cette fois. Je n’ai pas réussi à garder la coupe plus de quelques minutes. Elle était trop basse a chaque fois. Je ne comprend pas comment faire ^^. Nouvel essai le mois prochain !!

Antigone XXI 31 octobre 2013 at 18 h 48 min

Ah mince, il faut bien la plier pour la faire passer et la monter assez haut… difficile à expliquer à l’écrit ! 😉
Bon, ce sera pour le mois prochain, n’aies pas peur !

delphine1310 2 novembre 2013 at 22 h 34 min

Bonjour,
Moi j’ai comme toi essayer avant les règles la première fois et j’avais le même problème de la coupe trop basse. Un truc, au niveau de la position qui m’a bien aidée : m’accroupir. Du coup çà a permis de la placer plus loin. Et après avec l’habitude, je n’ai plus besoin de faire des acrobaties !

Répondre
Coraline 3 novembre 2013 at 13 h 06 min

Pour la déplier, tu peux aussi essayer de la “faire tourner”, pour moi cela a fonctionné

Répondre
Laura de Je mange donc je maigris 26 octobre 2013 at 14 h 13 min

Salut Ophélie,

Je découvre ton site petit à petit avec toujours beaucoup de plaisir 🙂
Pour ma part, je suis passée à la coupe menstruelle il y a 2 mois (donc 2 cycles). Si les premières règles m’ont paru un peu chamboulées (le temps de s’habituer à la pose, l’effet de nouveauté, dormir de nouveau nue SANS STRESS ;), etc …), je ne reviendrai en arrière pour rien au monde. L’essayer c’est l’adopter ! o/

Répondre
Antigone XXI 26 octobre 2013 at 14 h 55 min

Merci Laura de ta visite ! Tu as bien raison pour la coupe et je suis ravie de voir qu’il y a une ‘cup-addict’ de plus ici ! 😉

Répondre
Sardinaluile 26 octobre 2013 at 17 h 29 min

Bonjour Ophélie,
Je découvre moi aussi ton site avec énormément d’intérêt – première approche avec le no-poo que je vais tenter de ce pas ! J’ai une cup (la Diva) depuis quelques années et ne regrette absolument pas l’âge des serviettes; par contre, en ce qui me concerne – et je ne suis pas la seule – elle n’est pas tout à fait étanche les deux premiers jours de mes règles, qui ne sont pourtant pas exagérément abondantes… Par conséquent, je complète la “couverture menstruelle” avec des serviettes lavables durant deux jours, ensuite c’est tout bon ! N’ayant pas eu le courage de lire tous les commentaires, je ne sais pas s’il y a eu des témoignages identiques, mais de tels cas existent, faut le savoir et faire avec.
Merci pour ton excellent blog ! Je poursuis la visite.

Répondre
Antigone XXI 26 octobre 2013 at 18 h 07 min

Merci ptit’Sardine ! 😉
En fait, ça vient de m’arriver, cette non-étanchéité, à moi aussi : une fois, menstruations très abondantes et, zouuu, j’ai été surprise de ce qui arrivait ! J’ai compris que parfois, il vaut mieux la changer plus fréquemment ! 😉
Sinon, pourquoi ne pas passer à la taille au-dessus ?

Répondre
Sardinaluile 26 octobre 2013 at 18 h 29 min

Ben…. je ne sais pas si la taille au-dessus existe. Lors de mon achat, il y avait deux tailles en fonction de l’âge et/ou d’une grossesse préalable. Comme j’ai ET l’âge ET plusieurs grossesses à mon actif -cinq pour être exacte – c’est la plus grande que j’ai choisie. Mais il existe peut-être des marques avec trois tailles ou plus? De toute façon, je m’en accommode ainsi !

Répondre
Antigone XXI 26 octobre 2013 at 19 h 13 min

Ah mince, effectivement… je crois qu’il n’y a que 2 tailles.

Répondre
kickchr 28 octobre 2013 at 12 h 45 min

J’ai eu le même problème et j’ai trouvé une cup qui existe en quatre tailles, la Meluna, et on la trouve même en version “sport”
Merci pour ton blog passionnant que j’ai découvert grâce à l’article sur la laine, maintenant je tricote en mode vegan (même si je garde ce qu j’ai fait avant et qui contenait de la laine… moi non plus je n’aime pas jeter inutilement)

Répondre
Antigone XXI 28 octobre 2013 at 13 h 00 min

Ah, super ! Merci beaucoup pour l’information !

Répondre
Sardinaluile 12 novembre 2013 at 11 h 34 min

Super! Je signe pour un essai. Merci pour l’info!

Répondre
1 2 3

Répondre à catherine Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :