Le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux

23 octobre 2013

*

Bonjour, je m’appelle Ophélie et je ne me lave pas les cheveux.

*

Le jour où j'ai arrêté de me laver les cheveux

*

Sujet sensible.

Je vous imagine déjà, un petit air de dégoût au visage, mi-intrigués, mi-écœurés, en train d’essayer de vous imaginer l’état de ma chevelure et de plaindre inconsciemment l’homme de ma vie.

Bon, je tiens à vous rassurer : mes cheveux sont propres, ils sentent bon et même mon chéri ne se lasse pas d’y passer la main. Ça vous va ?

Et si je vous explique mes motivations et ma démarche, on est toujours amis ?..

Vous n’en avez jamais eu assez, vous, de voir sans cesser vos cheveux regraisser à peine le premier shampoing réalisé ? De supporter ces racines toutes grassouillettes, luisantes à s’en rendre phosphorescentes dans l’obscurité ? Cette tignasse raplapla sitôt le lendemain arrivé et que vous tentez vainement de cacher derrière un élastique bien serré ou un gros bandeau sévèrement noué ? Et c’est sans compter les pointes ! Vous savez, ces foutues pointes qui n’en ont pas fini de sécher et de finir en branches de râteau, à force d’être raclées à grand renfort de shampoo-après-shampoo-baume-éclatant-coloration-béton-crème-à-défrisotter-huile-de-foie-de-morue-kératinée ?

Et bien moi, à un moment, j’ai dit STOP.

J’en ai eu assez. Assez de claquer de l’argent dans des produits qui semblaient faire plus de mal à mes cheveux que de bien. Assez de passer une heure dans la salle-de-bain sitôt la séance de sport écoulée. Assez de ne pas aller à la piscine parce que je ne savais que trop dans quel état serait mon scalp à la sortie d’un bain prolongé dans l’eau chlorée. Assez de griller sèche-cheveux sur sèche-cheveux. Assez de me les peler quand le dernier décida de rendre son âme à Dieu (mauvaise idée quand le chauffage de l’appart peine à lutter contrer les -10°C dehors). Bref, tout simplement assez d’allouer autant de temps et d’argent à une partie de mon corps d’une importance, somme toute, non vitale, et d’utiliser des produits ni bons pour ma santé, ni pour la planète.

Alors, un jour, j’ai décidé de tout arrêter.

Et vous savez quoi ?

Ça a l’air de marcher.

*

SONY DSC

*

Pour quelles raisons se passer de shampoing ?

*

  • Les shampoings et autres produits capillaires n’ont, pour la plupart, rien de naturel : prenez la première bouteille de shampoing (non biologique) qui est à votre portée, et lisez le détail des ingrédients : hmm… sulfates, silicones, alcool, parabens… tous ces produits qu’on retrouve sur la liste des Cosmétoxics, des produits au mieux irritants et allergènes, au pire perturbateurs endocriniens et cancérogènes.
  • Ces produits ont souvent tendance à abîmer le cuir chevelu : vous n’avez jamais remarqué que, plus vous vous lavez les cheveux, plus ils semblent se salir vite ? Les shampoings respectent la stratégie d’incitation à la consommation à la lettre, et ceci a une raison : quand on se shampouine les cheveux, les produits agressifs contenus dans les shampoings ôtent le sébum (= huile naturellement produite par le corps) nécessaire à la protection du cuir chevelu. Résultat ? Et bien, pour compenser, notre corps va en produire beaucoup plus ! Welcome racines grasses… et pointes sèches, puisque le sébum n’a pas l’occasion d’être réparti sur les longueurs.
  • Shampoings, après-shampoings, baumes protecteurs, soins régénérants, huiles hydratantes… tout cela a un coût : ces produits coûtent cher. Et ils coûtent d’autant plus cher qu’on se fait souvent avoir par les sirènes des grandes marques ou se laisse convaincre par son gentil coiffeur – qui place fidèlement ses sponsors – qu’on ne saurait vivre sans le dernier conditioner de chez Grasnier ou l’incroyable baume enjolivant de chez Jacques (Julian ?) Assanges. 
  • Ces produits sont mauvais pour l’environnement : non seulement ils contiennent des composés extrêmement polluants, mais ils sont tous contenus dans du plastique (oups, j’ai parlé de PET ou de BPA ?..) et que dire des litres l’eau gâchée à chaque shampoing ?

Bref, voilà un paquet de bonnes raisons, en plus de la flemme personnelle, pour arrêter de vous shampouiner la tignasse. J’avais, tout comme vous, de gros doutes… surtout avec ma chevelure à la Raiponce, lisse, raide et très longue (70 cm,), et pourtant…

Croyez-moi, les résultats sont épatants.

*

Le jour où j'ai arrêté de me laver les cheveux

*

Comment procéder ?

*

Arrêter de se laver les cheveux ne se fait pas du jour au lendemain, surtout si vous êtes un habitué du Head&Shoulder chaque jour avant le petit-déjeuner, et que vous n’imagineriez pas sortir sans le cheveu lavé. Il faut procéder avec patience et sans se décourager.

  1. Pour les addicts de la mousse chimique, il faut commencer par espacer les shampoings. C’est primordial : si vous vous lavez les cheveux tous les jours, faites-le tous les deux jours ; si c’est deux fois par semaine, essayez de ne le faire qu’une fois tous les 5 jours, etc. Attendez d’avoir bien espacé (au min. 1 semaine) pour passer à l’étape 3.
  2. Ensuite, brossez-vous les cheveux : certains vous diront d’utiliser une brosse en poils de sanglier… honnêtement, j’ai une brosse en bois en poils synthétiques et ça marche très bien aussi ! Brossez-vous les cheveux chaque matin pendant 2 à 3 minutes, du sommet du crâne jusqu’aux pointes et dans tous les sens (tête en bas…) : il s’agit de répartir le
    sébum sur toutes les longueurs. Je vous conseille par la suite de laver votre brosse tous les jours : on enlève tous les petits poils au peigne, et on frotte à l’eau avec un peu de bicarbonate ou du savon, rien de plus simple. Bon, bien sûr, si vous n’avez que 5 mm sur le caillou, sautez cette étape. Si vous avez également les cheveux bouclés et peur d’une coupe à la Jackson 5, démêlez vos cheveux avec un peigne en bois et mouillez-vous les cheveux après le peignage/brossage pour reformer vos boucles.
  3. Supprimez votre shampoing et n’utilisez plus que mon super produit de lavage naturel (recette plus bas) : c’est ce qu’on appelle le ‘no-poo’ (pour ‘no-shampoo’). Certaines personnes préconisent un lavage à l’eau pure seulement, mais je pense que lorsqu’on sort à peine des shampouinages biquotidiens, c’est psychologiquement infaisable. Tandis que ma recette miracle, et bien, elle fonctionne comme un vrai shampoing, mais exit tous les inconvénients : que des bénéfs, je vous dis !
  4. L’étape la plus difficile… ne vous lavez pas les cheveux pendant 1 mois. Oui, je sais, c’est presque impensable, mais pour vous aider, faites des shampoings à sec : pour cela, pas besoin d’aller en acheter au prix fort, il vous suffit simplement de fécule (de maïs par exemple, la ‘Maïzena’) ou bien d’argile verte (ce n’est pas une invention, la fécule est d’ailleurs souvent l’ingrédient n°1 des shampoings à sec !). Répartissez-en 1 càc sur le haut des longueurs puis brossez bien : votre chevelure sera comme neuve ! Vous pouvez également profiter d’une longue période en solitaire : j’ai de mon côté profité des vacances ! Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, le sel marin donne un côté ondulé et un peu sauvage à ma tignasse d’écolière, alors un shampoing de plus ou de moins… on n’y voit que du feu ! 
  5. Et après ? Brossez-vous les cheveux tous les jours, lavez-les avec mon produit naturel une fois toutes les 3 à 4 semaines, puis de moins en moins souvent et tout simplement à l’eau !

Et, tout de suite, la recette magique…

*

Le jour où j'ai arrêté de me laver les cheveux

*

La recette du no-poo

*
*
Ce qu’il vous faut : 
  • du bicarbonate de soude/sodium alimentaire (impérativement extra-fin – pas en cristaux !)
  • du vinaigre de pomme/cidre (ou du jus de citron)
  • (opt.) de l’huile essentielle d’Ylang-Ylang

*

Procédé : 

  1. Mélangez 2 CàS de bicarbonate (1 CàS seulement si vous avez les cheveux courts) dans un tout petit fond d’eau : vous obtenez une pâte plus ou moins liquide (à vous d’en rajouter ou non, c’est selon vos préférences).
  2. Mouillez-vous bien les cheveux et procédez ensuite avec la pâte obtenue comme un shampoing traditionnel. Attention, il faudra vous y faire : ça ne mousse pas ! Massez votre cuir chevelu avec de petits mouvements circulaires, passez entre chaque mèche, de sorte à ne rien oublier. Le plus simple est de le faire la tête en bas pour viser les cheveux, et non directement le cuir chevelu. Eviter les longueurs et les pointes qui n’ont pas besoin d’être récurées à chaque passage à l’eau.
  3. Rincez-vous ensuite bien les cheveux.
  4. Dans un petit verre, versez 2 CàS de vinaigre de pomme et ajoutez de l’eau, froide de préférence (plus ou moins, vous allez voir ce que vous préférez au fur et à mesure). Ajoutez 2 à 3 gouttes d’HE d’Ylang-Ylang.
  5. Versez le vinaigre dilué doucement sur vos cheveux, laissez ruisseler les longueurs, ne massez pas le crâne. Répartissez bien (attention les yeux, ça pique !)
  6. Au choix : rincez abondamment après avoir attendu 2-3 minutes, ou bien rincez brièvement. Pour ma part, je passe un tout petit peu d’eau encore, mais je ne rince quasiment pas. Rassurez-vous : l’odeur de vinaigre disparaît très rapidement !
  7. Et voilà le travail !

*

Mes astuces :*
  • Je me brosse les cheveux à sec, avant de faire mon shampoing : en effet, lorsqu’ils sont mouillés, les cheveux gonflent et deviennent plus fragiles et cassants – le meilleur moyen pour s’arracher la moitié du crâne !
  • Vous pouvez sans souci vous passer les cheveux uniquement à l’eau pendant et après la période de transition.
  • J’ai utilisé au départ, en alternance, un peu de savon d’Alep ou de rhassoul (argile du Maroc) : ces produits moussent/crèment – psychologiquement, ça aide.
  • Si vraiment vous avez du mal, même avec le savon d’Alep ou le rhassoul, à bien étaler votre bicarbonate, alors ajoutez-y pour commencer une petite noisette de shampoing bio : cela moussera et vous permettra de mieux répartir le no-poo sans rien oublier. Attention, c’est juste pour commencer, après, on arrête !
  • Je fais du sport tous les jours et voici comment faire pour garder une tête propre malgré la transpiration : sécher ses racines après le sport en tapotant doucement le cuir chevelu à l’aide d’une serviette, laisser ensuite sécher ses cheveux à l’air libre et, une fois secs, bien brosser pour ôter le sel.
  • Je n’ai plus du tout les pointes sèches depuis que je n’utilise plus de shampoing, mais si tel était le cas pour vous, utilisez de l’huile de coco : la veille de votre lavage de cheveu, répartissez de l’huile de coco sur les longueurs des cheveux et laissez poser toute la nuit. Vous pouvez également faire un masque à base de lait de coco (celui en boîte ou carton du supermarché, oui oui !), que vous laisserez également poser une nuit. Si vous avez très peur de salir votre oreiller, recouvrez-le d’une serviette ou enrubannez vos cheveux dans un tissu fin.
  • Si vous êtes brune, n’hésitez pas à ajouter 1 càc de cacao en poudre à votre shampoing à sec, afin d’atténuer l’effet couvrant et mieux faire ressortir votre véritable couleur.
  • Attention : si jamais vous trouvez que vous avez les cheveux légèrement poisseux ou lourds après le no-poo, c’est certainement parce que votre bicarbonate n’est pas assez fin, ou que vous n’avez pas assez bien nettoyé vos cheveux avec, ou que vous ne les avez pas assez rincés ultérieurement ! Concentrez-vous sur les racines (pas les pointes, cela ne sert à rien), massez intensément avec la pâte de bicarbonate, ajoutez-en au besoin, rincez bien et, surtout, n’oubliez rien ! Au tout début, il pouvait m’arriver de découvrir une mèche collante, au niveau des racines : c’est parce que le bicarbonate n’était pas passé par là. Massez-vous la tête intensément et ne laissez pas un millimètre vous échapper !

*

Le jour où j'ai arrêté de me laver les cheveux

*

Comment ça marche ?

*

Le bicarbonate est un produit qu’on ne présente plus, et, appliqué aux cheveux, il est un excellent soin antipelliculaire et vous permet également de débarrasser vos cheveux de tout résidu de saleté, laque ou autre produit. Les cheveux sont plus propres plus longtemps et regraissent moins vite.

Le vinaigre, grâce à son pH, va redonner un peu d’acidité au cuir chevelu : les shampoings, même bio, ont un pH supérieur au cuir chevelu, et lorsque le pH des cheveux devient trop alcalin, cela donne… des pellicules ! Le vinaigre est donc un bon anti-pelliculaire, lui aussi, en plus de rendre les cheveux particulièrement brillants et légers.

L’Ylang-Ylang est, quant à lui, le produit de choix pour les cheveux : cette huile renforce et protège le cuir chevelu, en même temps qu’elle en nourrit les bulbes. Et en plus, elle sent divinement bon ! Vous pouvez cependant facilement la remplacer par une autre huile, comme le gingembre, la lavande ou le géranium (pour plus de détails, n’hésitez pas à regarder cet article).

*

Voilà, que dire de plus sinon que je ne peux que vous conseiller d’arrêter de vous shampouiner !.. J’étais réticente au départ, tout comme Tistou, et pourtant, qu’est-ce que je suis contente maintenant ! Je pensais qu’il fallait avoir les cheveux bouclés ou courts pour que cette méthode (que je n’ai pas inventée !) fonctionne : j’étais dans le faux !

Même avec ma longue chevelure, celle aux pointes grasses à toujours cacher, celle aux brins fins à protéger, celle si prompte à s’emmêler… et bien, ça marche ! Et avec la petite tignasse fine et fragile de mon amoureux, et bien, ça marche aussi ! Et c’est d’ailleurs peut-être lui qui a été le plus vite conquis… Soyez patients surtout : c’est une méthode qui fait ses preuves sur le long terme. Cela doit faire 6 mois à 1 an que Tistou et moi sommes dans le wagon du ‘no-poo’ : j’en suis à 4 semaines sans rien,  mon chéri 6 semaines environ, et très bientôt à l’eau seulement… nous ne pourrions plus revenir en arrière ! 

Edit février 2014 : j’en suis à 2 mois sans rien !

Edit avril 2014 : après plus de 4 mois sans rien, on peut dire que je suis parvenue à mon but – je n’ai plus besoin de laver mes cheveux du tout !

Je ne garantis pas que cette méthode soit adaptée à tous les types de cheveux, mais ça vaut le coup d’essayer : à bas les shampoings, vive la liberté !!!

*

Pour plus d’infos, retrouvez-moi en interview spécial no-poo sur FémininBio ! 

*

Alors, à votre tour ?.. 

 

*

Des questions ? 

N’hésitez pas à consulter la FAQ :

No-Poo : toutes les réponses à vos questions

*

Vous avez encore des questions ? Parcourez les commentaires ou faites une recherche par mot-clef, faites Ctrl + f et tapez votre requête. Ex. : si vous vous posez des questions parce que vous avez les cheveux colorés, tapez ‘coloré’ ou ‘coloration’. 

  

3 356 commentaires
17

Vous aimerez aussi

3 356 commentaires

intotherhum 11 mars 2017 at 10 h 39 min

Bonjour Ophélie ! Pour faire court, les cheveux gras au lendemain de mon shampooing, le genre de gras dans lequel tu pourrais faire tes frites. J’ai essayé pleiiiiin de choses différentes sur mes cheveux, chacune plusieurs mois pour ne jamais avancer d’un iota (ou alors si, mais retour à la case départ très rapidement !). Je dépense, je pollue, mes cheveux paraissent sales.
Je vais m’inspirer de ton article et voir ce que ça donne ! Je te remercie 🙂

Répondre
lila 21 avril 2017 at 19 h 34 min

Coucou, moi jai une routine très simple composée de 3 produits pour tout type de cheveux: un oeuf, un yaourt nature/vanille basique et une huile (exemple: tournesol, coco…) et voire 4 avec le vinaigre de cidre.
Je fais un shampoing par semaine le dimanche et je le vis très bien.
Alors le dimanche je commence avec un avant shampoing composé d’une moitié d’un pot de yaourt que je laisse reposer une heure. C’est plein de protéines donc le top.
Ensuite je mélange le jaune et le blanc de l’oeuf dans un bol avec un tout petit peu d’eau et je m’en sers comme shampoing, j’applique sur tous mes cheveux secs, je rince et si il m’en reste je refais un deuxième shampoing vite fait sur cheveux mouillés (0 gâchi). Après ça je prends le reste du yaourt et je l’applique sur toutes mes longueurs je laisse 2mn en tant qu’après shampoing et je peux à ce moment démêler mes cheveux sans brosse pour éviter de trop les casser vu ma touffe bouclée. 1 fois par semaine je rince mes cheveux au vinaigre de cidre (il y a pleins de vidéos et d’articles dessus). Sortie de la douche j’essore le maximum d’eau avec un tshirt en 100% coton sans frotter et j’applique de l’huile la tête en avant sur toute mes longueur (1 à 3 gouttes suffisent). Je dors avec une queue de cheval très haute et tous les matins je remouille vite fait mes cheveux + une goutte d’huile et voilà c’est fini. Simple Rapide (même si c’est long à expliquer) et surtout Economique! Je mets parfois du gel d’aloe vera pour mes boucles.

Répondre
aubonheurminimalistecatherine 11 octobre 2017 at 13 h 48 min

Bonjour

Ce site et cet article en particulier m’ont beaucoup fait réfléchir.
Je n’ai jamais utilisé le bicar car il alcalinise violemment le cuir chevelu. On s’en sert dans mon métier pour faire dégonfler les cloques cutanées en l’utilisant comme cataplasme.
Le bicar tire littéralement l’eau vers l’extérieur. Ce produit va donc déshydrater la peau de façon très importante surtout s’il est utilisé au long cours.
L’effet recherché peut potentiellement être néfaste et contreproductif.
Je suis donc passée très progressivement (4 ans) au water only.
La théorie d’Ophélie est très pertinente mais je sentais confusément qu’il existait un chaînon manquant.
En effet, le sebum et la sueur créent le film hydrolipidique dont tout le corps a besoin.
Mais il manque quelque chose pour réaliser le miracle capillaire tant espéré.
L’explication est surprenante et tient la route.
Il s’avère que des instituts très sérieux travaillent sur cette problématique depuis quelques années (INSERM).
Le corps produit ce biofilm pour que les bactéries résidentes et donc bénéfiques puissent occuper le terrain et contribuer à la restauration et à la maintenance de la peau et des phanères.
Pasteur avait mis en évidence l’existence des bactéries pathogènes et l’INSERM est en train de démontrer les bénéfices d’une flore bactérienne amie.
Ne plus se décaper le cuir permet à cette minuscule jungle amicale de pouvoir vivre correctement et d’en faire profiter barrière cutanée et système pileux.
Donc, j’ai, à la lumière de ces paramètres, mis en pratique et cela fonctionne.
La transition prend beaucoup de temps, demande beaucoup de patience et de courage.
Ca démange, ça tire, c’est inconfortable puis le petit miracle se produit parce que la flore reprend ses droits et en fait profiter l’hôte, c’est à dire l’être humain qui a compris et admis cela.

Bien à vous

Répondre
Alice 6 juin 2017 at 18 h 18 min

bonjour! Déjà félicitations et merci pour ton article ! Moi j’ai un petit problème.. J’ai bien suivi toutes les étapes et à la sortie de ma douche et du shampoing, impossible de me coiffer !! J’essaye en vain mais je perds des tonnes de cheveux et je passe environ 5 minutes à essayer de démêler tout ça.. Le lendemain pareil et impossible de faire une queue de cheval pour le travail, mes cheveux sont trop épais ( ils ne le sont pas d’habitude) . Pourrais tu m’expliquer ce que je n’ai pas bien fait pour en arriver là… ?
Merci beaucoup !

Répondre
Mes cheveux – slowandcute 17 mars 2017 at 16 h 50 min

[…] Préambule: Ici, je vais te faire part de ma propre routine. Pour tout savoir sur le no poo, je te renvoie à l’article très complet d’Ophélie sur son blog Antigone XXI (Pour le consulter c’est ici). […]

Répondre
J’attaque la salle de bain #2 / Shampoing et démêlant – Je me mets au vert 17 mars 2017 at 17 h 27 min

[…] donc consulter le blog d’Antigone XXI qui vous expliquera tout cela. Je pense que je finirai pas tenter […]

Répondre
héléna cotty 21 mars 2017 at 10 h 56 min

Slt !! je trouve ton article super intéressant et j’ai bien envie d’essayer mais je me demandais comment tu fais si du coup tu veux aller chez le coiffeur ?
J’ai les cheveux court et cela demande un entretien régulier :/
Merci.
héléna

Répondre
Audrey P 11 septembre 2017 at 9 h 56 min

Bonjour, normalement tu peux demander à ce qu’on mouillé juste tes cheveux sans soin ni shampooing chez le coiffeur, eu ça les arrange ils ne dépensent pas de produits sur toi 😉

Répondre
JuJu 21 mars 2017 at 11 h 11 min

Salut à toi et merci pour ce chouette article 😉
Cependant j’ai une question de la plus haute importance…
J’ai les cheveux courts je vais donc régulièrement chez le coiffeur avant de ressembler à Mireille mathieu (environ toutes les 6 sem) et je vois déjà la tête des coiffeuses lorsque tu refuses le shampoing et que tu leur dis ”juste à l’eau” :
” Ah mais moi je ne peux pas couper des cheveux non lavés !! Etc”
Comment tu fais pour ça ? À moins que tu ne vas pas où plus chez le coiffeur ?
HELP
Merciiiiii

Répondre
Sonka 13 avril 2017 at 23 h 27 min

Je me permets : ne plus aller chez le coiffeur est effectivement une option (depuis quelques mois, je me coupe les cheveux moi-même, sinon on trouve facilement quelqu’un pour donner un coup de main), mais sinon, oui, c’est tout à fait possible de se faire couper les cheveux sans shampooing préalable. Ma belle-mère par exemple n’a pas les moyens et elle ne comprend pas l’idée de payer genre 10 euros pour un shampooing qu’elle peut faire elle-même chez elle, donc elle ne se fait faire que la coupe chez le coiffeur. S’il fait un drôle de tête ou refuse, ben pas grave, tu prends tes cliques et tes claques et tu vas ailleurs ! Même dans mon coin de campagne, y’a plus de salons de coiffure que de boulangeries, sans compter les coiffeuses à domicile…

Répondre
guilloux sandrine 23 mars 2017 at 16 h 11 min

bonjour!! ma petite fille est métisse et a les cheveux bien bouclés . Comment faire pour les démeler ( ce sont rapidement des dreadloks) sans utiliser de démélant??

Répondre
Une salle de bain presque zéro déchet  (1/2) – Mum Is Green 23 mars 2017 at 21 h 00 min

[…] totalement votre shampoing. Je ne l’ai pas testé, mais j’adore l’article d’Antigone XXI que je vous invite à lire : vous y trouverez toutes les explications et vous verrez, vous aurez […]

Répondre
Routine – Améthique 25 mars 2017 at 21 h 18 min

[…] je n’en étais pas satisfaite à 100% ; je me suis alors essayée à la technique de no-poo* popularisée par Antigone et ô joie, le test s’est avéré totalement concluant ! J’utilise cette méthode depuis […]

Répondre
Veux-tu diminuer tes shampoings par deux ? | Clémentine la Mandarine 28 mars 2017 at 10 h 04 min

[…] avoir de beaux cheveux, il faut… les brosser. Et espacer les lavages. C’est Antigone 21 qui me l’a dit, je l’ai crue, j’ai testé, et […]

Répondre
Alternative au Shampoing genre Head & Shoulders – Les Alternatives 31 mars 2017 at 0 h 38 min

[…] LE JOUR OÙ J’AI ARRÊTÉ DE ME LAVER LES CHEVEUX […]

Répondre
PRENDRE SOIN DE SOI (et des autres) : GUIDE D’UNE ROUTINE SANS SOUFFRANCE – Améthique 3 avril 2017 at 15 h 31 min

[…] je n’en étais pas satisfaite à 100% ; je me suis alors essayée à la technique de no-poo* popularisée par Antigone et ô joie, le test s’est avéré totalement concluant ! J’utilise cette méthode depuis […]

Répondre
Émilie.L. 5 avril 2017 at 8 h 57 min

Bonjour,
Pour celle qui font des couleurs, comment procédez vous?
Je rêve de ne plus me laver les cheveux…

Répondre
Alternative au Shampoing industriel – Les Alternatives 6 avril 2017 at 23 h 48 min

[…] LE JOUR OÙ J’AI ARRÊTÉ DE ME LAVER LES CHEVEUX […]

Répondre
Ces cosmétiques facilement remplaçables – Eco-minimalisme by Amande et Yuzu 12 avril 2017 at 15 h 46 min

[…] technique du no poo (voir l’article d’Antigone XXI) […]

Répondre
Défi capillaire du moment – Les Bibitch 19 avril 2017 at 18 h 21 min

[…] que vous avez du entendre parler de la tendance du no poo ? Bah oui mes petits amis, il serait temps de s’y mettre, on en parle depuis […]

Répondre
D'aprile 22 avril 2017 at 21 h 44 min

Tous les combien de temps.le mélange no poo ? 🙂

Répondre
Karelle Martial 24 avril 2017 at 13 h 08 min

Bonjour,
J’ai suivi le protocole et ça marche très bien ! De coup, plus besoin de me laver les cheveux 🙂 Ils sont blonds, mi-longs et avant, ils avaient tendance à graisser au bout d’un moment alors que là, aucun problème, pas de démangeaisons. Bon ça ne fait que un peu plus d’un mois mais ils sont beaux et ne puent pas (ça sent juste moi). Je recommande ! Merci pour le tuyau 🙂
Pour les même raison d’économie, et de protection de la nature, j’ai aussi espacé les douches et ma peau s’en porte bien mieux et aussi les lessives (pas le linge de corps mais T-shirts, sweats, jeans et joggings).

Répondre
Mejor tarde que nunca. La Revolución “green”. – Witch and the Moon 26 avril 2017 at 18 h 44 min

[…] un artículo sobre el no-poo, titulado “El día que dejé de lavarme el pelo“, aquí. A día de hoy tiene más de tres mil comentarios, es decir, un seguimiento enorme. El no-poo no […]

Répondre
stf 28 avril 2017 at 15 h 31 min

Bonjour Ophélie,
J’ai lu cet article fin Août 2016 et d’un coup cela à été LA révélation ! N’étant pas de nature patiente et surtout j’en ai eu ras la casquette de tout ces produits qui font plus de mal que de bien à notre corps j’ai décidé de tout arrêter niveau shampoing et je suis passée (ainsi que chéri et notre fils car notre fille fait encore de la résistance) aux lavages à l’eau du jour au lendemain – j’ai des cheveux fins et bouclés aussi je ne les brosses qu’avant mes lavages à raison d’une fois/semaine (et souvent j’oublie…) par contre je fais toujours un rinçage au vinaigre blanc après – résultat des courses, des cheveux beaux avec un volume qui dure quasiment toute la semaine et aucune mauvaise odeur – je continue à les laver à l’eau 1/semaine pour reformer de belles boucles – et je dois dire que je ne repartirais pas en arrière – du coup j’ai aussi arrêtée les couleurs chimique et utilises les couleurs végétales logonas – pas faciles d’applications mais ma coiffeuse étant malade depuis 2 mois ma dernière coloration remonte à janvier et bien je suis restée 2 mois (février et mars) sans avoir de racines visibles et pourtant j’ai des cheveux blanc – je suis super hyper méga contente – merci à toi car tu m’as fait prendre conscience de ce qu’étaient vraiment les shampoings – je fais aussi beaucoup de produits ménager, ma lessive, mon gel pour les cheveux et maintenant mon huile sèche pour le corps moi-même et j’en suis très satisfaite ainsi que le reste de ma famille –
j’aurais juste une question pour toi, si je voulais mettre de l’huile de coco sur mes cheveux pour la nuit, ne serait-ils pas gras malgrès tout lors du lavage à l’eau le lendemain ? comment fais-tu ?
merci de ta réponse,
bizzzzzzzzzzz

Répondre
Sylvie Deprez 8 mai 2017 at 15 h 44 min

Bonjour stf, serait-il possible de connaître ta recette de gel pour cheveux… J’ai les cheveux fins et je galère de ce coté… Et si j’ai bien compris, tu ne laves plus tes cheveux qu’à l’eau et tu les rinces au vinaigre et hop, ils sont beaux et ont du volume ?

Répondre
stf 9 mai 2017 at 12 h 47 min

Coucou Sylvie, désolée de ma réponse tardive mais j’étais en plein travaux ce week-end aussi je n’ai consulté ma messagerie que ce matin – Quoi qu’il en soit, la recette du gel pour les cheveux est super simple et marche du tonnerre – mon fils l’utilise tous les jours et il est coiffé en brosse – tu auras besoin des éléments suivants : – eau
– sucre
– gel aloé véra
il te faut faire fondre du sucre dans un fond d’eau (4 carrés de sucre pour 2 cc d’eau) et de mélanger le tout au gel d’aloé vera – 20% d’eau sucrée dans 80% de gel aloé véra –
le sucre fait office de conservateur naturel – a utiliser comme n’importe quel gel pour cheveux – se rince très bien à l’eau chaude –
et voilà 😉

Répondre
MA VIE SANS PARFUM : SE LAVER LES CHEVEUX AUTREMENT – Malices et potions 3 mai 2017 at 20 h 01 min

[…] Le bicarbonate de soude : Les idées d’Antigone XXI qui explique au passage pourquoi certaines personnes, comme moi, ont l’idée folle d’arrêter d’utiliser du shampoing ! […]

Répondre
Sylvie Deprez 8 mai 2017 at 15 h 46 min

Bonjour Ophélie, j’ai une petite question, lorsque tu appliques ta pâte de bicarbonate, tu masses ton cuir chevelu ou tes cheveux ? j’ai un peu de mal à saisir car tu dis “Massez votre cuir chevelu avec de petits mouvements circulaires, … Le plus simple est de le faire la tête en bas pour viser les cheveux, et non directement le cuir chevelu” ??? Euh… Merchiiii

Répondre
On my way to stop shampoo | Grass of Town 17 mai 2017 at 18 h 57 min

[…] In French: (baking soda) – No poo / J’ai arrêté les shampoing? – LE JOUR OÙ J’AI ARRÊTÉ DE ME LAVER LES CHEVEUX […]

Répondre
Lucie baillon 29 mai 2017 at 23 h 29 min

Bonjour Ophélie, merci pour cet article bien expliqué! Je vais tenter l’expérience…
En passant je me permet de dire que depuis plusieurs années je n’utilise plus de savon ou gel douche (bio ou non) pour me laver le corps (trop d’années à souffrir de peau irritée et très très sèche..). Cela vous parait impossible? J’étais très réticente au début mais du jour au lendemain, en ne me lavant qu’avec de l’eau (les parties intimes également), je n’ai plus eu de problème de peau, je n’utilise plus de crème hydratante pour les mains (et croyez moi…j’avais de véritables crevasses). Nous n’avons pas besoin de produit abrasif qui enlève le “gras” naturel protecteur de la peau. L’eau suffit amplement à enlever les saletés sur le corps, vraiment! Ainsi tout comme les cheveux, je vous invite à essayer de même avec le reste du corps! Cordialement, Lucie.

Répondre
Flora 20 juin 2017 at 22 h 42 min

Bonjour,
J’ai découvert le no poo fin de l’année dernière. Et ton blog m’a bien aidé. Dailleur je l’ai recommandé sur mon site internet.Depuis décembre environ j’utilise le rhassoul avec un hydrolat en shampoing minute ou un peu de sci en shampoing solide. Mes cheveux ne sont jamais nikel. Un poil sec avec le rhassoul et deux jour apres gras. J’ai fais une cure de sébum pour essayer d’espacer les “shampoings” …pour le moment pas vu de grande difference. Mais je ne déséspere pas. Je test le no poo à l’oeuf pour le moment. J’ hesite à passer au bicarbonate de peur de trop assecher mes cheveux. Je vise le no poo une fois par mois j’en suis encore loin lol. En tout cas quand je doute un peu une petite lecture par ici et ça me rebooste. Merci pour tous tes conseils !

Répondre
Cleo 21 juin 2017 at 14 h 44 min

Alors moi c’est j’utilse un shampoing naturel 100% végétal que je trouve sur Druydes? . Ca lave super bien et j’ai espécé mes shampoings a 1 par semaine. J’espére bientot m’en passer totalement pour arriver au noo poo

Répondre
Astuces pour réduire nos déchets ! Pour une jolie planète ! | - Le chant du coquelicot- 1 juillet 2017 at 1 h 12 min

[…] tensioactifs doux ou pas de tensioactifs du tout. Shampoing solide ou ghassoul ( argile lavante) ou no-poo. Pour le corps: du gel douche bio avec tensioactif doux ou savon artisanal, ou savon VRAI de […]

Répondre
Monika 15 juillet 2017 at 21 h 25 min

Bonjour, alors j’ai 15 ans et j’ai essayé le no-poo… Wha j’adore ! 😀
J’ai les cheveux lisses et longs et fins et ils font au moins 60cm et ça marche pour moi, aucun problème. Juste je sais pas si c’est normal mais j’ai pas de pâte qui se forme avec le bicarbonate, c’est liquide mais bon ça marche donc ça me dérange pas. Merci beaucoup AntigoneXXI ! J’ai appris beaucoup de choses grâce à ton blog !
Alors voilà j’ai une question : Est-ce que vous connaissez des brosses à cheveux en poils synthétique ? Fin je sais pas pourquoi mais moi je trouve pas. Je suis partie voir en magasin bio j’ai trouvé une brosse ronde TEK mais c’est en poil de sanglier (enfin apparemment il y a aussi du nylon, c’est ce que j’ai vu sur internet). Et sur Amazone je trouve que des brosses en poil de sanglier.
Merci d’avance pour vos réponses.

Répondre
#2 La salle de bain (opération juillet sans plastique) – Boucles de la Marne Territoire En Transition 18 juillet 2017 at 18 h 11 min

[…] La seule alternative au flacon plastique des shampooings et le shampooing solide, emballé la plupart du temps dans du carton. A l’instar du pain de savon, ces produits durent plus longtemps que des gels, car mieux dosés lors de l’application. Pour les plus vaillant.e.s, il y a toujours la solution du no poo. […]

Répondre
7 secrets pour de beaux cheveux au naturel – Miss Van F. Universe 19 juillet 2017 at 12 h 10 min

[…] tout savoir, cet article d’Antigone XXI (2013 déjà) est vraiment très bien fait et elle a également rédigé un FAQ qui vous permet de […]

Répondre
Aurélie 8 août 2017 at 13 h 39 min

Bonjour Ophélie. 1ere journée sans shampoing…c’est chaud, enfin surtout gras et plat !!! D’un shampoing par jour, je vais essayer de passer à un shampoing un jour sur deux, pendant une semaine voir plus avec comme 2eme “difficulté” de passer du shampoing industriel au shampoing sec (artisanal). Si j’arrive à tenir une semaine sans me laver les cheveux, ca sera une 1ere victoire. En tout cas, merci pour cet article

Répondre
Juli 17 août 2017 at 0 h 25 min

Bonjour,

Ça fait 1 semaine maintenant que je fait mes shampoing cas l’oeuf et je rince au vinaigre de cidre alors au début il son tout sec pas démêler il accroche vachement et limite le lendemain il regraissent alors qu’avant je me laver tous les 5 jours mes cheveux avec un shampoing basic pas bio est brillant normal quoi. L’impression que mes cheveux n’aime pas du tout cette nouvelle routine.

Répondre
eva 17 août 2017 at 18 h 22 min

Merci pour ce billet que je ne découvre qu’aujourd’hui. Perso, je ne me lave plus les cheveux qu’avec du savon d’Alep depuis des mois et des mois et tout va bien. J’ai des cheveux très fins et archi-raides, ça aide sans doute. Je ne fais qu’un lavage par semaine et en cas de chaleur, je me passe la tête à l’eau, c’est tout.

Répondre
Lolita 20 août 2017 at 11 h 39 min

Bonjour !

Tout d’abord merci pour cet article ! Je commence à me simplifier la vie depuis quelques temps à cause d’un problème de santé.. du coup, exit les produits chimiques et bonjour le bio et le naturel . Je me lavais les cheveux max 3 fois par semaine et là demain ça fera 1 semaine sans shampoing et je dois avouer que mes cheveux sont plutôt beaux.. d’où ma question : d’après toi vaut-il la peine que je les agresse de nouveau demain avec un shampoing chimique ou est-ce que je peux passer directement à ta recette miracle même si je n’ai fais qu’une semaine sans shampoing ? Et qu’avant j’étais à un shampoing tous les 4 jours environ ?

Merci d’avance !

Répondre
Audrey P 11 septembre 2017 at 10 h 00 min

Waw, merci pour cet article super intéressant ! Nouvelle sur ce blog, c’est le premier que je lis mais je suis conquise, avec mon compagnon on a vraiment envie de tester le “no-poo” donc c’est parti pour espacer les shampooing (je suis passé de 2 par semaines à 2 tous les 4 jours, pas de petites victoire)

Répondre
marie c 24 septembre 2017 at 17 h 39 min

J’ai des cheveux bien long, bien épais. Cela fait plus d’un an que j’ai arreté de me les laver, je suis passée directement du “mois sans rien” à juste les laver à l’eau, une fois par semaine d’abord puis j’ai espacé. Je lave à l’eau environ une fois par mois parce que j’ai envie mais sinon nul besoin. C’est juste bluffant quand on le vit, pour l’entourage aussi qui me redemande régulièrement ce qu’il en est et qui n’en revient pas. En le faisant, on se rend compte à quel point on nous manipule. Merci Antigone

Répondre
Sibille 26 septembre 2017 at 18 h 33 min

Marie C mais tes cheveux ne sentent pas la transpiration, les odeurs diverses telles que cuisine, fumée etc….. A l eau 1 fois par mois dans une ville polluée, ca m intrigue…..

Répondre
Carole 13 octobre 2017 at 15 h 55 min

Bonjour ! Je me pose une question (entre autres !) si on doit aller à la piscine ou bien à la mer avec des amis ou en vacances où l´eau est l´élément naturel qui nous entoure et dans lequel on refait le plein d´énergie… quid ???? faut-il se laver les cheveux??? et comment ?
et cela revient-il à tout refaire depuis le début de la technique du “no poo” ????
Ciao !
Carole

Répondre
Shampoing : J'suis verte s'arrache les cheveux | J'suis verte 16 octobre 2017 at 16 h 06 min

[…] Antigone XX1 : “le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux” […]

Répondre
Aerith 21 octobre 2017 at 20 h 18 min

Bonjour,
Je tenais a partager mon experience. Suite a la lecture de ton article j ai decide de passer au no poo. J ai change du jour au lendemain, sans transition, et tout s est tres bien passe.
Auparavent j avais les cheveux fins et tres gras surtout au niveau des racines. Je me les lavais tous les deux jours.
Tres sceptique au premier abord apres la lecture de ton article je me suis dit pourquoi pas essayer ?
J ai commencé fin aout a me laver les cheveux au savon de marseille bio 72% d huile d olive. Je me rince ensuite les cheveux au vinaigre de cidre bio et je les laisse secher a l air libre.
Au depart je ratais mes shampooings car je n avais pas l habitude de bien masser toute la tete et il restait des meches grasses. Mais a force de perseverance j ai de mieux en mieux reussi mes shampoings et aujourd hui, moins de deux moins plus tard, je ne me les lave plus qu une seule fois par semaine avec un peu d argile verte bio en fin de semaine si besoin. Une vraie revolution. Mes cheveux sont plus beaux que jamais et ne graissent plus.
Donc merci pour cet article et bon courage a tous ceux qui passent au no poo.
Note : j ai aussi teste ton deo maison, impeccable.
Vive le bio, vive le naturel !

Répondre
Alicia NIBEAUDEAU 23 octobre 2017 at 22 h 53 min

Bonsoir
Merci pour cette article fort interessant que je me suis empressée de mettre en application.
J ai cependant 1 question: j ai cru comprendre que même pendant le mois de transition il est possible de se laver les cheveux à l eau. Quelle est la fréquence et est ce que cela n aide pas à la production de sébum? Est ce qu’ on passe le cuir chevelu comme avec le noo poo.
Merci par avance de votre réponse
Alicia

Répondre
Céline 29 octobre 2017 at 16 h 54 min

Bonjour, il t’arrive de faire des masques avec des produits naturels ?

Répondre
Céline 30 octobre 2017 at 23 h 43 min

Bonjour Antigone XXI, comment répondre à une “vieille” comme moi : 50 ans, 40% de cheveux blancs (pas mal de stress et soucis, aléas de la vie) routine d’un lavage de cheveux une fois par semaine (parfois moins, parfois plus) teinture de cheveux Belliflore, celui que je supporte et utilise plus facilement (environ une fois par mois en fonction des racines qui apparaissent). Obligée d’aller chez le coiffeur pour les coupes de cheveux (deux fois par an). Je ne supporte pas les odeurs des produits chimiques (je ne sais pas comment font les personnes qui supportent les décolorations etc., quand en plus l’on sait que ces horreurs de produits ont été testées en faisant horriblement souffrir des animaux innocents gggrrrrrr ! ). Je n’ai jamais aimé ces dépenses inconsidérées en “produits capillaires”, j’utilise mes huiles de cuisine : olive, noisette, argan, vinaigre de cidre, huile de coco, rarement un oeuf et un peu de miel (le rhum dans les cheveux, beurk). Essayé un peu de yaourt ou crème fraîche, ou un peu d’avocat. Et si possible peu de shampooing à diluer dans de l’eau. Tenté le rhassoul… L’ennui c’est ce qui ôte la coloration des cheveux et fait apparaître les racines … qui obligent d’avoir recours à une nouvelle coloration = produits chimiques (la fois où j’i passé des heures avec une teinture Logona = cervicalgie et violents maux de tête, racines pire que tout ! Cheveux blancs, moche !).
Question : comment fait-on avec une coloration qui tente d’être le moins chimique possible (même si hélas elle l’est quand même. J’ai besoin d’avoir les cheveux bruns avec de doux reflets auburn (pas roux ou rouge) pour approcher de ma couleur naturelle.Difficile pour vous de répondre puisque vous êtes plus jeune, sans cheveux blancs et donc pas eu besoin de tester comment faire. Néanmoins, je montre vos conseils à mes filles : cheveux épais, soit bruns foncé, roux sombre ou châtains. A chacune sa couleur naturelle. Les magasines féminins ont tout fait pour nous “inculquer n’importe quoi en fonction de ce qu’ils devaient nous venter et faire acheter ! Et maintenant, ils jouent les écolos alors qu’ils ont été les premiers à promouvoir les produits polluants, la honte !

Répondre
Le no-poo 1 : Une autre manière de se laver les cheveux – Le monde d'hibiscus 6 novembre 2017 at 23 h 06 min

[…] en avril 2015 quand une amie à publier sur Facebook le fameux article d’Ophélie Véron Le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux. J’en ai donc parler avec elle, elle m’a rajouter sur le groupe Facebook Communauté […]

Répondre
Aline 16 novembre 2017 at 15 h 55 min

Bonjour Ophélie,
Je voulais te remercier pour cet article qui m’a libérée!!!
En effet, voilà un an et demi, je me suis lancée dans l’aventure no-poo car j’en avais moi aussi assez de cette contrainte de me laver les cheveux 2 ou 3 fois par semaine (ils graissaient rapidement à l’époque) et je supportais de moins en moins d’utiliser les shampooings du commerce. J’ai donc scrupuleusement suivi tes conseils.
Ma période de transition a duré 1 an : j’ai fais des shampoings secs à la Maïzena dès que mes cheveux étaient trop gras pour moi, et 1 fois par mois un shampoing au bicarbonate. Depuis 6 mois, je ne fais plus rien du tout…mais vraiment rien! Quand je sens que mes cheveux en ont besoin, je les lave juste à l’eau et hop! ça suffit pour avoir de beaux cheveux, brillants et doux!
C’est fou comme on se sent libre d’un coup! Et puis surtout, je suis encore aujourd’hui ébahie de voir comme ça a bien marché, c’est incroyable! Très franchement, je n’y croyais qu’à moitié au début et finalement, c’est un grand succès! Je suis tellement contente d’être libérée de l’emprise des sociétés cosmétiques qui nous rendent dépendant.e.s de leurs produits néfastes au bout du compte (sans compter celles qui testent leurs produits sur les animaux!).
Encore merci et bravo pour ton blog!
Bonne continuation,
Aline

Répondre
Recette slow-cosmétique n*2 et 3 : dentifrice et shampoing sec + no-poo – Wish You Were Here 1 décembre 2017 at 12 h 04 min

[…] arrêter d’utiliser celui-ci.  Tu peux, en étape intermédiaire faire comme le préconise Antigone XXI, un lavage avec sa recette […]

Répondre
Shirley. 4 décembre 2017 at 13 h 46 min

Salut les filles !

J’espère que vous allez pouvoir m’aider! J’en ai eu assez marre de devoir me laver les cheveux tous les jours car ils étaient gras à en faire peur.. je suis donc passée à cette méthode et ça marche plutôt bien, le seul bémol, c’est que mes cheveux sentent mauvais.. J’utilise le bicarbonate + l’eau pour me les laver, et en rinçage final, je fais du vinaigre avec de l’eau. L’odeur du vinaigre ne reste pas du tout, mais mes cheveux ont une odeur désagréable tout de même, et j’aurai aimé savoir, ce que je pourrais mettre pour qu’ils aient une odeur agréable ?

Merci de vos réponses 🙂

Répondre
Je me lave moins les cheveux et ils sont plus beaux – Personnage Principal 20 décembre 2017 at 8 h 13 min

[…] jour je suis tombée sur le fameux article d’Antigone XXI, la fille qui ne se lave pas les cheveux, qui a sûrement fait le tour de la planète web. A […]

Répondre
mariemarchal123 30 décembre 2017 at 1 h 04 min

Hello,
Je me permets de laisser un commentaire pour partager mon expérience no poo qui n’a malheureusement pas marché.

J’ai tenté l’expérience pendant 2 ans et demi avec plusieurs variantes (bicarbonate d’abord, argile verte ensuite). j’avais déjà une bonne routine capillaire ce qui fait que j’ai rapidement enchaîné avec le mois sans rien, puis un no poo par mois pendant deux ans. Seulement, mes cheveux n’étaient jamais vraiment propres (à part dans la semaine suivant le no poo), le brossage me les rendaient plats et raides, ils sentaient mauvais et j’avais l’impression que mes lavages à l’eau ne faisaient qu’empirer les choses… Lorsque je suis passée à l’argile, j’ai cru avoir enfin trouvé ma solution, mais après plusieurs mois, mes cheveux se sont accoutumés et regraissaient au bout d’à peine deux-trois jours.
Finalement un jour, un peu par curiosité, j’ai re-testé un shampoing du commerce qui trainait dans ma salle de bain. Et là, miracle : j’ai redécouvert le plaisir de se laver les cheveux, qu’ils soient propres, légers, qu’ils sentent bons et tout cela en à peine quelques minutes de shampoing !

C’est là que j’ai commencé à me poser des questions sur ma démarche : je me suis rendu compte qu’après deux ans celle-ci avait fini par tourner à l’obsession. il m’est arrivé de passer tout un mois à la mer, à m’échiner tous les soirs sous la douche pour essayer d’enlever le sel à l’eau pour qu’au final mes cheveux restent poisseux et sentent mauvais… J’ai fini par me dire que loin de me simplifier la vie, je me prenais beaucoup trop la tête et consacrait beaucoup trop de temps à une partie de mon anatomie qui au final m’importe peu. Le water only n’a jamais marché pour moi, bien qu’il me soit arrivé de passer parfois 10mn sous l’eau à me frictionner le crâne et les racines, ni les shampoings secs qui me laissaient les cheveux à peine plus propres et me provoquaient des démangeaisons affreuses.

Par conviction écologique (et aussi pour ne pas avoir fait tout ça pour rien), j’ai finalement opté pour un shampoing solide d’un magasin bio du coin que j’utilise une fois par semaine. Pour moi ça a été la libération, le retour à la simplicité. Mes cheveux n’ont pas l’air en plus mauvais état qu’avant, ils ne regraissent pas plus vite, et surtout, je n’ai plus besoin de me préoccuper de leur état ! J’ai aussi abandonné la sacro-sainte brosse qui me provoquait des démangeaisons et aplatissait mes cheveux.

Voilà, si vous voulez tenter l’expérience lancez-vous bien sûr, apparemment cela marche sur beaucoup de gens, mais je pense qu’il faut être conscient de la raison d’être de sa démarche, et si vous êtes déjà heureux avec vos cheveux tels qu’ils sont, et bien ne vous prenez pas la tête, laissez-les tranquille et consacrez vous à autre chose !

Répondre
Soin des cheveux au quotidien, naturel, vegan – – Le chant du coquelicot- 24 janvier 2018 at 0 h 51 min

[…] Ou tester le no poo , espacer vos shampoing et vous laver les cheveux (avant d’atteindre le no poo) au bicarbonate de soude, avec un après-shampoing au vinaigre de cidre. Personnellement je n’ai pas réussi… pour plus de détail je vous envoie sur le blog d’Ophélie. […]

Répondre
La belle surprise du shampoing solide | La Révolution des Tortues 31 janvier 2018 at 11 h 42 min

[…] j’ai déjà tenté le no-poo ou le “moins de shampoing” avec l’argile, le vinaigre de cidre… Et ce ne […]

Répondre
Vivi Noworries 4 février 2018 at 23 h 38 min

Super inspirant !! Merci !

Répondre
1 27 28 29 30

Répondre à Où acheter du bicarbonate de soude ? (et 12 super exemples d'utilisations !) - Radin Malin Blog Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :