Concours Lamazuna – gagnez des shampoings naturels personnalisés !

19 mai 2015


Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

 

Bonjour mes cœurs !

Je ne vous ai pas donné grand signe de vie la semaine dernière, mais c’était pour la bonne cause : j’étais en plein déménagement ! Pour me faire pardonner, je vous ai concocté un petit jeu-concours pour gagner des produits écolos et durables… ça vous dit ?

Aujourd’hui, je vous présente donc une marque que j’aime beaucoup, Lamazuna, spécialiste de cosmétique naturelle, végane et faite à la main en France… objectif Zéro Déchet !

Quand Laëtitia, la créatrice de Lamazuna, m’a contactée au début de l’année pour me proposer de tester ses produits de beauté, j’ai été enchantée. Tout d’abord, il faut savoir que la spécialité de Lamazuna, ce sont les produits solides, à savoir des produits de beauté conçus sans eau, ce qui leur permet d’être bien plus concentrés que les produits classiques (composés majoritairement d’eau) et d’être bien plus écolo, car qui dit solide, dit aussi absence d’emballage plastique et de déchets énergivores.

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

J’ai donc testé avec enthousiasme leur déodorant solide (petit, mais costaud ! et à la durée de vie hyper longue), leur dentifrice solide (sans fluor et hyper doux pour les dents), leurs shampoings solides (utilisables même en cas de no-poo car n’assèchent pas le cuir chevelu et ne génèrent pas de production à l’excès de sébum), leur savon noir à la rose et au litchi (au parfum enchanteur !) et, mon grand chouchou, le beurre de cacao à la frangipane (di-vin !).

Il faut savoir que Lamazuna offre également à la vente d’autres produits écologiques, à l’exemple de la coupe menstruelle, des lingettes démaquillantes (qui ne nécessitent aucun produit démaquillant) ou du savon d’Alep.

 *

J’ai eu la chance de poser quelques questions à Laëtitia et d’en apprendre ainsi davantage sur la cosmétique naturelle et sur le Zéro Déchet. J’espère que cette petite interview vous intéressera (et pour les plus pressés, filez à la fin pour gagner des produits de beauté Lamazuna !).

*

Bonjour Laëtitia, est-ce que tu pourrais te présenter ?

Je viens d’avoir 30 ans (mais j’ai dit que je restais à 25 !). Il y a cinq ans je t’aurais répondu que mes hobbies étaient la lecture, les voyages en sac à dos ou les balades en bord de mer, mais désormais tout ce qui me vient à l’esprit est Lamazuna ! Je n’ai pas abandonné le reste, mais ce zèbre rose occupe toutes mes pensées, le coquin ! Concurrencé depuis quelques mois, il faut l’avouer, par ma chienne Holy, laquelle se trouvant toute la journée à moins d’un mètre de mes pieds.

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Quand, comment et pourquoi as-tu décidé de fonder Lamazuna ?

J’ai toujours su que je voulais monter ma propre entreprise, trouver une idée qui allait révolutionner un détail de notre quotidien. Sans doute à cause d’une phrase de mon père alors que je devais avoir dix ans : « tu imagines celui qui a inventé lapince à linges ? Ça, c’est ingénieux ! ». J’ai donc monté plusieurs sites Internet avec un ami en parallèle de nos études, puis commencé à distribuer les sacs à dos solaires d’une amie Américaine (c’était le début des iPhones avec leurs batteries ne tenant pas une journée). Ensuite, j’ai lancé une marque de tatouages éphémères destinée à faire discuter les inconnus entre eux en soirée (et ça fonctionnait !) puis un matin, totalement par hasard, j’ai découvert le principe de mes lingettes : démaquiller juste avec de l’eau et être réutilisables. Je me suis immédiatement sentie bien avec cette idée, qui allie l’écologie à la simplification d’un geste pas très marrant du quotidien. C’était il y a près de cinq ans.

 *

Que souhaitais-tu en lançant ta propre marque de cosmétiques bio et vg ? et quel est aujourd’hui ton but ?

Il a fallu développer d’autres produits en parallèle des lingettes pour que Lamazuna survive. J’ai pas mal tâtonné, jusqu’à trouver ce qui allait devenir une véritable mission : supprimer tous les déchets dans la salle de bain. J’y suis quasiment parvenue aujourd’hui. Je me suis ajoutée d’autres contraintes qui coulaient de source : le 100% naturel pour les cosmétiques et le véganisme pour toute la gamme. Pourquoi faire bien quand on peut faire très bien ?!

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Concrètement, comment est conçu, fabriqué et préparé un produit Lamazuna ?

Pour fabriquer les shampooings solides, je travaille avec une savonnière. Elle en avait déjà un modèle qui nous a servi de point de départ. Je lui ai demandé des modifications sur la texture, la densité, la couleur et en tout dernier le parfum. Sauf que l’huile essentielle utilisée pour parfumer peut modifier les réactions des autres ingrédients entre eux, il a donc fallu réaliser encore quelques ajustements avant d’arriver à la recette parfaite. Cette recette doit ensuite être validée par une toxicologue qui, une fois que tout est ok, va la déposer sur le portail européen des produits cosmétiques. Cela signifie que je peux vendre mes shampooings dans toute l’Europe. Si je veux les distribuer aux Etats-Unis ou au Japon, je devrai faire réaliser de nouveaux tests, car chaque pays a ses propres contraintes.

En parallèle, il fallait préparer les boîtes (la plupart des boutiques refusent de commander sans emballage car elles ont peur que les produits ne prennent la poussière ou que les clients ne les touchent). J’ai donné mes idées à ma graphiste, avec qui nous avons choisi les pictogrammes et ajusté la mise en page. Une fois les boîtes validées, elles ont du être relues par la savonnière, qui s’assure que toutes les informations légales y figurent. Si vous voulez vendre votre propre shampooing, il faudra également penser à réserver des codes barres.

*

Le Zéro Déchet, selon toi, c’est possible ?

Oui, le zéro déchet est possible, dans le sens où nous en avons quelques exemples, mais il me semble surtout que le « moins de déchet » est facile à réaliser par tout le monde et à nous, en tant qu’entrepreneurs, de faciliter les choses. Je lisais qu’une boulangère de La Rochelle essayait de ne plus du tout distribuer d’emballages à ses clients, les incitant à revenir avec des sacs à pain en tissu qu’elle leur a offerts. Il est temps également que l’on réalise que les emballages ne sont pas gratuits, chaque carton de céréales jeté à la poubelle, c’est quelques dizaines de centimes, chaque emballage de plaquette de chocolat, chaque bouteille en plastique, nous payons tout ça. Il y a une différence d’un euro entre mes shampooings vendus nus et ceux emballés : c’est le coût d’une boîte avec la marge du commerçant et la TVA – c’est énorme. Donc à chacun d’apporter sa boîte en plastique pour se faire servir des nems à emporter au restaurant chinois ou de refuser le tube en papier dans lequel le sandwich est glissé par réflexe : il y a beaucoup à faire très facilement.

Un dernier exemple qui me rend dingue : les pommes emballées par quatre dans une barquette en polystyrène avec film plastique. Quel producteur de fruits et légumes a eu cette idée absurde ? Aucun, j’en suis certaine, car le surcoût doit être astronomique. Mais la grande distribution a dû le leur imposer afin d’avoir des fruits qui brillent en rayon et qui risquent moins de se contaminer les uns les autres. Donc à nous de ne pas choisir les carottes en sac, vive les carottes libres !

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Que dirais-tu aux gens qui utilisent des cosmétiques conventionnels pour les convaincre de se tourner vers le bio et l’écolo ?

Tu remarqueras que mes packagings sont différents de ceux des marques bio habituelles, ils sont notamment plus colorés. Malheureusement, les boutiques bio sont du coup plus difficiles à convaincre, donc pourquoi ce choix ? Pour inciter toutes les personnes qui ne sont pas sensibles aux produits bio à y passer, sans qu’ils aient l’impression de devoir changer leurs habitudes. C’est comme ça que l’on fera vraiment bouger les choses, lorsque l’écologie se montrera aussi cool que lasurconsommation. D’ailleurs un très bel exemple de changement de perception a eu lieu il y a quelques mois avec la cup. Lorsque je la proposais sur des salons ou marchés, la plupart des femmes répondaient d’un « beurk » avec un air choqué, mais depuis la vidéo publiée par le site Madmoizelle, les jeunes filles interpellent leurs copines, très heureuses de voir en vrai une fameuse cup !

*

Voilà, un grand merci à Laëtitia pour ses réponses ! Et maintenant… les cadeaux ! 😉

Pour gagner un shampooing solide personnalisé, il vous suffit de répondre en commentaire sous cet article à la question suivante :
*

Quelle est votre geste clef pour tendre vers le Zéro Déchet ?
**

Le concours est ouvert au monde entier (!) jusqu’au mardi 26 mai à minuit. Trois d’entre vous recevront chacun un shampoing solide personnalisé à leur type de cheveux.

➡ Et pour ne pas faire de jaloux, Laëtitia a créé le code promo ANTIGONEXXI qui donne droit à 10% de réduction sur tout le site jusqu’au 31 mai. Elle est pas belle, la vie ?

*

A vos claviers !

 

550 commentaires
1

Vous aimerez aussi

550 commentaires

Pauline 24 mai 2015 at 20 h 47 min

J’essaye au maximum avant d’acheter quelque chose de voir la durée de vie, les possibilités de réparer, comment entretenir l’objet au mieux, de le trouver en deuxième main. Et si jamais je n’en ai plus besoin, j’essaye de lui donner une seconde vie ! L’association les amis de la terre ont fait toute une campagne avec des conseils pour éviter au maximum les déchets, avec son plein de bons conseils !
http://www.produitspourlavie.org/oui-au-durable.php

Répondre
nlitb 24 mai 2015 at 22 h 09 min

Super découverte cette gamme de produits ! J’essaie justement d’améliorer mon mode de consommation de produits cosmétiques.
Sinon au quotidien j’ai pas mal de petits gestes que j’essaie d’améliorer, mais notamment, j’ai toujours un cabas en tissu dans mon sac à main. Je m’en sers vraiment tout le temps, et en plus je l’ai cousu moi même !
Sinon depuis peu j’essaie de récupérer une partie des très nombreuses dosettes de café utilisées par mes collègues au boulot, ça fait un bon engrais pour les plantes 🙂

Répondre
corinne 24 mai 2015 at 23 h 09 min

Bonjour,
je suis encore loin du zéro déchet mais j’essaie d’aller le plus souvent possible dans une épicerie sans emballage jetable où j’ai trouvé des produits lamazuna d’ailleurs et je réfléchis pour n’utiliser en hygiène/cosmétique que le strict minimum et le plus sain possible (argile – farine – gant micro fibre – eau – nopoo – brosse etc ).
Merci Antigone – un régal tes articles !

Répondre
Aude (@aude5621) 25 mai 2015 at 1 h 34 min

Bonsoir
Merci pour cette interview et par conséquent cette découverte
C’est toujours agréable de découvrir de nouveaux créateurs et de nouveau produits. J’ai jamais tester de shamoing solide, se serait l’occasion. C’est bien sympa de nous proposer ce cadeau. Pour éviter les déchets, je n’utilise lus de coton mais des lingettes lavables. Je participe donc avec grand plaisir. Merci beaucoup et belle semaine

Répondre
Stéphanie 25 mai 2015 at 1 h 53 min

Bonjour, j’ai découvert votre blog grace au Noo-poo mais étant donné que je suis toujours pas passé le cap, cela me fait beaucoup réfléchir.

Niveau cosmétique, je suis très restreinte, j’utilise du gel douche, du shampooing et du déo; Pas de masque, pas de maquillage, …

Mais pour les déchets en générale, j’essaie de faire le plus maison yaourts, pain, gateau, … ca évite les emballages et puis j’utilise des caisses en plasique pour faire les courses ainsi pas de sachet

Merci pour ce concours et pour les découvertes qu’il y a ici

Répondre
marie 25 mai 2015 at 7 h 32 min

Merci pour cette découverte! Je ne connaissais ni cette marque, ni ton blog, maid je suis conquise!
Concernant ma façon de consommer et de reduire mes déchets, le déclic est apparu chez moi en 2008, à la naissance de ma fille (comme beaucoup, je crois…).
Je limite au maximum les emballages, passe en direct pour les fruits, légumes, viande…les petits producteurs locaux n’ont pas les contraintes imposées par les grands distributeurs et le marketing!
Je me pose surtout la question du besoin avant d’acheter quelque chose. Souvent, je me dis que non, je n’ai pas BESOIN, j’ai plutôt ENVIE, et c’est pas la même chose. Je fais attention à mes affaires pour augmenter leur durée de vie.
Côté ménage, je fais la plupart de mes produits d’entretien avec du bicarbonate, du vinaigre, des huiles essentielles.
Côté beauté, je préfère l’huile de coco pour mes cheveux, l’hydratation de ma peau, les gommages, etc… plutôt que 1000 produits spécifiques. Je suis passée à la cup aussi, et jamais je ne reviendrai en arrière!
Côté alimentation, on cuisine les restes, et achetons un gros pot de compote plutôt que 4 compotes individuelles, ce genre de choses… A table, on mange ce qu’il y a, ou on meure de faim. Pas de choix multiples, donc pas de gaspillages.
On a la chance de vivre à la campagne, alors on a un composteur, et 2 poules qui nous débarrassent de pas mal de nos déchets alimentaires, notre chat, lui s’ occupe de la viande!
Il était important pour nous de nous montrer responsables dans notre facon de vivre, au moins pour que nos enfants se rendent compte qu’ils font parti d’un tout, et que, de la même façon qu’ilsn’ont qu’un corps (qu’ils doivent traiter avec respect), ils n’ont aussi qu’une planète.
Après, on ne passe pas notre vie à faire attention à tout, ni à culpabiliser notre entourage… le besoin de profiter de la vie est parfois le gagnant, et puis, non, jr n’ai jamais assez de chaussures… Bref, on fait des arrangements avec notre conscience!
Désolée pour ce roman-fleuve auto centré, hein…

Répondre
Martine 25 mai 2015 at 8 h 35 min

Bonjour,
Article très sympa, et tous ces produits sont très tentants. Je tente ma chance … un auto-collant « stop à la pub » sur ma boîte à lettres, je récupère aussi l’eau qui m’a servi à laver la salade par exemple pour arroser mes plantes, je balance l’eau bouillante de cuisson des légumes sur les mauvaises herbes, je me suis également mise au vrac dans les magasins bio, et je refuse également les sachets plastique notamment à la pharmacie qui offre des sacs en tissu … Voilà !

Répondre
Lisou 25 mai 2015 at 8 h 37 min

Avec mon compagnon, on commence tout juste à s’intéresser de très près à la vie « zéro déchet » et c’est avec grand plaisir que nous avons découvert ton blog et le site Lamazuna. Moi qui avait peur que ce changement de style de vie soit trop contraignant, vous m’avez toutes les deux complètement fait changer d’avis !!! Merci merci merci ! Et je réalise que j’ai déjà une habitude « zéro déchet » au quotidien, puisque j’utilise une coupe menstruelle depuis plusieurs années… Tellement pratique, économique, et écologique 😉 j’ai maintenant hâte de tester tous les autres produits Lamazuna !!!

Répondre
Tiph 25 mai 2015 at 10 h 09 min

Super article!
Je démarre les changements en direction du zéro déchets : course en vrac pour commencer.
J’ai déjà peu de produit entretien, vinaigre blanc et bicarbonate de soude uniquement, maintenant, c’est au tour de réduire les produits dans la salle de bain!
Et la méthode: refuser ( les produits à l’extérieur de la maison ) puis réduire , recycler et enfin composter, est mon fil rouge.
Bravo et merci pour la découverte. Je vais tester !

Répondre
Maddy 25 mai 2015 at 10 h 55 min

pas facile de devenir une Béa Johnson !! 😉 comme beaucoup de personnes qui suivent ton blog, je fais de mon mieux, à mon niveau, pour tendre vers le zéro déchet avec plein de petits gestes au quotidien (mais il y a toujours beaucoup à faire !! ;)) : acheter des produits bio en vrac, fabriquer soi-même son déo, être végé, utiliser une cup, aller à la bibliothèque plutôt que d’acheter les livres… ;
et en somme : consommer moins mais mieux (et ça marche pour tout : alimentation, vêtements, loisirs…) pour essayer de rester notre pauvre planète et ses occupants de toutes espèces !!

Répondre
Estelle C 25 mai 2015 at 11 h 12 min

Merci pour cette belle découverte, je note les produits Lamazuna pour un futur achat quand j’aurais terminé mon shampooing solide actuel !
Il faut vraiment sensibiliser la population sur le nombre de déchets par an et par personne, car c’est énorme, mais la plupart d’entre nous ne s’en rende même pas compte ! A l’heure où il fallait trier ses déchets dans le bac de recyclage jaune, ça râlait dans tous les sens car les consommateurs ne comprenaient pas vraiment l’intérêt, mais à force, c’est rentré dans les mœurs, je pense qu’il faut davantage en parler, de part les médias, les politiques, des associations, des personnes comme vous vecteurs de bonnes choses, mais aussi grâce à chacun, et les choses iront plus vite pour comprendre le bénéfice à réduire nos déchets !
Bonne journée et surtout bonne continuation à vous dans vos projets pour la planète !

Répondre
Anne 25 mai 2015 at 11 h 57 min

C’est plutôt une foule de petits gestes! Stop pub sur ma boite aux lettres, plus de maquillage ni de déo, sac en tissu pour aller chercher le pain, refus systématique des sacs chez les commerçants, contrôle drastique de mes photocopies (je suis prof), compost au fond du jardin, achat en vrac… et j’en oublie certainement!

Répondre
Margot 25 mai 2015 at 13 h 20 min

Bonjour Ophélie,

J’ai découvert ton blogue il y a peu de temps, mais comme tous les autres visiteurs, je le trouve très intéressant et beau !
Merci pour la présentation de Lamazuna !

Et pour le concours qui est ouvert « au monde entier » (je rentre dans la catégorie « Europe » 😉 :
Mon attitude « développement durable » et plus particulièrement « objectif zéro déchets » n’est pas spectaculaire mais quotidienne et simple :
– je ne prends jamais de sac en plastic généreusement distribués; au marché on nous appelle « M. Mme sans sac » 😉 J’ai toujours au moins un sac en tissus dans mon sac à main
– je fais partie d’une AMAP où chacun vient avec son panier et où on recycle les boîtes pour les œufs, les sachets (même s’il n’y en a pas beaucoup) et même les élastiques et j’offre mon pain sec aux poules 😉
– j’ai un composteur pour mes déchets verts
– je n’imprime que ce qui est indispensable et je réutilise les papiers brouillons…
– je fais mon produit vaisselle (ta recette 😉 et les autres produits viendront….
– je suis adepte des brocantes, recyclages et échanges
– j’achète des produits en vrac et je n’achète pas de plats cuisinés – le fait maison est roi chez nous
Voilà, mes petites actions du quotidien…

Alors, que le meilleur geste gagne 🙂
Margot

Répondre
yadelavie 25 mai 2015 at 13 h 42 min

Bonjour,

Pour ma part, ce sont l’accumulation de plusieurs gestes :
J’utilise mes sacs en toiles pour mes courses au marché ou pour la ruche.
J’utilise des produits faits maison (entretien, dentifrice, et bientôt pour mes produits de beauté, je vais en effet bientôt ne plus m’acheter de shampoings, et tenter un pas vers le No-po…. Le shampoing solide fera l’affaire dans un premier temps !
Je fais des gratiferias, brocantes, et maximum dons d’affaires.
J’achète mes produits en vracs autant que possible.
Etc, voili voilou

Répondre
MamaCaroline 25 mai 2015 at 13 h 50 min

Bonjour,

Je suis au tout début de ma mutation écolo.
J’ai commencé par la cup puis la pierre d’alun. J’ai essayé les couches lavables pour mon fils (très bien pour une certaine tranche d’âge, mais très pet et un peu grand c’est plutôt pénible, faut avouer).
Ensuite, le recyclage des pubs en construction en papier mâché (avec colle à la farine bien sûr).
Je me suis orientée vers les savons (Alep, mais dépôt dans la baignoire) et shampooings solides (mais une marque qui n’est pas aussi bio et fraîche qu’elle veut bien le faire croire).
Puis gros travail pour élaborer des menus pour la semaine et donc ne plus jeter le surplus et les trucs périmés oubliés dans le frigo (économie en plus !!!)
Et aujourd’hui, les produits ménagers maison (donc ingrédients simples, recyclage d’emballage…).
Mon geste clé ? Fouiller sur internet pour trouver comment améliorer mon impact écologique au quotidien sans que ça ne soit une contrainte, et si ça me facilite la vie c’est encore mieux !

Répondre
huet 25 mai 2015 at 14 h 44 min

Bonjour tout le monde!
Je crois qu’on a toutes de plus en plus les mêmes réflexes et c’est bon signe!
Après étre passée au no-poo (c’était un peu la recherche du graal pour quelqu’un qui a des cheveux bouclés comme les miens) à la cup, aux petites coopératives locales, à l’autocollant stop pub disponible en mairie pour changer des mauvaises habitudes bien ancrées j’ai décidé d’aller un peu plus loin: j’ai un compost pour tous mes déchets végetaux (il y en a beaucoup étant donné que je suis végétalienne) mais j’ai réussi à réduire ceux-ci aussi car il y en avait toujours trop (eh oui je vis en appartement et je n’ai pas 15pots de fleur sous le coude)! Je fais des chips succulentes avec mes épluchures de pomme de terre et de tomate ça marche aussi pour les carottes, j’en ai à foison aprés un bon couscous végétarien.
Mon rêve serait de trouver une enseigne qui proposerait la vente de lait végétaux (le lait de riz est mon préféré) en libre service, on apporterait donc nos propres contenants. Ça se fait déjà pour beaucoup d’aliments mais pour les liquides il y a un sacré problème de conservation je suppose. Quand j’ai du temps devant moi je fais moi-même mon lait de riz mais je suis consciente que c’est le genre de chose qui pourrait en dissuader beaucoup. Alors encourageons les enseignes à plus développper le libre service ce qui limiterait déchets et leur ferait faire de sacré economies de marketing même si pour beaucoup de produits peu connus c’est encore nécessaire pour informer les gens, pourquoi ne pas mettre en place un système de flashcode?
Ensuite, je pense qu’on devrait plus sensibiliser les gens sur les déchets électroniques, ça fait 8ans que j’ai mon téléphone portable, je vais bientôt le changer et je pense à de nouvelles enseignes plus respectueuses des terres rares et du commerce international le phonebloks et le fairohone sont à suivre de près, rien n’est parfait mais c’est un bon début!

Répondre
Cécile 25 mai 2015 at 15 h 13 min

Le zéro déchet : c’est apprendre à comprendre comment ça marche toutes ces machines programmées pour mourir tôt afin de bricoler, souder un composant, nettoyer un moteur et ça repart. C’est aussi choisir des choses manuelles : un bon couteau, un crayon, un fouet à manivelle qui ont l’avantage d’être moins énergivores. Et enfin se contenter de ces technologies sauvées des poubelles dont personne ne veut plus mais qui tiennent bien la route : un vieux nokia comme portable, et un tube cathodique pour regarder des VHS… Parce que acheter le moins de choses possibles reste le meilleur moyen d’avoir moins à jeter derrière… tôt ou tard ! Et d’être heureux(se) !!
Le zéro déchet c’est aussi toutes vos bonnes idées à tous… continuons à les partager !

Répondre
Elsa 25 mai 2015 at 16 h 40 min

Bonjour,
Mon geste clef c’est de passer au maximum du jetable au réutilisable.
Je suis passé:
Des serviettes tampons etc à la cup.
Des rondelles de coton et bouteilles de démaquillants au lapiglove (un gant de toilette en microfibre) qui démaquille juste avec de l’eau.
Des sacs plastiques au sac en tissu que j’emporte partout avec moi
Et des bouteilles en pet à la gourde.
J’ai encore pas mal de chose a améliorer mais ça viendra.
Ps. c’est principalement grâce a ton blog que j’ai pris conscience qu’il fallait faire attention, merci beaucoup de m’avoir ouvert l’esprit.

Répondre
Titbelsoeur 25 mai 2015 at 17 h 02 min

J’en rêve !!! J’ai essayé le no poo mais n’ai pas réussi… j’ai des cheveux frisés limite crêpus et ça me donnait vraiment une drôle de tête !! alors un shampooing respectueux, c’est tout ce que je cherche !! merci pour ce partage et ce concours !!

Répondre
Laurine 25 mai 2015 at 17 h 54 min

Pour tendre vers le Zero Déchet (davantage) j’imagine mon déchet dans la nature. A partir de là je revois mon mode de consommation et trouve des alternatives (autant pour l’alimentation, que les cosmétiques ou la maison). Ça peut sembler fastidieux mais c’est amusant de trouver des alternatives (et de les partager). Mon geste clef c’est de me creuser les méninges 😉
Petite astuce : munissez-vous de bocaux pour faire vos courses (il y en a à des sommes modiques dans les bric à brac et brocante ;)) ensuite déposez y un scotch ou de la peinture à ardoise et écrivez ce qu’il y renferme, une fois lavé vous pourrez changer ce qu’il y a dedans et en plus c’est plutôt pas mal en déco de cuisine.
Je vous conseille de lire Zero Waste Home de Bea Johnson et d’ouvrir votre créativité vous y retrouverez l’harmonie avec la nature.

Répondre
CochleasVincere 25 mai 2015 at 18 h 00 min

Pour éviter les déchets, j’ai exclu les cotons de ma routine de soin et privilégie le démaquillage à l’huile. J’ai aussi supprimé les déos des commerces et je suis en route vers le no-poo.

Répondre
Marion C 25 mai 2015 at 18 h 22 min

Moi, comme beaucoup de personne, je prends le plus de produits en vrac! Et je réutilise les sachets! Quand j’achète un produit dans un emballage, soit je le garde pour faire mes cosmétiques moi-même, soit je fabrique un petit truc sympa avec! Cotons démaquillant en tissu, mouchoirs en tissu, bouteilles d’eau en verre, cup, produits ménagers faits maison, etc. Mais le chemin est encore long pour le zéro déchet! Mais j’y travaille! =D

Répondre
Aënor 25 mai 2015 at 19 h 14 min

Super découverte! Enfin un site qui propose tout ce que je veux en même temps! 🙂

Mon super geste écolo zéro déchet: attendre mon déménagement (vivement ce week-end!) et ne faire qu’une seule commande pour tous les produits du site dont j’ai besoin, comme ça je limite le nombre de cartons, d’emballages, de transport… et je profite du code promo d’Antigone! Parce que bon, il y a quand même déjà 488 commentaire, alors si je gagne, au pire j’aurai un chouette shampoing à offrir; et si possible à quelqu’un qui ne connait pas la marque 😉

En tout cas merci pour cette chouette rencontre et ce petit concours 🙂

Répondre
Aënor 25 mai 2015 at 19 h 33 min

Et merci Antigone de me faire économiser les frais de port et même un peu plus 😉

Répondre
Marie-Noëlle 25 mai 2015 at 19 h 36 min

Comme beaucoup ici, j’essaie de changer un max de mauvaises habitudes ! je suis particulièrement fière des petits sacs en tissu que j’ai cousu pour les courses en vrac aussi bien que fruits et légumes 🙂 aucun problème pour les faire accepter à la caisse de mon magasin bio préféré (et même de ma supérette en cas de dépannage), bien au contraire ça fait toujours un excellent point de départ de discussion et d’échanges, tout comme ma gourde en inox au boulot 😉
merci pour ce blog tout aussi intéressant 🙂

Répondre
Lara 25 mai 2015 at 19 h 36 min

Super blog, moi mon geste zéro déchet a été mon achat de cup menstruelle, refuser tout tract, sac plastique etc en magasin et acheter le plus possible en vrac ! Voilà 😀

Répondre
mélanie 25 mai 2015 at 20 h 33 min

je viens de découvrir le site et cela me tente bien , les produits zéro déchet ont l’air tip top. je commence tout doucement à me mettre à l’écologie, seulement avec les produits ménager, mais pour les produits corporel, j’avais un peu peur de me lancé mais après avoir été sur le site, ca me tente bien. (si vous voulez une testeuse lambda, je suis là!)
bonne continuation

Répondre
Ge Chapelle 25 mai 2015 at 20 h 34 min

Bonsoir,

merci pour ce très bel article ,cette présentation ! Je ne connaissais pas du tout….
Je suis vraiment très intéressée car comme beaucoup ,je tente de faire mon maximum pour éviter les déchets.Ce dont je suis le plus ‘fière’ c’est le coin compost que nous scréé avec quelques voisins. Nous y mettons nos déchets de cuisine ,de tonte d’herbes.,le marc de café,les pads,les sachets de thé etc…Cela fait 4 ans déjà 🙂 Nous l’entretenons chacun à notre tour.Nous avons de l’engrais naturel pour nos jardins et potager.Le résultat est fantastique 🙂
Merci encore !

Répondre
La Sardine 25 mai 2015 at 21 h 36 min

A mon tour de participer, merci pour la présentation de Lamazuna ! je vais y jetter un oeil

Mes gestes qui tendent vers le zéro déchets sont :

Je me fais livrer presque chaque semaine un panier légumes et œufs par une productrice de la région
Je cuisine tout maison
Je n’achète que des choses d’occasions, y compris les vêtements et accessoires de mon bébé de 17 mois, oui car lui aussi doit apprendre tout jeune que la nature, elle est précieuse, on se doit d’être responsable et de sensibiliser nos enfants.
Je préfère de loin faire des brocantes que de me fatiguer dans des magasins.
J’habite dans un petit immeuble entouré de verdure, et j’ai entrepris cette année de cultiver un petit jardin potager juste en bas de chez nous
Nous avons fait notre propre compost cette année aussi
Sur notre minuscule balcon, je fais pousser le thym, le romarin, l’origan, la menthe et le basilic, persil, tomates cerises, poivrons. D’autres viendront s’y ajouter par la suite.
Je fuis les emballages et trie tous nos déchets
Je ne suis pas encore équipée en moon cup et serviettes réutilisables, mais c’est prévu
J’offre des cadeaux que je fabrique moi même et avec des produits réutilisables, ex : décoration de jolis bocaux en verre.
Je réutilise l’eau du bain de notre bébé pour laver nos sols et la cage d’escalier
Ma vaisselle est toujours faite avec le minimum d’eau
L’eau qu’il reste dans les verres ou quand je lave la salade est réutilisé pour arroser nos plantes
Je fais tourner ma machine à laver la nuit, lors des heures creuses et avec un programme qui ne consomme pas trop d’eau
Je n’ai pas de sèche linge, mais en bas de notre immeuble nous avons le meilleur des sèches linges : des cordes à linge et du soleil ou du vent !
Je ne laisse aucun appareil en veille
Pour cause cette année nous avons pu récupérer 200e d’EDF ! vive les économies d’énergies !
(ps :Mon petit rêve c’est d’avoir un jour des poules.)

Voili voilou un peu notre manière à nous de vivre écolo, comme quoi chacun à son niveau peu faire bouger les choses !

Répondre
Soizig 25 mai 2015 at 21 h 39 min

Bonsoir
En fait le truc pour arriver au zéro déchet et de se demander si l’on en a réellement besoin de tel ou tel produit. Pour les produits de base, je les achète avec le moins d’emballage possible (pas de shop en vrac près de chez moi) et j’essaye de jeter le moins possible de déchet alimentaire en cuisinant les restes (remercie d’ailleurs au passage mon congélateur^^)
Par quinzaine, j’ai un sac de trente litres voir moins ce qui est pas mal puisque nous sommes à 6 à la maison ^_^ Le reste si carton/boite/plastique il y a je les mets au recyclage mais nous y allons de moins en moins =D
Je pense investir dans un composteur l’année prochaine car je vais mettre en route un potager dans mon jardin car même si je plante des pommes de terre et des haricots dans mes plats de bande j’aimerais le faire un peu plus sérieusement!
Pour les produits de soin corporel c’est savon pour les cheveux et le corps. Nous n’avons pas encore passé le cap du dentifrice solide mais peut être qu’un jour je vais réussir à persuader mes minimois. Nous sommes à une douche semaine et un voir deux shampoings semaine ce qui est pas mal car les enfants surtout à l’adolescence ont une tendance à se bichoner un peu plus en laissant le robinet ouvert….
Bref j’essaye de faire un maximum pour avoir un zéro déchet ce qui n’est pas facile à faire dans notre société et notre mode de vie.
voili voilà!!
Merci à vous et à votre partenaire Lamuzuna pour ce concours!

Répondre
Aurélie 25 mai 2015 at 23 h 34 min

coucou !!
merci pour ce concours et cette jolie découverte 🙂 je fixe mes efforts sur les emballages. je privilégie au maximum les aliments en vrac. par conséquent j’achète beaucoup moins de produits transformés et j’essaye de faire un maximum de choses moi même… et les déchets végétaux, HOP, au composte ^^
je fais la chasse aux sacs plastiques( pharmacie, boulangerie, supermarché…). pour le moment je réutilise les sacs en papiers, mais je vais me mettre aux sacs en tissus 🙂
et coté salle de bain, je suis passée aux lingettes démaquillantes lavables, au pain de savon a la place du gel douche, réduit le lavage des cheveux a 2x par semaine. je me suis mise a la slow cosmétique (huiles végétales pour démaquillage et soins…).
j’en oublie probablement mais je crois que sont les principaux gestes qui m’ont demandé le plus d’efforts au quotidien 🙂
merci encore !!

Répondre
Louisette Leydet 25 mai 2015 at 23 h 49 min

Pour ma part, j’essaie de faire au mieux ; je fais du tri dans les déchets et une fois par semaine, je vais tout mettre au recyclage; je ne jette jamais de vêtements, je les donne soit pour faire plaisir à quelqu’un soit au recyclage; les capsules de café je vais les porter au relais qui les récupère; les bouchons plastiques à une association , les piles et autres petit matériel électrique dans les bornes de recyclage des grands magasins; j’adore cuisiner donc, rien ne se perd, tout se transforme; je fais tout moi-même, je n’ai plus acheté de gâteaux , par exemple, depuis 30 ou 40 ans!! c’est tellement meilleur quand on le fait soi-même!!! et j’ai l’art d’accommoder les restes, je ne jette pas!
comme j’ai le bac à douche à l’étage, l’eau chaude met un petit moment à arriver alors je fais couler l’eau dans un seau pour la récupérer et l’utiliser plutôt que de laisser couler et gaspiller.
je m’interesse depuis quelque temps aux produits d’entretien ou de toilette fait maison , et aux huiles essentielles
je n’achète jamais de légumes ou fruits emballés, j’aurai bien aimé avoir un composteur et un petit coin potager mais mon espace jardin est très petit et cela n’est pas possible et je le regrette
voilà mes petites participations à l’écologie , mais je m’améliore au fil du temps

j’aimerais bien tester ce shampoing solide ; merci beaucoup pour ce concours

Répondre
Nath Nath 26 mai 2015 at 1 h 47 min

Coucou à vous merci pour ce super jeu concours je participe volontiers j’ai liké mon astuce c’est que je trie toujours bien les objets et que je ne laisse pas l’eau coulée n’importe comment bonne chance à tous et que le meilleur gagne gros bisous à tous

Répondre
joanne 26 mai 2015 at 5 h 06 min

Alors j’utilise le même genre de linge très demaquillante que Laetitia et un coupe menstruelle depuis plus de 5ans maintenant!!
Merci pour ce concours

Répondre
Elise 26 mai 2015 at 7 h 13 min

Mon geste anti waste, acheter au maximum en vrac et quand je vais au marché je ramène mes sacs en papiers pr eviter d’en avoir en plastique. Merci pour le concour!

Répondre
Est~elle 26 mai 2015 at 8 h 49 min

Wow, encore un chouette concours !!! 🙂
Un geste clé pour le zéro déchet, pour moi, ça a été le déclic no-poo il y a un peu plus d’un an… Et si ça semble contradictoire avec mon souhait fou, irraisonné et très sain de goûter à ce shampoing solide, c’est parce que j’ai lu que ce shampoing-là, est compatible avec le no-poo… et que je pourrais l’amener à ma coiffeuse, toute fière, le jour où je n’aurais pas eu le temps de me faire un no-poo juste avant ! 😉
Sinon le zéro déchet pour moi, c’est surtout des tentatives, des petits gestes au quotidien : sacs réutilisables, composte, jardin, cuisine vegan et maison, achat en vrac dès que possible, salle de bain tendant vers le Bea Johnson, toussa toussa… J’essaye, du mieux et autant que je peux. Et quand je tombe, je me relève.

Répondre
Claire 26 mai 2015 at 9 h 51 min

Bonjour, merci pour le concours !
Cette gamme de produit a l’air très intéressante.
Mon geste clé: emmener un / des sacs en tissus partout avec moi, notre consommation de sacs plastique a réduit drastiquement ! Et d’autres petits gestes petit à petit, comme beaucoup ici: passer à la cuisine (à peu près) végane, carrés démaquillants réutilisables, etc…

Répondre
jouglen monique 26 mai 2015 at 9 h 59 min

n’acheter que des produits sans emballage

Répondre
PrincesseVégane 26 mai 2015 at 10 h 35 min

Mon geste pour tendre vers le zéro déchet ?
Je suis une princesse : je vis d’amour et d’eau fraîche !
<3

Répondre
Val 26 mai 2015 at 10 h 56 min

Bonjour,

Je tente ma chance. Mon geste pour tendre vers le zéro déchet?
Supprimer les produits jetables, acheter en vrac quand c’est possible, et me lancer dans le fait maison.

Bonne journée

Répondre
Bea 26 mai 2015 at 11 h 11 min

Pour tendre vers le zéro déchet? Faire les plans de repas à l’avance et planifier les achats en fonction plutôt que d’acheter au jugé!

Par contre, est-ce que le tag Google Analytics du site Lamazuna est vraiment fonctionnel (petite déformation professionnelle)?

Répondre
Laëtitia Lamazuna 27 mai 2015 at 13 h 01 min

Bonjour Béa =) Il y a visiblement un bug depuis la nouvelle version de Prestashop..

Répondre
Louise 26 mai 2015 at 11 h 12 min

Bonjour Antigone, chère bloggueuse qui illumine mes errances sur internet par ses nombreuses idées faramineuses !

Mon geste clef pour tendre vers le zéro déchets ? Utiliser un mouchoir en tissu ! Vu que je suis toujours enrhumée, cela a un grand impact !
Et puis rapporter les emballages plastic (pour les fruits fragiles) et les emballages d’œufs à l’association chez laquelle j’achète mes paniers de fruits et légumes 🙂
Et puis aussi utiliser une mooncup, ça c’est zéro déchets 🙂
Et puis (promis j’arrête) redonner une nouvelle vie à tous les emballages qui tombent entre mes mains, qui se transforment en emballage cadeau recyclable, en tuteur/protecteur pour mes plantes, en récipient pour les produits maison et parfois en déco !

Très belle journée et un grand DANKE SCHÖN pour ce splendide blog, que je suis depuis 2 ans mais où j’apprends toujours plein plein plein de trucs (d’ailleurs j’adore Générations cobayes maintenant) !!!

Très belle journée,

Louise

Répondre
Mathilde 26 mai 2015 at 11 h 40 min

Bonjour Ophélie!
Merci de partager cette marque Lamazuna et les projets de sa créatrice! Super découverte! 🙂
Et Merci pour l’idée du concours!
Mon geste clé est la RÉUTILISATION! Non seulement je n’achète presque plus de produit avec emballage (plus ou moins polluant ou à trier) mais avec les anciens pots de shampoing, crèmes, etc.. je met les nouveaux produits faits main! Ou sinon ils deviennent objet de déco, de rangement, de création de poupée, bijoux et autres moments créatifs pour ma nièce 🙂

Répondre
DUJARDIN 26 mai 2015 at 11 h 58 min

Hello!

Tout d’abord merci pour ce concours! C’est qu’on est choyées!
Pour ma part, j’aime les activités manuelles donc je fait du « maison » pour pas mal de choses. Je cuisine pas en grosse quantité pour ne pas gaspiller ou je congèle! Aucun gaspillage et moins de déchets!

Répondre
Sandrine COEURDEVEY 26 mai 2015 at 12 h 17 min

Bonjour,
Je participe bien volontiers à ce chouette concours, très intéressante ton interview !!
A la maison, nous avons notre potager et des arbres fruitiers, donc nous n’achetons quasiment pas de fruits & légumes en grande surface. Pour les poulets, canards, oeufs, je vais chez mon voisin paysan et tout est délicieux. En ce qui concerne les cosmétiques, j’essaie au maximum d’acheter du bio et en recharge, c’est également très économique !!
Merci beaucoup et belle journée 😀

Répondre
sarah 26 mai 2015 at 13 h 06 min

bonjour!!!! je participe au concours avec grand plaisir.
J’ai lu il y a quelque temps le livre de bea johnson sur le zero dechet puis le livre no impact man. Depuis, j’ai considérablement changé ma facon de voir les choses et de consommer. Quand je le peux, j’achete en vrac. Je n’achete plus d’habits neufs sauf les sous vetements, j’ai un lombricomposteur. Je n’achete pas un produit si il y a des emballages inutiles. et je reutilise beaucoup. J’apprends tout ca à mes enfants et c’est fou de voir à quel point ils y sont sensibles et que ca leur vient naturellement ensuite (eux meme me disent « on n’achete pas ca, y’a trop de plastique!)
Bonne chance à tout le monde pour le concours.

Sarah

Répondre
yael 26 mai 2015 at 13 h 12 min

coucou,
c’est avec plaisir (et j’espere une part de chance) que je participe à ce concours.
le compost est mon premier geste pour tendre à zéro déchet, ensuite l’autocollant stop pub pour limiter le papier dans ma poubelle jaune et préserver nos chers arbres, des boites tupperware (des tonnes) pour pouvoir congeler mes préparations sans acheter ces boites en alu que l’on jette une fois utiliser. bonne chance a tout le monde pour le concours
yael

Répondre
COLOMB 26 mai 2015 at 13 h 26 min

Bonjour,

Mon geste zéro déchet: essayer de créer une nouvelle recette avec les restes pour ne pas jeter et avoir l’air de manger quelque chose de nouveau. Ne pas acheter en grosse quantité ou sinon congeler les produits individuellement.

Bonne chance à toutes et tous.

Marie

Répondre
pascale anziani 26 mai 2015 at 13 h 40 min

1 seul geste, c’est trop… pas assez en fait 😉
Mon ennemi N°1: le plastique, donc mon geste ZD c’est avoir toujours un sac sur moi pour refuser ceux des commerçants.

Merci !!!

Répondre
Clara 26 mai 2015 at 13 h 41 min

Coucou à vous,
Merci de nous faire découvrir cette chouette marque!

En tant qu’étudiante amenée à imprimer (et à jeter) pas mal (trop) de papier, le plus logique serait que je parle de mes démarches dans ce sens-là! Même si on peut éviter au maximum d’imprimer, il y a un stade où c’est inévitable d’avoir du papier entre les mains, sous peine de gros gros mal de crâne…Tout de même un peu sensible à la question, j’ai adopté une stratégie en trois phases pour réduire mon emprunte papier individuelle, et collective (ou en tout cas essayer)dans ma fac:

1) Repenser les pratiques: Repenser notre usage de l’ecrit, utiliser au maximum la plume et le cahier plutôt que l’impression, qui engendre beaucoup plus de ratés et inévitablement de déchets
2) Économiser: Systématiser le recto/verso ET le deux pages par feuilles
3) Récupérer: Installer un bac pour récupérer les ratés/ les doubles en trop qui peuvent être utilisés soit pour du brouillon, soit pour ré-imprimer certaines pages
Et bien sûr, même si c’est quelque part accepter qu’on n’est pas parvenu au « 0 déchet », recycler!

Bises et à bonne continuation !

Répondre
Camille 2 juin 2015 at 20 h 26 min

Je rajouterais qu’on peut aussi écrire dans les marges pour ne pas laisser systématiquement un espace vide sur les feuilles 🙂

Répondre
DUVAL JULIE 26 mai 2015 at 15 h 13 min

Quelle jolie attention ce jeu. En plus ca tombe bien j ai bientot enfin fini les shampoings beurk et je reflechi à ce qui lavera ma tete demain.
Le zero dechet pour moi au quotidien c’est tellement de chose : la gourde, les plats preparé à la maison ramener au bureau, les courses en vrac, en ramenant ces sacs, donner une secondes vies à certain emballage, faire soit meme ces produits menagers, sa lessive, arreter d ‘acheter les produits jetables et puis le lombricompost qui partage mon balcon avec moi depuis 4 ans …
Mais celui que j ai adopté en premier et qui ne me fera jamais revenir en arriere c’est les cotons demaquillants lavables !
J’ai encore du chemin à faire mais j y travaille

Répondre
Bellot Sophie 26 mai 2015 at 15 h 38 min

Bonjour,
Pour tendre vers le Zéro Déchet, mon geste clef est d’enseigner à mes enfants le tri sélectif, le minimum de gaspillage dans leur vie de tous les jours. La transmission de telles valeurs et de tels gestes ne peut être que bénéfique pour notre futur !

Répondre
1 8 9 10 11

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :