Le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux

23 octobre 2013

*

Bonjour, je m’appelle Ophélie et je ne me lave pas les cheveux.

*

Le jour où j'ai arrêté de me laver les cheveux

*

Sujet sensible.

Je vous imagine déjà, un petit air de dégoût au visage, mi-intrigués, mi-écœurés, en train d’essayer de vous imaginer l’état de ma chevelure et de plaindre inconsciemment l’homme de ma vie.

Bon, je tiens à vous rassurer : mes cheveux sont propres, ils sentent bon et même mon chéri ne se lasse pas d’y passer la main. Ça vous va ?

Et si je vous explique mes motivations et ma démarche, on est toujours amis ?..

Vous n’en avez jamais eu assez, vous, de voir sans cesser vos cheveux regraisser à peine le premier shampoing réalisé ? De supporter ces racines toutes grassouillettes, luisantes à s’en rendre phosphorescentes dans l’obscurité ? Cette tignasse raplapla sitôt le lendemain arrivé et que vous tentez vainement de cacher derrière un élastique bien serré ou un gros bandeau sévèrement noué ? Et c’est sans compter les pointes ! Vous savez, ces foutues pointes qui n’en ont pas fini de sécher et de finir en branches de râteau, à force d’être raclées à grand renfort de shampoo-après-shampoo-baume-éclatant-coloration-béton-crème-à-défrisotter-huile-de-foie-de-morue-kératinée ?

Et bien moi, à un moment, j’ai dit STOP.

J’en ai eu assez. Assez de claquer de l’argent dans des produits qui semblaient faire plus de mal à mes cheveux que de bien. Assez de passer une heure dans la salle-de-bain sitôt la séance de sport écoulée. Assez de ne pas aller à la piscine parce que je ne savais que trop dans quel état serait mon scalp à la sortie d’un bain prolongé dans l’eau chlorée. Assez de griller sèche-cheveux sur sèche-cheveux. Assez de me les peler quand le dernier décida de rendre son âme à Dieu (mauvaise idée quand le chauffage de l’appart peine à lutter contrer les -10°C dehors). Bref, tout simplement assez d’allouer autant de temps et d’argent à une partie de mon corps d’une importance, somme toute, non vitale, et d’utiliser des produits ni bons pour ma santé, ni pour la planète.

Alors, un jour, j’ai décidé de tout arrêter.

Et vous savez quoi ?

Ça a l’air de marcher.

*

SONY DSC

*

Pour quelles raisons se passer de shampoing ?

*

  • Les shampoings et autres produits capillaires n’ont, pour la plupart, rien de naturel : prenez la première bouteille de shampoing (non biologique) qui est à votre portée, et lisez le détail des ingrédients : hmm… sulfates, silicones, alcool, parabens… tous ces produits qu’on retrouve sur la liste des Cosmétoxics, des produits au mieux irritants et allergènes, au pire perturbateurs endocriniens et cancérogènes.
  • Ces produits ont souvent tendance à abîmer le cuir chevelu : vous n’avez jamais remarqué que, plus vous vous lavez les cheveux, plus ils semblent se salir vite ? Les shampoings respectent la stratégie d’incitation à la consommation à la lettre, et ceci a une raison : quand on se shampouine les cheveux, les produits agressifs contenus dans les shampoings ôtent le sébum (= huile naturellement produite par le corps) nécessaire à la protection du cuir chevelu. Résultat ? Et bien, pour compenser, notre corps va en produire beaucoup plus ! Welcome racines grasses… et pointes sèches, puisque le sébum n’a pas l’occasion d’être réparti sur les longueurs.
  • Shampoings, après-shampoings, baumes protecteurs, soins régénérants, huiles hydratantes… tout cela a un coût : ces produits coûtent cher. Et ils coûtent d’autant plus cher qu’on se fait souvent avoir par les sirènes des grandes marques ou se laisse convaincre par son gentil coiffeur – qui place fidèlement ses sponsors – qu’on ne saurait vivre sans le dernier conditioner de chez Grasnier ou l’incroyable baume enjolivant de chez Jacques (Julian ?) Assanges. 
  • Ces produits sont mauvais pour l’environnement : non seulement ils contiennent des composés extrêmement polluants, mais ils sont tous contenus dans du plastique (oups, j’ai parlé de PET ou de BPA ?..) et que dire des litres l’eau gâchée à chaque shampoing ?

Bref, voilà un paquet de bonnes raisons, en plus de la flemme personnelle, pour arrêter de vous shampouiner la tignasse. J’avais, tout comme vous, de gros doutes… surtout avec ma chevelure à la Raiponce, lisse, raide et très longue (70 cm,), et pourtant…

Croyez-moi, les résultats sont épatants.

*

Le jour où j'ai arrêté de me laver les cheveux

*

Comment procéder ?

*

Arrêter de se laver les cheveux ne se fait pas du jour au lendemain, surtout si vous êtes un habitué du Head&Shoulder chaque jour avant le petit-déjeuner, et que vous n’imagineriez pas sortir sans le cheveu lavé. Il faut procéder avec patience et sans se décourager.

  1. Pour les addicts de la mousse chimique, il faut commencer par espacer les shampoings. C’est primordial : si vous vous lavez les cheveux tous les jours, faites-le tous les deux jours ; si c’est deux fois par semaine, essayez de ne le faire qu’une fois tous les 5 jours, etc. Attendez d’avoir bien espacé (au min. 1 semaine) pour passer à l’étape 3.
  2. Ensuite, brossez-vous les cheveux : certains vous diront d’utiliser une brosse en poils de sanglier… honnêtement, j’ai une brosse en bois en poils synthétiques et ça marche très bien aussi ! Brossez-vous les cheveux chaque matin pendant 2 à 3 minutes, du sommet du crâne jusqu’aux pointes et dans tous les sens (tête en bas…) : il s’agit de répartir le
    sébum sur toutes les longueurs. Je vous conseille par la suite de laver votre brosse tous les jours : on enlève tous les petits poils au peigne, et on frotte à l’eau avec un peu de bicarbonate ou du savon, rien de plus simple. Bon, bien sûr, si vous n’avez que 5 mm sur le caillou, sautez cette étape. Si vous avez également les cheveux bouclés et peur d’une coupe à la Jackson 5, démêlez vos cheveux avec un peigne en bois et mouillez-vous les cheveux après le peignage/brossage pour reformer vos boucles.
  3. Supprimez votre shampoing et n’utilisez plus que mon super produit de lavage naturel (recette plus bas) : c’est ce qu’on appelle le ‘no-poo’ (pour ‘no-shampoo’). Certaines personnes préconisent un lavage à l’eau pure seulement, mais je pense que lorsqu’on sort à peine des shampouinages biquotidiens, c’est psychologiquement infaisable. Tandis que ma recette miracle, et bien, elle fonctionne comme un vrai shampoing, mais exit tous les inconvénients : que des bénéfs, je vous dis !
  4. L’étape la plus difficile… ne vous lavez pas les cheveux pendant 1 mois. Oui, je sais, c’est presque impensable, mais pour vous aider, faites des shampoings à sec : pour cela, pas besoin d’aller en acheter au prix fort, il vous suffit simplement de fécule (de maïs par exemple, la ‘Maïzena’) ou bien d’argile verte (ce n’est pas une invention, la fécule est d’ailleurs souvent l’ingrédient n°1 des shampoings à sec !). Répartissez-en 1 càc sur le haut des longueurs puis brossez bien : votre chevelure sera comme neuve ! Vous pouvez également profiter d’une longue période en solitaire : j’ai de mon côté profité des vacances ! Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, le sel marin donne un côté ondulé et un peu sauvage à ma tignasse d’écolière, alors un shampoing de plus ou de moins… on n’y voit que du feu ! 
  5. Et après ? Brossez-vous les cheveux tous les jours, lavez-les avec mon produit naturel une fois toutes les 3 à 4 semaines, puis de moins en moins souvent et tout simplement à l’eau !

Et, tout de suite, la recette magique…

*

Le jour où j'ai arrêté de me laver les cheveux

*

La recette du no-poo

*
*
Ce qu’il vous faut : 
  • du bicarbonate de soude/sodium alimentaire (impérativement extra-fin – pas en cristaux !)
  • du vinaigre de pomme/cidre (ou du jus de citron)
  • (opt.) de l’huile essentielle d’Ylang-Ylang

*

Procédé : 

  1. Mélangez 2 CàS de bicarbonate (1 CàS seulement si vous avez les cheveux courts) dans un tout petit fond d’eau : vous obtenez une pâte plus ou moins liquide (à vous d’en rajouter ou non, c’est selon vos préférences).
  2. Mouillez-vous bien les cheveux et procédez ensuite avec la pâte obtenue comme un shampoing traditionnel. Attention, il faudra vous y faire : ça ne mousse pas ! Massez votre cuir chevelu avec de petits mouvements circulaires, passez entre chaque mèche, de sorte à ne rien oublier. Le plus simple est de le faire la tête en bas pour viser les cheveux, et non directement le cuir chevelu. Eviter les longueurs et les pointes qui n’ont pas besoin d’être récurées à chaque passage à l’eau.
  3. Rincez-vous ensuite bien les cheveux.
  4. Dans un petit verre, versez 2 CàS de vinaigre de pomme et ajoutez de l’eau, froide de préférence (plus ou moins, vous allez voir ce que vous préférez au fur et à mesure). Ajoutez 2 à 3 gouttes d’HE d’Ylang-Ylang.
  5. Versez le vinaigre dilué doucement sur vos cheveux, laissez ruisseler les longueurs, ne massez pas le crâne. Répartissez bien (attention les yeux, ça pique !)
  6. Au choix : rincez abondamment après avoir attendu 2-3 minutes, ou bien rincez brièvement. Pour ma part, je passe un tout petit peu d’eau encore, mais je ne rince quasiment pas. Rassurez-vous : l’odeur de vinaigre disparaît très rapidement !
  7. Et voilà le travail !

*

Mes astuces :*
  • Je me brosse les cheveux à sec, avant de faire mon shampoing : en effet, lorsqu’ils sont mouillés, les cheveux gonflent et deviennent plus fragiles et cassants – le meilleur moyen pour s’arracher la moitié du crâne !
  • Vous pouvez sans souci vous passer les cheveux uniquement à l’eau pendant et après la période de transition.
  • J’ai utilisé au départ, en alternance, un peu de savon d’Alep ou de rhassoul (argile du Maroc) : ces produits moussent/crèment – psychologiquement, ça aide.
  • Si vraiment vous avez du mal, même avec le savon d’Alep ou le rhassoul, à bien étaler votre bicarbonate, alors ajoutez-y pour commencer une petite noisette de shampoing bio : cela moussera et vous permettra de mieux répartir le no-poo sans rien oublier. Attention, c’est juste pour commencer, après, on arrête !
  • Je fais du sport tous les jours et voici comment faire pour garder une tête propre malgré la transpiration : sécher ses racines après le sport en tapotant doucement le cuir chevelu à l’aide d’une serviette, laisser ensuite sécher ses cheveux à l’air libre et, une fois secs, bien brosser pour ôter le sel.
  • Je n’ai plus du tout les pointes sèches depuis que je n’utilise plus de shampoing, mais si tel était le cas pour vous, utilisez de l’huile de coco : la veille de votre lavage de cheveu, répartissez de l’huile de coco sur les longueurs des cheveux et laissez poser toute la nuit. Vous pouvez également faire un masque à base de lait de coco (celui en boîte ou carton du supermarché, oui oui !), que vous laisserez également poser une nuit. Si vous avez très peur de salir votre oreiller, recouvrez-le d’une serviette ou enrubannez vos cheveux dans un tissu fin.
  • Si vous êtes brune, n’hésitez pas à ajouter 1 càc de cacao en poudre à votre shampoing à sec, afin d’atténuer l’effet couvrant et mieux faire ressortir votre véritable couleur.
  • Attention : si jamais vous trouvez que vous avez les cheveux légèrement poisseux ou lourds après le no-poo, c’est certainement parce que votre bicarbonate n’est pas assez fin, ou que vous n’avez pas assez bien nettoyé vos cheveux avec, ou que vous ne les avez pas assez rincés ultérieurement ! Concentrez-vous sur les racines (pas les pointes, cela ne sert à rien), massez intensément avec la pâte de bicarbonate, ajoutez-en au besoin, rincez bien et, surtout, n’oubliez rien ! Au tout début, il pouvait m’arriver de découvrir une mèche collante, au niveau des racines : c’est parce que le bicarbonate n’était pas passé par là. Massez-vous la tête intensément et ne laissez pas un millimètre vous échapper !

*

Le jour où j'ai arrêté de me laver les cheveux

*

Comment ça marche ?

*

Le bicarbonate est un produit qu’on ne présente plus, et, appliqué aux cheveux, il est un excellent soin antipelliculaire et vous permet également de débarrasser vos cheveux de tout résidu de saleté, laque ou autre produit. Les cheveux sont plus propres plus longtemps et regraissent moins vite.

Le vinaigre, grâce à son pH, va redonner un peu d’acidité au cuir chevelu : les shampoings, même bio, ont un pH supérieur au cuir chevelu, et lorsque le pH des cheveux devient trop alcalin, cela donne… des pellicules ! Le vinaigre est donc un bon anti-pelliculaire, lui aussi, en plus de rendre les cheveux particulièrement brillants et légers.

L’Ylang-Ylang est, quant à lui, le produit de choix pour les cheveux : cette huile renforce et protège le cuir chevelu, en même temps qu’elle en nourrit les bulbes. Et en plus, elle sent divinement bon ! Vous pouvez cependant facilement la remplacer par une autre huile, comme le gingembre, la lavande ou le géranium (pour plus de détails, n’hésitez pas à regarder cet article).

*

Voilà, que dire de plus sinon que je ne peux que vous conseiller d’arrêter de vous shampouiner !.. J’étais réticente au départ, tout comme Tistou, et pourtant, qu’est-ce que je suis contente maintenant ! Je pensais qu’il fallait avoir les cheveux bouclés ou courts pour que cette méthode (que je n’ai pas inventée !) fonctionne : j’étais dans le faux !

Même avec ma longue chevelure, celle aux pointes grasses à toujours cacher, celle aux brins fins à protéger, celle si prompte à s’emmêler… et bien, ça marche ! Et avec la petite tignasse fine et fragile de mon amoureux, et bien, ça marche aussi ! Et c’est d’ailleurs peut-être lui qui a été le plus vite conquis… Soyez patients surtout : c’est une méthode qui fait ses preuves sur le long terme. Cela doit faire 6 mois à 1 an que Tistou et moi sommes dans le wagon du ‘no-poo’ : j’en suis à 4 semaines sans rien,  mon chéri 6 semaines environ, et très bientôt à l’eau seulement… nous ne pourrions plus revenir en arrière ! 

Edit février 2014 : j’en suis à 2 mois sans rien !

Edit avril 2014 : après plus de 4 mois sans rien, on peut dire que je suis parvenue à mon but – je n’ai plus besoin de laver mes cheveux du tout !

Je ne garantis pas que cette méthode soit adaptée à tous les types de cheveux, mais ça vaut le coup d’essayer : à bas les shampoings, vive la liberté !!!

*

Pour plus d’infos, retrouvez-moi en interview spécial no-poo sur FémininBio ! 

*

Alors, à votre tour ?.. 

 

*

Des questions ? 

N’hésitez pas à consulter la FAQ :

No-Poo : toutes les réponses à vos questions

*

Vous avez encore des questions ? Parcourez les commentaires ou faites une recherche par mot-clef, faites Ctrl + f et tapez votre requête. Ex. : si vous vous posez des questions parce que vous avez les cheveux colorés, tapez ‘coloré’ ou ‘coloration’. 

  

3 363 commentaires
18

Vous aimerez aussi

3 363 commentaires

15 blogs à suivre en 2015 - Eleusis Megara 13 janvier 2015 at 9 h 26 min

[…] que vous ayez beaucoup entendu parler du blog d’Ophélie en 2014 grâce à cet article : Le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux. J’aime beaucoup tout ce qu’elle propose car tout se base sur des méthodes […]

Répondre
Sandra 15 janvier 2015 at 21 h 01 min

J’ai cru comprendre que le no poo est compatible avec les mèches et le coiffeur. En pratique, cela veut dire quoi? Que je peux y aller faire des mèches et que le coiffeur peut me laver les cheveux au shampoing?

Répondre
Alice 16 janvier 2015 at 16 h 31 min

Bonjour,

Je vais régulièrement à la piscine. Comment puis je faire pour ne pas garder l odeur et les particules de chlore sur mes cheveux ?

Répondre
Antigone XXI 16 janvier 2015 at 16 h 35 min

Lire la FAQ.

Répondre
Kohler 17 janvier 2015 at 12 h 45 min

Merci d’avoir partager cette expérience. Cela renforce les liens.
Tout le meilleur.

Répondre
Mes résolutions pour 2015 | Élucubrations d'une jeune idiote 18 janvier 2015 at 14 h 26 min

[…] De l’autre, je me lance dans la grande aventure du no-poo ! Je suis probablement une des dernières de la blogosphère à essayer, mais il faut dire que je reviens de loin… Mes cheveux ont longtemps été le cadet de mes soucis. Ce qui me motive ? Le prix du shampoing bio, beaucoup trop élevé pour ma bourse. Dès cette semaine, je commence à espacer les shampoings, avant de les remplacer par un lavage au bicarbonate de soude. (plus d’infos chez Antigone XXI) […]

Répondre
julie 19 janvier 2015 at 15 h 00 min

C’est une superbe methode mais pour demeler comment faire ?

Répondre
stéphanie 19 janvier 2015 at 19 h 09 min

Salut Julie,

moi j’ai une brosse qui démêle, je ne la passe que sur les longueurs, puis j’utilise ma brosse en poils pour brosser mes cheveux dans tous les sens de la racine aux pointes.

Répondre
julie 7 février 2015 at 16 h 18 min

C’est une methode pour cheveux lisses je pense. Avec des cheveux bouclés tres frisés finalement c’est impossible de ne pas mettre de demelant je suis décue 🙁

Répondre
Hélène 10 février 2015 at 20 h 24 min

Bonjour Julie, depuis fin 2014 j’ai commencé avec le no-poo. Là, j’en suis a la fin de mon mois sans aucun lavage… et pas déçue du tout! J’ai les cheveux bien frisés (j’avoue: pas vraiment de mal à les démêler) et je ne peux donc pas les brosser tous les jours, voir plusieurs fois par jours. Alors je les brosse tous les 2-3 jours le soirs, plusieurs fois et le lendemain matin avant de prendre ma douche et de me rincer les cheveux a l’eau pour reformer les boucles. Apres la douche je les brosse avec une brosse pour démêler et ensuite un gros peigne a boucle et je laisse sécher comme ça. les boucles sont magnifiques et gardent plus longtemps leur fraîcheur qu’avec tous les produits que je mettait dedans auparavant.
Peut-être que ceci aidera??
Goog luck!

Répondre
julie 10 février 2015 at 23 h 32 min

Tes cheveux sont fins ? Car les miens sont type metisse assez secs donc sans demelant j’arracherais tout mes cheveux. Mes noeuds ressemblent a des dreads on ne peux rien pour moi jai bien peur.

stéphanie 21 février 2015 at 13 h 02 min

Julie il y a un lien avec une autre méthode pour les cheveux très frisés, par contre je ne sais plus exactement où, dans l’article lui même ou dans les commentaires. C’est une méthode qui utilise l’après shampoing (un tout petit peu) en guise de shampoing si ma mémoire est bonne

Tuca 16 février 2015 at 17 h 48 min

Bonjour Julie, mes cheveux frisés sont bcp moins rebelles après ce méthode, évidemment j’utilise une masque de temps à autre, mais pas de tout les shampooings

Répondre
La Julie Verte 20 janvier 2015 at 14 h 31 min

Pour fêter mes 6 mois de no-poo, j’ai fait un vrai shampoing (bio et solide)…. je n’en pouvais plus d’avoir toujours les cheveux soit poisseux, soit hirsutes, soit hyper gras.
Résultat : ben pas glorieux : le shampoing ça décape, alors oui c’est vrai le premier jour ils étaient beau, léger et tout gonflés, le lendemain déjà je ne savais plus quoi en faire et une semaine après, c’était très très gras, beaucoup plus qu’avec un no-poo. Et le water only n’a pas sauvé ma deuxième semaine.
Bref, plus rien ne va, les jeux sont faits !
Rageuse, j’ai testé la méthode donnée dans un précédent commentaire en lien avec une vidéo d’Alys Boucher, le spray au bicarbonate, pour répartir sur les cheveux gras, puis rinçage sous la douche. J’ai trouvé cette méthode beaucoup plus simple à mettre en place que la pâte au bicarbonate. Mes cheveux sont propres PARTOUT et je met beaucoup moins de bicarbonate (une cuillère au lieu de deux). Ça c’est déjà une belle victoire. Donc je plussoie pour le “pshit au bicarbonate” !

Quel chemin parcouru en 6 mois ! Merci infiniment Ophélie pour ton blog.

Répondre
Laura 20 janvier 2015 at 14 h 50 min

Salut,

J’ai une question à laquelle je n’ai pas trouvé de réponse dans la FAQ : est-ce que psoriasis (http://sante.journaldesfemmes.com/peau-dermatologie/psoriasis-du-cuir-chevelu.shtml) est compatible avec le no-poo ?
J’ai envie de me lancer dans cette aventure (pour l’instant j’arrive à peu près à faire un shampooing tous les deux jours…oui je sais, la route est longue) mais comme j’ai un psoriasis léger, j’ai souvent des problèmes de démangeaisons et de peaux mortes qui traînent dans mes cheveux. Bref, ça me paraît assez compliqué d’espacer les shampooings voire d’arrêter complètement dans ces conditions, donc s’il y a des personnes qui ont réussi à concilier les deux, je suis preneuse de conseils !

Merci,
Laura

Répondre
Samuel 26 janvier 2015 at 5 h 36 min

Salut Laura, je ne suis pas spécialiste de quoi que ce soit, mais je suis certain que le passage au no-poo (ou poo-less) a de bonnes chances de soulager ton psoriasis. Commence par seulement le bicarbonate suivi de vinaigre, à mon avis.

Sans shampoing (ni savon, by the way – même concept) depuis le 10 juin 2013. ok je me suis lavé avec savon et/ou shampoing 6 ou 7 fois depuis, surtout pour m’amuser.

Samuel

TRUC POUR TOUS : Commencez le poo-less en été, car être dehors au soleil et au vent aide beaucoup les cheveux et le scalp à trouver leur équilibre. Pogné dans une tuque en février, ça sera pas aussi lfun!

Répondre
Laura 28 janvier 2015 at 15 h 56 min

Hello Samuel,

Merci pour ta réponse ! Après m’être baladée sur divers blogs et groupes, je pense que je vais démarrer avec shikakaï + vinaigre (j’ai souvent lu que le bs pouvait agresser les cuirs chevelus sensibles).
Sinon je suis curieuse de savoir comment tu fais pour te laver le corps…juste à l’eau ?
En tout cas je remarque que rien que le fait de ne pas me laver les cheveux tous les jours fait en fait du bien à mon crâne…je crois que je tiens le bon bout ! Et c’est pas bête le truc de commencer le no-poo en été, mais j’avoue que j’ai pas la patience 🙂

À +
Laura

Répondre
Emy 29 janvier 2015 at 22 h 45 min

Bonjour Laura,
Es-tu végétarienne ? Car j’avais du psoriasis moi aussi léger sur le cuir chevelu, et en 2 mois d'”alimentation vivante” (c’est-à-dire sans viande, sans produits laitiers, avec uniquement des produits vivants tels que légumes/fruits crus, ou cuisson à la vapeur douce et graines germées), mon psoriasis a disparu ! Cela fait maintenant 5 mois et il n’est toujours pas revenu !

Répondre
Laura 3 mars 2015 at 14 h 51 min

Salut Emy (je viens seulement de voir ta réponse), ton expérience est intéressante… Je ne suis pas végétarienne donc ça pourrait être quelque chose à essayer en effet mais j’avoue que je ne suis pas prête à renoncer à la viande et les produits laitiers pour le moment. Ma sœur en revanche est totalement vegan, mais elle a des problèmes de psoriasis pires que les miens, donc peut-être que dans ma famille ça n’est pas lié… Mais pourquoi pas tenter au moins pendant quelques semaines pour voir si ça a des effets !
Merci pour ta réponse

Répondre
La Julie Verte 3 mars 2015 at 15 h 00 min

Les problèmes de peau peuvent provenir de toxines acides qui sortent par la peau car les reins et les autres moyens de les élimininer ne fonctionnent plus, ou qu’il y en a trop. Voir la vidéo de T. Casasnovas : http://regenere.org/blog/tu-as-une-sale-peau
Bon courage en tous cas !

Répondre
No-poo : on arrête le shampoing? - TWO GIRLS, ONE MAG. 21 janvier 2015 at 9 h 01 min

[…] On ne passe pas au no-poo du jour au lendemain, semble-t-il, et les étapes demandent parfois de ne pas sortir pendant quelques jours… Si la technique vous tente, je vous recommande l’excellent article d’Antigone qui s’y connaît vraiment dans le domaine. […]

Répondre
No-poo: méthodes, astuces et ressources | Échos verts 27 janvier 2015 at 16 h 37 min

[…] qu’Antigone XXI nous a révélé sa méthode pour avoir de beaux cheveux sans shampooing et sans polluer, nous […]

Répondre
Shampooing, démêlant : je désintoxe mes cheveux ! | Le Monde d'Aphrodite 27 janvier 2015 at 18 h 58 min

[…] ou d’espacer au maximum les shampooings sans renoncer à son hygiène. Les plus radicales comme Antigone XXI exécutent un simple rinçage sous l’eau chaque mois et assurent avoir retrouvé une chevelure […]

Répondre
auré 29 janvier 2015 at 18 h 49 min

Bonjour,
Pendant des années j’ai eu des cheveux gras à cause du plaisir que j’ai eu au début de l’adolescence à me faire shampoing sur shampoing… J’avais fini par ne plus pouvoir m’en passer…
J’ai commencé à prendre les choses en main il y a deux ans. J’ai d’abord du accepter le fait d’espacer les shampooings (tous les 2 jours au lieu de chaque jour), et dans le même temps quasiment, j’ai découvert le rhassoul (ou ghassoul), argile extraite au Maroc, que j’utilise à la place du shampooing, ça ne mousse pas, il faut bien étaler au niveau des racines, n’oublier aucune parcelle du cuir chevelu et quel soulagement immédiat sur les démangeaisons…!!
J’ai aussi commencé à utiliser des shampoings secs industriels, puis, vu leur prix, de la farine, quand j’ai eu un éclair de génie et me suis mise à utiliser le rhassoul en poudre… J’ai déjà réussi à tenir une semaine comme ça, et avec la méthode du brossage, je pense que ça tiendra encore plus longtemps…
C’était déjà une première étape pour moi, je me lave aujourd’hui les cheveux que tous les 3 ou 4 jours (un bonheur après ces années de lavages quotidiens qui étaient devenus une vraie corvée !)
Je viens de découvrir la méthode no poo sur ton blog et j’avoue, je sais que ce sera peut-être long pour moi, mais j’ai hâte de l’essayer et peut-être de l’adopter… (je croise les doigts !)
Je pense que j’essayerai l’application du bicarbonate dilué dans l’eau et directement mis dans un vaporisateur, ça évitera peut-être d’oublier des endroits !
Merci pour ces bons conseils !!
Bon courage à toutes, ne nous laissons pas faire par ces lobbyistes qui ne souhaitent que se faire du fric sur notre dos avec leurs horribles produits !!

Répondre
Paulette 31 janvier 2015 at 12 h 54 min

Bonjour Ophélie qui ne se lave pas les cheveux !
Je voulais juste te dire merci avant tout. Et merci à toutes les autres filles qui ont testé ces méthodes et m’ont convaincue.
Je suis toute débutante : j’ai arrêté de me laver les cheveux au shampoing il y a 2 semaines. J’ai tout de suite largement espacé mes shampoings : j’étais à un jour sur 2 … J’ai sauté plein d’étape pour ne pas me les laver pendant une semaine ! J’ai juste fait un shampoing sec (maïzena + henné blond pour ne pas trop avoir les racines blanches sur ma chevelure blond foncé) en cours de semaine.
Et puis au bout d’une semaine, j’ai fait un bain d’huile d’argan bio sur mes cheveux, posé pendant 1 nuit. Le lendemain, c’était parti pour le rhassoul. J’ai du psoriasis et je voulais éviter le BS qui me semble trop agressif pour les peaux à problème. Le résultat est bluffant : j’ai laissé posé 15min (3 càs Rhassoul + eau + un tout petit peu d’huile d’argan et HE Ylang Ylang) puis terminé par un rinçage au vinaigre de cidre. Mes cheveux sont incroyablement doux, souples, brillants … Et mon pso s’éstompe depuis les 2 semaines. Bref je vais continuer à me les laver 1 fois/semaine au Rhassoul puis espacer.
Tous mes shampoings masques etc du commerce sont dans mon placard à présent 🙂
Merci pour tous ces conseils et courage à toutes !!

Répondre
Marion 4 février 2015 at 11 h 17 min

Bonjour,
Merci pour ce témoignage, je suis assez attirée par le no-poo mais j’ai peur à cause de mon cher ami le pso! Il y a des périodes ok mais d’autres où c’est la cata! Tu m’as convaincue de sauter le pas! Du coup pour mettre toutes les chances de mon côté, cette semaine je finis le fromage de mon frigo puis au revoir les produits laitiers (j’avais déjà testé sur une période, ça a calmé mon eczéma, donc c’est peut être aussi bénéfique pour le pso!). As tu adapté ton alimentation pour le pso?

Répondre
Paulette 4 février 2015 at 14 h 01 min

Salut Marion !
Depuis quelques temps, à part le fromage je ne prends plus de produit laitier animalier : j’utilise le Soja Cuisine à la place de la crème fraîche, et le lait d’amande à la place du lait. Je ne mange pas de yahourt mais seulement des compotes (lol). Le fromage j’évite au maximum le lait de vache mais bon … Française et amoureuse du fromage … je me limite. Je rajoute dans mon shampoing sec de l’HE de lavandin : c’est bon pour le PSO. Par contre, j’évite le vinaigre directement sur le crâne en guise de rinçage car cela irrite mon cuir chevelu.
Pour le moment il n’a pas disparu complètement … Mais j’ai de l’espoir à terme !
Bon courage 🙂

Répondre
Avant j’avais les cheveux gras | Mamzelle Jeanne 1 février 2015 at 19 h 33 min

[…] y a 1 ans 1/2 ans, j’ai vu passer l’article d’Antigone XII « Le jour ou j’ai arrêté de me laver les cheveux« . Comme pour tout, chez moi il faut que les choses murissent, que je les réfléchisse, […]

Répondre
Claire Forobert 3 février 2015 at 11 h 11 min

Salut,
J’utilise déjà un shampoing sans détergeant, et je me lave les cheveux 1 à 2 fois par semaine pas besoin de plus! Je suis conquise par votre article, je m’y met de suite!
Merci
Claire
PS : encore un truc qui va faire râler ma mère et ma sœur!!! Chouette!

Répondre
Maya 5 février 2015 at 23 h 36 min

Cool comme article! Mais attention au bicarbonate de soude, qui semble être très agressif. J’ai arrêté le shampoing il y a un mois et demi pour divers essais et mes cheveux sont beaucoup plus doux et moins secs 🙂 Par contre, il va falloir couper les pointes… Si ça peut en inspirer certains, je fais masque compote + miel pour hydrater (environ 1 fois toutes les 2 semaines), masque huile coco ou olive (environ 1 fois toutes les 2 semaines) et “shampoing” avec un oeuf battu + miel (toutes les semaines, eau pas trop chaude pour éviter de cuire l’oeuf!) et rinçage 1l eau + 1 cs vinaigre de riz (de cidre c’est bien apparemment mais j’ai pas ici). Ca lave super bien! 😀

Répondre
Catherine 6 février 2015 at 2 h 50 min

En voyant cette page j’étais sceptique, mais, comme j’étais déjà à allonger la duré entre les lavages, intéressé par les astuces. Avec le temps j’en suis arrivé à être en train d’essayer pour voir si cela marche vraiment. En fait je crois déjà y croire, car je suis déjà surprise qu’après 5 jours mes cheveux, bien que du pour un shampoing, soit déjà moins sale qu’auparavant après 2 jours. Je ne compte pas ne plus me les laver (travaille avec animaux me mettant en contact avec plusieurs pathogènes et une odeur de ferme tenace qui ne part pas avec de simple rinçage), mais j’aimerais n’avoir à le faire qu’une fois semaine. J’aimerais quand même tester le mois sans lavage et me demande s’il aiderait par la suite à ce une fois semaine (par exemple à ne plus avoir besoin de fécule de mais) ou s’il serait inutile si je reprend ensuite les nopoo (j’aimerais voir si ça marche, mais ne pense pas me l’infliger si aucun avantage 😛 ). Aussi, est-ce que porter une tuque (bonnet) quelques jour sans arrêt est nuisible à allonger la duré entre les lavages? J’aime bien ajouter des jours de plus où ils devrait être laver sans que le monde les voit de cette manière, mais je vois bien que ça les salit encore plus. Enfin, je me demandait si ajouter un mélange d’huile essentiel de cédre/arbre à thé/lavande (2-3 gouttes du mélange pour des cheveux longs) faisait une différence (il existe tant de mélange possible d’huile, je suis consciente qu’il serait peut probable que plusieurs personne ai testé celle-ci)

Répondre
Maude 6 février 2015 at 10 h 46 min

Bonjour

Très attirée par le titre :” le jour ou j’ai arrêté de me laver les cheveux”, j’ai lu votre explication , mais je suis extrêmement déçue car vous vous lavez les cheveux, tout simplement différemment.

Pour ma part, ce titre pourrai en partie s’adresser à mon cas , mais ce ne serait pas totalement vrai non plus .

Ayant les cheveux gras et fins , je les lavais de plus en plus donc comme vous j’en ai eu marre . J’ai décidé d’espacer et mes cheveux graissaient beaucoup moins . Mon problème ayant les cheveux fins à chaque shampoing pendant deux jours, la densité est quasi inexistante bien que j’ai les cheveux longs, ensuite au fil des jours ils reprennent du volume . Donc chignon et gros chouchou ou autre dessus pour masquer le peu de volume . Comme si cela ne suffisait pas malgré les après shampoing tignasse folle .
En résumé cheveux propre brillant mais une horreur, donc je redoute les après shampoing.

Un jour par manque de temps et ayant besoin d’un shampoing , j’ai tenté de nettoyer uniquement mon cuir chevelu avec un carré microfibre très très légèrement humide , puis ensuite la longueur des cheveux . Quelle ne fut pas ma surprise ! Cheveux brillant , comme après un shampoing, épaisseur toujours la et pas de tignasse folle !

J’ai amélioré en mouillant légèrement la microfibre avec vinaigre de cidre ect…. Une fois par mois ,voir deux seulement un vrai shampoing “fait maison”. Mon Jules adore l’odeur de mes cheveux et leurs douceurs !

Voila , je peux le dire , le jour ou j’ai presque arrête de me laver les cheveux .

Répondre
Antigone XXI 6 février 2015 at 10 h 56 min

Maude, ne soyez pas déçue, je ne me ‘lave’ les cheveux qu’à l’eau depuis décembre 2013. Pour moi, quand on utilise ni shampoing, ni savon, ni no-poo, ni formule spéciale, ni gant de microfibre, mais juste de l’eau, je n’appelle plus ça vraiment ‘laver’.

Répondre
No poo, on essaie? | Carambole et Calendule 6 février 2015 at 14 h 23 min

[…] Antigone XXI explique bien les étapes à suivre pour éliminer le shampoing de notre routine par ici.  Il faut débuter par espacer les shampoings jusqu’à une fois par semaine, puis se laver […]

Répondre
J’ai un problème de cheveux (entre autres) - Elodie ralentit 9 février 2015 at 10 h 28 min

[…] Sur internet, j’ai pris connaissance d’une nouvelle tendance « beauté des cheveux » : le no poo. Cette tendance, qui s’inscrit dans la simplification et le naturel, consiste à ne plus se laver les cheveux (!) du moins avec du shampooing. Le constat vient du fait que le shampoing n’est ni plus ni moins qu’un cocktail de produits chimiques dégueulasses, qui ne fait du bien ni à la santé, ni à la planète, et encore moins aux cheveux. Aussi certaines filles (mecs ?) ont abandonné le shampoing pour le remplacer par une recette plus naturelle à base de bicarbonate de soude, de vinaigre de pomme et d’huile essentielle d’Ylang-Ylang. Si vous êtes intéressées par la méthode et la recette : vous trouverez toutes les infos ici. […]

Répondre
Nat 9 février 2015 at 22 h 47 min

J’ai vomi en lisant ce post.

Répondre
Amoliane 9 février 2015 at 23 h 05 min

La gastro est un véritable fléau…

Répondre
Milene 11 février 2015 at 21 h 29 min

Lol…… Il n’en faut que peu pour certains…..

Répondre
Amoliane 9 février 2015 at 23 h 12 min

Bonjour Ophélie !
J’avais déjà posté un commentaire mais je voudrais tes lumières, quand tu auras le temps de me les livrer.
J’ai commencé ta méthode pendant ma grossesse, il y a plus d’un an (peut-être un an et demi). Aujourd’hui, je me lave les cheveux à l’eau, je les brosse beaucoup et je continue de les laver au bicarbonate de temps en temps. Le gros hic, c’est qu’ils n’ont pas vraiment l’air d’apprécier tout ça. Je garde les racines assez grasses et les pointes sèches alors que je n’avais pas du tout cela au temps des shampoings. Ma brosse est sale après chaque brossage et je désespère de la nettoyer à chaque fois (Comment fais-tu pour nettoyer la tienne efficacement sans y passer des heures ?).
J’hésite à essayer d’autres méthodes, des shampoings fait-maison aux œufs ou autre. Je continue de suivre ta méthode pour le moment mais le résultat me déçoit un peu.

Répondre
Christel Simoni 10 février 2015 at 6 h 57 min

C’est ce qui s’est passé avec mes cheveux, du coup j’ai tout coupé! Depuis j’essaye: poudre de sidr, water only (une horreur, les cheveux sont encore plus sales). Les brossages me graissent les cheveux et m’irritent le cuir chevelu. Alors le mieux que j’ai pu faire c’est un shampoing neutre 2x par semaine (en fermant les yeux le 3ème jour sans shampoing), ce qui est tout de même un progrès, mais mes cheveux sont ternes et raplaplas…

Envoyé de mon iPhone

>

Répondre
Milene 11 février 2015 at 21 h 31 min

Essaye les shampoings sans sillicones genre Phytosolba (en pharmacie) tes cheveux vont revivre…. De vrais petits miracles ces produits!!!
Je sais plus quoi faire non plus, mes cheveux sont poisseux avec cette méthode c’est l’horreur!!!
Sauf qu’il m’arrive en bas du dos donc les couper c’est me couper un bras!!

Répondre
LA FEMME PARFAITE EST-ELLE ECOLO ? | CITYZEN PROJECT 10 février 2015 at 13 h 36 min

[…] le No-poo, de nombreux témoignages le recommandent car, passé une période assez critique de cheveux bien […]

Répondre
André 11 février 2015 at 9 h 03 min

Je renvoie mon commentaire qui a disparu.
Message à tous ceux qui nous parlent de démangeaisons, cheveux gras, pellicules… après avoir utilisé cette méthode :
Je me permets de répondre car je ne comprends tout simplement pas votre acharnement à suivre une méthode qui ne vous convient visiblement pas. Surtout que vos problèmes étaient parfois inexistants avant.
C’est une véritable torture, non ? Pourquoi ? Je ne comprends pas. Se laver les cheveux n’est pas quelque chose de honteux, si ? Vouloir avoir les cheveux propres n’est pas honteux, si ?
Je vais être très franc et pardon Ophélie. Mais lorsque je regarde vos photos, je ne vois pas de cheveux propres. Ils paraissent propres aux pointes mais sur les racines ils font l’effet d’être gras même si ce n’est effectivement pas énorme.
Espacer les shampooings et prendre des produits doux pour le corps et la planète, ok, se torturer (parce que je pense que devoir cacher ses cheveux sous un bonnet, ou devoir les attacher, ou attendre avec impatience le prochain shampooing, supporter des démangeaisons, des pellicules… c’est de la torture), je ne suis pas d’accord. Et que dire de la bonne odeur de sébum que dégage un cheveu qui n’est pas lavé depuis quelque temps…

Répondre
doudi 11 février 2015 at 9 h 15 min

Bonjour,
Si cette méthode ne te convient vraiment pas et plutôt que de repasser aux shampooings qui restent tout de même de belles sa****ries, essaie le ghassoul… A bien appliquer sur les racines (et peu sur les longueurs, qui reçoivent bien moins de sébum), il faut être soigneux en le faisant pour être sûre de ne rien oublier !
Je n’ai jamais vu mes cheveux aussi beaux, fini les démangeaisons (sensation de fraicheur dès que le ghassoul touche le cuir chevelu !) et on peut espacer les shampooings peu à peu…
De mon côté, je commence à espacer les “lavages” d’une semaine, quel bonheur…

Répondre
Milene 11 février 2015 at 21 h 26 min

Grande adèpte des produits capillaires sans sillicones, je suis abonnée à Phytosolba depuis plusieurs mois…
J’ai testé ta méthode car le bicarbonate est un produit que j’achète en gros et utilise quotidiennement pour la maison, le linge, les dents etc…
Cela fait donc 2 semaines que je me lave les cheveux exclusivement avec du bicarbontae et les rince au vinaigre de cidre..
Ormis l’odeur de vinaigre sur ma tête pendant quelques, jours, je n’ai jamais eu les cheveux aussi poisseux et rèches!!!!
Ma couleur s’est enfuie en l’espace de 4 jours (ça à la limite c’est moins grave) mais concrètement, ta méthode fonctionne au bout de combien de temps???
Parce qu’ils sont vraiment gras et poisseux, je ne peux même pas les démeler!!
Mes cheveux sont longs donc le calvaire pour les coiffer et je parle pas d’un brushing!!
Merci pour tes conseils!

Répondre
Antigone XXI 11 février 2015 at 21 h 43 min

1. Suis la méthode en commençant à espacer les shampoings avant de passer au no-poo, de sorte à ne pas faire plus d’un no-poo par semaine. En lisant ton commentaire, j’ai m’impression que tu l’a fait bien plus souvent que ça, d’où les cheveux rêches et la couleur qui s’en va.
2. Lave mieux tes racines avec le bds car si c’est poisseux, c’est que ce ce n’est pas bien lavé. Les cheveux doivent parfaitement propres après.
3. Si tu as les cheveux rêches, c’est certainement que tu as lavé également les longueurs au bds, ce qui n’est pas conseillé dans cet article.
4. Lis l’article et la FAQ attentivement… sinon arrête ! 🙂

Répondre
Zéro déchet : les points à améliorer en 2015 | LE BLOG DE JULE 12 février 2015 at 15 h 23 min

[…] une alternative sans emballage au shampooing et au revitalisant. Le no-poo n’est pas dans mes plans (du moins, pour le […]

Répondre
nelikualiyoli 13 février 2015 at 0 h 00 min

Bonjour Ophélie, grande lectrice de ton blog depuis un moment, je me suis enfin lancée dans l’aventure no-poo..! Ca fait qq temps que j’espace mes shampoings, et maintenant que j’en suis à une fois par semaine max, j’ai fait mon premier lavage au no-poo et je suis… épatée ! Les cheveux sont propres, doux, brillants et sentent divinement bons grâce à l’Ylang Ylang !
J’ai convaincu (sans trop de difficultés) mon copain (mexicain) de se lancer lui aussi dans l’aventure (il a les cheveux longs) et il est conquis ! Du coup, nous en parlons à tout le monde autour de nous (ici au Mexique) , et les gens sont vraiment intrigués… Hier il a eu droit à des “Waouh, quels beaux cheveux !” et il était super fier de répondre “no-poo !”
Bref, merci de nous faire partager tous tes bons conseils, j’ai hâte de voir ce que ça va donner par la suite ! Bonne continuation et à très bientôt,

Jasmine

Répondre
Le « No Poo  = « No Shampoo  – pH cheveux – Première partie | «EstheKosme 15 février 2015 at 15 h 14 min

[…] l’article « Le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux » : ici. Elle précise bien en fin d’article « …/… Je ne garantis pas que […]

Répondre
Anouckkita 16 février 2015 at 17 h 23 min

Bonjour Ophélie,
Merci pour tes conseils, ça donne envie!
Je viens de me mettre au ” no-poo”.
J’ai déjà arrêter de me laver le corps avec du savon, je suis uniquement à l’eau et gommage une fois par semaine depuis 6 mois, une merveille, j’ai le peau beaucoup moins sèche.
Bref j’ai fait mon premier “no-poo” il y a 2 jours et j’ai des cheveux très beaux , brillants, qui ondulent et qui ne regraissent pas. J’avoue ne pas avoir espacer encore mes shampoing d’une semaine (4 jours pour l’instant), mais pour ne pas faire + d’un “no-poo” par semaine, j’alternerai avec des lavages à l’eau et après-shampoing ou des shampoings secs.
Je vais tester mais je suis super enthousiaste!!!
Libérons-nous des produits chimiques!

Anna

Répondre
5 Easy Steps to Having a Great Hair Day, Every Day | 18 février 2015 at 10 h 41 min

[…] Annie suggested I join her in her unholy quest to banish shampoo from her life. I came across Antigone XXI’s blog post (it’s in French) which has an incredible 2,695 responses. And I told myself:If a beautiful, […]

Répondre
Orianne 18 février 2015 at 13 h 50 min

Bonjour toulemonde ! De mon côté j’aurais bien aimé avancer vers le no-poo mais voilà : après 5 mois, j’en suis toujours au premier palier de l’étape un, c’est à dire espacer les lavages de deux à trois jours. Impossible d’envisager un jour supplémentaire, mes cheveux sont déjà horribles le 3e jour (je les attache systématiquement). J’utilise pourtant un shampoing “sain” (certifié Nature&Progrès, il ne me convient peut-être pas mais je vais le gaspiller en jetant le pot) ; même après un lavage minutieux et en deux temps, souvent, l’arrière est déjà poisseux. J’ai essayé sur conseil de l’huile de jojoba, une fois par semaine. Que dalle. J’ai les cheveux foncés, longs et épais D’autres rencontrent-ils ce problème ? Si je pouvais déjà arriver à espacer de 4-5 jours TOUT EN GARDANT les cheveux propres ce serait byzance 🙁

Répondre
doudi 18 février 2015 at 14 h 26 min

Bonjour Orianne,
Finis donc ce shampoing si tu ne veux pas gaspiller, mais arrête d’acheter de ces détergents pour cheveux… Même bio et certifiés ceci ou cela, ça reste des produits chimiques (regarde leur composition). Il y a beaucoup de produits à ta disposition pour le remplacer.
Il y a les poudres lavantes (shikakaï, ghassoul, sidr), les recettes savon d’alep/yaourt, jaune d’oeuf, décoction de saponaire…
Perso je trouve le ghassoul très doux pour mes cheveux, j’y ajoute parfois de l’huile (jojoba, ylang ylang), mais uniquement le ghassoul est vraiment bien aussi !
Je me lavais les cheveux une fois par jour avant, j’en suis à tous les 5-6 jours, en y ajoutant la méthode de brossage quotidien trouvée ici + “shampoing” sec au ghassoul également…
C’est un bon pas vers le no-poo… Mes cheveux sont longs et foncés aussi ! Et je parle de 5-6 jours où ils sont présentables, ne grattent pas et où tu ne penses pas qu’à les laver !
A moi l’été et le mois sans un seul lavage, même doux !!

Répondre
Orianne 18 février 2015 at 18 h 38 min

Merci pour cette réponse quasi immédiate 🙂 je ne pensais as que les poudres lavantes pouvaient être utilisées aussi régulièrement !

Répondre
No Poo - La Faute à... 19 février 2015 at 16 h 21 min

[…] vous voulez voir ce que j’ai lu pour en arriver là, vous pouvez cliquer ici, ici, et aller faire un tour chez la célèbre Mini, ou rejoindre le super groupe Facebook […]

Répondre
Faut-il arrêter de se laver les cheveux ? | Filles de Loups 19 février 2015 at 20 h 09 min

[…] des produits ni bons pour ma santé, ni pour la planète » explique-t-elle dans un post de blog qui a fait fureur sur la toile il y a un an. Les médias féminins se sont emparés de cette […]

Répondre
algoud 21 février 2015 at 12 h 50 min

bonjour,
d’abord merci beaucoup de partager votre expérience. j’ai commencé votre méthode. A la base, je me lave les cheveux tous les 4 à 5 jours, à cause de la pollution qui sali tout. mais quand je suis en montagne (j’habite à Grenoble), je peux tenir un peu plus d’une semaine. c’est pour dire que mes cheveux ne sont pas particulièrement gras mais plutôt secs avec des pellicules.
j’ai commencé par l’argile vert, avec la poudre de cacao car je suis brune. une vrai catastrophe: cheveux comme de la paille. j’étais obligé de faire un masque avec l’huile d’amande douce puis je me suis lavé avec du savon d’Alep. et là, surprise: mes cheveux son parfaits: brillants et doux.
je me brosse les cheveux plusieurs fois par jour car j’ai découvert que c’est un vrai plaisir. au bout de 4 jours, j’ai fait la méthode sec: juste de la farine de mais, et pour l’instant ça fonctionne au niveau aspect propre. seul hic: le tête commence à me gratter.
dans quelques jours je vais faire un lavage au bicarbonate, je verrai bien.
j’ai fait exactement pareil sur les cheveux de ma fille, elle est blonde, cheveux sec et super fin, cuir chevelure gras. le résultat est le même que sur mes cheveux qui sont très épais.
ma question est la suivante: quand vous dites que vous avez fait un mois sans rien, cela veut dire que vos cheveux n’ont pas vu du tout de l’eau? ou, que vous n’utilisez plus des shampoing traditionnnel?
peut-on faire ça vie en utilisant uniquement la farine de mais et le bicarbonate?????
mon rêve serait d’arriver à ne plus utiliser l’eau du tout, mais je ne sais pas si ceci est possible

je vous remercie à l’avance de votre réponse et de vos conseils
à très bientôt
isa

Répondre
Marion 5 mars 2015 at 11 h 19 min

Bonjour!
Je crois que pour le mois sans rien tu peux utiliser “lavages” à l’eau et shampooing sec. Si rien ne touche tes cheveux, ni eau ni maïzena pendant un mois, c’est une cure de sébum, pour faire descendre le sébum sur les longueurs et pointes et qu’ils soient nourris naturellement. Je n’ai pas testé mais apparemment ça aide à ce que le cuir chevelu se régule, rend les longueurs plus saines et brillantes et permet d’espacer plus les no poo ensuite!

Répondre
Manou 21 février 2015 at 14 h 33 min

Bonjour à tous!
Attention, témoignage très long et j’en suis désolée, mais ça pourrait vous aider…
Depuis maintenant près de deux mois je me retiens de laisser un commentaire car après 6 mois de no poo et 1 mois sans rien je voulais absolument partager mon avis sur le sujet.
Voici donc mon expérience: J’ai commencé en ayant déjà les cheveux plutôt longs (10 cm en dessous des épaules, racines grasses et pointes fourchues, cheveux raides et plats) avec une fréquence de lavage deux shampoings par semaine + un shampoing sec au talc. Je me suis donc lancée dans la partie en espaçant les lavages, toujours en utilisant mon habituel shampoing bio et la maïzena.
Au bout d’un moment (je dirais bien 3 à 4 mois) je suis passée à 1 no poo tout les 10 jours, en intégrant le water only (difficile pour moi, très peu de jours gagnés…) mais je n’étais pas satisfaite car mes cheveux graissaient déjà dès le 3ème jour. J’ai quand même tenu bon quelques mois de plus et ne voyant aucune évolution, je me suis lancée dans le mois sans rien (qui correspondait au début de mon 6ème mois de no poo, mon dernier lavage remontant au 31 décembre).
Une semaine après le début du mois sans rien, j’ai fait un WO et puis n’ayant certainement pas la bonne méthode, le résultat n’était franchement pas transcendant et j’ai donc décidé d’arrêter absolument tout, sauf les brossages quotidiens. Mes cheveux sont vite devenus gras, comme à leur habitude, puis au fils des semaines, j’ai eu l’impression que mon cuir chevelu se calmait nettement niveau sécrétion de sébum (ou alors ma notion de “gras” évoluait-elle??). Toujours est-il que mes racines étaient grasses mais franchement, pour un mois de non lavage c’était tout à fait honorable et jamais personne ne m’a fait la moindre réflexion car attachés, mes cheveux de “bébé” et mèches au niveau de la nuque étaient comme propres…
Arrivés en Février, je me décide à enfin procéder à un no poo, le 2 Février pour être précise, mais honnêtement, je pense que j’aurais pu continuer encore une semaine sans trop de problèmes. Bon je vous passe les détails de la couleur de l’eau…
Une fois mes cheveux lavés comme à mon habitude (2 CàS de BdS dans un verre d’eau, 2 CàS de vinaigre de cidre + 3 à 4 gouttes d’HE de menthe poivrée), j’ai été bluffée par la texture, la légèreté, la longueur et la couleur de mes cheveux (et oui, le sébum assombri un peu votre couleur naturelle!). J’étais absolument ravie et mon copain a trouvé mes cheveux magnifiques.
Mais les bénéfices du mois sans rien ne se sont pas arrêtés là, d’où mon commentaire tardif. En effet, je voulais vraiment voir combien de temps je tiendrais sans rien mettre sur mes cheveux. Eh bien j’ai été très satisfaite de voir que mes cheveux ne montraient plus de “fraicheur” au bout de 8 jours, contre 3 seulement avant le mois sans rien. J’ai donc fait un WO, et hop j’étais repartie pour 4 jours supplémentaires (alors qu’avant je ne gagnais qu’1 ou 2 jours). Manquant de nouveau peps, j’ai donc fait un shampoing sec et là j’ai tenu une nouvelle semaine sans avoir à rougir de mes cheveux et j’ai procédé à un nouveau no poo. En résumé, avant le mois sans rien, je tenais difficilement 10 jours sans me laver les cheveux (WO et maïzena compris) et aujourd’hui, je tiens 16 jours (WO et maïzena toujours compris) avec un no poo le 17ème jour!
Je suis absolument ravie et j’espère continuer sur cette voie.
Ma conclusion (parce que je suis tellement contente que je pourrais en parler pendant des heures), soyez patients, chacun son rythme, observez vos cheveux et agissez en fonction. C’est une technique lente, contraignante mais le jeu en vaut la chandelle, je vous assure. Plus de fourches, cheveux plus épais, plus longs, plus brillants…Je pense même recommencer le mois sans rien à peu près dans 6 mois pour voir si les bénéfices se rajoutent aux précédents ou si rien ne change. Je vous tiendrai informés si le résultat en vaut la peine.
J’espère que mon (très long) témoignage vous permettra de vous donner du courage dans vos moments de doute et m’excuse encore de la longueur, mais je suis plutôt nulle pour résumer… Bon courage à tous!

Répondre
Kee 23 février 2015 at 22 h 49 min

Alors, tout d’abord merci pour cet article que j’ai découvert grâce à un autre blog au sujet du psoriasis. C’est tout simplement miraculeux. Et j’en suis qu’à mon premier test. Je n’en dis pas plus de peur que l’effet se résorbe (c’est psychologique !). Mais je suis si heureuse que je ne peux que conseiller de suivre ces très précieux conseils,c’est efficace, malin, naturel, économique. Le pied. Je n’ai plus mal au cuir chevelu, il n’est pas agressé, et je suis satisfaite comme jamais aucun produit (et croyez moi j’ai dépensé des centaines et des centaines d’euros en produits) n’a pu me satisfaire. J’espère pouvoir trouver des solutions naturelles pour tout le reste. Il faut revenir aux techniques traditionnelles. vraiment. Merci encore !

Répondre
Se doucher sans plastique | Sinplástico 25 février 2015 at 12 h 30 min

[…] consommation de plastique lors du lavage de cheveux est la nouvelle tendance appelée « No-poo » ( sans shampoing en anglais condensé) qui propose l’arrêt de […]

Répondre
Mathilda 26 février 2015 at 12 h 04 min

Epatant ton article ! Moi qui ne me lave plus les cheveux que toutes les 2 semaines, il est grand temps que je m’y mette…

Répondre
Je teste le no poo… semaine 1 | devenirunemaman 26 février 2015 at 14 h 45 min

[…] mourir idiote, j’ai fait ma petite recherche sur la toile et suis tombée sur le site d’Antigone XXI. Et ça m’a bien tenté […]

Répondre
Pourquoi j’ai arrêté de me laver les cheveux … | Happy décroissante 1 mars 2015 at 14 h 44 min

[…] l’excellent blog d’Antigone XXI, qui a une méthode très détaillée pour commencer […]

Répondre
« NO-POO  ME VOILÀ  | Les carnets de Marie-Louise « 2 mars 2015 at 2 h 39 min

[…] avoir lu les articles d’Échos verts et d’AntigoneXXI, j’ai eu enfin la sensation d’avoir trouvé ce que je […]

Répondre
J’arrête le shampooing : le no poo pour les nulles ! | la vie est une anacoluthe 3 mars 2015 at 8 h 26 min

[…] Le bicarbonate de soude : C’est l’ingrédient le plus connu, car popularisé par Antigone, la papesse française du no-poo. Attention, on le choisit impérativement surfin, donc en […]

Répondre
Blandine 4 mars 2015 at 16 h 59 min

Super! Je vais pouvoir aller encore plus loin!
Nous ne nous lavons les cheveux que tous les 3/4 jours au savon d’alep, avec un peu de mélange vinaigre/eau (dans un vapo) au moment du brossage… maintenant on va essayer de se passer du savon d’alep!
Par contre une petite question… j’ai pris l’habitude de vaporiser 2/3 jets de vinaigre/eau tous les matins sur les cheveux de mes enfants avant de les brosser (ça évite les poux et démêle mieux)… est ce que dans le cadre du “no poo” je peux continuer ou vaut il mieux arrêter?
Merci mille fois pour ces précieuses infos!

Répondre
Léa, 17 ans 5 mars 2015 at 22 h 41 min

Louloute!
J’ai testé, on avait du Bica à la maison.

Mais j’en ai mis trop peu et mal, et du coup , ma maman (qui travaille dans un salon de coiffure super connu qui maltraite les animaux)
m’a gueulé dessus parce que les cheveux étaient super gras.
J’ai tenu 3 mois quand même avec le mauvais no poo, et j’ai craqué. Je suis trop conne, mais j’ai essayé

Là je me relave les cheveux tous les jours.
J’ai vraiment tout pour être détestable, je te suis depuis le début, j’ai aussi été anorexique, vegane (ah oui je mélange)
mais je savais pas comment faire, je suis au moins végétarienne !!

Et puisque je ne veux pas de voiture, je prends les transports en commun tout le temps
Je veux quand même être stewardess.

Si je suis vg, je fais que des crises de boulimie (oh c’est quoi cette conne) du coup je ne ressemble plus à rien, comment arrêter?
Ah tu vas me dire, tu te casses la tête à écrire pleeeins d’articles et moi je te redemande tout ^^

Juste merci pour ces articles, merci aux vg pour votre courage, & Bisous !
Les gens, battez vous pour vos valeurs, même si tout le monde vous crache dessus, même si vous devez passer pour des blaireaux. même si se battre ne donne pas envie
Je te follow sur twitter !! héhé
Continue AnigoneXXI!!!!

Répondre
Marie-Soleil 6 mars 2015 at 7 h 22 min

Coucou !!! Je suis tombé par hasard sur ton article. Déjà, je pouvais tenir minimum 5 jours avant de me laver les cheveux 🙂 Et sa depuis 2 ans.Mais maintenant j’aimerai pousser plus loin car sa fait maintenant déjà deux semaine que je me suis pas laver les cheveux…. ( oui oui je sais mais 1 je suis en vacances et 2 je ne sors pas très souvent ) Sauf que j’ai prévu de me teindre les cheveux en rouge dans 2 mois et j’aimerai savoir si cette technique fonctionnerai malgré la teinture. Ce qui serai super car comme sa je pourrai garde la couleur hyper longtemps sans devoir me refaire une nouvelle teinture car on sait tous que lorsqu’on se fait une teinture et qu’on se lave les cheveux, la couleur part un peu… Bref, si sa fonctionnerai j’aurai juste devoir la refaire a chaque repousse ce qui m’économiserai beaucoup d’argent.

Répondre
Lucie 6 mars 2015 at 7 h 54 min

Bonjour à toutes et merci Antigone pour ce merveilleux blog que je n’ai pas encore fini de découvrir. Juste pour partager mon expérience “no poo”… Cela fait quelques mois que je n’utilise plus de shampoings industriels. J’ai opté pour un shampoing 99.9 % Aloe Vera et, ayant les racines qui graissent rapidement, j’en suis à un shampoing tous les 5 jours (avant 1 tous les deux jours à peu près). J’ai donc découvert il y a quelques jours ton blog dans lequel tu décris la technique pour aller un pas plus loin. J’ai donc testé hier la recette magique, en adaptant avec les conseils trouvés également dans les échanges sur le sujet. Je précise que j’en était au 5ème jour sans shampoing, donc racines bien grasses.
Le résultat est vraiment incroyable. J’ai utilisé le BS dilué dans de l’eau avec du rasshoul (normalement en vapo, mais le vapo s’est bouché… lol) on ressent déjà un sensation de propreté dès l’application de ce mélange. Ensuite rinçage à l’eau puis rinçage au vinaigre de pomme – eau (froide..gla gla !) – ylang. J’ai laissé poser comme conseillé puis rincé légèrement. Eh bien après séchage des cheveux, le résultat est bluffant. Mes cheveux sont d’une propreté irréprochable. J’ai même l’impression qu’après une nuit, ils sont encore plus légers ! J’ai hâte de voir ce que cela donnera dans 5 jours, mais je suis déjà très contente d’avoir trouvé une solution 100% écolo et bonne pour mon cuir chevelu ! Merci merci merci ! Je suis encore loin de l’étape lavage à l’eau, mais c’est un bon pas en avant ! Bonne journée à toutes !

Répondre
Shampoo, no poo | Vie alternative volontaire 9 mars 2015 at 12 h 21 min

[…] antigone21.com : Le jour où j'ai arrêté de me laver les cheveux […]

Répondre
Maud 9 mars 2015 at 19 h 41 min

Bonsoir,
Au début j’ai commencé la méthode à utiliser directement le bicarbonate de soude au bout de 3 jours, mais je ne sais pas si j’ai bien fais..
Ensuite maintenant j’en suis à plus d’un mois de lavage sans rien avec uniquement du talc il m’est arrivée 3 fois d’utiliser du shampoing mais uniquement la taille de mon ongle..
Le soucis que j’ai et que j’ai beaucoup de “croute”du au talc car je m’en sers beaucoup et la ça en vient gênant.
Dois-je faire la méthode bicarbonate?Je pense me passer de l’eau pour enlever ces péllicules.
Je suis perdue en faite..
Merci 🙂

Répondre
bobzogu 10 mars 2015 at 8 h 05 min

Déjà, je pense qu’il vaut mieux respecter les méthodes présentées. Ensuite, il faut utiliser le talc avec parcimonie, pas plus d’une fois par semaine. Tu t’en mets, tu laisses agir une heure ou deux et tu rinces bien.
Reprends la méthode au début et respecte là.
Perso, j’ai commencé en mars 2014 par espacer les shampoings. Puis 3 mois plus tard, un mois sans rien sauf rinçage à l’eau. Puis, no-poo alterné avec talc toutes les deux semaines et j’espace de plus en plus.
Aujourd’hui, j’en suis à 3 mois sans rien et mes cheveux ne regraissent plus.

Répondre
maud 12 mars 2015 at 14 h 40 min

Bonjour,
Merci de m’avoir répondu.
J’avais mal compris en faite la méthode donc faut vraiment espacer, faire un champoing / jour quand j’arriverai à cela je ferai donc le bicarbonate c’est ça?
Bon j’ai recommencé à reprendre mon shampoing aujourd’hui j’espère tenir au moins 3 jours!.

Répondre
stéphanie 12 mars 2015 at 18 h 38 min

Oui c’est ça:
1- on espace les shampoings jusqu’à bien 8-10 jours
2- on remplace le shampoing par bicarbonate en continuant d’espacer tout doucement jusqu’au maxi posssible
3- le mois sans rien
4- si on veut le water only

Répondre
maud 13 mars 2015 at 13 h 21 min

Merci Stéphanie !

stéphanie 13 mars 2015 at 19 h 22 min

de rien! Cette méthode fonctionne vraiment mais il faut prendre le temps et surtout la suivre! Je lis souvent des commentaires où chacune fait à sa sauce et s’étonne de ne pas avoir les résultats escomptés, c’est dommage! Je n’utilise plus que de l’eau du vinaigre et de l’HE d’Ylang ylang depuis 1 an ce mois ci grâce à Antigone et son article, mes enfants sont au water only depuis plusieurs mois aussi, et nous en sommes tous ravis! 🙂
Bon “cheminement” à toi! 🙂

volcana 12 mars 2015 at 21 h 58 min

Bonjour

Je travaille dans un fast food et, avec des cheveux en permanence attachés sous un couvre chef, je vous laisse imaginer mes souci capillaires: chutes importantes, pellicules, racines très grasses, longueurs fourchue… Si bien que j’ai du me résoudre à faire couper mes cheveux devenus abîmés et très fins. J’ai pris des compléments alimentaires à base de zinc pour limiter les chutes, et user de nombreux remèdesexternes sous forme de lotions et shampoing pour remédier aux pellicules et démangeaisons furieuses du cuir chevelu.
Alors que je passe 2 h chaque semaine à soigner ma chevelure, à l’occasion du lavage hebdomadaire, je tombe sur votre blog et votre expérience capillaire… Trop hâtive dans mon souhait de chercher un soulagement, j’ai testé votre recette 0 shampoing ce soir.
J’avais mes cheveux très gras, comme chaque semaine, à tenir raide sur le caillou!
Alors, après un brossage avec la brosse en poils récupéré dans la trousse de toilettage de mes chiens et bien lavée, je mouille mes cheveux et frictionne ma tête avec le bicarbonate en pâte dans lequel j’ai ajouté quelque goutte d’huile de jojoba, de HE de travail tree et lemongrass. Puis rinçage a l’eau après quelques minutes et pour finir au vinaigre blanc dilué… J’ai utilisé les ingrédients sous ma main…
Première impression? Des cheveux tout légers et vaporeux, un volume incroyable, une douceur et une brillance encore jamais vues, et surtout, plus de pellicules ni de démangeaisons alors présentes juste après les nombreux soins appliqués.
Je vais voir les prochains jours, mais je pense adopter moi aussi cette formule de soins très naturelle et très simple.
Avis de mon entourage? Surpris par le résultat… Sauf que mes cheveux sentent l’anti-poux!!!!

Répondre
1 20 21 22 23 24 30

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :