Concours Lamazuna – gagnez des shampoings naturels personnalisés !

19 mai 2015


Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

 

Bonjour mes cœurs !

Je ne vous ai pas donné grand signe de vie la semaine dernière, mais c’était pour la bonne cause : j’étais en plein déménagement ! Pour me faire pardonner, je vous ai concocté un petit jeu-concours pour gagner des produits écolos et durables… ça vous dit ?

Aujourd’hui, je vous présente donc une marque que j’aime beaucoup, Lamazuna, spécialiste de cosmétique naturelle, végane et faite à la main en France… objectif Zéro Déchet !

Quand Laëtitia, la créatrice de Lamazuna, m’a contactée au début de l’année pour me proposer de tester ses produits de beauté, j’ai été enchantée. Tout d’abord, il faut savoir que la spécialité de Lamazuna, ce sont les produits solides, à savoir des produits de beauté conçus sans eau, ce qui leur permet d’être bien plus concentrés que les produits classiques (composés majoritairement d’eau) et d’être bien plus écolo, car qui dit solide, dit aussi absence d’emballage plastique et de déchets énergivores.

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

J’ai donc testé avec enthousiasme leur déodorant solide (petit, mais costaud ! et à la durée de vie hyper longue), leur dentifrice solide (sans fluor et hyper doux pour les dents), leurs shampoings solides (utilisables même en cas de no-poo car n’assèchent pas le cuir chevelu et ne génèrent pas de production à l’excès de sébum), leur savon noir à la rose et au litchi (au parfum enchanteur !) et, mon grand chouchou, le beurre de cacao à la frangipane (di-vin !).

Il faut savoir que Lamazuna offre également à la vente d’autres produits écologiques, à l’exemple de la coupe menstruelle, des lingettes démaquillantes (qui ne nécessitent aucun produit démaquillant) ou du savon d’Alep.

 *

J’ai eu la chance de poser quelques questions à Laëtitia et d’en apprendre ainsi davantage sur la cosmétique naturelle et sur le Zéro Déchet. J’espère que cette petite interview vous intéressera (et pour les plus pressés, filez à la fin pour gagner des produits de beauté Lamazuna !).

*

Bonjour Laëtitia, est-ce que tu pourrais te présenter ?

Je viens d’avoir 30 ans (mais j’ai dit que je restais à 25 !). Il y a cinq ans je t’aurais répondu que mes hobbies étaient la lecture, les voyages en sac à dos ou les balades en bord de mer, mais désormais tout ce qui me vient à l’esprit est Lamazuna ! Je n’ai pas abandonné le reste, mais ce zèbre rose occupe toutes mes pensées, le coquin ! Concurrencé depuis quelques mois, il faut l’avouer, par ma chienne Holy, laquelle se trouvant toute la journée à moins d’un mètre de mes pieds.

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Quand, comment et pourquoi as-tu décidé de fonder Lamazuna ?

J’ai toujours su que je voulais monter ma propre entreprise, trouver une idée qui allait révolutionner un détail de notre quotidien. Sans doute à cause d’une phrase de mon père alors que je devais avoir dix ans : « tu imagines celui qui a inventé lapince à linges ? Ça, c’est ingénieux ! ». J’ai donc monté plusieurs sites Internet avec un ami en parallèle de nos études, puis commencé à distribuer les sacs à dos solaires d’une amie Américaine (c’était le début des iPhones avec leurs batteries ne tenant pas une journée). Ensuite, j’ai lancé une marque de tatouages éphémères destinée à faire discuter les inconnus entre eux en soirée (et ça fonctionnait !) puis un matin, totalement par hasard, j’ai découvert le principe de mes lingettes : démaquiller juste avec de l’eau et être réutilisables. Je me suis immédiatement sentie bien avec cette idée, qui allie l’écologie à la simplification d’un geste pas très marrant du quotidien. C’était il y a près de cinq ans.

 *

Que souhaitais-tu en lançant ta propre marque de cosmétiques bio et vg ? et quel est aujourd’hui ton but ?

Il a fallu développer d’autres produits en parallèle des lingettes pour que Lamazuna survive. J’ai pas mal tâtonné, jusqu’à trouver ce qui allait devenir une véritable mission : supprimer tous les déchets dans la salle de bain. J’y suis quasiment parvenue aujourd’hui. Je me suis ajoutée d’autres contraintes qui coulaient de source : le 100% naturel pour les cosmétiques et le véganisme pour toute la gamme. Pourquoi faire bien quand on peut faire très bien ?!

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Concrètement, comment est conçu, fabriqué et préparé un produit Lamazuna ?

Pour fabriquer les shampooings solides, je travaille avec une savonnière. Elle en avait déjà un modèle qui nous a servi de point de départ. Je lui ai demandé des modifications sur la texture, la densité, la couleur et en tout dernier le parfum. Sauf que l’huile essentielle utilisée pour parfumer peut modifier les réactions des autres ingrédients entre eux, il a donc fallu réaliser encore quelques ajustements avant d’arriver à la recette parfaite. Cette recette doit ensuite être validée par une toxicologue qui, une fois que tout est ok, va la déposer sur le portail européen des produits cosmétiques. Cela signifie que je peux vendre mes shampooings dans toute l’Europe. Si je veux les distribuer aux Etats-Unis ou au Japon, je devrai faire réaliser de nouveaux tests, car chaque pays a ses propres contraintes.

En parallèle, il fallait préparer les boîtes (la plupart des boutiques refusent de commander sans emballage car elles ont peur que les produits ne prennent la poussière ou que les clients ne les touchent). J’ai donné mes idées à ma graphiste, avec qui nous avons choisi les pictogrammes et ajusté la mise en page. Une fois les boîtes validées, elles ont du être relues par la savonnière, qui s’assure que toutes les informations légales y figurent. Si vous voulez vendre votre propre shampooing, il faudra également penser à réserver des codes barres.

*

Le Zéro Déchet, selon toi, c’est possible ?

Oui, le zéro déchet est possible, dans le sens où nous en avons quelques exemples, mais il me semble surtout que le « moins de déchet » est facile à réaliser par tout le monde et à nous, en tant qu’entrepreneurs, de faciliter les choses. Je lisais qu’une boulangère de La Rochelle essayait de ne plus du tout distribuer d’emballages à ses clients, les incitant à revenir avec des sacs à pain en tissu qu’elle leur a offerts. Il est temps également que l’on réalise que les emballages ne sont pas gratuits, chaque carton de céréales jeté à la poubelle, c’est quelques dizaines de centimes, chaque emballage de plaquette de chocolat, chaque bouteille en plastique, nous payons tout ça. Il y a une différence d’un euro entre mes shampooings vendus nus et ceux emballés : c’est le coût d’une boîte avec la marge du commerçant et la TVA – c’est énorme. Donc à chacun d’apporter sa boîte en plastique pour se faire servir des nems à emporter au restaurant chinois ou de refuser le tube en papier dans lequel le sandwich est glissé par réflexe : il y a beaucoup à faire très facilement.

Un dernier exemple qui me rend dingue : les pommes emballées par quatre dans une barquette en polystyrène avec film plastique. Quel producteur de fruits et légumes a eu cette idée absurde ? Aucun, j’en suis certaine, car le surcoût doit être astronomique. Mais la grande distribution a dû le leur imposer afin d’avoir des fruits qui brillent en rayon et qui risquent moins de se contaminer les uns les autres. Donc à nous de ne pas choisir les carottes en sac, vive les carottes libres !

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Que dirais-tu aux gens qui utilisent des cosmétiques conventionnels pour les convaincre de se tourner vers le bio et l’écolo ?

Tu remarqueras que mes packagings sont différents de ceux des marques bio habituelles, ils sont notamment plus colorés. Malheureusement, les boutiques bio sont du coup plus difficiles à convaincre, donc pourquoi ce choix ? Pour inciter toutes les personnes qui ne sont pas sensibles aux produits bio à y passer, sans qu’ils aient l’impression de devoir changer leurs habitudes. C’est comme ça que l’on fera vraiment bouger les choses, lorsque l’écologie se montrera aussi cool que lasurconsommation. D’ailleurs un très bel exemple de changement de perception a eu lieu il y a quelques mois avec la cup. Lorsque je la proposais sur des salons ou marchés, la plupart des femmes répondaient d’un « beurk » avec un air choqué, mais depuis la vidéo publiée par le site Madmoizelle, les jeunes filles interpellent leurs copines, très heureuses de voir en vrai une fameuse cup !

*

Voilà, un grand merci à Laëtitia pour ses réponses ! Et maintenant… les cadeaux ! 😉

Pour gagner un shampooing solide personnalisé, il vous suffit de répondre en commentaire sous cet article à la question suivante :
*

Quelle est votre geste clef pour tendre vers le Zéro Déchet ?
**

Le concours est ouvert au monde entier (!) jusqu’au mardi 26 mai à minuit. Trois d’entre vous recevront chacun un shampoing solide personnalisé à leur type de cheveux.

➡ Et pour ne pas faire de jaloux, Laëtitia a créé le code promo ANTIGONEXXI qui donne droit à 10% de réduction sur tout le site jusqu’au 31 mai. Elle est pas belle, la vie ?

*

A vos claviers !

 

550 commentaires
1

Vous aimerez aussi

550 commentaires

Stéphanie 26 mai 2015 at 16 h 05 min

Bonjour,
A bas les Kleenex, vive les mouchoirs en coton (faits dans de vieux draps tout usés et tout doux).
Je cours visiter la boutique Lamazuna…!
Stéphanie

Répondre
triton 26 mai 2015 at 16 h 08 min

chouette un jeu !
Tout d’abord bravo pour cette initiative, je te souhaite bcp de succès avec tes produits.
Mon geste pour tendre vers le zéro déchet, c’est le fait maison (pour la nourriture mais aussi pour les cosmétiques, produits d’entretien etc …) et bien sur sensibiliser mes enfants au recyclage, à acheter au maximum en vrac …
L’initiative de cette boulangère de La Rochelle me laisse rêveuse car chez moi je n’ai pas encore trouvé de boulangerie qui accepte de me donner mon pain emballé dans mon propre torchon grr !

Répondre
Sicard 26 mai 2015 at 16 h 29 min

Bonjour Ophélie,
Merci beaucoup pour ce témoignage très intéressant (une belle expérience de plus qui nous encourage!!!) et la proposition de ce jeu concours 🙂 Je participe avec plaisir en te faisant partager mes gestes Zero Déchet :

Zéro gaspillage
Encourager le fait maison
Recherche de conseils et témoignages
Organisation des courses et des repas avec des listes et des petites recettes

Do it yourself
Emporter mon sac en tissu partout avec moi
Chasse contre les emballages
Habitudes modifiées simplement et facilement
Essayer c’est l’adopter
Tri sélectif

A très bientôt
Adèle

Répondre
LaTitia 26 mai 2015 at 16 h 59 min

Bonjour à toutes et à tous !

Mon gestes pour tendre vers le zéro déchet et dont je suis le plus fière et l’utilisation de la Cup depuis bientôt 3 ans ! Et ça m’a changé la vie, depuis je la conseille à toute mes copines !

Mais j’ai aussi pleins d’autres petits gestes, l’utilsation de savons au quotidien, shampoing solide, dentifrice et crème faits maison, démaquillage à l’huile, sans cotons, sacs réutilisables, bento pour le repas du midi fait maison, achat en vrac ou avec le moins d’amballages possible, produits ménagers maisons, achat de vêtements en friperie, dons d’affaire dont je n’ai plus l’utilité… en j’en passe 🙂

Répondre
anais 26 mai 2015 at 17 h 14 min

hello!
pour ma part je prépare mes cosmétiques (tout à démarré grâce à ton blog, merci!), je vais au marché avec mes sacs en papiers, objectif: ne prendre aucun sac d’un marchand! je réutilise mes sachets de thé jusqu’à plus gout, je ne peux pas m’empêcher de ramasser ce qui traine par terre en randonnée, même dans la rue quand ça dépasse l’entendement! j’achète en vrac aussi, je soule les gens autour de moi pour les réveiller la dessus! tellement de choses en notre pouvoir…
la bise!

Répondre
Mellyne 26 mai 2015 at 17 h 46 min

Hello,
pour le moment, je dois dire que je pourrai faire plus de gestes pour l’environnement. Mais je m’achemine doucement vers un mode de vie zéro déchet. Déjà, j’ai la chance de posséder un composter, ce qui nous permet de diminuer grandement les déchets dans la poubelle de la cuisine. Ensuite, je trie tout ce qui peut être recyclable, je donne mes vêtements à différents organismes, mes livres… Je ne prend plus de sacs plastiques quand je fais les courses, j’ai de grands sacs où je met un peu tout en vrac. Côté cosmétiques, j’essaie de rationaliser ma trousse de toilette en m’orientant vers des produits solides produisant peu de déchets.
Voilà, au passage, un énorme bravo à ton blog que j’ai découvert il y a peu mais je n’avais pas encore eu le temps de poster un petit message.
Donc bravo, merci de nous proposer des concours aussi sympa et puis plein de bonnes choses et bonne continuation.

Répondre
annie 26 mai 2015 at 18 h 10 min

J’en ai plusieurs de gestes 🙂
– j’utilise une gourde
– j’utilise un savon solide
– j’utilise des lingettes pour dépoussiérer
– je refuse les sacs en plastique des magasins car j’amène toujours mon sac en toile

Répondre
Niva 26 mai 2015 at 18 h 45 min

Merci Antigone de nous faire participer à des supers concours comme ça ! Cette marque donne vraiment envie, je ne la connaissais pas.

Personnellement, je vis en Guyane, et c’est très dur de trouver quoi que ce soit en vrac. En en plus ici, on nous donne des sachets partout, donc je les refuse systématiquement. J’ai toujours mes boîtes en verre pour aller au marché.
Et ma maison est totalement autonome : panneaux solaires, récup d’eau de pluie, et toilettes sèches.

Puis, comme beaucoup : mooncup, produits maisons, beaucoup d’achats d’occasion, …

A plus !

Répondre
Lau 26 mai 2015 at 19 h 42 min

Je n’ai jamais commenté ton blog je crois, je le découvre petit à petit : tu es très inspirante 🙂 donc c’est mon premier commentaire, et petite opportuniste que je suis, un commentaire sur le « concours » 😉 J’ai essayé de faire une liste de nos gestes zéro déchet, je pense que j’oublie beaucoup de choses :

Récupération de l’eau de pluie et de l’eau froide avant la douche
Récupération de pots de yaourts pour les semis
Récupération des bouteilles de shampoing et autres pour mes cosmétiques

Cup
Thermos et gourdes, plutôt que des bouteilles en plastique
Lombri compost pour les déchets organiques & bokashi pour la litière des rats

Ampoule éco, on débranche systématiquement les appareils qu’on n’utilise pas

Achat d’occasion (vêtements, meubles, outils..)

Refus des sacs plastiques
Achat le plus possible en vrac, ou alors non sur-emballé.

Lessive/Assouplissant/Produit vaisselle « rechargeable » (mais prochainement remplacé par du tout fait maison)
Produit nettoyant : bicarbonate ou citron macéré dans le vinaigre

Enveloppe recyclé en listes de courses

Toujours un sac sur moi quand je vais me promener dans les bois, et que je vois toutes les saletés que laissent les gens sales.

En fait, on (mon fiancé et moi) ne nous sommes pas mis du jour au lendemain au Zéro déchet, ce sont des gestes totalement naturels que nous avons depuis plus ou moins longtemps. Nous tendons à nous améliorer, encore et encore. Et nous essayons de sensibiliser un peu notre entourage (bon, ça marche plus ou moins bien. ils nous gardent quand même les bocaux et les boites d’oeufs (pour les vers du lombri compost!). c’est toujours ça en moins à la poubelle 😉 )

Répondre
Haneizel 26 mai 2015 at 20 h 22 min

Bonsoir! Merci de nous présenter une belle nouveauté. L’initiative du 100% solide me tente bien.
Pour tendre vers le zéro déchet, mon geste clef est de remplir jusqu’à ras bord les sacs de fruits et de légumes en magasin bio. Tout est mélangé et cela fait une belle salade pleine de couleurs jusqu’à la caisse. Bon, le caissier est obligé de tout ressortir pour peser les aliments mais cela réduit bien l’utilisation de sac!
doigts croisés, je suis prête pour le concours ** merci

Répondre
Sabine 26 mai 2015 at 21 h 02 min

Bonsoir,
Et merci pour vos site et blog, plein d’inspiration !
J’ai décidé d’offrir des kits zéro déchets, comme ça, ça permet d’ouvrir le débat et/ou de donner des idées et essayer de convaincre. Que ce soit des sacs pour les courses, un oriculi pour mon copain, des cotons démaquillants lavables (merci Ophélie) pour ma soeur et ma mère. Et prochainement je pense offrir une pierre pouzzolane trouvée dans mes volcans avec une bouteille d’huile essentielle pour remplacer le « pshit pshit » désodorisant des toilettes…

Répondre
Fanny Rigat 26 mai 2015 at 22 h 54 min

C’est vraiment bien de constater comme une petite idée qui n’a l’air de rien peut se transformer en un véritable projet et passer en priorité au sein d’une vie. Un grand bravo à Laëtitia!!!
Il ne faut pas se mentir, je crois bien que le « ZERO déchet » est – hélas! – impossible. Il demeure un idéal vers lequel il faut tendre.Voici ce que j’entreprends au quotidien: des douches plutôt que des bains, achat de la nourriture en vrac dès que cela est possible, utilisation de tous les aliments de mon frigo et de mes placards (je ne supporte pas de jeter la nourriture… et quoi de mieux pour stimuler la créativité culinaire?!), je débranche tous les appareils électriques en veille, mon huile d’olive me sert de démaquillant (et c’est le top de l’hydratation, tout bénef’, donc!) et mon bicarbonate de déodorant, je porte mes courses dans un cabas réutilisable pour éviter les sacs plastiques, je réutilise tous les papiers qui me tombent sous la main en guise de brouillon et je… marche! N’ayant pas de voiture, je fais tout dans ma ville à pied. Là encore, c’est du bonus puisque je m’oxygène et je brûle un petit peu mes calories de gourmande. Il doit bien y avoir d’autres gestes qui me paraissent évidents au quotidien mais qui ne me viennent plus à l’esprit…
C’est en tout cas un plaisir que de lire les astuces de toutes vos lectrices, Ophélie.
Une très bonne idée que ce jeu concours/éducatif! (^u^)

Répondre
clotilde 26 mai 2015 at 22 h 58 min

La gratuiterie!

Répondre
orlaneT (@o0rly) 27 mai 2015 at 8 h 12 min

Super cette petite entreprise !! Je tente ma chance pour le shampooing !
Et mon geste pour limiter les déchets se situe justement dans la salle de bain : je veux éliminer les cotons => j’ai donc 3m de tissu éponge qui attendent que je les coupe et couds pour en faire des carrés lavables et réutilisables à l’infini 😉
mais du coup je suis aussi bien tentée par les lingettes démaquillantes citées dans l’article…

Répondre
bressy 27 mai 2015 at 8 h 37 min

Mes gestes 0 déchets :
Je retourne à la nature tout déchet organique (y compris ongles et cheveux).
Je ramène les poches papier, boites à œufs et bocaux aux maraichers locaux (je ne fréquente pas les hypermarchés).
J’achète du vrac que je conserve dans du verre ou des bidons.
J’emballe mes sandwiches dans des serviettes en tissu.
J’ai un gîte de 12 personnes où je prône ces actions qui simplifient la vie et réduisent les coûts.

Répondre
Deal 27 mai 2015 at 12 h 45 min

Avec mon chéri, on essaie de tendre vers le zéro déchet, et de transmettre ces valeurs à nos enfants, même s’ils sont encore petits (18 mois et 3 ans). On n’utilise que des couches lavables, lingettes lavables, et tous les produits ménagers ou cosmétiques sont faits maison. Puis, tu nous as convertis au no-poo, donc ça fait de sacrés déchets en moins !

Et l’emballage est un de nos critères d’achats. Les pommes emballés avec film plastique et polystyrène justement, on ne prend pas !

Merci à Laëtitia de faire partie de ces gens qui osent ! Et à Antigone bie spur de toujours nous faire part de ces supers découvertes.

Répondre
Chris La Sirène 27 mai 2015 at 20 h 27 min

Bonjour et merci pour ce concours, et bien j’allaite mon fils déjà c’est un bon début, je refuse tous les tickets de caisse, je prends des emballages en verre et aucun sac plastique (j’en possède en toile)

Répondre
christelle 27 mai 2015 at 21 h 43 min

Coucou alors je tente ma chace aussi, je ramene mes sacs en papier chez le primeur, demande ma baguette sans sachet achete en vrac si possible ou dans du verre et pas de produits transformes style belle boite de cereales….mes enfants trouvent cela drole quand on fait les courses mais aimeraient bien avoir des cereales au petit dejeuner ans les belles boites. ….

Répondre
Alexandra 27 mai 2015 at 21 h 44 min

bonjour
alors ben j’ai des lingettes lavables, une cup quand ça va bien, des cabas, des achats de vrac, la tentative de produit ménager fait maison (sinon le vinaigre blanc est mon meilleur ami) je récup pour moi et donne pour les autres
biz

Répondre
Tiphaine 27 mai 2015 at 22 h 01 min

Je suis la seule dingue du biocoop à rapporter mes sacs en papier et à m’en resservir… jusqu’à ce qu’ils lâchent ! J’achète en vrac et je mets ensuite dans des pots en verre (pot de confiture ou autre récupérés).
J’ai aussi opté pour des serviettes hygiéniques lavables que j’adore parce qu’elles sont très douces et confortables. Pour l’instant je prends mes produits d’hygiène chez lush (très peu d’emballage aussi) mais cette marque me tente bien aussi ! Bisous

Répondre
loon 28 mai 2015 at 0 h 29 min

Hello! J’arrive hors course un peu tard faute d’un accès régulier à internet…! et peut être un peu hors sujet (au delà des emballages) mais je me permet de laisser un petit com !
Pour réduire les déchets, je réutilise ceux des autres : il m’arrive de faire de la récup’ parmi les invendus des magasins (c’est dingue ce que jettent les grandes surfaces comme nourriture surtout, entre autres des kiwis MÛRS!), des boulangeries (les patrons sont sympas il y a des dizaines de pains, viennoiseries, salés, à redistribuer autour de soi pour ne rien gâcher du gâchis!), ainsi que les remballes des marchés.
Les déchetteries sont de vraies mines d’or (rocking-chair, matelas, outils, vaisselle, meubles de grand-mères à customiser)… on commence à apercevoir dans certaines, un abris pour tout ce qui est encore en bon état.
Mon copain a récemment concocter ta recette de produit vaisselle DIY, efficace et très pratique. Nous n’achetons plus de produits en barquette et privilégions le vrac. Nous brûlons quelques cartons et le papier des toilettes sèches dans le poêle. J’essaie de ramasser les mégots que certains de mes amis-fumeurs oublient à terre et de les sensibiliser à ce qu’il laisse derrière eux. Toutes nos affaires tiennent dans 15m2 (ni télé, ni frigo, ni congel, pas de gadgets électro-ménager non plus) le but étant de ne surtout pas s’encombrer ! Si quelque chose me manque, je chine l’occasion de proximité sur les vides greniers, Emmaüs ou des sites internet comme le boncoin.
En ce qui concerne la cosmétique, je ne me maquille plus ce qui diminue bien des déchets et allège ma trousse de toilette qui se résume à un savon et du bicarbonate. J’avoue que je suis très tentée par la réalisation DIY d’un shampoing solide mais il me faudrait passer commande de quelques potions de bases bien emballées importées de je ne sais où… quel cruel dilemme ! Raah ce concours tombait presque à pic ! J’irais faire un tour sur le site de Laetitia ! Bonne continuation et au plaisir de lire les prochains articles

Répondre
gosselin lénaïck 28 mai 2015 at 8 h 21 min

Bonjour !!! Tout d’abord merciiiiii pour ce jeux-concours 😉
Pour tendre vers le zero déchets je m’y prends petit à petit par différents axes: achats au MAXIMUM en vrac (et bio ), je garde mes sacs en papiers jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus servir (bah oui ils fatiguent au bout d’un moment les pépères!!!), je refuse tout sac plastique, je cuisine quasiment tout mes plats, gourmandises, … Je fabrique aussi mes produits de nettoyage (qui sont peu nombreux car c’est pas ma passion le ménage ^^) et je commence doucement…doucement à faire mes cosmétiques, mais ayant des problèmes de peau, je reste quand même attachée à certaines crèmes qui me conviennent.
Voilà, bonne journée à tous !!!

Répondre
gosselin lénaïck 28 mai 2015 at 8 h 25 min

oups je n’avais pas fait attention que le concours était terminé !!! hihihi, pô grave ce sera pitêtre pour une prochaine !!!

Répondre
Selenwe 28 mai 2015 at 10 h 09 min

Oh non, je suis en retard 🙁

Moi qui ai longuement réfléchi à un geste zéro déchet qui me semblait le plus représentatif de ma démarche (parce que tous les lister me semble un peu fastidieux…) et bien j’arrive après le coche.

Tant pis, je vous le livre ici quand même parce que c’est aussi – je m’en rend compte maintenant – le geste dont je suis la plus fière et dont je parle le plus autour de moi:
l’arrêt de la pilule et des préservatif (tout en gardant mon namoureu) pour les remplacer par… un stérilet! Un tout petit bout de plastique souple enrobé de cuir spécialement conçu pour jeune femme n’ayant jamais eu d’enfant.
Et surtout, un petit bout de plastique qui dure longtemps et qu’il suffit de demander d’enlever si on a un projet de bébé. Fini le stress des oublis ou rejet de pilules, fini tout ce plastique qui nous gênait plus qu’autre chose, fini les hormones et les perturbateurs des produits lubrifiants! Retour au (presque) naturel à la douceur et à la spontanéité!

Voilou!
Et merci à toi pour tout ce que tu postes ici 🙂

Répondre
Noisette 28 mai 2015 at 19 h 00 min

Ah zut j’avais lu 29 juin, je dois être bien fatiguée :op

J’ai lu pas mal de commentaires, et j’avoue que je vais piquer l’idée des sacs home made en tissu pour les achats en vrac… Merci !!

Ce matin en contemplant ma souris tipex dans un moment de réflexion intense, il m’est soudain apparu qu’elle aussi, elle est tout ce qu’il y a de plus… jetable… Comment faire pour remplacer le tipex ? Après réflexion et discussion hautement intellectuelle avec un collègue, il s’avère qu’il vaut mieux… accepter les ratures :o)
Et pour les stylos ? Là encore, conclusion avec mon collègue : plume et encrier, ou bon vieux stylo à encre rechargeable, et pas aux cartouches en plastique.

Quel casse tête, mais quelle casse-tête ma bonne dame…!!!

Répondre
dadou 28 mai 2015 at 19 h 36 min

Bonjour ! voilà mon truc pour limiter les déchets : rien de très original mais efficace . J’ai cousu des sacs dans de vieux draps pour faire mon marché tous les samedis matin. Cela limite la consommation de sacs plastiques et sensibilise les autres consommateurs car beaucoup trouvent l’idée intéressante ….. même si je n’ai pour le moment fait qu’une seule émule, une copine !!!

Répondre
CRUMBLE CRU AUX FRUITS ROUGES {végane} | Antigone XXI 28 mai 2015 at 20 h 02 min

[…] les gagnants du concours Lamazuna (filez en fin d’article […]

Répondre
Juliette 30 mai 2015 at 16 h 26 min

Merci Antigone pour ces belles découvertes, je passe tout doucement aux cosmétiques bios que je découvre en partie grâce à tes articles. J’ai déjà testé le deo solide et j’en suis enchantée, là je viens de commander le shampoing et les lingettes de Lamazuna, avec ton code de réduction. Prochaine étape, le dentifrice! Et j’espère convaincre mon mari et mes enfants, mais là c’est une autre paire de manches…

Répondre
Chloé 31 mai 2015 at 20 h 42 min

Mon geste clé ? Bannir les supermarchés ! Donc pour ça, se servir dans la nature (merci les arbres fruitiers du jardin !), composter, et fabriquer ! Et pour ça je te remercie car tu contribue à mon avancée zéro déchet 🙂

Répondre
chantal 6 juin 2015 at 8 h 20 min

Merci pour cette découverte. Est-ce que le deo contient du bicarbonate ? Je fais une irritation à ce produit. Je suis avec plaisir votre blog même si je ne suis pas Vigan !

Répondre
Antigone XXI 6 juin 2015 at 8 h 30 min

Oui, une petite quantité, mais il est très doux.

Répondre
bramblewolf 23 juin 2015 at 22 h 26 min

Bonjour Antigone,

Je me suis lancée dans la blogosphère il y a peu. J’y partage mes pensées du moment,sur des choses qui me tiennent profondément à cœur.
Quelque recettes par-ci par-là (bon, d’accord, il n’y en à qu’une pour l’instant). Des histoires, car l’écriture permet de franchir toutes les barrières invisibles de la réalité, de s’évader vers des mondes où les jours durent vingt six heures, et où deux soleils brûlent tel des rubis dans un ciel étoilé de plein jour.

Ce serait sympa que tu viennes jeter un petit coup d’œil. Il n’y a pas encore grand chose,
mais j’essaie désormais d’attirer un peu de monde. 🙂 Tu es la première à qui je demande. ^^

Voici l’adresse : [url]https://atinypatchofsunshine.wordpress.com/[/url]
Je suis ton blog depuis un bon moment maintenant,et je l’adore. C’est pour cela que je me suis permise de faire ma petite publicité. C’est une bonne excuse, n’est-ce pas ?

Bonne soirée, et au plaisir !
bramblewolf.

Répondre
Isa Vvat 25 juin 2015 at 20 h 11 min

Bonsoir! merci pour ce joli concours, je participe avec plaisir 🙂 Merci aussi pour l’interview qui est très intéressante!
Mon geste pour tendre vers le zéro déchet est d’acheter des produits en vrac lorque c’est possible, et de refuser les sacs plastiques ou en papier (j’ai toujours un sac en tissu sur moi!).
Bonne soirée!

Répondre
Melodie 19 août 2015 at 22 h 02 min

Bonjour à tous ! Je souhaite participer au concours et pour ce faire voici ma réponse : j’ai adopté la solution cabas en paille et sacs en tissu à l’intérieur – je les emmène quasiment à chacune de mes sorties ! Comme ça, parée pour les courses ou le shopping ! Le tout en refusant les tickets de caisse et CB !

Répondre
nenette 15 septembre 2015 at 13 h 28 min

C’est bien, ça se développe un peu les marques avec du produit solide et naturel, donc écolos… par contre, je trouve que c’est très important, pour convaincre et convertir les gens qui n’utilisent que des produits de grande surface, de trouver des produits PAS TROP CHERS !!! Le meilleur rapport qualité/prix que j’ai trouvé, c’est la savonnerie Sativa, c’est une philosophie comparable à Lamazuna, mais en beaucoup moins cher et surtout des shampoings qui sont en haut du pavé en terme de composition et d’efficacité. J’en ai testé pas mal et je raye les Lush, les douce nature, ma Provence,… bref, voila mon avis sur le sujet!

Le petit geste écolo pour le concours?… parmi tant d’autres, je dirais le lavage au vinaigre d’alcool et à l’eau chaude ou encore mes déplacement presque exclusivement à vélo!

Répondre
nenette 15 septembre 2015 at 13 h 30 min

Mince, je n’avais pas vu la date… de toutes façons, je connais déjà ces shampoings-

Répondre
7 idées de cadeaux « bien-être au naturel  | «Échos verts 10 décembre 2015 at 12 h 07 min

[…] sur Lamazuna et sa fondatrice, Laëtitia, je vous invite à lire les interviews réalisées par Antigone XXI et Un invincible été, ainsi que la présentation de Clémentine la […]

Répondre
Ptite Marie 10 mai 2016 at 21 h 41 min

Bonsoir, merci pour ces articles. Concernant lamazuma, j’ai justement decouvert cette marque hier soir en trainaillant sur le net. J’ai apprécié le petits noms de certains leurs articles Mochi- je ne sais plus quoi… Bref, le concours m’intéresse. À la maison nous compostons aussi. Mais j’ai vraiment la sensation de réduire mes déchets à chaque fois que je change mon ptit bout (lingettes et couches lavables). C’est impressionnant sinon comme la poubelle à couches se remplit rapidement. La bise à toutes

Répondre
Brigitte Olry 6 octobre 2016 at 22 h 39 min

Suite à une publicité télévisée j’ai voulu m’inscrire et passer une commande mais impossible de mettre mon adresse mai l’élection est refusée ainsi que mon code postal c’est bien dommage

Répondre
Brigitte Olry 6 octobre 2016 at 22 h 40 min

Mon adresse mail est refusée

Répondre
thalieka58 7 octobre 2016 at 10 h 00 min

Bonjour,
Grâce à Julien KAINBECK, j’ai découvert le site SLOW COSMETIQUE et depuis : je n’utilise plus le coton démaquillant mais les disques LAMAZUNA (ma plus belle découverte), une cup, du savon et du shampoing solide, une crème solide (SATIVA). Bref, je consomme moins mais mieux et je prends soin de notre planète. C’est super non ? et j’espère ne pas m’arrêter là …

Répondre
1 9 10 11

Répondre à Sicard Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :