Concours Lamazuna – gagnez des shampoings naturels personnalisés !

19 mai 2015


Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

 

Bonjour mes cœurs !

Je ne vous ai pas donné grand signe de vie la semaine dernière, mais c’était pour la bonne cause : j’étais en plein déménagement ! Pour me faire pardonner, je vous ai concocté un petit jeu-concours pour gagner des produits écolos et durables… ça vous dit ?

Aujourd’hui, je vous présente donc une marque que j’aime beaucoup, Lamazuna, spécialiste de cosmétique naturelle, végane et faite à la main en France… objectif Zéro Déchet !

Quand Laëtitia, la créatrice de Lamazuna, m’a contactée au début de l’année pour me proposer de tester ses produits de beauté, j’ai été enchantée. Tout d’abord, il faut savoir que la spécialité de Lamazuna, ce sont les produits solides, à savoir des produits de beauté conçus sans eau, ce qui leur permet d’être bien plus concentrés que les produits classiques (composés majoritairement d’eau) et d’être bien plus écolo, car qui dit solide, dit aussi absence d’emballage plastique et de déchets énergivores.

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

J’ai donc testé avec enthousiasme leur déodorant solide (petit, mais costaud ! et à la durée de vie hyper longue), leur dentifrice solide (sans fluor et hyper doux pour les dents), leurs shampoings solides (utilisables même en cas de no-poo car n’assèchent pas le cuir chevelu et ne génèrent pas de production à l’excès de sébum), leur savon noir à la rose et au litchi (au parfum enchanteur !) et, mon grand chouchou, le beurre de cacao à la frangipane (di-vin !).

Il faut savoir que Lamazuna offre également à la vente d’autres produits écologiques, à l’exemple de la coupe menstruelle, des lingettes démaquillantes (qui ne nécessitent aucun produit démaquillant) ou du savon d’Alep.

 *

J’ai eu la chance de poser quelques questions à Laëtitia et d’en apprendre ainsi davantage sur la cosmétique naturelle et sur le Zéro Déchet. J’espère que cette petite interview vous intéressera (et pour les plus pressés, filez à la fin pour gagner des produits de beauté Lamazuna !).

*

Bonjour Laëtitia, est-ce que tu pourrais te présenter ?

Je viens d’avoir 30 ans (mais j’ai dit que je restais à 25 !). Il y a cinq ans je t’aurais répondu que mes hobbies étaient la lecture, les voyages en sac à dos ou les balades en bord de mer, mais désormais tout ce qui me vient à l’esprit est Lamazuna ! Je n’ai pas abandonné le reste, mais ce zèbre rose occupe toutes mes pensées, le coquin ! Concurrencé depuis quelques mois, il faut l’avouer, par ma chienne Holy, laquelle se trouvant toute la journée à moins d’un mètre de mes pieds.

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Quand, comment et pourquoi as-tu décidé de fonder Lamazuna ?

J’ai toujours su que je voulais monter ma propre entreprise, trouver une idée qui allait révolutionner un détail de notre quotidien. Sans doute à cause d’une phrase de mon père alors que je devais avoir dix ans : « tu imagines celui qui a inventé lapince à linges ? Ça, c’est ingénieux ! ». J’ai donc monté plusieurs sites Internet avec un ami en parallèle de nos études, puis commencé à distribuer les sacs à dos solaires d’une amie Américaine (c’était le début des iPhones avec leurs batteries ne tenant pas une journée). Ensuite, j’ai lancé une marque de tatouages éphémères destinée à faire discuter les inconnus entre eux en soirée (et ça fonctionnait !) puis un matin, totalement par hasard, j’ai découvert le principe de mes lingettes : démaquiller juste avec de l’eau et être réutilisables. Je me suis immédiatement sentie bien avec cette idée, qui allie l’écologie à la simplification d’un geste pas très marrant du quotidien. C’était il y a près de cinq ans.

 *

Que souhaitais-tu en lançant ta propre marque de cosmétiques bio et vg ? et quel est aujourd’hui ton but ?

Il a fallu développer d’autres produits en parallèle des lingettes pour que Lamazuna survive. J’ai pas mal tâtonné, jusqu’à trouver ce qui allait devenir une véritable mission : supprimer tous les déchets dans la salle de bain. J’y suis quasiment parvenue aujourd’hui. Je me suis ajoutée d’autres contraintes qui coulaient de source : le 100% naturel pour les cosmétiques et le véganisme pour toute la gamme. Pourquoi faire bien quand on peut faire très bien ?!

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Concrètement, comment est conçu, fabriqué et préparé un produit Lamazuna ?

Pour fabriquer les shampooings solides, je travaille avec une savonnière. Elle en avait déjà un modèle qui nous a servi de point de départ. Je lui ai demandé des modifications sur la texture, la densité, la couleur et en tout dernier le parfum. Sauf que l’huile essentielle utilisée pour parfumer peut modifier les réactions des autres ingrédients entre eux, il a donc fallu réaliser encore quelques ajustements avant d’arriver à la recette parfaite. Cette recette doit ensuite être validée par une toxicologue qui, une fois que tout est ok, va la déposer sur le portail européen des produits cosmétiques. Cela signifie que je peux vendre mes shampooings dans toute l’Europe. Si je veux les distribuer aux Etats-Unis ou au Japon, je devrai faire réaliser de nouveaux tests, car chaque pays a ses propres contraintes.

En parallèle, il fallait préparer les boîtes (la plupart des boutiques refusent de commander sans emballage car elles ont peur que les produits ne prennent la poussière ou que les clients ne les touchent). J’ai donné mes idées à ma graphiste, avec qui nous avons choisi les pictogrammes et ajusté la mise en page. Une fois les boîtes validées, elles ont du être relues par la savonnière, qui s’assure que toutes les informations légales y figurent. Si vous voulez vendre votre propre shampooing, il faudra également penser à réserver des codes barres.

*

Le Zéro Déchet, selon toi, c’est possible ?

Oui, le zéro déchet est possible, dans le sens où nous en avons quelques exemples, mais il me semble surtout que le « moins de déchet » est facile à réaliser par tout le monde et à nous, en tant qu’entrepreneurs, de faciliter les choses. Je lisais qu’une boulangère de La Rochelle essayait de ne plus du tout distribuer d’emballages à ses clients, les incitant à revenir avec des sacs à pain en tissu qu’elle leur a offerts. Il est temps également que l’on réalise que les emballages ne sont pas gratuits, chaque carton de céréales jeté à la poubelle, c’est quelques dizaines de centimes, chaque emballage de plaquette de chocolat, chaque bouteille en plastique, nous payons tout ça. Il y a une différence d’un euro entre mes shampooings vendus nus et ceux emballés : c’est le coût d’une boîte avec la marge du commerçant et la TVA – c’est énorme. Donc à chacun d’apporter sa boîte en plastique pour se faire servir des nems à emporter au restaurant chinois ou de refuser le tube en papier dans lequel le sandwich est glissé par réflexe : il y a beaucoup à faire très facilement.

Un dernier exemple qui me rend dingue : les pommes emballées par quatre dans une barquette en polystyrène avec film plastique. Quel producteur de fruits et légumes a eu cette idée absurde ? Aucun, j’en suis certaine, car le surcoût doit être astronomique. Mais la grande distribution a dû le leur imposer afin d’avoir des fruits qui brillent en rayon et qui risquent moins de se contaminer les uns les autres. Donc à nous de ne pas choisir les carottes en sac, vive les carottes libres !

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Que dirais-tu aux gens qui utilisent des cosmétiques conventionnels pour les convaincre de se tourner vers le bio et l’écolo ?

Tu remarqueras que mes packagings sont différents de ceux des marques bio habituelles, ils sont notamment plus colorés. Malheureusement, les boutiques bio sont du coup plus difficiles à convaincre, donc pourquoi ce choix ? Pour inciter toutes les personnes qui ne sont pas sensibles aux produits bio à y passer, sans qu’ils aient l’impression de devoir changer leurs habitudes. C’est comme ça que l’on fera vraiment bouger les choses, lorsque l’écologie se montrera aussi cool que lasurconsommation. D’ailleurs un très bel exemple de changement de perception a eu lieu il y a quelques mois avec la cup. Lorsque je la proposais sur des salons ou marchés, la plupart des femmes répondaient d’un « beurk » avec un air choqué, mais depuis la vidéo publiée par le site Madmoizelle, les jeunes filles interpellent leurs copines, très heureuses de voir en vrai une fameuse cup !

*

Voilà, un grand merci à Laëtitia pour ses réponses ! Et maintenant… les cadeaux ! 😉

Pour gagner un shampooing solide personnalisé, il vous suffit de répondre en commentaire sous cet article à la question suivante :
*

Quelle est votre geste clef pour tendre vers le Zéro Déchet ?
**

Le concours est ouvert au monde entier (!) jusqu’au mardi 26 mai à minuit. Trois d’entre vous recevront chacun un shampoing solide personnalisé à leur type de cheveux.

➡ Et pour ne pas faire de jaloux, Laëtitia a créé le code promo ANTIGONEXXI qui donne droit à 10% de réduction sur tout le site jusqu’au 31 mai. Elle est pas belle, la vie ?

*

A vos claviers !

 

550 commentaires
1

Vous aimerez aussi

550 commentaires

dayliss 22 mai 2015 at 13 h 03 min

Oh, les cosmétiques donnent envie!
Je participe avec mon geste, qui est plus nourriture que beauté: c’est d’acheter au maximum en vrac (en réutilisant les sacs) et de les conserver dans des bocaux en verre.

Au prochain article! (:

Répondre
elsa 22 mai 2015 at 13 h 21 min

Hello, j’aimerai beaucoup essayer ! Merci pour le code promo !
En ce qui concerne les gestes zéro déchets, c’est justement grâce à ça que j’ai découvert ton blog il y a quelques mois. Je souhaitais trouver une recette de déodorant (ceux du commerce ne me conviennent jamais et finissaient donc tous à la poubelle), et j’ai même converti mon copain au déo maison !
Depuis quelques mois, je me suis mise aux huiles végétales pour le demaquillage, et j’ai investi dans des cotons bio lavables, comme ça, finie la poubelle pleine de cotons. Au niveau alimentaire, je ne consomme plus jamais de produits tout prêts, j’achète tout en vrac et je me rend à mon magasin avec des petits sachets en papier pour les céréales, une bouteille vide pour l’huile, la boite d’oeufs…. je réutilise tout depuis des mois. Même lorsque je fais du shopping, j’ai systématiquement dans mon sac un petit sac et je refuse ainsi tous les sacs proposés par les magasins, même lorsqu’ils sont donnés gratuitement. Je suis aussi inscrite sur un groupe facebook de mon quartier et dès que je souhaite de me débarasser d’un vêtement, ou autre, je le donne !

Répondre
Juliette 22 mai 2015 at 13 h 25 min

J’entends beaucoup parler de ces produits je vais surement me laisser tenter !
J’aime beaucoup votre blog, bonne continuation !

Répondre
Solène 22 mai 2015 at 14 h 24 min

Merci pour la découverte de cette jolie marque!
Ma contribution pour tendre vers le zéro déchet : refuser tous les sacs plastiques au marché ou dans les magasins et acheter un maximum en vrac 🙂
A bientôt au prochain article 😉

Répondre
bisounours 22 mai 2015 at 15 h 25 min

Allez, je tente ma chance ! Mon petit réflexe : je n’achète que des produits solides ! Je les achètes chez lush avec des petites boites en métal que je garde !
Voilà, merci !

Répondre
Laurence 22 mai 2015 at 16 h 07 min

Je participe avec grand plaisir à ce concours. Ca sera l’occasion de découvrir la marque.
En tout cas c’est un bel article. Les petits gestes du quotidien peuvent faire changer de grandes choses.

Merci encore une fois et je croise les doigts 🙂

Répondre
Lech 22 mai 2015 at 16 h 43 min

J’ai adoré le petit interview de Laëtitia, c’est vraiment ces arguments simple qui m’ont convaincu à l’utilité d’un mode qui engendre moins de déchets !

Ma façon de tendre vers le zéro déchet c’est de réutiliser les feuilles qui sont déjà imprimées d’un côté. C’est déjà quelque chose que je faisais pour les brouillons ou les listes de courses mais depuis le début de cette année universitaire je fais ça aussi pour les cours à la fac. J’en avais pas mal à la maison et j’en ai récupéré vraiment beaucoup lors d’un stage. C’est des feuilles sur lesquelles sont parfois imprimées à peine quelques lignes ! Du coup, je n’ai pas eu besoin d’acheter de cahier ou bloc notes pour les cours =D

Répondre
Manon 22 mai 2015 at 16 h 43 min

J’ai découvert Lamazuna il y a un an et j’ai un stock de lingettes chez moi que je distribue à toutes mes copines dès que je leur en parle ! 🙂
Depuis quelques années j’essaye de faire de plus en plus d’efforts pour le zéro déchet et l’écologie en général : j’ai toujours un sac de courses dans mon sac, je n’achète rien de neuf, je fabrique mes cosmétiques avec des produits quotidiens, j’achète bio et sans emballage quand je le peux et je fais tous mes déplacements à vélo 🙂

Je participe volontiers au concours ! 🙂

Répondre
Aurélie B. 22 mai 2015 at 17 h 02 min

Pour faire moins de déchet, j’ai en permanence un sac « shopping » en tissus dans mon sac à main; j’achète des produits en vrac que je stocke dans des pots en verre de récup’; je n’utilise pas de shampooing ni de gel douche (mais des noix de lavage et du savon) et j’ai en projet d’acheter une petite bouteille en inox pour remplacer la bouteille d’eau que j’ai en permanence dans mon sac et qu’il faut changer régulièrement car elle s’écrase…

Répondre
alex eon 22 mai 2015 at 20 h 56 min

Bonsoir et merci pour ce concours
un « geste » écolo parmi d autre c est de faire un maximum maison, on évite bcp les supermarchés ! (et on tente la permaculture et on recycle etc etc)
bonne soirée

Répondre
Djahann 22 mai 2015 at 21 h 12 min

Bonjour,
Merci pour ce joli concours. Je participe avec plaisir. J’aime beaucoup cette marque, son esprit et ces adorables packagings colorés !
Pour réduire les déchets, je fais plein de choses, mais dans le domaine de la beauté, j’utilise des cotons lavables.
Bonne soirée !

Répondre
Laura 22 mai 2015 at 22 h 02 min

Salut ! Pour arriver à 0 déchet, je ne prends pas de plastique pour les légumes que j’achète, je les mets tels quel dans mon caddie. Hier dans ma rue, des voisins avaient mis des pots (pour plantes) devant chez eux, et bien j’en ai pris 5!! Ils ne partiront pas à la déchèterie!! (c’est une sorte de recyclage!!). J’étais à la recherche de coton réutilisable… grâce à ton article je vais les faire moi même!
Merci !

Répondre
Mlle So 22 mai 2015 at 22 h 18 min

super marque que je découvre ici…merci ^^
Alors le geste pour tendre vers le 0 déchets…je fais plusieurs petits pas. J’ai arrêté les déo du commerce depuis des années (et ta recette de déo a été propagée comme la bonne parole autour de moi^^), je me démaquille à l’huile depuis un bon moment (ma peau est ravie…vraiment), fabrique la plupart de mes soins pour visage et corps (le dentifrice j’ai pas essayé…mais celui vu chez Lamazuna me tente…), essaye de rester au shikakai pour mes cheveux (mais parfois la manip de mélange me fatigue un peu…alors j’ai replongé quelques fois dans les restes de mon ancienne bouteille de shampooing qui traine encore). serviettes hygiéniques lavables. et pour les courses, j’essaye d’acheter en vrac, mais comme je suis intolérantes au gluten…j’ai un peu peur des contaminations croisées donc souvent je me rabats quand même vers du « conditionné hermétiquement » (j’y peux rien, j’ai un peu la trouille…). Et je suis sur le réseau freecycle pour donner ce dont je ne me sers plus.
Par contre j’avoue, il y a encore beaucoup de marge de manoeuvre, et le fait d’y réfléchir et de mettre noir sur blanc les choses…ça donne envie d’avancer encore un peu plus dans le bon sens ^^
En tout cas merci pour tout ce que tu partages ici!

Répondre
marie 22 mai 2015 at 22 h 19 min

J’essaie de tendre vers moins, beaucoup moins de déchets : pour les courses, pas d’emballages plastiques pour le vrac ou les fruits et lég mais sacs en tissu et beaucoup de cuisine pour n’acheter que du frais (aucun gâteau indus emballé, céréales petit-déj maison…), produits de cosmétiques solides (savon, shampooing, déo), moins d’achats en tout et tout le temps. C’est pas parfait mais je prends le chemin !
je n’ai jamais testé cette jolie marque au packaging top ! hâte !
marieTT

Répondre
Mama Dahlia 22 mai 2015 at 23 h 16 min

Aujourd’hui où nous vivons dans un monde de surconsommation dégueulasse, et où l’on a en plus le culot d’entraîner et d’engrainer des populations non concernées, qui n’ont rien demandé, et qui n’avaient surtout certainement pas demandé de mettre les pieds dans notre occidentalisme pourri, comme des pauvres pays d’Afrique, et d’autres; qui vivent désormais dans les couches, les sacs plastiques, les emballages, et même (!!) les boites de lait industriel infantile (…)
…; Aujourd’hui, j’utilise tout ce que je peux en réutilisable, crache presque au visage de celui ou celle qui m' »offre » gentiment un sac plastique alors que j’ai mon (/mes) ptit sac qui me suit partout (bon je ne le fais pas parce que la pauvre personne, ce n’est pas réellement de sa faute), achète tout ce que je peux en vrac, je ne me lave pas les cheveux (et avant cela je faisais mes shampoings, puis utilisais de l’argile et tout autre produit de ma cuisine, utilise des serviettes hygiénique lavables (je n’ai pas encore testé la cup, cela dit j’ai un peu hate, mais avec mes 2 filles je n’ai pas eu de menstruations depuis… assez longtemps…).
A notre installation véritable future, ce sera dans une yourte, ou une maison en bois, avec un grand potager pour cultiver tooooous mes fruits et légumes chéris <3 :D.
Mes filles ne portent pas de couches, et n'ont jamais bu une goutte de "lait" infantile bon pour leur santé… et vivent la plupart du temps nues, ou presque (mais depuis l'an dernier on est en métropole alors on s'habille un peu quand même…!), et utilisent des vêtements portés (par la grande ou acheté en braderie).
Bon, dans tout ça, on a quand même des déchets, mais vraiment, j'ai bien l'intention de mettre ma poubelle au placard ou presque à terme, et la remplacer par un compost uniquement.
Et Vive la France! (hop! Aller… au placard moi aussi..)

Répondre
Céline 23 mai 2015 at 0 h 55 min

Bravo Ophélie pour cette interview et bravo à Laëtitia pour la réalisation et création de ce beau projet qu’est « Lamazuna » ! 🙂
Mon geste zéro déchet est assez commun mais c’est vraiment le tout 1er instauré depuis maintenant presque 20 ans: les sacs en tissus pour les courses… et le plus récent: la cup
Bonne chance tout le monde ! 😉

Répondre
Helene 23 mai 2015 at 4 h 57 min

Super interview, riche en enseignements sur comment monter sa marque de cosmétiques bio! Merci Ophélie 🙂
Mes gestes « zéro déchet »: fabriquer mes cosmétiques maison en se servant le plus possible des ingrédients de la cuisine, limitant ainsi le recours aux emballages inutiles (et chers!) et le rejet de matières premières nocives (dérivés industrie pétrochimique and co…)
Franchement c’est vraiment chouette de faire sa propre tambouille et c’est grâce à toi que je m’y suis mise.
Gros bisous

Répondre
Anne-so Philipovitch 23 mai 2015 at 7 h 47 min

Merci Ophélie!! quelle bonne idée! grâce à toi je suis devenue une minimaliste heureuse!! question fringues déjà 7 culottes, 5 t shirts , 3 pantalons et 2 jupes!! basta! j’achète le plus souvent en vrac , je ne jette rien ! épluchures en jus à l’extracteur , cosses de fèves en soupe! etc..;je cuisine beaucoup donc je ne prends que des produits bruts et mon téléphone a 6 ans et je ne souhaite pas le changer tant qu’il n’est pas kaputt! De plus je recycle les vieux meubles ou objets en détournant leur utilisation! j’aime ma planète et j’aime mon île la Corse et je suis contente de participer à ma façon au principe moins de déchets!
Basgiu de Corse

Répondre
Jess 23 mai 2015 at 10 h 08 min

Quel découverte merci ^^ Les produits ont l’air super! Moi comme beaucoup j’achète en vrac dans mon commerce bio, je me lave au savon d’Alep, je n’utilise que des produits de beauté naturel et j’ai adopter la cup menstruelle depuis presque deux ans.
C’est mon tout premier commentaire j’adore ton blog bonne continuation
Bises

Répondre
Jamet 23 mai 2015 at 10 h 15 min

Bonjour,
Merci pour ce super blog qui m’aide à aller vers une alimentation vegan. Côté zéro déchet, mooncup for ever <3! 🙂
Bonne journée.

Répondre
Morgane 23 mai 2015 at 10 h 29 min

Ola 🙂
et merci pour toutes les idées enrichissantes et pétillantes de ce blog
j’aime à refuser une poche à la parapharmacie
Bonne journée

Répondre
Emmanuelle 23 mai 2015 at 10 h 48 min

Je dois choisir un seul geste ? Bon j’hésite entre les cosmétiques et produits d’entretien fait-main, le démaquillage à l’huile, le tri des déchets, les fruits et légumes du jardin, les sacs réutilisables… mais non, je vais choisir celui dont je suis le plus fière : je suis végétarienne !

(Super article comme d’habitude et merci de me faire découvrir cette marque je ne connaissais pas mais qui m’enthousiasme beaucoup !)

Répondre
Marion 23 mai 2015 at 12 h 05 min

Bonjour! Moi ça a été une grosse réflexion sur la salle de bain. J’ai commencé avec la cup il y a 4ans et là, je me suis coupé les cheveux courts! Ils étaient longs, blonds, abimés donc j’utilisais shampoing, après shampoing, masque, soin pour les pointes et parfois coiffants. A un moment, J’ai trouvé tellement absurde de consommer, de dépenser et de générer autant de déchets pour que mes cheveux soient beaux, que je me suis dit qu’ils étaient peut-être pas fait pour être si longs…resultats : une nouvelle tête, un seul produit, un gain de temps considérable et une foule de compliments 🙂

Répondre
Pivoine 23 mai 2015 at 12 h 17 min

Je suis passée aux cotons lavables pour me démaquiller, j’ai un compost, je garde le plus possible les vêtements, appareils électriques et électroniques (mon ordinateur portable a 8 ans, mon mari l’a réparé plusieurs fois, notre télé a plus de 15 ans…) , je dépose les livres et objets que je ne veux plus à la recyclerie , les vêtements chez Emmaüs etc…
Merci pour le concours et la découverte de cette marque !

Répondre
Bérénice Mayoti (@BereniceMayoti) 23 mai 2015 at 12 h 22 min

Mon geste clef c’est acheter en vrac au magasin bio, essayer de cuisiner l’intégralité des fruits et légumes (fanes de radis, de carottes… finissent en pesto !). De n’acheter quelque chose que lorsque j’en ai vraiment besoin ! Merci pour ce concours, j’adore cette marque 🙂 !

Répondre
Elsa Saône 23 mai 2015 at 14 h 11 min

Mile mercis pour la découverte de cette marque qui tombe à pic dans ma démarche zéro déchet !
En tout premier, j’ai ms un « stop pub » sur ma boite aux lettres, puis je me suis cousu des sacs en tissu pour aller faire le marché, ensuite j’ai refusé tous les sacs plastiques et papiers qu’on me proposait partout (le plus dur ça reste à la boulangerie, il faut penser à son torchon, même pour les croissants), j’ai cherché les endroits où je pouvais acheter en vrac, j’ai consommé de plus en plus bio, je fais mes produits d’entretien maison et aujourd’hui je m’attaque aux cosmétiques solides (avant je les faisais maison, mais ça demande d’acheter beaucoup d’ingrédients qui sont tous dans des bouteilles en plastique…pas top).

Répondre
Annabelle 23 mai 2015 at 14 h 17 min

Pour éviter le plus possible les emballages, j’essaye de prendre des produits qui peuvent se recharger, j’ai toujours mon sac à sac dans mon sac pour faire les courses, et je viens de découvrir les cosmétiques solides de Lamazuna que je vais tout de suite tester ! J’évite également les produits suremballés. Parce que nous devons réduire nos déchets !

Répondre
Annabelle 26 mai 2015 at 12 h 07 min

Et j’ai oublié le plus important : j’ai une petite fille et j’utilise des couches lavables, pas de couches jetables !

Répondre
Marine 23 mai 2015 at 14 h 30 min

c’est vrai que ces produits donnent envie… d’ailleurs à la fin de ce commentaire j’irai faire un tour sur leur site…
je ne pense pas vraiment à ce que je fais pour le zéro déchet… ça vient presque naturellement… ça fait un an que je suis passée à la cup, que je suis passée au no-poo (grâce à toi d’ailleurs Ophélie!) je fabrique mon déo (merci pour la recette), mon dentifrice, je n’utilise plus que des disques démaquillants lavables (et les prochains seront faits maison dans du tissu de récup), fais mes cosmétiques maison. les produits d’entretiens sont réduis à bicarbonate-vinaigre- savon de marseille (en vrac) et savon noir… paniers en osier pour les courses (en vrac bien entendu!), zéro plats transformés (donc pas d’emballages), suis devenue végétarienne, je fais mon compost et cultive un potager de 120m² (en bio et plein de fleurs !!!! )…le plus dur dans l’histoire, et encore de convertir mon homme… mais je ne perds pas espoir!!!
merci Ophélie pour tout ce que tu nous apporte !!!

Répondre
Adèle 23 mai 2015 at 14 h 44 min

Bonjour

Merci pour ce chouette concours! J’ai déjà acheté des produits chez Lamazuna. D’ailleurs mon geste clé vient de cette boutique, il s’agit de l’oriculi. Nous sommes 4 dans la famille et le nombre de coton tige utilisé était assez conséquent. A présent nous ne pourrons plus nous passer de ce petit outil.

Bonne journée.

Répondre
kaki22 23 mai 2015 at 15 h 25 min

Bonjour,
J’utilise une gourde en inox que je remplie d’eau osmosée et j’utilise un appareil pour fabriquer de l’eau pétillante pour éviter d’acheter des bouteilles en plastiques. J’utilise des bocaux ou boites en verre pour ne pas utiliser des boites type tupperware. Quand, je peux, j’achète des biscuits en vrac mais souvent leur prix au kg est plus cher ou équivalent à ceux emballés. Mieux, je essaye de prendre le temps de les fabriquer avec une recette vegan ..of course !

Répondre
bilouz 23 mai 2015 at 17 h 12 min

Bonjour !
A la maison, nous achetons en vrac (bio bien sûr!) , nous compostons, nous fabriquons nos cosmétos nous même (ta recette de déo est tout simplement géniale et dépasse tout les déos de m**** du supermarché !), nous avons considérablement réduit notre conso de viande, nous avons la chance d’habiter un petit village avec son marché alors je ramène tout les mercredis nos bouteilles (en verre!) à notre laitier et il nous les remplit pour la semaine suivante (trop sympa!). Grâce à tout ces petits gestes (et j’en oublie !), nous sommes passés de 2 sacs poubelles de 30L par semaine à 1 sac poubelle pour 2 semaines ! Alors, comme les résultats sont concrets et très simples à mettre en place on continue sur notre lancée ! Le livre de béa johnson donne de superbes astuces 😉

Répondre
Gwen 23 mai 2015 at 17 h 24 min

Super concours ! J’aime beaucoup les produits Lamazuna. Je ne sais pas si j’ai un geste clé pour tendre vers le zéro déchet, plutôt plusieurs petits gestes comme la cup, les shampoings solides, déo et dentifrice solide, les produits ménagers maisons, les produits en vrac… Et je garde la plupart des pots en verre que j’achète pour stocker des denrées alimentaires (c’est d’ailleurs très efficace, j’ai pu garder du persil dans mon frigo ainsi bien plus longtemps !). Prochaine étape : mes lais végétaux maison pour ne plus acheter de brique.

Répondre
Jéhanne M 23 mai 2015 at 17 h 26 min

Bonjour,
Pour tendre vers le 0 déchet, j’utilise un coton démaquillant lavable bio chaque matin pour appliquer mon eau de rose et quelques fois le soir, quand il faut me démaquiller. Je fabrique mes déodorants et baumes dans des pots en verre que je recycle. Enfin, je suis végétarienne depuis toujours.
@bientôt
Jéhanne

Répondre
lucie 23 mai 2015 at 17 h 56 min

Merci pour la présentation de cette marque que je découvre, encore une belle initiative qui prouve que bio, vegan et respect de la planète sont possibles dans la vie quotidienne! Je souhaitais tester les cotons démaquillants, voilà qui me pousse d’autant plus. Merci pour cet article.

Répondre
Corinne 23 mai 2015 at 19 h 12 min

Mon geste anti-gaspi est de (ré)utiliser l’eau du robinet. Bien sûr, il y a l’eau avec laquelle je lave mes légumes qui se retrouve dans mes plantes vertes ou dans les toilettes; mais il y a aussi l’eau qu’on fait couler directement dans les canalisations lorsqu’on attend que l’eau de la douche soit chaude, des litres d’eau propre gaspillés, que je récupère dans une bassine.

Répondre
Axelle 23 mai 2015 at 19 h 26 min

Chouette article et chouette concours 🙂

Pour ma part j’ai commandé les lingettes démaquillantes lamazuna pour essayer de ne plus utiliser de cotons à démaquiller (enfin si je les utilise pour me démaquiller ça épargne quand même : cotons lingettes démaquillantes jetables et aussi démaquillant donc c’est déjà un petit pas ^^)

Répondre
Mathilde 23 mai 2015 at 21 h 36 min

Merci pour ce concours!!! 🙂
Pour tendre vers le zéro déchet j’ai commencé par changer ma salle de bain de A à Z ! Plus de cotons jetables, plus de bouteilles en plastiques pleines de shampooing toxiques, plus de déo conventionnel, que des produits solides ou des poudres… bref niveau salle de bain j’y suis presque ! Ah et, comme je commande beaucoup sur internet, je retape tous mes cartons de colis pour en faire de jolies petites boîtes de rangement, comme celui de ma dernière commande lamazuna d’ailleurs 😉

Répondre
julie 24 mai 2015 at 6 h 35 min

Bjr
et bien perso, c’est des sacs en tissu que je fais maison et qui me servent pour acheter mes pâtes, pois chiches, noix…. bref, tout ce qui est en vrac: et hop! plus de sacs et de sachets!

Répondre
Lulunette 24 mai 2015 at 7 h 57 min

Coucou à toutes!

Mon cheval de bataille: Les emballages industriels. Je fais tout pour éviter de consommer des produits emballés. Direction le vrac et quand ce n’est vraiment pas possible, je privilégie les emballages cartonnés (même si ce n’est pas non plus 100% 0 déchet et que ce n’est pas la solution). Je n’achète plus de yaourts par exemple et les fait moi-même. Je prends ma baguette sans l’emballage.

Sinon mes autres actions au quotidien : Véganisme,cosmétiques home-made, mooncup, lingettes réutilisables, compost, achats de livres d’occaz… Il faut aussi penser à se désabonner de toutes les pubs que l’on reçoit par mail, ça pollue aussi!!
Et la simplicité volontaire.

Ma prochaine étape: Les vêtements « éthique et bio »! Pour le moment je m’interdis de renouveler ma garde robe tant que je n’ai pas trouvé de beaux vêtements éthiques!

Répondre
Maurice 24 mai 2015 at 9 h 48 min

Mon geste clé, c’est réutiliser le peu de déchets que je fais encore pour mes bricolages de toutes sortes. Vive le « end of waste » !

Répondre
virginie 24 mai 2015 at 13 h 25 min

Wa chouette ! je ne connaissais pas cette ligne de cosmétiques étiques, merci pour la découverte !

Répondre
melusinemartin 24 mai 2015 at 14 h 22 min

Merci pour ce concours !!! Mon geste pour moins de déchets est assez basique : acheter un maximum de trucs en vrac ce qui évite les emballages et essayer de toujours faire les courses avec des sacs tissu pour mettre fin à l’avalanche de sacs plastiques… et me laver au savon, économique et écologique 😉

Répondre
Clémentine 24 mai 2015 at 14 h 29 min

Hello Ophélie !
Super partage, je suis déjà en train de commander, tellement hâte de découvrir et d’en faire profiter mes proches !
Zéro déchet : acheter des fruits et légumes bios pour ne pas les éplucher et profiter au maximum de leurs bienfaits, acheter en vrac, la coupe menstruelle…
Belle journée !

Répondre
Julie 24 mai 2015 at 17 h 03 min

Pour ma part j’achète autant que possible en vrac ! Je réutilise toujours mes sacs en papier et je vais faire mes courses avec mon sac en vacoa de la Réunion ou d’autres sacs réutilisables 🙂
Et j’évite aussi les produits industriels, je préfère cuisiner ^^

Répondre
Hélène 24 mai 2015 at 17 h 04 min

Jolie découverte pour moi aussi car c’est la première fois que j’entends parler de Lamazuna…
Concernant LE geste anti-déchets, je vais essayer de trouver quelque chose qui n’a pas encore été cité.
Alors je vais me tourner vers mes petiots et le premier geste, le plus simple et le plus merveilleux pour ma part a été l’allaitement. On évite les boîtes en alu de lait en poudre, les tétines, les bib…et si on ose allaiter aussi longtemps qu’on le souhaite, c’est aussi se réapproprier son corps et pour moi c’est un acte de femme libre (à condition que l’on se sente bien avec cette idée évidemment).

Répondre
Laurant Michael 24 mai 2015 at 17 h 16 min

Comment atteindre le Zéro (avec un grand Z) déchet? Tout simplement en appliquant au maximum le DIY (le fameux Do It Yourself, ou pour les anglophobes Fais Le Toi-Même, le FLTM quoi!).
Enfin, je dis simplement mais ça ne l’est clairement pas au début. Pour nous, le plus simple a été de l’appliquer, dans un premier temps, à la cuisine. Comment se débarrasser des emballages? Comment Eviter le gâchis? Et puis surtout, comment mieux manger? La réponse n’était pas évidente au début, mais maintenant on s’en rend bien compte. En cuisinant tout soi-même, on évite le gâchis, les emballages et on mange clairement plus sainement!
Maintenant, le but est de l’appliquer à un maximum de choses dans notre vie 😉

D’ailleurs, petit aparté, on te remercie vraiment pour ton blog qui nous permet d’atteindre un peu facilement (tout du moins en sentant moins seuls) nos objectifs!

Répondre
Marion 24 mai 2015 at 17 h 39 min

Moi, mon geste préféré pour me diriger tout doucement vers le zéro déchet, c’est d’avoir toujours un ou deux sacs en toile au fond de mon sac à main : ça me permet de refuser un maximum de sacs et d’emballages lorsque je fais mes achats. Par exemple, la première fois que je suis allée acheter une baguette après ma prise de conscience « zéro déchet », j’y suis allée les mains vides et la boulangère n’a pas voulu me la donner sans la petite-feuille-d’emballage-pour-entourer-le-pain. Elle m’a dit que si on ne voulait pas de l’emballages, il fallait amener son propre sac, elle n’avait pas le droit de la remettre en main propre (pourquoi? Aucune idée) : aussi tôt dit, aussitôt fait! Depuis, un petit tote-bag au cas où, c’est devenu un reflexe, pour des courses non prévues, une petite baguette… Maintenant je peux systèmatiquement refuser lorsqu’on me dit « je vous le met dans un sac? »!

Répondre
Nol 24 mai 2015 at 18 h 08 min

Mes gestes Zéro déchet c’est d’avoir aussi toujours un petit sac en toile sur moi, ou mes bras quand j’ai des petites courses pour éviter de prendre un sac plastique au super marché. De plus je prend en panier bio donc du champ à mon frigo il n’y a aucun emballage. Sinon j’essaye de prendre des produits sans emballage au supermarché ou avec des emballages qui se recyclent le mieux possible. S’il y a trop d’emballage que n’achète pas le produit. Je suis aussi passée à la lessive fait maison et les bocaux en verre! j’achète en vrac, je fais mes produit ménagers maison. j’ai des disques démaquillants réutilisable, une cup et des serviettes hygièniques en tissu. Je fais mes propres yaourts à la yaourtière. Je tri et je composte. J’ai 20 ans. 😀 Merci Antigone pour ces petits concours !

Répondre
Sophie 24 mai 2015 at 20 h 35 min

Je suis loin du zéro déchet mais en n’achetant pas de produits cuisinés et en faisant mes propres yahourts, j’en évite déjà un certain nombre. Jusque là, rien d’original. Mais je suis battue à plate couture par mon frère qui élève son cochon et qui n’utilise pratiquement plus sa poubelle car la petite bête mange presque tout.

Répondre
Del verri 24 mai 2015 at 20 h 45 min

J’ai visité le site et commander qq produits qui ont l’air fantastiques!! Merci pour la bonne info et le code promo!! Sinon ,nous à la maison entre autre achats en vrac, déchets alimentaires déposés dans un refuge animalier pour les herbivores,on utilise aussi pour la petite derniere(comme on l’a fait pr les 2 grands) des couches lavables, des carrés maisons découpés dans du tissu polaire ou coton, des coussinets d’allaitement en tissu tout ça lavé avec des noix de lavage , avec lesquelles aprés utilisation maintes fois dans la machine je fais un shampoing pour mes chiens et chats!!

Répondre
1 7 8 9 10 11

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :